Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

la ronde

Un simple ami

Recommended Posts

Un soir nous étions allés dans une boite de nuit.

Avec les filles on s’était super bien amuser.

Il y avait de la bonne musique, une très bonne ambiance grâce aux gens qui était là.

On nous offrait à boire et on nous invitait à danser.

Un ami m’avais invité à danser le zouk love.

C’était juste un ami avec qui on aller de temps en temps en boite de nuit.

Comme il était très beau, les filles n’osaient pas toujours l’aborder.

Et en plus elles pensaient souvent qu’il sortait avec une d’entre nous.

C’est vrai qu’on était un groupe de trois femmes.

Et on s’amuser comme des folles.

Quand on danser le zouk-love je me sui tenue légèrement à son bras...j’ai sentie ses muscle.

C’est vrai qu’il entretenait bien son corps.

Notre danse est devenue une danse très très sensuelle et même nous étions très surpris par la manière comment on arrivait à bien bouger ensemble.

Les copines applaudissaient.

Main dans la main on a rejoint la table des copines.

Avec nous assis à notre table des légionnaires qui faisait partis de notre groupe.

Quelques minutes après je suis repartie danser.

Mon ami est venu me rejoindre et on as dansé à nouveau une danse.

« Tu bouge bien quand même »m’a-t-il dit.

Je l’ai remercie et je lui ai fais le même compliment.

Puis je lui ai demandé pourquoi il était toujours célibataire.

Il était beau-gosse et puis il attirer les femmes.

Mais il ne restait jamais très longtemps avec une femme.

Il m’expliquait qu’il ne voulait pas de relation sérieuse.

Au moins c’était clair.

De toute de façon chez nous c’était clair.

Ne jamais coucher avec nos amis !!!

Même si je le connaissais depuis plus de trois ans, cela ne nous est jamais venu à l’idée de nous draguer.

Vers 04h00 du matin on avait décidé de prendre un taxi pour rentrer.

Une amie m’avait demandé si elle pouvait dormir chez moi.

J’avais une chambre d’ami et un clic clac a disposition donc je lui avais dis qu’il n’y avait aucun soucis.

Du coup l’autre ami, avec qui j’ai dansé le zouk-love m’a demander la même chose.

Il ne voulait pas rentrer chez lui, car c’était beaucoup plus loin.

J’ai aussi dis oui.

Alors les deux se sont chamaillés pour savoir qui prenait la chambre d’ami et qui allait dormir sur le clic clac.

Une fois arriver chez moi ma copine est partie en courant dans la chambre d’amie et s’est jeter sur le lit.

Alors il ne lui restait plus que d’aller sur le clic clac.

Je me suis préparé pour aller au lit.

Quand je suis sortie de la salle de bain mon ami attendait son tour pour se brosser les dents.

J’avais toujours des brosses à dents en réserve, car souvent les amis dormaient chez moi.

On s’échangeait un sourire puis je partais dans mon lit.

Le mur où se trouvait la tête de lit donner aussi sur le mur de la chambre d’amis.

J’ai tapé contre le mur.

Mon amie tapait aussi pour me dire bonne nuit.

« A demain » a-t-elle dis fort.

« A demain…dors bien » ai-je répondue.

« Et moi tout le monde s’en fou ! » à dis notre ami …et nous avons rigolé.

« Mais non, chéri...bien sur qu’on te souhaite aussi une bonne nuit. »

Puis nous nous sommes endormis.

Très peu de temps après j’ai sentie quelqu’un venir sous ma couette.

« Qu’est-ce qu’il y’ a ? »

C’est mon ami qui à répondu qu’il avait froid.

Je l’ai donc laissé venir dans mon lit.

On chuchoter un peu.

D’un coup j’ai sentie sa main sur mon ventre.

« Eh, que fais tu là ? »

« J’ai très envie de te faire l’amour. »

J’ai rigolé.

« Tu sais très bien qu’il ne se passera rien entre nous. Nous sommes amis. »

« Je sais bien. Je n’arête pas de penser à ton corps…la manière dont tu bouge… »

Il a commençait à me caresser mon ventre.

J’ai posée ma main sur la sienne pour le stopper.

« Il ne faut pas. »

Mais il a continué.

On s’est un peu chamailler, mais en même temps cela nous a fait rire.

J’aimais bien ce petit jeu.

« Aller, laisse toi faire. Tu ne va pas être déçue. »

Il partait sous la couverture et j’ai sentie ses mains sur mes jambes.

Il enleva doucement ma culotte.

Dans ma tête j’étais encore en train de me battre avec ma conscience.

Puis il m’écarta les jambes.

Il a commençait à joué avec sa langue sur mon minou.

Je n’ai pas pu résister.

Ca me faisait un bien fou.

Il le faisait si bien que je n’ai pas réussie à rester silencieuse.

Ca l’excitait encore plus.

Il a commençait à mettre deux doigts en moi.

Mon bassin bougeait tout seul.

J’ai sentie la chaleur du plaisir venir en moi.

Cela m’a envahie tout le corps.

Je me tenais avec une main à sa tête et avec l’autre à ma tête de lit.

Mon orgasme était si fort que j’ai du mordre mon coussin pour ne pas réveiller tout l’immeuble.

Il m’embrassait tout mon corps.

Tout doucement il remontait en m’embrassant et en me caressant.

« Viens t’asseoir sur moi. »

Je me suis assise sur lui.

Comme il avait encore son slip je commençais à frotter son sexe avec mon minou.

Ca le rendait fou.

Il bandait dur.

J’ai libérer son beau sexe en enlevant son slip.

« Assis toi dessus. »m’a-t-il supplié.

Je me suis assise sur son sexe qui était droit comme un i.

Quand j’ai sentie son sexe entrer en moi j’ai eu comme une petite décharge électrique.

Ca m’a fait un effet terrible.

Il s’est mis de suite à me donner des coups ce qui à déclencher en moi une envie terrible de me faire baiser par lui.

Je lui disais des mots cochons.

Il malaxait mes seins tout en me donnant des coups de queue de plus en plus fort.

De plus en plus rapide.

On se regardait en même temps.

On s’échangeait des petits sourires.

Je l’embrassais avec une tel envie que je ne connaissais pas de moi.

C’était très sexe et sensuel en même temps.

« Si tu continue comme ça je ne tarderais pas à venir. »

Alors je me suis mise à le regardé tout en bougeant de plus en plus.

J’ai pris ses mains et je les ai déposés sur mes seins.

Il a levé sa tête pour sucer et mordiller mes bouts de seins.

Je sentais que j’allais jouir pour la deuxième fois.

Il a senti aussi…

Il s’est rallonger et a donner des coups de queue au même rythme que mon bassin bougeait.

On jouissait en même temps.

On s’embrassait, on se tenait par les mains…c’était si intense.

J’étais si épuiser, mais heureuse.

On dormait cette nuit ensemble.

Notre amie nous a laissée un mot avant de quitter l’appartement.

« Tellement que je vous ai entendue faire l’amour que j’étais obliger d’appeler mon ex. Bisous et à tout à l’heure. »

C’était là seule fois qu’on à fait l’amour.

Et notre amitié a tenue la route jusqu’à mon déménagement 2 ans plus tard.

Un très bon souvenir.

Partager ce message


Lien à poster

Mais bien sur que oui :wink:

Comme c'etait un très bon ami je n'ai plus insister.

Mais il a fait parti de mes nombreux rêves érotiques :P

Partager ce message


Lien à poster
Guest egan

C'est toujours chaud et spontané tes aventures

C'est vraiment étonnant aussi de ne pas avoir été tenté une autre fois

C'était l'occasion qui a créé le larron et la larrone :P

Tout va très vite dans tes expériences... les décisions... l'embrasement... les orgasmes... Je suis impressionné! :P:wink::D:D

:D:D :D

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.