Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest Argan

Ecran noir

Recommended Posts

Guest Argan

Mes longs doigts agiles s'affairaient écarter la dentelle de sa culotte. La jupe relevée haut sur les cuisses et la tête renversée vers l'arrière, elle semblait depuis longtemps avoir renoncé à regarder le film qui défilait sur l'écran devant nous et qui assurait à ses soupirs et à ses gémissements de se perdre dans un brouhaha de dialogues et de musique.

Les yeux fermés pour goûter pleinement au plaisir que procuraient mes doigts qui fouillaient mon intimité - comme si toute cette félicité risquait de s'échapper par ses yeux ouverts - mais surtout pour l'empêcher de voir les quelques personnes présentes dans la minuscule salle de projection, elle avait peu à peu laissé l'indécence de la situation faire fondre sa volonté. Volonté qui s'écoulait maintenant comme un miel parfumé et qui mouillait les pétales de sa fleur que mes doigts lissaient et dépliaient.

Ma bouche abandonna son cou un moment pour s'approcher de son oreille : "Retire ta culotte..." Le ton était doux mais ferme. Le ton de celui qui énonce une évidence. Et c'était le cas. Elle allait retirer sa culotte, dans cette salle où elle risquait à tout moment de se faire surprendre par les regards des autres personnes présentes, parce que je l'avais demandé. Ma main abandonna la chaleur moite de son sexe pour lui permettre de soulever légèrement les fesses et de faire glisser le petit morceau de dentelle le long de ses cuisses, puis de ses jambes. Après avoir soulevé les pieds un après l'autre, elle me remit l'objet du délit que je m'empressais de renifler.

"Tu sens le sexe." fis-je. Et mes mots coulèrent sur ses lèvres comme une lave brûlante. "Tu mouilles, ta culotte est trempée. Mes doigts aussi" Je la regardais dans les yeux puis, provocant, je léchais mes doigts qui, quelques instants auparavant, s'appliquaient à faire sourdre de son ventre cette lave odorante. Malgré la noirceur de la salle, le rouge qui empourprait ses joues ne m' échappait pas. "Oui, rougis... Tu n'as pas honte de mouiller ainsi, en public ? D'emplir la salle du parfum de ta chatte affamée ?

D'avoir envie de jouir avec tous ces gens autour qui pourraient te surprendre ?" Alors qu'elle bredouillait un faible oui, rougissant jusqu'à la racine des cheveux, je saisis sa main et la posait sur la bosse qui déformait mon pantalon. "Tu vois l'effet que tu me fais, petite garce ? Sens comme tu me fais bander."

Puis je retirais ma main avant que ses doigts aient pu goûter au plaisir de parcourir la vigueur que nos petits jeux avaient provoquée. Je me doutait bien qu'elle brûlait d'envie de toucher à ma queue dressée par son impudeur, mais je l'entendais bien autrement. Je posais sa main sur l'accoudoir et lui interdisais de la bouger de là. "Regarde devant toi", intimais-je. Ses yeux se posèrent à nouveau sur l'écran pendant que mes doigts s'affairaient à glisser tout contre son bouton déjà érigé un curieux objet à la forme lisse, gros comme mon index. La fraîcheur de l'objet la surprit. Lorsque elle voulut baisser les yeux pour voir ce que je faisais, elle entendis ma voix : "Mais suis donc le film". Mon ton était à la fois amusé et ferme. Elle choisit d'obéir s'abandonnant.

Les minutes filèrent, sans que rien ne se passait. Une fois encore, elle tenta de détourner son regard de l'écran - pour regarder mes yeux, cette fois - mais elle se rappela de l'ordre. Elle se résignait, concentrant à nouveau son attention sur l'écran, si bien qu'elle finissait par s'intéresser un peu à l'histoire qui se déroulait.

Elle avait pratiquement oublié ce petit objet niché dans son intimité quand une vibration la prit par surprise et arracha un petit cri. La vibration ne dura que quelques secondes, mais réussit à la faire gémir sans qu'elle ne parvienne à retenir les sons qui sortaient de sa gorge. Deux visages se retournèrent vers elle. Confuse et honteuse, elle fit semblant de regarder l'écran. Lorsque elle senti les regards se retourner vers l'écran, elle me dévisagea. Je l'ignorais, faisant mine de regarder le film. Elle ouvrit la bouche pour parler, mais la vibration reprit, arrachant un autre gémissement qu'elle parvint à étouffer en enfouissant ma tête dans mon cou. Je la dévisageais d'un regard qui voulait dire "Laisse-toi aller, mon Ange. Sois indécente, impudique. Fais-moi entendre le son de ta jouissance" mais au lieu de cela je disais à haute voix de façon à ce que les autres entendent : "Mais enfin ! Tout de même, j'aimerai pouvoir suivre ce film tranquillement !. Il y a des moments pour tout".

Partager ce message


Lien à poster

J'adore la chute de l'histoire :wink:

huuuum un récit très excitant, dans un lieux public :bisou: aille aille quel audace :cry2:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Argan

J'adore la chute de l'histoire :P

huuuum un récit très excitant, dans un lieux public :bisou: aille aille quel audace :cry2:

Je ne l'ai jamais fait mais cela.........me tente ..............si le film est nul :wink:

Partager ce message


Lien à poster

j'avais compris sinon elle ne serait pas dans histoire érotique :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Argan

j'avais compris sinon elle ne serait pas dans histoire érotique :cry2:

Dans ce cas là.........il faut que je fasse attention. Sinon on classe dans les confession? (oui je sais , je n'ai qu'un neuronne, alors je mets du temps à comprendre...... :bisou: )

Partager ce message


Lien à poster

:cry2: si tu le constate par toi même je ne vais pas démentir :bisou:

si tu as un soucis pour poster demander moi par MP :wink:

oui quand c'est du vécu c'est dans confessions intime, ou dans j'avoue tout ... :P

Partager ce message


Lien à poster
Guest Argan

:bisou: si tu le constate par toi même je ne vais pas démentir :P

si tu as un soucis pour poster demander moi par MP :cry2:

oui quand c'est du vécu c'est dans confessions intime, ou dans j'avoue tout ... :P

Je n'y manquerai pas.............je trouverai bien un pretexte pour te contacter en MP :wink:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.