Aller au contenu
Invité zeitgeist 2011

A en perdre la raison...

Messages recommandés

Invité zeitgeist 2011

J avais dix neufs ans à l'époque, je venais de rentrer en fac. Un studio que je partage avec un ami. La liberté.

On était au mois d'avril, un jeudi soir, jour des soirées.

J'avais rencontrée une fille super gentille du nom de, nous l'appellerons pour l'histoire, Jo.

Nous avons le même âge, je suis plus jeune qu'elle de quelques mois.

Petite, cheveux chatains clairs, presque blonds. Casse coup, nerveuse, rieuse, dynamique. Une femme enfant avec son côté doux.

Elle me faisait craquer, j'en perdais la tête.

On ne s'était jamais embrassé, on passait beaucoup de temps ensemble, des petits calins sans sexe, en amis.

Donc ce jeudi soir, on sort en boite. Elle est habillée léger. Jean, basket, petit t shirt pres du corps. Rien de tres sexy mais peu importe, c'est sa façon d'être qui m'attire en elle.

Je viens la prendre chez elle, il est 22h, direction une nuit de beuverie. C'est une fille qui tient bien l'alcool.

On arrive sur place, nous entrons, les potes sont deja au bar à piccoler. On les salue et hop, un premier verre... s'ensuivent plusieurs.

Je la regarde, admiratif, elle est belle quand elle se met à rire, elle a quelques attentions pour moi, elle me prend le bras, le caresse, me fait des bisous sur la joue, me prend la main... je suis sous le charme, involontaire de sa part. Elle est tellement naturelle.

On va danser, je la regarde se dehancher devant moi, je la colle parfois pour sentir ses fesses se frotter contre moi, ca la fait rire. Des jeux bon enfant pour elle. Pour moi, ca en devient une torture, je voudrais l embrasser, l inviter à sortir pour discuter, pour lui dire ce que j'ai sur le coeur, mais je n'ose pas. Alors je reste là, à la regarder danser, libre, au regard d'autres hommes présents ce soir là.

J'en suis jaloux qu'ils puissent profiter d'elle ainsi. Mais je ne peux rien y faire, elle n'est pas ma petite amie... pas encore.

On retourne au bar, j'en profite pour aller me soulager. A mon retour, je la trouve au bar à parler à deux inconnus. Mon sang ne fait qu un tour, mais je reste calme, montrer ma jalousie n'aurait aucun sens et pourtant, que j'aimerais les faire valser pour la récupérer pres de moi.

Je m'approche du bar et fait l'indifférent. Je prends une biere et discute avec mes potes en gardant un oeil sur elle. Deux mois que je partage des moments complices avec elle, pas envie de les voir ruiner par un de ces mecs un peu plus costauds que moi... un peu beaucoup plus costaud que moi. Je me rassure en me disant qu elle ne se fera jamais un de ces deux là, il finirait par l'applatir sous son poids. Paradoxal, deux monstres qui parlent à un joli petit ange...

Enfin, j'essaie de ne pas y penser et plaisante avec mes camarades de fac, on s'amuse à se foutre de la gueule des profs.

Il est bientot 2h du mat, le temps de rentrer et prendre sa douche, il ne restera plus bcp de temps pour dormir et etre frais pous les 8 dernieres heures de cours du vendredi... je sens que l'apres midi sera consacrée à une sieste bien méritée dans le fond de la salle de cours, à un endroit discret où le prof ne pourra pas me voir.

Je cherche apres Jo, elle rentre avec moi en principe.

Je fais le tour de la boite, pas de Jo, je vais aux toilettes, non plus...Je sors, espérant qu elle est dehors en train de fumer, personne non plus.

Je rejoins le parking pour reprendre ma voiture, me disant qu elle etait sans doute retournée avec un ami sans me prévenir...

Arrivant sur le parking, j entends des gemissements dans un recoin.

Je m'approche, poussé par la curiosité et je me retrouve devant un spectacle ... je n'ai pas de qualificatif.

Jo était là, en compagnie de ses deux appolons. Elle était debout, la tête penchée en avant, pratiquant une fellation à l'un pendant que l'autre la pénétrait. Et elle en redemandait.

Je n'ai pu me retenir, l'alcool m'avait deja donné la nausée, ce spectacle a fini par me rendre malade, je vomis tout le contenu de mon estomac. Je suis tombé à genou en pleur. Entendant celle que j'aimais se faire prendre par deux brutes et l'entendre gémir de plaisir.

Je suis resté là, comme un imbécile, entendant les ralements des ces individus se déchargeant sur ce petit ange.

Un moment de calme a suivi et je les ai entendus rejoindre leur voiture et démarrer. Jo était partie avec eux.

Je suis resté à genoux encore qques minutes avant de reprendre le volant, complètement anéantis. Je ne suis pas allé au cours le lendemain.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un peu déroutant à la première lecture, le fond de ce texte change de ce que l'on a l'habitude de lire ici.

C'est un très beau récit je trouve. :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Un peu déroutant à la première lecture, le fond de ce texte change de ce que l'on a l'habitude de lire ici.

C'est un très beau récit je trouve. :lal:

Merci Mademoiselle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore ! mais pas la morale de l'histoire que j'ai connu :twisted:

:bisou: à toi !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Triste et terriblement touchant :twisted:

Pourquoi ne pas l'avoir mis dans les confessions ? Vrai ou inventé ?

Merci pour cette sincérité dans tes mots :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Merci

Inventé... un peu d’introspection et voila le resultat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci

Inventé... un peu d’introspection et voila le resultat

:twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle histoire. J'ai seulement était décu de la fin. C'est tellement horrible que j'ai mal pour le narrateur. Mais sinon sa va. :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

:-D :-D:oops: Renversant ton récit je suis rassuré de le savoir inventé

tu creuses très bien le fossé de l'innocence de cet ange et de la tienne par la même occasion, en opposition avec la vision hard de la fin qui n'en devient que plus monstrueuse

et complètement crucifiante.... si c'était vrai

Mais là je me serais posé la question de comment tu as pu ignoré et ne pas pressentir a ce point, une telle facette de cet ange?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Le pire est de se demander ce qu ils ont pu faire apres de ce petit ange

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un texte écrit au présent, j'aime bien.

Bravo pour la chute qui laisse l'estomac à l'envers. Je ne m'y attendais pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Très bien raconté, je ne m'attendais pas non plus à cette fin que malheureusement nous avons probablement tous plus ou moins connu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Un récit fort surprenant.

Il sonne un peu comme la fin de l'innocence...Lorsque l'on découvre que l'on ne peut tout avoir.

Cruelle désillusion.

J'ai vraiment apprécié :tomate:

Bravo à toi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les délices de l'innocence ^^

triste fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un texte que je n'avais pas lu. Un texte qui résonne étrangement dans ma mémoire.

C'est très bien écrit en tous cas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.