Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Anclaus

Train de passage

Recommended Posts

Un jour dans un train…

J’ai toujours aimé les lieux de passages, les gares, les trains, les aires

d’autoroutes ; les gens s’arrêtent, las des kilomètres parcourus, les hommes prennent un café, regardent les femmes passer….J’aime leurs regards, j’aime cette sorte d’éphémérité qui attise les fantasmes.

Mais entre fantasmes et passage au réel, le pas peut être risqué, décevant, sordide même. Et pourtant…

Un jour dans un train que je prenais régulièrement, j’ai croisé un homme. Assis l’un à côté de l’autre, nous avons parlé littérature, je suis professeur de Lettres et tout particulièrement sensible aux êtres qui manifestent des accointances avec le monde des livres. Le voyage s’achevait…. Nous ne parvenions pas à terminer la conversation, il me dit qu’il aimerait me revoir dans la semaine, il m’attendrait Place de la Sorbonne…..Je ne suis pas allée au rendez-vous et je n’ai même pas pris la peine de le prévenir….Mauvaise conscience sans doute, impression de « trahir » mon compagnon…

La semaine suivante, je pris à nouveau le train, en début d’après–midi, le wagon était presque déserté. Je lisais lorsque j’entendis sa voix empreinte d’une colère contenue, me signifiant son « Bonjour ! » puis il s’assit à mes côtés sans plus rien me dire. J’étais tétanisée, gênée, honteuse même. Je balbutiais quelques mots le priant de m’excuser… Silence. Il me regardait impassible, sa colère semblait être passée. Son attitude me plut, son regard aussi.

Un regard sensuel pour ne pas dire sexuel. J’étais mal à l’aise, je sentais bien qu’il fallait raisonnablement que je change de wagon mais impossible, mon envie était autre. Je souhaitais qu’il passe sa main sous ma robe, qu’il me caresse encore, encore…Il n’en fit rien !! Assez amusé mais non moins déterminé, il me dit qu’il avait très envie de me prendre là, tout de suite…De faire l’amour, ai-je rectifié, « non de te prendre » me confirma-t-il. Je tentais de surmonter ma timidité, ma pudeur…Il poursuivit « Tu préfères les toilettes ? » J’adorais son tutoiement, il m’excitait terriblement. Comme une familiarité vulgaire….comme s’il s’adressait à une fille facile, très, très facile…. Nous sommes passés aux toilettes… Je n’avais pas envie de l’embrasser et pourtant sa langue cherchant la mienne …. Son sexe était dur et moi dans l’attente bestiale qu’il me prenne, qu’il me baise, qu’il fasse ce qu’il voulait. Je lui ai tendu mes fesses très ouvertes, sa cadence était bonne, forte, violente, c’était ce que je désirais, oui c’était absolument tout ce que je désirais…..

Son râle de jouissance fut rude et explosif, une sorte de récompense.

Partager ce message


Lien à poster

C'est joliment écrit et très agréable.

Pour une timide, tu t'es quand même bien "lâchée" :content:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Lynk

Une inconnue comme on aimerait en rencontrer bien plus souvent dans les trains.... :content:

Partager ce message


Lien à poster

j'adooore ce genre de confessions...

de l'exitation, un peu de soumission..

l'as-tu revu après cet interlude?

Partager ce message


Lien à poster

Belle histoire.

J'adore ce genre de situation !

Bravo !!!!

Partager ce message


Lien à poster

Je n'ai jamais revu cet homme et tant mieux car il m'aurait été difficile de le regarder en face après avoir été si indécente avec lui...

Bonne soirée...

Anclaus

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

quand une envie nous prend, ils faut la saisir sans réfléchir!!!

il a bien de la chance ce passager du train :cry2:

Partager ce message


Lien à poster

Y a pas de mal à se faire du bien parait il. En tout cas récit court mais très bien tourné : )

Partager ce message


Lien à poster

Dans le train, voila un contexte qui m'excite souvent et j'aimerai y avoir une histoire

Partager ce message


Lien à poster

Waow, chaud!!!! Ca donne envie de voyager en train!

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.