Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest Argan

La danse de l'abeille

Recommended Posts

Guest Argan

Quand nous eûmes goûté les suprêmes ivresses,

Se cachèrent nos corps meurtris par les caresses,

Sous les draps fleurant la lavande et la peau,

Et, les yeux fermés, nos bras formant un étau,

Nos êtres lentement, sous l'ardeur de nouvelles étreintes,

Sentirent se rallumer nos voluptés à peine éteintes.

"Que pourrions-nous bien faire, dit-elle ; et, le sourire aux dents,

Elle me murmura alors tout bas des mots ardents.

Puis, doux comme un soupir, de sa bouche rose

S'exhalèrent ces mots " Non ! cherchons autre chose. "

Et, comme j'étais là, naïf la regardait, béat...

Elle me sussura:" Tu ne devines pas ? Donnerais tu ta langue au chat ? "

Du bout de ma langue, je savourais ses arômes de miel,

telle une abeille dansant et récoltant les pollens de sa merveille.

Quelle ivresse que cet hydromel de son clitoris en fleur de pystil

aux savoureux parfums de verveine si subtiles !

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.