Aller au contenu
volkano

Le chantage de ma voisine

Messages recommandés

Voici plusieurs années, alors que j’étais âgé de 19 ans et que j'habitais encore chez mes parents, je consommais du cannabis (je sais ce n’est pas bien mais j'ai arrêté d'en fumer depuis 7 ans). Je m’étais fait griller par mes parents qui avaient trouvé de l'herbe dans ma chambre malgré que je l’aie très bien planqué et ça s’était très mal passé, mon père criait tellement fort qu'il allait réveiller les morts. Au bout de deux heures d'engueulade, qui ont réveillé les voisins, mon père se calma et me fit promettre de ne plus en consommer.

Malgré cette promesse, je continuais à fumer tous les jours mais je ne cachais plus mes substances illicite chez moi, je ne pouvais pas laisser les chez mes potes non plus, ils auraient tout fumé. J'ai eu alors l'idée de planquer ça derrière l'armoire à chaussure de ma voisine sur son palier.

Plusieurs mois s’étaient écoulé sans aucuns problèmes, jusqu'au jours ou ma voisine m'a surpris en flagrant délit. Je lui fis promettre de ne rien révéler à mes parents sinon ils me jetteraient à la porte. Elle accepta mais me demanda une faveur en retour, ayant très peur que mes parents apprennent que je fume encore, je me suis empressé de lui dire que je ferais tout ce qu'elle me demanderait. Elle me demanda alors de passer chez elle le vendredi soir suivant car elle aura besoin de moi. Sur le coup je n'avais pas très bien compris, ce n'ai que plus tard que je pris conscience de ce qu'elle voulait réellement. Elle savait que je n'avais pas école le samedi et que je pourrai rester chez elle toute la nuit sans que mes parents s’inquiète car j'avais l'habitude de dormir chez des potes.

Ma voisine était une femme âgée de 43 ans, divorcée depuis plusieurs années. C’était une femme aigrie par son divorce, elle partageais sa vie entre son boulot d'assistante médicale et son domicile elle avait très peu d'amis et avait très peu de visite depuis que son mari l’avait quitté 7 ans auparavant. Elle n’était pas vraiment très jolie et souriait très peu, mais elle était physiquement très bien conservé.

Le jour J, je me présentais chez elle sans me douter une seconde de ce qu'elle avait en tête, je pensais qu'elle avait besoin d'aide pour arranger quelque chose, démonter une armoire ou autre. Je toquai à la porte et ma voisine me dit d'entrer car la porte n’était pas ouverte.

En entrant et en la voyant je commençais à me douter de ce qu'elle voulait, elle était allé chez le coiffeur, s’était joliment maquillé et avais revêtu des habits vraiment sexy. Je ne l'avais jamais vu comme ça. Elle avait un petit haut extrêmement moulant, on devinait très facilement sa large poitrine et ses tétons, une petite jupe qui couvrait à peine ses cuisses d'une dizaine de centimètre. Ses jambes était revêtus de bas en dentelles noir et avait chaussé des talons hauts.

Elle me pria de m'assoir et me tendit une tasse de café et nous entamâmes une petite conversation de courtoisie aussi inutile que peu passionnante. Je lui demandé le but de tout ça, elle me répondit que devais d’abord prendre un peu de temps pour discuter ensemble et en apprendre un peu plus l'un sur l'autre car en plusieurs de voisinage ne savions que peu de chose l'un sur l'autre. Rapidement la conversation prit un tournant un peu plus chaud, elle me posait des questions sur ma petite copine si c’était du sérieux, si je fréquentais d'autres filles et si je me protégeais. Je lui avouai qu'avec ma petite copine ce n’était pas vraiment du sérieux, que c’était plutôt une bonne copine avec qui je fume et accessoirement je couchais avec elle et aussi avec d'autres copines.

Je pensais qu'elle me posait toute ses questions dans un but "médical". Ses questions devenaient de plus en plus insistantes, elle me demandait si j'avais déjà couché sans préservatif, si je m’étais déjà fait sucer sans capote. Je commençais à être de plus en plus excité et elle s'en rendit compte et je commençais à rougir car j’étais assez timide à cette époque. Elle n’arrêtait pas de me poser des questions de plus en plus intimes en se cachant derrière le fais qu'elle travaille dans un cabinet de médecine et que c’était juste pour savoir un peu si la jeunesse était assez consciente des dangers, mais je remarquais qu'elle croisait et décroisait les jambes très souvent au fur et à mesure qu'elle me questionnait et que ça cachait bien évidement autre chose.

Elle faisait tout pour me chauffer, au bout d'un moment ses questions n'avais plus aucun lien avec la prévention, surtout lorsqu'elle m'a demandé si j'aimerais qu'un minou bien chaud et mouillé à souhait glisse le long de ma queue (se sont ses propres mots). Elle me dit que comme j'avais toujours utilisé des préservatifs, j'allais aimer la sensation de chaleur et d'humidité d'un vagin coulissant le long de mon membre. Rapidement elle m'avoua qu'elle n'avait plus eu de rapports sexuels depuis son divorce, qu'elle était affamée de sexe et qu'elle voulait se faire démonter par un jeune et que j'étais là pour ça.

Je lui dis que sans vouloir l'offusqué je n'étais pas vraiment attiré par les femmes mures. Elle me fit vite comprendre que je n'avais pas vraiment le choix sinon elle dirait tout à mes parents et qu'elle n’allait jamais laisser une occasion pareille lui échapper. J'étais pris dans son piège et je n'avais pas vraiment le choix.

Elle se leva, s'approcha de moi, mit sa main sur mon sexe et m'embrassa sur le cou. Tout en me mordillant elle déboutonna mon pantalon. Je commençais à bander vraiment grave. Elle sortit ma queue, l'humecta et me masturba lentement tout en m'embrassant et en me mordillant le cou. Elle déplaça la table basse, m'enleva mon pantalon et mon boxer. Elle me poussa sur le canapé et se mit à genoux devant moi, elle me balais tout en me parlant de manière assez cru, c'était la première fois. Elle me dit une phrase sue je n'oublierai jamais, tout en me branlant elle me dit "je suis végétarienne mais cette viande je vais la bouffer".

Elle commença à me sucer les couilles tout en astiquant mon dard, elle se releva; laissa un jet de salive sur mon gland et enfourna ma queue dans sa bouche d'un trait jusqu'à mes couilles. Elle resta un certain temps comme ça sans bouger, je sentais sa langue me titiller. Ensuite elle commença à me pomper lentement tout en gémissant doucement, elle commença à alterner des phases lentes et ensuite des phases ultra rapides, aucune de mes copine ne m'avais jamais fait ça. Je n'en pouvais plus et je me tordais de plaisir, je sentais que je ne tiendrai plus longtemps. Elle me donna le coup de grâce lorsqu’avec sa bouche, tout en coulissant le long de ma queue, elle me mordilla doucement depuis le gland jusqu'à la base de mes couilles. Je l’avertis que j'allais éjaculer mais continua à me sucer et ce de plus en plus vite et ce qui devais arriver, je me suis mis à me vider par grosses saccades dans sa bouche et au fond sa sa gorge. Elle continua à me pomper jusqu'à ce que mes couilles soient entièrement vides. Elle laissa mon sperme couler le long de mon dard et me suça avec avant d'avaler le tout. C'était la première fois que j’éjaculais dans la bouche d'une femme et qu'elle avala le tout, elle me l'a fait en mode actrice porno. Plus tard j'ai vu sa collection de sextoys et de films pornos.

A peine j'avais repris mes esprits, qu'elle s'allongea sur le canapé et elle leva sa petite jupe et écarta un peu ses jambes, je vis sa chatte rasée trempée à l’ extrême. Son clito était énormément gonflé, je me suis remis à bander immédiatement lorsqu'elle me parla de manière cru, elle me dit " tu aimes ma chatte? Ça c'est une vrai moule qui va te faire jouir, ce n'est pas un minou de petite fille". Je restai abasourdi car effectivement elle avait une super belle chatte vraiment excitante. Elle prenait un malin plaisir à me chauffer grave." Alors tu la veux ma chatte hein? Tu veux y planter ta grosse queue et me baiser comme une petite salope maintenant?". Je m'approchai d'elle pour la prendre mais elle me repoussa et me dis qu'il fallait prendre notre temps et que la nuit était encore longue.

Elle me dis que je devais d'abord lui brouter le minou. Je la déshabillai lentement, je lui enlevai le haut, sa poitrine sorti de son body comme un diable sort de sa boite. Elle avait une très grosse poitrine ferme, de grosses auréoles et des tétons tout durs. J’étais resté étonné qu’à son âge elle ait encore une poitrine pareille, sur le coup j'ai cru que c'était de la chirurgie mais ce n'était pas le cas. Je me mis à la caresser et l'embrasser sur tout son corps tout en descendant vers sa jolie chatte fraichement rasé, sa vulve trempée était une invitation. Sans me faire prier, je me mis à caresser son bouton d'or tout en décrivant des cercles avec ma langue sur sa poitrine et ses tétons, le jus de sa moule coulait le long de mes doigts, le plaisirs inondait son corps, elle se tortillait et poussait des gémissements sensuels qui me faisaient de plus en plus bander. Ma queue avait atteint son stade maximum d'érection et me faisait très mal, je pensais qu'elle allait exploser à cause de l'afflux du sang.

Je continuais mes caresses, et mes doigts humides pénétrèrent dans son antre brulant. Le mouvement de mes doigts se firent de plus en plus rapides et entrèrent de plus en plus loin. Ma main était entièrement trempé, n'en pouvant plus Nicole (c’est le nom de ma voisine) me cria " bouffe-moi la chatte". Sans tarder, je lui écartai les jambes, le canapé était trempé je n'avais jamais vu ça. Je me rapprochai de son minou, et ma langue ce promena sur son clito. Sur le coup je n'avais pas apprécié, le gout après de son jus avais refréné mes ardeurs, mais je continuai quand même à la lécher. Nicole fini par se rendre compte que ça ne me plaisait pas trop. Elle finit par me repousser et me dis de m'allonger sur le dos, elle plaça ses genoux près de mes épaules et se mit en position pour un 69. Avant de commencer de me pomper elle me donna un conseil, elle me demanda qu'avec ma langue je reproduise l'alphabet sur sa vulve. L'inconvénient pour moi dans cette position c'était que son jus allait me couler directement sur ma bouche, mais a l'idée qu’elle allait me sucer comme au début mes réticences s'estompèrent.

A peine sur moi, elle se mit à faire tournoyer sa langue autour de mon gland et ensuite avala ma queue d'une traite. Elle ne prit pas la peine de prendre son temps et me suça comme une furie. J'avais l'impression que ma queue était dans une pompe aspirante, l'excitation et le plaisir aidant, je plongeai ma langue dans sa moule et la léchais comme un forcené. J'appliquai la technique qu'elle m’avait donné et ce fut pour elle intense pour elle, je l'entendais gémir la bouche pleine et le plaisir monta en nous de plus en plus, sa chatte libérai de plus en plus de jus et mes joues furent trempées. Au fur et à mesure qu'elle astiquait ma queue comme une affamé, je commençais vraiment à apprécié de la lécher ainsi que le gout de son jus.

Mes mains palpaient sa lourde poitrine dont les tétons étaient durs comme du métal, elle s'arrêta de me sucer et me demanda si j'avais déjà eu droit à une branlette espagnole. Je lui répondis qu'aucune de mes copines n'avais une poitrine assez grande pour ça et que je l'avais jamais fait. Elle se retira et se mit à genoux tandis je restais assis sur le canapé, Nicole laissa un jet de salive tomber entre ses deux seins et y plaça mon dard. Ma bite disparaissait entièrement entre ses seins, seul le gland dépassa de temps en temps. Elle sera fort ses nichons autour de ma queue et commença à les faire coulisser le long de mon membre. La sensation de branlette n'était pas vraiment intense, c'était surtout son langage cru qui m'excitait beaucoup. Avant d'éjaculer elle me demanda de me lever et de me branler afin que je lui éjaculer sur le visage et la bouche. Je n'avais jamais fait ça et je trouvais ça très excitant, très rapidement je sentais la sève monter le long de ma tige, je lui ai alors balancé la sauce en grosse saccades sur son visage et sa bouche.

Apres ça on s'affala tous les deux sur le canapé, vidés et essoufflés. Pendant plus d'une heure je ne peux plus rien faire, Nicole était devenu très câline et douce, elle n'était plus la voisine aigrie qui ne souriait jamais. Elle me demanda si j'avais déjà regardé un film porno avec une fille et me proposa d'aller dans sa chambre et d'en regarder un ensemble. Elle avait une grande collection de film x, j'étais resté étonné c'était tous des films enregistré de canal plus.

Elle chercha un peu et mis un film spéciale sodomie, elle prétexta qu'elle ne savait pas quoi mettre et a pris le premier venu. On s'allongea l'un a côté de l'autre et on se mit à regarder le film. Nicole commença à me poser plein de question sur la sodomie, elle me demanda si j'avais déjà essayé si ça me tentait de faire cette expérience. Je compris très vite qu'elle voulait que je la sodomise, mais je lui ai dit que je ne voulais pas faire ça et que je n'étais pas attiré par cette pratique. Elle insista, mais je ne voulais vraiment pas. Nicole me menaça alors d'aller tout raconter à mes parents mais je lui ai dit qu'elle pouvait aller tout balancer il n'était pas question de la sodomiser malgré qu'elle avait un très beau cul.

Nicole n'avait pas dit son dernier mot, et voulait absolument être sodomisée. Pendant un moment elle me fit croire qu'elle laissait tomber et me proposa un petit jeu. Elle sortit des menottes, deux sangles et un bâillon. Elle me proposa de m'attacher les mains et les pieds et de me laisser être son joujou et après ça sera à son tour d'être attaché. Naïf et excité à l'idée de l'attacher et de lui faire ce que je voulais, j'acceptai. Elle m'attacha les pieds avec les sangles et les mains avec les menottes. J'étais a sa merci et extrêmement excitant, je ne me doutais vraiment pas de ce qui allais arriver. Elle me mit un bâillon sur la bouche et commença à me branler, rapidement ma queue durcit. Nicole pris du lubrifiant et en applique généreusement sur mon gland. Elle monta sur le lit, m'enjamba et se mis accroupit tout en tenant ma queue dans sa main. Elle frottât mon gland contre sa chatte et entre ses fesses rebondies. Je sentis mon gland contre son anus mais je n'avais pas encore compris ce qu'elle allait faire. Et soudain Nicole me dit " je veux ta bite dans mon cul et je l'aurai". Elle cala son anus contre mon gland et poussa. Ma queue entra sans aucune difficulté dans son anus. Malgré la facilité de la pénétration, je sentis que son cul était très serré. C'était la première fois que ma bite se retrouva dans un endroit aussi exiguë. Cette sensation de pression sur ma queue me procura beaucoup de plaisir. Nicole continua de faire coulisser son cul autour de ma bite en gémissant et en poussant de petit cris, de mon côté je commençais des petits mouvements de mon bassin. Elle se rendit compte que je commençais à apprécier ça et s'arrêta ses mouvements de va et viens. N'y tenant plus je me mis à faire monter et descendre mon bassin et faire rentrer et sortir ma queue dans son petit trou. Rapidement elle m'enleva mon bâillon et elle me dit "alors tu aimes m'enculer petit cochon". Je lui demandai alors de me détacher et je lui démonterai le cul avec mes coups de boutoir. Elle aimait elle aussi les paroles crues. Elle me détacha et je l'allongeai sur son dos. Je me couchais sur elle et je lui ai relevé les jambes sur mes épaules. Elle prit ma queue et la guida vers son anus. Une fois en place, je poussais pour m'introduire dans son petit cul serré mais cette fois dans cette position la pénétration était plus difficile. Je m'arrêtai car elle criait, mais elle me dit de ne pas arrêter et de continuer. Elle me tenait par les hanches et me tirait vers elle. Une grand partie de ma queue était rentré dans son cul, je la regardais dans les yeux tout en la pénétrant lentement. Elle me tira violemment vers elle et me dis " Pas comme ça, encule moi sauvagement, démonte moi le cul, je veux le sentir passer". Chaque fois qu'elle ouvrait la bouche un flot de paroles crues m'excitaient de plus en plus. Je me mis à l'enculer de plus en plus rapidement, et plus elle gémissait plus je pompais sur petit cul. N'en tenant plus j'éjaculai en fond de son cul.

Nous recommençâmes encore deux fois avant de nous endormir l'un à côté de l'autre. Plus tard elle m'avoua que c'était la première fois qu'elle se faisait sodomisé, Qu'elle n'avait jamais autorisé son ex-mari lui faire lui. C'est bien après son divorce qu'elle fut attiré par ça lorsqu'elle regardait des films pornos en se masturbant avec des godes. Et avec le temps c'était devenue une obsession et qu'elle en avait marre d'utiliser un gode pour ça. Nous recommençâmes nos petites soirées de " copains de baise ", comme elle disait en parlant de nous, pendant quelque mois avant qu'elle rencontre un homme de son âge. Elle m’apprit beaucoup de chose et depuis ce jour-là je suis très attiré par des femmes mures.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que ton récit doit être intéressant.

Le seul problème, c'est que je n'ai pas eu la patience de le lire jusqu'au bout à cause d'une présentation bien trop "compacte".

Pour séduire tes lecteurs, tu devrais penser à "aérer" ta présentation en faisant des paragraphes assez courts et en sautant une ligne entre 2 paragraphes, on y gagnerait en confort de lecture et tu gagnerais en nombre de lecteurs.

Si j'ai le temps et si tu es d'accord, je te propose de le modifier. J'attends ta réponse avant d'agir!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que ton récit doit être intéressant.

Le seul problème, c'est que je n'ai pas eu la patience de le lire jusqu'au bout à cause d'une présentation bien trop "compacte".

Pour séduire tes lecteurs, tu devrais penser à "aérer" ta présentation en faisant des paragraphes assez courts et en sautant une ligne entre 2 paragraphes, on y gagnerait en confort de lecture et tu gagnerais en nombre de lecteurs.

Si j'ai le temps et si tu es d'accord, je te propose de le modifier. J'attends ta réponse avant d'agir!

J'ai essayer d’éditer mon message mais je n'y arrive pas, je l'avais rédigé sur word mais en le collant ici, la structure du texte n'a pas été respecté

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis permis de le modifier, j'espère que ça te convient. Envoie moi un MP en cas de besoin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je l'avais rédigé sur word mais en le collant ici, la structure du texte n'a pas été respecté

Normal ! Il faut que tu le colles sur le bloc note, tu le met en forme et tu le colles dans ton post et avant de poster, cliques sur prévisualisation, fais les corrections si nécessaire, et normalement, ça passe :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TomVodoo

Merci pour ce récit bien attrayant et merci à Palmyre pour la mise en forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis permis de le modifier, j'espère que ça te convient. Envoie moi un MP en cas de besoin.

Merci c'est vraiment cool

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

recit tres excitant !! je comprend que les paroles crues soient excitantes, qui n a pas eu envie de les sortir au moins une fois!! merci pour ce recit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahlàlà, la voisine de mes rêves ! :-D

Très excitant en effet, ça m'a bien "endurci" moi aussi en lisant ça... ^^

Par contre, trois fois de suite ? :lal: Ben mon cochon !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce partage, c'est incroyable comme aventure et le fantasme de bien des jeunes hommes

excitant à souhait :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David rugit

superbe récit

très bien écrit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah les voisines, j'ai connus sa, avec une voisine divorcé. Sa chambre était a coter de la miene mais les murs ne retenais rien alors a chaque fois que moi et ma femme faision l'amour la voisine participais jusqu'au jour ou elle ma demandez de lui changer une ampoule....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

génial une voisine comme ça!!

j'aimerais bien en trouver une comme ça aussi..... :twisted:

sam :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.