Aller au contenu
Lenaran

Quand le jeu n'en est plus un.

Messages recommandés

Bonjour à tous ! Petit nouveau sur ce forum, et bien que je sois venu à l’origine pour corriger les confessions des autres (avec des fautes partout, c’tout de suite moins beau), je pense que ce serait dommage de ne faire que lire sans jamais partager une quelconque histoire intime, chaude ou érotique me concernant.

Commençons sans plus attendre par la semi-réalisation de mon plus grand fantasme. Mais, allons dans l’ordre…

C’était il y a quelques années déjà, j’avais 16 ans (dieu que le temps passe vite). Seize ans, puceau et facilement excitable, je découvrais les joies de l’internet, et donc… des films X, imparable. Je rencontrai sur un jeu en ligne une jeune fille (du moins je le pensais), avec une orthographe parfaite, sympathique, drôle et ouverte ! Nous avons commencé à jouer beaucoup ensemble, jusque très tard (6h du matin), et donc, nous parlions beaucoup… De banalités au départ, et des choses attenantes au jeu. Mais… J’en voulais plus. Elle avait une façon de me parler, douce et tendre, qui me faisait rêver. Pour moi, cette adolescente aurait pu être ma petite amie ! Mais, une certaine surprise me fit changer légèrement d’avis…

Au bout de quelques semaines, nos conversations avaient changé. Des sous-entendus coquins se glissaient dans nos échanges, et l’on s’envoyait régulièrement d’érotiques piques, jusqu’à ce fameux soir. Je pense d’ailleurs que je n’oublierais jamais cette nuit là. Au départ, nous avions prévu de simplement parler de nos fantasmes, d’en apprendre plus sur les envies de l’autre. Premier fantasme, je commence, et lui avoue que j’adorerais faire l’amour à une femme attachée, les yeux bandés, à quoi elle répond que ça lui plairait bien aussi. Un petit débat s’engage sur « qu’utiliser pour attacher l’autre ? ». Après menottes, lanières de cuir et autres bracelets, nous arrivons d’accord sur le foulard. Je commence à être excité par la situation, et me demande si elle se prêterait à un petit jeu érotique…

Pour l’amorcer délicatement, je lui dis que je l’attacherais avec douceur au lit, en glissant un bandeau autour de ses yeux. A partir de là, le jeu s’engage, et elle entre doucement dedans… Elle est à demi-nue, moi aussi, et nous sommes dans sa chambre. Les lettres défilent dans le tchat, se font douces et chaudes, et me font sombrer en elles comme dans un rêve… Je lui décris avec quelle passion je l’embrasserais, comment mes mains parcourraient son corps, et elle de m’expliquer en détail chaque sensation qu’elle ressentirait. Alors, le jeu devient pour moi une sorte de réalité secondaire… Mes mains massent sa poitrine pendant que nos langues se caressent, se lèchent et se découvrent mutuellement. Je caresse doucement son visage de la main qui n’est pas sur son sein. Après un dernier baiser sur ses douces lèvres, nos bouches se séparent, et je descends doucement vers son cou où mes baisers se font doux et appuyés, se dirigeant doucement vers le lobe de son oreille. Je la sens frissonner à mesure que j’en approche ; ma langue commence à glisser doucement tout autour, lentement… Ses frissons s’intensifient et un soupir lui échappe quand je prend ce petit bout de chair entre mes lèvres humides, pour le lécher et le sucer avec douceur. Elle tire sur les foulards, mais rien n’y fait, elle est bien attachée. Impuissante, elle relâche ses efforts et se laisse aller. Je guette avec attention chacune de ses réactions.

Je poursuis mes baisers en repassant sur son cou, puis son épaule. Je savoure chaque centimètre carré de sa peau, la mordille légèrement. J’aime sentir que j’ai le contrôle absolu sur elle, et qu’elle s’abandonne à mes caresses, en témoignent ses lèvres entrouvertes, sa tête penchée sur le côté et sa respiration sensuelle, ponctuée de quelques soupirs d’aise. Continuant leur chemin, mes lèvres descendent encore, jusqu’à rejoindre ma main sur son sein ; ses tétons sont tendus, sa poitrine est ferme et généreuse, pile la bonne taille. Ma langue tourne quelques secondes autour de son téton pendant que ma main caresse la courbe idyllique de sa poitrine. Puis je le prend entre mes lèvres ; il est dur, tendu. Je le suce et l’embrasse avec tendresse. Elle soupire, elle frémit, et se laisse faire docilement… De mon côté, il y a un moment que mon pantalon est tendu par mon sexe durci au maximum. Je suis terriblement excité, j’ai très envie d’elle, mais il me faut aller doucement, je veux faire durer son plaisir qui m’excite…. Hmm, au plus haut point… Après avoir prolongé un peu mes caresses sur sa poitrine, je la quitte, et mes lèvres tracent un sillon d’embras vers le bas de son corps, embrassant avec passion son ventre, ses hanches… elle a un corps magnifique.

Je sens soudain un contact sur ma jambe, qui monte doucement ; elle me caresse de son pied nu, la seule partie de son corps qui n’est pas entravée. Je ne la touche plus pendant quelques secondes. Elle ne peut ni me voir ni me toucher pour savoir ce que je fais, et un tas d’idées me traversent l’esprit ; je pourrais l’embrasser du bout des lèvres, caresser furtivement ses zones érogènes, je pourrais tant faire !

Je décide finalement de me dénuder un peu. Je défais ma ceinture et enlève mon pantalon que je laisse tomber au pied du lit. Mon caleçon est tendu par mon membre dur, et c’est difficilement que je résiste à l’envie de me masturber devant elle, qui m’est offerte, et aveugle. C’est presque d’elles-même que mes lèvres reprennent leur cheminement sur son ventre chaud, descendant doucement à coups de baisers tendres. Ses petits soupirs m’encouragent. J’arrive alors à la limite de son pantalon. Elle est brûlante et veut que je continue. J’effleure de ma bouche et de mes mains sa douce peau, juste au dessus du tissu.

Ca y est, je tiens plus… je défais le bouton de son pantalon, pose mes mains sur ses cuisses entrouvertes et prend la tirette entre mes dents. C’est en m’abaissant sur mes genoux que je la fais descendre jusqu’en bas. Je me penche à nouveau sur elle pour embrasser son ventre et remonte à ses lèvres où je dépose de tendres baisers. Je m’abaisse et plaque mon sexe dur entre ses cuisses ; je sens sa chaleur contre moi, et je ne résiste pas à l’envie de me frotter doucement contre elle pendant que nos langues s’entremêlent à nouveau dans nos soupirs de désir et de plaisir.

Je décide finalement qu’il est temps pour nos bouches de se séparer, presque à regret. Mes mains glissent sur son corps, de ses épaules à ses hanches, et passant par sa poitrine et son ventre. Je saisis le bord de son pantalon et le fais glisser jusqu’à ses pieds, le lui enlève et le laisse tomber. Elle est magnifique. La seule barrière qu’il reste entre nous sont sa culotte, que je devine humide, et mon caleçon, sur lequel ont peut voir une parcelle mouillée au niveau de mon gland. Je me penche à nouveau sur elle, embrasse fougueusement son cou, titille le lobe de son oreille, et dans le même temps, mon sexe se plaque au sien ; je peux cette fois sentir sa chaleur. Je me frotte langoureusement à elle, nos sexes se touchent à travers le tissu, j’en frissonne de plaisir, un gémissement lui échappe… J’ai envie qu’elle prenne le plus de plaisir possible.

(la suite très vite, promis !)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(Pardonnez moi, j'avais zapé ce texte... N'ayant pas le temps d'écrire des longues tirades en ce moment, je vais poster par petits bouts, désolé ^^')

Je la sens se tendre légèrement pour s’appuyer mieux contre moi ; elle glisse ses jambes autour de mon bassin et me prend en tenaille contre elle. Son entrecuisse est brûlante, je sens son jus imprégner doucement mon caleçon à travers sa culotte. Les va-et-vient s’intensifient, les gemissements aussi. Elle tire à nouveau sur le tissu, mais il ne cède pas. Mon membre poursuis sa caresse sensuelle sur sa fente trempée, tandis que ma bouche prend d’assaut son cou offert à coups de baisers, de langue et parfois de dents. Puis je ralentis la cadence avant de m’arrêter : elle est haletante, elle en veut plus. Je me dégage de ses jambes et recule un peu, posant ma main sur sa cheville. Je donne un doux baiser à son mollet et commence à monter doucement en embrassant sa jambe, parcours sa cuisse à doux coups de langue qui la font frissonner…

Elle écarte un peu plus ses cuisses, me révélant sa culotte effectivement trempée. Ma bouche arrive en haut de sa cuisse, je sens la chaleur de son intimité. Alors je pense mes lèvres sur son sous-vêtement, sa liqueur les humidifie pendant que j’expulse un doux souffle chaud à travers le tissu : elle se cambre et soupire, gémis doucement quand j’embrasse ses lèvres mouillées. Je suis terriblement excité, et résiste difficilement à l’envie de me masturber jusqu’à me vider sur son délicieux corps.

Mes doigts glissent sous la dernière barrière de tissu et l’enlèvent doucement, la révélant entièrement à moi : elle est épilée avec soin, ses lèvres et son clito sont gonflés de désir… Pourquoi attendre ? Ma langue glisse sensuellement à plat sur son petit bouton ; elle pousse un soupir et se cambre à nouveau. Je continue donc de sucer et lécher ce petit bout de chair pendant que je caresse les portes de son intimité du bout du doigt, souplement. Puis, lentement, je glisse mon doigt en elle, je sens son liquide chaud et abondant, son vagin se contracte autour… Elle gémit, se tortille, elle en veut plus. Je commence à la masturber doucement, tandis que l’étau de ses cuisses se referme sur mon cou pour m’emprisonner dans une cage de désir brûlant et d’envie sans fin…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

Mais pourquoi : "Quand le jeu n'en est plus un" :lal:

Là ce n'est encore que du jeu! c'est virtuel! :lal:

Ou c'est parce que vous n'êtes plus dans le sujet? du jeu du forum :P

Si jeune rêver de femmes attachées... :P Quel paradoxe, alors que tu es encore puceau :D;)

J'en ai connu un comme ça!

Et dans la réalité? il a eu sans m'attacher tout cette langueur que tu décris...

Je me suis même demandé si tu n'étais pas lui lol au début :lal::D

Ca m'intrigue aussi de savoir, si ta 1ere fois, a été aussi minutieusement vécu en étapes longue et sensuelle comme tu le décris si merveilleusement

Prendre le temps... N'est-il pas de plus savoureuse façon d'aborder sa vie sexuelle :P:D:D:aime:

LA SUITE !!! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[interlude, passer pour accéder au texte ! ]

Bonsoir ! Merci pour vos commentaires encourageants. Je me permets de faire ce petit encart pour répondre à Egan. Procédons dans l’ordre. ^^

1) Mais pourquoi : "Quand le jeu n'en est plus un"

-Allons ma chère, ce n’est pas fini. Je pensais le dévoiler plus tard, mais je vais le mettre ici : ce récit est une version adaptée d’un dialogue du type « A dit : ‘’…’’ / B dit ‘’…’’ ». Ensuite, il y a eu beaucoup de dialogues de ce genre entre elle et moi, que j’ai tous conservés (centaine de pages pour l’instant), et j’ai bien senti qu’au-delà du jeu de rôle sexuel, de vrais liens se tissaient entre elle et moi. Nous sommes aujourd’hui amis. =) Ainsi, nous sommes lentement sortis du jeu et… je ne puis t’en dire plus sans spoiler la suite, désolé.

2) Là ce n'est encore que du jeu! c'est virtuel!

Vrai, le cadre est virtuel ( des pixels), mais l’envie et le fantasme sur lesquelles reposent notre dialogue sont eux, bien réels. On sort donc du cadre du jeu pour se pencher sur des choses plus intimes.

3) Si jeune rêver de femmes attachées... Quel paradoxe, alors que tu es encore puceau

-Je peux pas répondre sans spoiler. :/

4) Ca m'intrigue aussi de savoir, si ta 1ere fois, a été aussi minutieusement vécu en étapes longue et sensuelle comme tu le décris si merveilleusement

-Ma 1ère fois, parlons en. ^^ Elle s’est passée tout en douceur, beaucoup de baisers et de caresses, un peu de préliminaires et très peu de pénétration (elle n’était pas prête), mais j’en garde un souvenir fort et très agréable (bien que ni elle ni moi n’ayons joui), du fait de la passion et de l’amour profond qui s’en dégageait. J’étais pas habitué à recevoir tant de tendresse, et ça m’a purement émerveillé ! J’ai l’impression de me souvenir de chaque détail, de son regard profond et doux à la courbe de ses seins, la langueur avec laquelle elle se frottait à moi, les mots doux qu’elle me murmurait, son souffle, son odeur… Bref. x)

Je crois en effet que je n’aurais pu commencer ma vie sexuelle de meilleure manière. Ma 1ère fois était en plus le soir de mon 17ème anniversaire : premier baiser aussi… quelle belle époque.

J’espère t’avoir bien répondu. Si jamais, n’hésite pas à me MP =)

[interlude/]

Elle gémit, se tortille doucement… et m’excite terriblement. Son vagin est chaud et trempé, sa mouille a un goût merveilleux, que ma langue avide savoure, délaissant son clito... Je lèche avec tendresse les lèvres de son intimité, leur pourtour, je les embrasse tendrement. Puis ma langue glisse a plat son l’entrée de son sexe, s’y faufile doucement en ondulant ; je la sens resserrer l’étreinte de ses cuisses, je suis excité comme jamais. Ma langue curieuse entre lentement à l’intérieur de son sexe, s’imprègne de sa liqueur, parcours sensuellement les parois de son vagin, explore à sa guise l’inconnu torride qui lui est offert. Je retire doucement ma langue pour que mon doigt prenne le relais et la masturbe à nouveau, un peu plus vite, un peu plus fort. J’aspire à nouveau son clito, elle se cambre de plaisir. Ses soupirs s’accélèrent, elle gémit de plus en plus souvent, son bassin ondule plus vite. Je glisse un deuxième doigt en elle, elle gémit longuement, me murmure de continuer, de ne pas m’arrêter. La tête penchée sur le côté et la bouche entr’ouverte, elle prend un plaisir plus fort à chaque seconde, elle finit par crier, tirer encore sur ses liens, me serrer contre elle à m’étouffer ! Dans un ultime éclat de voix érotique, je sens son corps se tendre, son jus inonde ma main, elle crie son plaisir dans un orgasme puissant, profond… Je continue de la masturber doucement un petit moment, la léchant avec tendresse. Quand je sens la tension sexuelle de son corps baisser, je délaisse son vagin dans un dernier baiser, et enlève mon caleçon, tâché par mon sperme. Je me penche sur elle et l’embrasse langoureusement, partageant avec elle le goût de son intimité, qu’elle semble apprécier. Nos langues dansent un moment ensemble, se redécouvrent… Après un long baiser, je m’avance sur son torse, caressant ses lèvres de mon gland avec douceur. Je suis extrêmement excité. Sa langue me parcourt doucement, avec autant d’amplitude que sa position le permet. Elle me prend entre ses lèvres, me lèche doucement. Je m’avance encore un peu pour plonger mon membre dur dans sa bouche, geste qu’elle accueille avec plaisir. Aussitôt je sens sa langue s’activer sur mon gland, ma hampe, je la ses aspirer, faire de petits mouvements de la tête… Je frissonne de plaisir. Je suis si excité que l’orgasme m’est très proche. Et elle a un talent indéniable pour la fellation, qu’elle pratique avec tendresse et volupté. Mais j’en veux plus… Je détache une de ses mains. J’ai envie qu’elle me prenne, qu’elle me branle fermement ! Je dépose ses doigts sur mon sexe, et ils se referment immédiatement autour, me masturbant avec poigne pendant que sa bouche s’active toujours sur mon gland. C’est purement délicieux, je suis aux anges. Le plaisir monte très vite, trop vite même. Une vive sensation de bonheur me prend, mon sexe se tend encore plus et j’éjacule abondamment dans sa bouche, par longues giclées, dans un état de plaisir proche de l’inconscience. Elle me suce encore un petit moment, la bouche emplie de mon sperme. Puis je retire mon sexe de ses lèvres et l’embrasse à pleine bouche, mon sperme coule entre nos deux bouches, et je m’en veux un peu de ne pas l’avoir prévenue.

Je vais chercher un mouchoir pour qu’elle puisse recracher et me couche contre elle, blotti et content de la savoir là, un sentiment de satisfaction et de sécurité au creux du ventre.

[Fin du 1er texte]

Voila pour le premier, n’hésitez pas à commenter. =)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

Merci pour tes réponses Lenaran à mes interrogations :???:

Je crois que j'aurais aimé que ce soit réel ... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Lenaran pour ce premier texte....

superbe

Je vais chercher la suite avec impatience....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.