Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Guest sylphide

Cette rencontre tant attendue

Recommended Posts

Guest sylphide

Pour une fois j'ai eu de l'inspiration pour un début d'histoire et j'ai voulu le partager avec vous :lal:

J'espère que ce début vous plaira, je vous en prie soyez indulgent

Nous nous sommes retrouvés dans un bar plein à craquer. La lumière est tamisée et c’est un peu enfumé. Je trouve l’ambiance propice aux caresses discrètes et aux aventures coquine mais je ne t’en souffle mot. Tu as pris délicatement ma main et tu m’entraines dans un recoin au fond du bar où tu avais habilement réservé une banquette. C’est la 1ere fois que nous nous retrouvons en chair et en os. Certes nous avons déjà passe beaucoup de temps ensemble devant nos cams respectives mais là c’est tout autre chose. Je suis complètement survoltée, je l’avoue.

Ton regard profond me déshabille de haut en bas. Je ne tiens plus, j’ai envie que tu me touches, que tu me prennes là maintenant peu importe qu’il y est du monde autour de nous, je te veux. Après 2 verres et une conversation des plus intime, je te demande si nous ne pourrions pas aller dans un endroit plus intime. Tu me connais déjà bien et tu sais que lorsque je mordille mon ongle c’est que je suis folle de désir et cela fait déjà une demi-heure que je passe de mon index à mon majeur. Je suis à la torture. Ca te fait sourire. Tu n’es pas des plus calmes non plus. Tu n’as pas réussi à détacher tes yeux de mes seins. A chacune de mes gorgés de margharita tu imaginais que c’était toi que j’avalais avec délectation.

Tu me murmures à l’oreille « viens je t’emmène chez moi » et tu déposes un doux baiser dans mon cou. Le contacte de tes lèvres m’électrise. Cette onde part de mon cou et vient terminer sa course au creux de mes reins. J’en pousse un soupir de plaisir.

Nous avons marché main dans la main, nous arrêtant tout les 3 pas pour nous embrasser un peu plus goulument chaque fois. Après 10 minutes de balade dans cette nuit fraiche, nous arrivons enfin à ta porte. Nos corps sont déchainés, la passion les brule. Tu m’embrasses contre la porte comme dans les films. J’en profite pour glisser mes mains sous ton chemisier. Enfin, je peux caresser tes seins qui me faisaient tant fantasmer. Quelle douceur !

Mes doigts découvrent deux magnifiques globes gros comme des pamplemousses surmontés de petites mures. De tels fruits ne pouvaient pas me faire plus salivés. Mes doigts ne peuvent résister à l’envie de torturer un peu tes tétons tendus de plaisir. Enfin tu as ouvert ta porte et nous sommes dans ton couloir. Même si tu as une superbe décoration je n’ai d’yeux que pour toi, tes seins, tes hanches et la rondeur de tes fesses. Apres avoir ouvert un à un les boutons qui emprisonnaient tes seins, ma bouche ne sait déjà plus lequel gober. Je mordille le droit, pétris le gauche. Entre mes cuisses, c’est un déluge. Ma petite culotte est trempée. J’aime tes seins mais j’en veux plus. Ma bouche descend le long de ton ventre, mes mains relèvent ta jupe pour me donner libre accès. Je dépose sur chaque centimètre de ta peau de doux baisers. Mes lèvres viennent terminer leurs courses sur le rebord de ton string noir.

Humm ton odeur me fait chavirer. Toute ton excitation et tout le plaisir que tu as eu de mes baisers s’est transformé en un parfum enivrant. Je passe mon index sous l’élastique, tu vibres. Ma paume écrase ton mont de venus, tu soupires. Je passe ma langue sur la dentelle, tu gémies. Tes mains agrippent mes cheveux, tu en veux plus. Mais tu aimes ton confort pour savourer cet instant tant attendu.

Tu m’entraines sur le canapé, nous nous embrassons à pleine bouche, nos langues jouent cette farandole qui nous entraine dans un tourbillon de plaisir. Tu t’assoies sur le canapé, relevés ta jupe et tu t’offres à moi les cuisses grandes écartées. Quel spectacle ! Tu es là face à moi les seins nus, ta chatte offerte c’est l’image même de tout ce que j’ai toujours voulu.

J’attrape un coussin, le glisse sous mes genoux maintenant je peux enfin assouvir mon plus grand fantasme, te dévoré toute entière.

J’écarte ce petit carre de dentelle pour prendre possession de ta chatte trempée. Tes lèvres charnues dégoulinent de plaisir, ton clito turgescent ne demande qu’à exploser sous mes coups de langue. Soit donnons-lui ce qu’il demande. Ma langue monte et descend sur ce petit bout de chaire qui nous donne toujours tant de plaisir. Je le suçote, le titille du bout de la langue avant de l’aspirer goulument. J’aimerai tant t’entendre crier sous les attaques de ma langue. Plus ma langue s’active sur ton clito plus tu écartes les cuisses et maintien la pression sur ma tête. Quel bonheur pour moi de te sentir au comble du plaisir. Je glisse deux de mes doigts en toi pour venir chatouiller ton point G, ce morceau de chaire rugueuse qui lui aussi veut te donner du plaisir. Mes doigts vont et viennent, appuient légèrement pour le faire augmenter de volume. Ton bassin ondule sous mes doigts, de petits cris s’échappent de ta bouche grande ouverte. Tu cherches à crier ton plaisir. Mes doigts passent la vitesse supérieure, tu te cambres, tu en veux plus. Mon pouce à remplacer ma langue.

J’aime te voir ainsi, offerte au plaisir de la chaire

Je remonte contre ton corps et te mordille les tétons pendant que ma main continue son ballet en toi. A présent tes râles ont été remplacés par des suppliques, tu en veux plus, plus vite, plus fort. Je m’exécute. Tes cuisses sont inondées de cyprine. Encore un effort et je sais que tu pourras succomber à ce plaisir si rare. Je suis aussi excitée que toi, je t’embrasse à pleine bouche. Notre baiser est des plus ardents. Tes yeux sont remplis de mille feux, ton regard est un appel au sexe. Comme j’aime te voir ainsi.

Tes jambes tremblent légèrement, tu cries, tu es sur le chemin du non retour. Ma main s’agite aussi vite qu’elle le peut. Tu te cambres une dernière fois. Te voila au sommet de ton plaisir. Ton orgasme coule le long de ma main. Quel spectacle ! Je suis heureuse. Mais par le baiser que tu me donnes, je sais que tu en veux plus. Cet orgasme n’était que le premier d’une longue série, après tout la soirée n’en est qu’à son commencement…

Partager ce message


Lien à poster

Un récit que j'ai eu l'occaz de lire en première hihi :-D

Mais le temps de m'en remettre il m'a fallu un petit moment :P;)

Ma douce Sylphide ta plume est si délicate qu'on se projette dans ton texte huuummm

Y a t-il une éventuelle suite ??? :lal:

En tout cas :P car j'adore te lire :P

Partager ce message


Lien à poster

Je suis sous le charme de ta plume.

Merci pour ce beau récit, en espérant qu'il y ait une suite.

Partager ce message


Lien à poster
Guest sylphide

Merci beaucoup à vous trois, vos commentaires me touchent beaucoup.

Ho ma Melia tu me fais encore rougire :-D et merci encore pour avoir vu mes fautes idiotes ;)

Ma chère Palmyre, tu es adorable.

Pardon mon Izno, tu sais que je n'aime pas te savoir tout boulversé :P :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Que d'érotisme, de sensualité...

Un très jolie spectacle pour mes yeux !

Y aura-t-il une suite ?

Partager ce message


Lien à poster
Guest Lili69

Mmmmm Sylphide, j'en suis toute retournée, quelle belle rencontre, ça laisse reveuse :-D

Tu écris a merveille ma douce ;) avec sensualité, douceur.....J'aime cette rencontre tant attendus :P:P

:lal: ma douce Sylphide :P

Partager ce message


Lien à poster

Eh bien eh bien, mais que voilà un bien joli texte, que j'ai failli ne jamais découvrir, très sensuel, très excitant, entre douceur et violence :oops:;)

Bravo pour ce très beau récit, petit chaperon rouge,...de désir!!! :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.