Aller au contenu
miss_kama

La première fois que je couche avec un autre...

Messages recommandés

Je suis en couple depuis bientôt sept ans et notre vie sexuelle se déroule en dents de scie. Depuis deux ans je pense sérieusement à l'éventualité de le tromper, ce lundi j'ai enfin craqué.

Avant ce jour précis, je me disais que trois gars pourraient vraiment valoir la peine de tenter l'aventure, l'un est mon directeur de mémoire, l'autre un maître nageur de la piscine que je fréquente et le dernier est barman dans un bar de la ville.

En ce premier jour de la semaine je me réveille comme d'habitude il est midi (je suis étudiante et je travaille en général jusqu'aux petites heures) et mon premier réflexe est de checker mon facebook. Je me connecte et je parle de nos plans du lendemain avec Claire, une récente amie. Je lui propose : « un petit tour aux termes de la piscine ? » (j'avoue, j'entendais bien y croiser mon maître nageur favoris).

Mais souvenez-vous, ce lundi il faisait super bon, un ciel magnifique, un soleil radieux et les prévisions devaient rester identiques pour le lendemain : « Ça serait con de s'enfermer là-dedans alors qu'il s'agit des deux premières journées ensoleillées des vacances. De mon côté j'essaye de motiver des gens pour aller à la foire histoire de prendre quelques couleurs »

Je réfléchis deux minutes, évalue mon travail de deuxième session et lui répond : « on se voit aujourd'hui si tu préfères, il y a aussi la city-plage... »

Claire, enjouée, me répond : « Ça marche, on se retrouve à la gare à 15h20, on ira à la foire puis à la plage :P ».

15h20, j'ai encore une heure ou deux... Je prends mon temps, mange le pain au chocolat laissé sur la table de la cuisine par les soins de mon compagnon, fume une clope, et enfin me décide à prendre une douche. Je me pomponne, mets une petite jupe qui fait un peu « demoiselle de la ferme un peu cochonne » d'après le même homme. Je rajoute des petite sandalette à talon, maquillage, lunettes de soleil, casque du mp3, ça sent les vacances... Il faudra que je pense à me racheter des clopes à la gare.

A la foire, rien de très folichon, on discute, on se retrouve un peu, on fait une ou deux attractions...

Au bout d'une heure je lui dis, « y a personne ici, on va à la plage ? »

Claire : « à fond, viens on va prendre le métro »

Une plage dans une ville c'est toujours un peu bidon... des péniches avec du sable en devanture, des vieux en maillot près d'un fleuve ; mais en face des « berges », il y a les bars, la petite restauration et des glaciers aux couleurs du soleil. Première étape, une glace, nous en avions déjà parlé à la foire.

Je la préviens, « tu sais j'ai prévu de ne pas boire aujourd'hui, il faut que je rentre bosser après ». Comme à chaque fois que je lui dis ça elle n'approuve pas mais n'émet pas de contre-argument non plus, elle fait juste comme si elle n'avait rien entendu. Nous continuons à parler autour de cette glace en savourant chaque bouchée et en se faisant goûter nos choix à l'une et à l'autre. En quittant le stand italien, je reviens sur ma décision : « en fait tu sais quoi, il fait vraiment trop beau, j'm'en fou, viens, on va boire un cocktail ».

Le serveur : « bonjour les filles, qu'est ce que vous voulez boire ? »

« un mojito et un cuba libre s'il vous plaît »

A la fin du premier verre avec 28° au-dessus de nos tête, je commence déjà à ressentir les effets du rhum du mojito. Je décide que j'ai envie de me péter un peu la tête... Nous faisons les comptes, à nous deux nous avons 7,23€ et il nous en faudrait 10 pour reboire la même chose. J'appelle le serveur essaye de négocier avec le sourire mais il n'est pas le patron et semble même s'offusquer par ma tentative de corruption. « Mettez nous juste un cuba libre avec deux pailles », concluais-je.

Après encore un demi verre chacune, nous décidons d'aller à la banque et de revenir faire la fête. Sur la route, nous croisons un stand avec un dj de musique hip hop, reggae, dancehall

Moi : « Regardes ça à l'air sympa »

Claire : « On ira là en revenant ! »

Ce stand est en fait un bar « pieds-dans-le-sable », c'est full, la serveuse, une grande femme métisse très jolie nous installe une table et deux chaises là où c'est encore possible.

« Vous buvez quoi les filles » nous demande-t-elle ?

« Un mojito et un cuba libre s'il vous plait »

Très vite quelqu'un apparaît dans ma vision que je reconnais de dos : c'est le barman, c'est fou. Nous dirons qu'il s'appelle Laurent mais sachez qu'il est d'origine vietnamienne, très costaud avec des traits très fin et un regard à tomber. Je l'avais repéré auparavant dans le bar dans lequel il travaillait, à vrai dire j'avais une seule fois passé une soirée avec lui et certains de ses amis car son copain Ben essayait de me saouler pour que je couche avec lui. Et devinez quoi, ils sont tous les deux là.

« Regardes Claire, c'est le serveur dont je t'avais parlé, il est pas canon ? »

« Ouais, j'avoue ! »

Le temps passe, on les matte de temps en temps mais ils sont relativement loin. Au bout d'un moment je les vois s'en aller, je décide donc de me lever et de les inviter à nous rejoindre. Normalement Laurent doit aller chercher sa petite copine à son boulot mais ils ont déjà bien bu aussi et les convaincre de rester n'a pas été très difficile. Malheureusement, c'est Ben qui s'assit à côté de moi alors que Laurent paye une tournée de cocktails. On parle, on rigole, on boit, on fume.

Mais très vite, Ben commence à attraper mes jambes, à mettre sa main en dessous de ma jupe... Je me laisse plus ou moins faire mais je n'ai vraiment pas envie de ce type, il ne me plaît pas. Cependant, je suis réellement en manque, je sais que je dégage quelque chose, une odeur peut-être ou une énergie, en tous cas c'est comme s'il était marqué « prends-moi » sur chaque parcelle de ma peau, je ne peux donc pas lui en vouloir. N'empêche que ce n'est pas lui qui m'aura.

À un moment Ben enlève mes chaussure et les envoies plus loin dans le sable, dans le même instant, il prend la parole : « Venez les filles on va reprendre un verre à côté, Laurent ta copine arrive je l'ai appelée ». Un autre mojito et la copine de Laurent était avec nous, très jolie elle aussi et certainement très ouverte d'esprit (pour être super chaleureuse avec deux filles de dix ans de moins que son mec qu'elle ne connait pas et qui se saoulent avec lui). Nouvelles tournée.

Claire et moi décidons d'aller danser sur la musique dancehall du dj. Je suis alors à pieds-nus dans le sable et je bouge mes fesses à côté de grands blacks bien bâtis. Pendant ce temps Ben avait recommandé une tournée... Et un autre mojito, on l'enfile. Claire veut remettre un verre à Ben... Encore un. Je sais que je suis faible en ayant bu autant, mais au final, c'est sûrement ce que je voulais. A un moment Laurent et sa copine décide de nous dire au revoir. Alors que la soirée passée ensemble il avait été très froid avec moi, il profite de ce bisous d'au revoir pour place sa main dans le bas de mon dos.

Alors que Ben discute avec d'autres femmes de son âge, Claire et moi décidons d'aller nous poser au bord de l'eau pour fumer un joint. Dix minutes plus tard Ben était déjà de retour... Quel lourd ! Mais je suis tactile, je cherche quand même le contact, je le couvre de mes jambes alors qu'il est couché sur le sol et je suis un peu sur Claire aussi... C'est elle qui me fait envie en réalité. Elle m'embrasse sur le front puis sur le nez... J'ai envie de la toucher.

Mais Ben, toujours aussi lourd, essaye de nous forcer à nous embrasser, il casse ce doux moment entre filles. Là-dessus on se dit qu'on boirait bien encore un verre... Ben envoies Claire et lui donne 50€, j'essaye d'insister pour qu'il y aille lui mais rien à faire. Je me retrouve seule, complètement saoule avec ce mec qui n'a qu'une envie, me sauter. Il commence par m'embrasser mais je n'aime pas ça, alors je lui donne des coups de langues sur la bouche pour ne pas qu'il enfourne sa langue au fond de ma gorge. Je me couche au sol lui se couche sur le côté près de moi... Il va en-dessous de mes vêtements, touche mes seins, ma chatte, il tripote un peu mon clito.... Pendant ce temps j'évite qu'il m'embrasse mais je gémis quand même car c'est un homme d'expérience qui sait comment y faire.

Cinq minutes plus tard Claire revient avec les verres mais en passant le filet de sécurité elle tombe à terre... Elle n'a rien, elle avait déjà posé les verres... Elle me sauve des mains de Ben. Je me rends compte que j'ai fumé tout mon paquet de clopes... Cela ne devrait pas être très difficile d'en trouver, Ben aussi a envie de fumer, il me demande de ramener deux cigarettes. Pour mettre toutes les chances de mon côté je cherche une table de mecs, c'est là que j'ai rencontré Youssef, celui avec qui j'allais bientôt tromper mon compagnon. Ils étaient trois, le patron du stand, la soixantaine, son neveu, François, et mon futur amant. Je demande si quelqu'un a une cigarette, François en a 4 en main, il m'en donne une et m'allume directement, tanpis pour Ben, il aura se trouver lui même.

« Assieds-toi » me lance M. Joseph, chef de la petite bande, « tu sais on cherche des jolies filles comme toi pour servir ici »...

Youssef réagit directement : « c'est vrai qu'elle est vraiment charmante, et ce n'est pas quelque chose que je dis facilement ».

.....

Si vous le voulez, la suite plus tard

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contrairement a ton copain, je suis ravi de savoir que cette très jolie introduction aura une suite !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai déjà envie de vous raconter la suite :P

.....

Youssef, qui est en fait le cuistot du stand, n'est pas franchement canon, il est plutôt petit et un peu joufflue. Par contre il a une façon de me regarder comme on ne l'a jamais fait, c'est comme s'il avait des étoiles plein les yeux depuis mon apparition.

François avait ramené une bouteille de vin rosé entre temps, ils se servent un verre et je lui demande si je peux boire dans le sien... Il blague : « ça c'est bien les belges, ils ne demandent pas un verre mais pour boire avec toi »... Je me rends compte que cela fait déjà 10 bonnes minutes que j'ai du laisser mes compagnons de route seuls, je dois délivrer Claire des sales pattes de Ben.

Je lance alors à ma tablée : « Je vais chercher mes amis, je reviens ! »

Je reviens, Claire en profite pour aller aux toilettes plus loin sur la berge... Je demande à Ben ce qu'ils ont fait, il me répond : « on a parlé de toi, elle m'a dit qu'elle aimait bien tes seins »...

Claire revient et je lance : « J'ai rencontré des gens là-bas, ils ont des cigarettes, du vin, ils sont cool, venez ».

Quand je reviens Youssef se lève, il met son pull sur mes épaules et déplace une chaise pour que je m'assoies juste à côté de lui... Toutes ces attentions me touchent, et Ben, qui voit la situation, décide de partir, il nous fait la bise et nous laisse enfin.

Claire discute avec le patron, moi avec Youssef et très vite je l'embrasse. Alors que la langue de Ben était pointue, rigide et maladroite, la mienne s'entend parfaitement avec celle de Youssef. Il est au moins 23h, il fait noir et ce charmant inconnu en profite pour découvrir mes tétons et les lécher délicatement pendant que je laisse aller mon corps sur la chaise et que nos amis installés de l'autre côté de la table sont trop saoule, non seulement pour comprendre mais tout simplement pour s'offusquer de cet exhibitionnisme. Rapidement, il en vient à me propose d'aller dans le stand (qui est déjà fermé depuis une bonne heure). Je suis complètement saoule mais je sais ce qu'il a en tête et je résiste. On continue à s'embrasser et il retente sa chance : « viens à l'intérieur, on va boire un verre »... Réflexe d'alcoolique : ok !

On rentre et directement il déballe sa queue, je baisse la tête pour la regarder et lui en profite pour pousser ma tête dessus. Je suis très conciliante et je m'exécute. Je sais que je suce bien, je me laisse aller, de toutes façons je ne suis plus vraiment moi. Il me relève très vite, descend ma culotte et me retourne délicatement en venant poser ses deux mains sur chacune de mes fesses.

Là je sais que je vais prendre une bite en pleine chatte et le pire c'est que je ne suis pas contre. Il la rentre en moi et commence les va-et-vients. Moi, je suis appuyée sur le comptoir, la mini-jupe juste relevée ce qu'il faut pour laisser apparaître mon petit cul d'étudiante ; alors que mon corps forme un angle droit, mes bras s'étendent sur le bar, j'attrape une prise, comme par hasard et je m'en rendrais compte ensuite, il s'agissait d'une bouteille de vodka. Je ne me rends pas vraiment compte de ce qu'il est en train de se passer mais je suis trempée et je comprends que je prends réellement mon pied, il a les gestes qu'il faut quand il faut et se montre particulièrement attentionné. Je sais que je fais un peu de bruit pour montrer mon contentement, cela doit s'entendre dehors. Très vite il se fait de plus en plus rapide et vient en moi.

Il se penche pour m'embrasser et me dit : « t'es une artiste ma belle ». Il se retire et je prends la décision de sucer encore un peu sa queue pour le nettoyer. Ensuite, il me sert un verre de vodka mais me dit que je dois le boire cul-sec car son patron risque de ne pas être très content s'il voit ça. Toujours aussi conciliante, je m'exécute à nouveau...

...

To be continued ! (oui, oui il s'est encore passé quelque chose^^)

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hummm,très belle histoire....

Dans un bar en plus,un de mes fantasmes!!!!

Merci et vite la suite.....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Histoire excitante et bien racontée, mais on désapprouve complètement l'adultère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...mais on désapprouve complètement l'adultère.

Rhooo, mais elle a tout avoué à confesse (j'aime bien ce mot :P ) je suis sûr. Alors elle est pardonnée. :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite et fin

...

Ma copine est complètement saoule, je la retrouve en train de s'engueuler avec une bande de meufs installées sur des transats, elle est bourrée, renverse son verre sur l'une d'entre elle qui commence à s'emballer. Je décide de la ramener près de nous pour qu'elle évite les conflits. Youssef est toujours là, attablé, naturellement je décide de m'assoir sur ses genoux, il me caresse tout le corps, il me dit qu'il l'aime et qu'il me trouve belle ; quel beau parleur, c'est adorable.

Il devait être assez tard et la plage de la ville devait déjà être fermée car très vite, plusieurs policiers arrivent et nous demandent de regagner la sortie. C'est à ce moment là que François réapparait. Alors que le vrai patron est rentré chez lui, il se fait passer pour notre employeur et explique aux messieurs qu'il doit nous payer. Nous rentrons tous dans le stand déjà souillé un quart d'heure plus tôt par mes ébats : François et une fille qu'il avait trouvée, Claire, Youssef et moi. Alors que l'ambiance promettait d'être sympa, la police est entrée : « vous vous foutez de nous ou quoi ? Vous nous avez dit que vous deviez compter la caisse ! »

La police nous escorte jusqu'à la sortie et puis s'en va, nous laisse en plan. Youssef glisse à mon oreille qu'il a encore envie de moi, je ne résiste même plus et fonce avec lui derrière des palissades en bambou. Là, il y a une table, parfait : je retire à nouveau mon string et je m'assieds dessus jambes écartées. Il se met directement en moi, je suis toujours aussi mouillée, je prends du plaisir, je l'agrippe, je le sers, je gémis. Encore une fois il vient très vite, cette fois nous nous embrassons très longuement avant de nous lâcher l'un l'autre. Je descends de la table et j'ai envie de le sucer une dernière fois, mais je constate qu'il a déjà remis son caleçon... Tu crois t'en tirer comme ça ? Me voilà mordillant son bout délicatement à travers l'habit. Il la ressort et l'enfonce une dernière fois au fond de ma gorge tout en agrippant mon cul fermement.

Tout à coup je repense à Claire que j'ai laissée seule... Je me dépêche de sortir de là et ouf! elle est toujours là et tout va bien (mis à part que son portable lui demande son code PUK!). Youssef arrêtes un taxi, vu notre état (à elle et à moi) il faut qu'on rentre. Il prend le taxi avec nous jusqu'à chez lui, pendant le voyage, nous nous sommes regardés et embrassés.

J'avais juste besoin de décharger mon énergie sexuelle avec quelqu'un d'autre, j'en avais besoin, envie d'une bonne baise avec un scénario sympa, je l'ai eue :lal:

Du point de vue éthique, vu que le sujet est abordé, je pars du principe philosophique que rien ne peut fonder objectivement la supériorité d'un choix moral sur un autre. Après il y a la culpabilité à gérer c'est certain mais ça c'est mon problème. Si vous voulez juger vous avez le droit mais moi je suis juste là pour partager. Peace !

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité TomVodoo

Et bien, quelle soirée !

Quand à savoir si l'adultère c'est bien ou mal, laissons donc ce choix t'appartenir, tu as certainement tes raisons de ne pas être satisfaite et de vouloir plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu en as eu envie tu l'as fait! je respecte entièrement ton choix!

dans tous les cas merci pour cette superbe confession!!!

j'en redemande!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

j en veux encore et vite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ce superbe récit....

J'aurai bien aimé être à la place de Youssef... :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

les relations adulteres sont parfois porteuses de grands soulagement quand on en a besoin cela permet de s'evader

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très sympa ce récit ! un peu de piment ne gêne personne ? Et puis si ça se passait bien chez toi, tu n'y serait sûrement pas venu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité David rugit

bien écrit !

 il est agréable d'imaginer ton état d'excitation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je pars du principe que l'on ne va pas chercher ailleurs ce que l'on a chez soi ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

non moi je trouve sa puissant. les pulsion et les envie doivent s'exprimer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

beau récit, j'ai adoré et vraiment ça ma excité,

mais sur le plan philosophique, j'ai une question a te posé

après une relation de sept ans, es que t'es toujours amoureuse de ton mec ?   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien  tu t'es laisser aller et tu en a profité pleinement, c 'est ça qui était important.  De toute façon c'était bien chouette et tu nous as bien raconté toute cela, merci!

 

ps : est ce qu'il y a eu des suites après cette aventure???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.