Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

lucfoisy1

ma masturbation

Recommended Posts

Je me masturbe

Je regarde ma queue, pendante entre mes cuisses. Je la touche, j’aime sentir sa fermeté. Je veux la voir se dresser. Je lis quelques récits où les queues se font sucer, où elles s’engouffrent dans des vagins tout mouillés, où elles s’agitent dans des culs dilatés. Dans ma main, je la sens qui durcit. Mon gland déjà se mouille. Je regarde des photos de femmes nues qui exhibent leurs seins, leur vagin gourmand et souvent débordant du sperme qu’elles ont soutiré, je regarde leur cul dilaté et duquel elles tirent des plaisirs décuplés. Finalement, je regarde en action de magnifiques femelles en train de sucer, de se faire baiser et aussi enculer. Je les regarde ouvrir leur bouche pour accueillir le sperme de leur amant et pour le déguster avant de l’avaler. Je suis bien bandé, je vais bien m’exciter. Ma main bouge de haut en bas sur cette colonne dure dont le gland est enflé. Je sens des frissons, de merveilleuses sensations. J’accélère le mouvement. C’est bon, tous ces frissons. Soudain, je sens partir une sensation merveilleuse, profonde, je suis électrifié, je vais éjaculer. J’accélère encore le mouvement et le plaisir éclate en répandant des jets de sperme brûlant. Pourtant, ce n’est pas fini, ma queue est dure et garde en réserve des sensations superbes. Je continue, la main pleine de jus à la branler, à la serrer. J’accélère encore les mouvements de haut en bas. Toutes sortes de sensations la traversent, l’habitent. Comme c’est bon. Je continue ainsi jusqu’à ce qu’à nouveau, du fond de mes couilles jaillissent ce jus qui accompagne mon orgasme. C’est bon ! C’est bon !

Mon sexe repu retombe inerte. Après un temps de repos, je pourrai de nouveau, le masturber encore et jouir à nouveau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.