Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest -Tkt

Harry Langeman ou John Johnson ? (Episode 2)

Recommended Posts

Guest -Tkt

Voici la suite... il n'y a pas beaucoup de sexe. Si vous en voulez plus, faites-en la demande et j'écrirai en fonction de vos souhaits. Bonne lecture !!!!

Ce fut un tendre baiser qui tira Harry de ses rêves agités. Il ouvrit ses yeux d’un air inquiet sans se souvenir du moindre détail. A seulement quelques centimètres de son visage se trouvait Lucie. Elle lui sourit. L’effet fut immédiat, Harry ressentit un apaisement, tout allait bien, elle était là pour lui. Elle, si belle, avec ses yeux d’un vert étincelant. Elle avait ce pouvoir de le calmer, lui faire oublier tous ses problèmes, toute cette oppression du monde extérieur. Elle était le remède à sa vie. Ou plutôt son sens. Il savait qu’il vivait pour l’aimer. Il avait ressenti cette sensation depuis le premier jour où il l’avait aperçu. Bien longtemps avant la naissance de leur fils William…

Lucie Rose était la fille la plus populaire du lycée. Harry était celui dont on a le nom sur le bout de la langue en regardant la photo de classe sans pouvoir s’en rappeler. Harry était un jeune homme avec un grand cœur, apprécié des professeurs, bon en sport mais poursuivi par une extrême timidité qui le coupait des autres. Lorsqu’il aperçut Lucie pour la première fois à la rentrée de la classe de 1ère scientifique au Lycée Hoche en banlieue parisienne, il fut totalement possédé par son charme, tout ce qu’il avait vécu avant n’avait plus aucun sens, elle était ce qu’il lui fallait pour continuer à vivre. Malheureusement lorsqu’il apprit que tous ses amis ressentaient la même chose, il fut désemparé. Comment Harry Langeman et sa timidité handicapante pouvait séduire Lucie Rose ? Impossible. Il oublia Lucie.

Tout changea une après-midi où Harry n’avait pas cours. Il vérifiait ces mails. Il ne les triait jamais et toute sa page était remplie de mails non lus. Un seul pourtant sortait du lot : « Coucou. Par lucyroz@wanadoo.fr ». Son cœur se mit à battre la chamade. Il ferma la porte de sa chambre, éteignit toutes les lumières, souffla un bon coup et cliqua pour ouvrir le mail. Il y était écrit :

« Coucou c’est Lucie ! Je sais que l’on ne se parle pas souvent mais c’est ton pote Karim qui m’a filé ton e-mail. Je te contacte par ce moyen parce-que je suis super timide et c’est plus facile pour moi de te parler de cette façon tu vois ? Je voulais savoir si t’avais finit ton devoir d’anglais ? Ca fait une heure que je suis dessus, elle se gêne vraiment pas cette prof avec les devoirs ! Bon j’espère que tu passe une bonne après-midi. Bisous ! »

Alors qu’Harry sentait chaque battement de son cœur vibrer dans la totalité de son corps, plusieurs pensées traversèrent son esprit en un instant :

« Elle m’envoie un e-mail pour savoir si j’ai finit un devoir d’anglais bidon ?! »

« Elle est timide à l’idée de m’adresser la parole ! »

« Karim est un génie ! »

Il s’empressa de répondre, posa les doigts sur le clavier, écrivit : « Je t’intimide ? «, et cliqua sur envoi. Il regretta presque instantanément ce geste, il se dit qu’il était con, que c’était trop osé de sa part, qu’elle fuirait, qu’il avait tout simplement raté la chance de sa vie.

Les minutes qui suivirent furent interminables. Soudain il reçu la réponse, un simple oui y était écrit.

Ce fut le début d’un long échange de mails traitant de leurs vies respectives qui dura toute l’après-midi, sans doute la meilleure journée qu’il avait vécu jusqu’à présent.

Lucie lui fit soudain une confidence, elle écrivit : «C’est dur ce que j’ai à te dire mais bon il faut que je me lance ! Depuis quelques semaines, je rêve de toi toutes les nuits. Et ce ne sont pas de simples rêves. Disons qu’ils sont…érotiques… Je t’imagine m’attrapant avec fougue pour arracher tous mes vêtements et m’embrasser avec passion les lèvres (en les mordillant un peu même…) puis la nuque et enfin le corps entier en t’attardant particulièrement sur mes seins. Ils ont besoin de tendresse, de baisers doux… Je rêve que je suis entièrement à toi. Parfois que tu me soulèves du sol pour amener mon minou contre ta bouche, je ressens le mur dans mon dos, glacial. Cette position m’excite vraiment, mes cuisses sur tes épaules musclées, tes bras qui me tiennent en place. Dans mes rêves, j’hurle ton prénom ! Je sens ta langue sur mon clitoris. Je vois que mon minou ruisselle jusque sur ton torse dominant. D’autres fois, tu me demandes de me mettre à quatre pattes et je te tends mes fesses pour simplement que tu me sautes ! Oh mon dieu… j’en reviens pas de ce que je te confie là ! Je continue ? Oui… je continue ! Je fantasme à l’idée que tu attrapes ma taille pour m’enfoncer ton pénis le plus profondément possible. J’imagine mes fesses qui claquent contre ton corps, jusqu’à que tu jouisses en moi ! Je veux juste me sentir pleine de sperme ! Je rêve de fellations et ça je n’en ai jamais fait comme la levrette d’ailleurs. Dans mes rêves je mets ton pénis entièrement dans ma bouche, cela me semble si facile de faire des vas et viens. Je t’entends gémir de plaisir. Jusqu’à un gémissement plus fort qu’un autre, je retire ma bouche pour t’offrir mes fesses et je sens le sperme chaud qui me recouvre. Quel plaisir ! En me réveillant j’ai les sous-vêtements complètement trempés… Je sais que tu es encore puceau. Moi-même je n’ai connu qu’un garçon, mon ex qui n’était pas vraiment doué. Si tu veux savoir, le fait de rêver de toi comme ça me donne envie de t’attraper dans les couloirs du lycée et de te déclarer tout ça pour être vraiment tienne. Tu fais quelque-chose ce soir ? Ca te dit qu’on en parle en face à face ? Enfin si tu veux bien, je préfèrerai qu’on parle de ce que l’on ressent l’un pour l’autre, pas forcément de sexe. Même si mes rêves sont chauds, je vois une première fois avec toi plus… romantique. »

Harry était seul chez lui depuis que ses parents étaient partis en week-end, il hésita un long moment avant de lui proposer de passer chez lui. Elle accepta. Jamais il ne fut si heureux, il courut au supermarché pour acheter deux boites de douze préservatifs Durex. Il baissa la tête au moment de passer à la caisse. Pourquoi deux boîtes ? Elle n’allait surement rien faire avec lui, pensait-il. Une fois chez lui, il prit une douche, s’habilla avec ses vêtements préférés : un tee-shirt noir et un jean.

Lorsque sa toilette fut terminée, quelqu’un sonna à la porte. Le rythme cardiaque envolé, le souffle s’accélérant, il alla ouvrir. Il devait être romantique mais il avait du mal à contenir son excitation. Il prit l’interphone, c’était la voix de Lucie : « Harry c’est moi Lucie. Tu m’ouvres ? ».

Il répondit : « C’est John ! J’arrive. »

Ses souvenirs s’arrêtaient là, pourquoi ? Que s’était-il passé ? Pourquoi avait-il répondu John ? Il ne connaissait pas de John. Lui c’était Harry, Harry Langeman.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

héhé entre la belle et la bête

entre harry et john

j'aime ces changements de climat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Tu ne peux pas me laisser ainsi !!!!

Pouquoi a-t-il répondu John ????

J'aime les histoires sombres, les doubles personnalités !

Une suite s'impose :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest -Tkt

L'episode 3 sera publié dans la soirée, désolé pour ceux qui attendent toujours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.