Aller au contenu
Invité zeitgeist 2011

Nuit bruyante

Messages recommandés

Invité zeitgeist 2011

Tout me saoule ce soir, j aurais pas du sortir.

Cette musique, cette ambiance, ces gens qui dansent, ces corps moites, ca ne m'amuse plus.

Je me demande ce que je fais là, j'ai envie de partir.

Mais cet abruti n'a pas l'air d'avoir envie de bouger, entouré par ces filles qui ne le collent que parce qu il leur a payé à boire. Le verre fini, elles se casseront et lui se retrouvera seul. La queue entre les jambes. Pathétique.

Je le laisse s'amuser, après tout, il vient de se faire larguer, il a besoin de se changer les idées.

Je dois devenir trop vieux pour ces conneries. Je me force à sourire et ça m'épuise.

« Je vais au bar !!! »

« QUOI ??? »

« JE VAIS AU BAR !!! »

Je lui répete, en lui faisant le geste du pouce vers la bouche, chez moi ca signifie que je vais m'en mettre une dans le gosier (une biere, pas autres chose, les demoiselles excitées;) )

« OK !!! »

Je me fraie un passage vers le bar, pire qu un parcours du combattant.

« Une bière, s'il vous plait »

J'attrape la bouteille, fraiche, ca fait du bien.

Un tabouret libre, je m'assieds en me disant que je me fais vraiment vieux, je crois être le seul à être assis parmi tous ces ados débridés. Je regarde autour de moi pour me rassurer et trouver un vieux assis comme moi en train de récupérer.

Rien à gauche, …

A droite, une femme est assise, étrange. Oui, étrange... non pas qu elle soit assise mais dans cet endroit si chaud, son attitude me paraît si froide.

Je croise son regard glacial, je lui fais un sourire qu 'elle ne me rend pas.

Ca, c'est fait, me dis je... pour une soirée de merde, c est décidément une soirée de merde.

Je bois ma bière lentement, histoire de passer mon ennui.

J'allais commander une autre biere quand j'entends un « bonsoir, je peux m'asseoir ? »

C'est elle, un léger sourire sur les levres.

« Heu... oui, faites comme chez vous... »

« Merci, mais il y a un peu trop de monde à mon goût pour faire comme chez moi »

Je souris nerveusement, un peu déstabilisé, j'ai rarement affaire à ce genre de femme.

Elle semble plus jeune mais sa tenue la vieillit un peu. 1M70 à peine, les cheveux bruns coupés au carré, lisses, le teint pâle, les yeux et la bouche fortement maquillés, la bouche d'un rouge vieille bourgeoise, les ongles vernis de noir, un chemisier blanc échancré, pas de soutien apparemment, quoique sa poitrine m'a l'air ferme, j'ai peut etre mal vu... une jupe noire près du corps qui s'arrete en dessous des genoux, pas de bas, des chaussures noires à talons. Une sorte d'ado BCBG monochrome.

Je me tourne vers le serveur...

« une biere s il vous plait »

« une autre pour moi »enchaine t elle

Je n aime pas qu on me force la main mais son petit sourire en coin fait baisser mes résistances.

Nous trinquons et discutons de choses et d'autre.

Je lui dis que je m'ennuie ici et que j allais partir, elle me répond qu'heureusement qu on s est croisé à ce moment là, on aurait pu manqué une belle occasion.

Occasion ? Occasion de quoi ? Je ne lui pose pas la question et continue notre discussion.

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah finalement une bonne soiree en perspective alors :D

La suite !!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Elle m'offre un verre, nous prenons la même chose.

Une femme qui boit une bière à la bouteille à un petit côté sexy.

L'ambiance commence à s agiter, les premiers saoules se reveillent et ce qui devait arriver arriva, un mec ivre bouscule ma ravissante hôtesse qui renverse sa bouteille sur son chemisier, inondant par la même occasion sa poitrine. Furieuse, elle devance ma réaction, se leve et s'approche de son accosteur.

« Hey, connard ! »

Le mec se retourne et avant qu il puisse lui dire un mot, elle lui met une giffle qui l'assome et il s effondre par terre. En même temps, même une mouche manchot aurait pu le mettre KO.

Elle revient vers moi en se tenant la main, le choc a été assez violent.

Elle prend son sac resté sur le comptoir et me dit « je reviens » avant de partir aux toilettes.

Une dizaine de minutes s ecoulent et je ne la vois pas revenir, je m'inquiete et me leve de mon tabouret pour aller a sa rencontre.

Je pousse la porte des WC femmes lentement tout en balbutiant

« Excusez moi, je cherche … heu ... » je ne sais même pas comment elle s appelle, je me reprends « je cherche une jeune femme... »

Une voix me coupe

«  Te fatigue pas, y a que moi ici et je pense pas que t ai envie de me connaitre »

« Heu... bien... bonne soirée... » lui repondis je

« C'est ca … casse toi sale pervers ! »

Je referme la porte, pervers ? Moi ? Passons...

Je me rends dans les toilettes des hommes, on ne sait jamais... mais pas de trace d elle.

Au fond du couloir, une porte de sortie de secours entrouverte, je la pousse et me retrouve dans une ruelle qui longe la boite de nuit.

Dans un recoin sombre, une femme au chemisier blanc est en train de fumer une cigarette.

Je m'approche, c est elle, les yeux tristes...

C'est une vision que je déteste voir surtout chez une femme.

« pourquoi pleurez vous ? Vous avez mal qque part ? »

« Non... je ne sais pas... je... un peu de nervosité c est tout... ca va passer »

J'approche ma main de son visage et du doigt, je lui essuie ses larmes noircies par le maquillage.

« Pas tres waterproof votre maquillage, faudra investir dans du matériel plus professionnel »

Elle se met à rire... je prefere ca...

...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Mon doigt glisse sur sa joue, histoire d atténuer le noir accumulé...

Elle prend ma main, la serre fort en fermant les yeux, je la laisse faire.

Elle fait glisser ma main sur ses levres, la descend le long de son cou, la passe entre ses seins, les yeux toujours clos. La fait passer sous son chemisier, sur son sein... pas de soutien, j avais bien vu... son sein est ferme, doux, le téton pointe déjà. Elle aide ma main à la caresser, comme elle veut, sa respiration s accélère un peu.

Je me retourne pour être certain que personne ne nous regarde ou ne peut nous voir.

Un type à l'entrée de la ruelle regarde dans notre direction. Je me crispe un peu, je ne sais pas si de si loin, il peut nous voir. Je m approche de son oreille et lui dit « quelqu un nous observe »

« je sais » me dit elle

Elle ouvre les yeux et me regarde en souriant « ne t inquiete pas, c est mon mari, il aime me regarder me faire prendre »

Elle ferme les yeux et recommence ses caresses... décidément cette soirée est bourrée de rebondissements.

Difficile de se concentrer quand on est épié.

Je nous décale un peu, espérant que sous cet angle, il ne puisse nous voir.

Je ne le vois plus, je me dis que ca me va, tant que je ne le vois pas.

Je prends alors les choses en main, elle me donne envie... ou la situation me donne envie, je ne sais pas.

Je lui prends la main et la pose sur mon entre jambe, histoire qu elle se rende compte de mon excitation.

Elle ouvre les yeux, ravie, deboutonne mon pantalon et sors mon sexe. Elle s accroupit devant moi, me branle un moment puis engloutit ma queue dans sa bouche.

Mmmm, quel délice. Elle tourne sa langue autour de mon gland deja bien tendu, ca m excite encore plus. Je ne sais ce qui me prend à ce moment là, je pose mes mains sur sa tete et commence à lui baiser la bouche. Je n ai jamais été aussi excité par la situation. Je me demande même comment elle arrive à engloutir tout ca. Je contiens mon excitation, pas envie de venir dans sa bouche.

Elle pose ses mains sur le haut de mes cuisses et se dégage, sort un préservatif de son sac et me le met en deux secondes même pas. Je suis impressionné, moi qui me bat à chaque fois que j en mets un, j admire sa dextérité.

Elle se releve, toujours ma queue dans sa main, me branlant.

Elle m embrasse goulument... je vais me retrouver avec des levres de clowns... heureusement, les toilettes ne sont pas loin.

Elle se retourne, releve sa jupe sur ses hanches et me dit « prends moi » en sortant ses seins de son chemisier.

Je prends ma queue en main, repositionne le préservatif et caresse son sexe du bout des doigts histoire de savoir où je vais dans cet endroit sombre (je parle de la ruelle, bande de pervers)

Elle est appuyée contre le mur, du haut de ses talons, ses jambes tenues par la position.

Je la penetre … mmmm un instant de grace... je la tiens par les hanches et entame des vas et viens. Je remonte mes mains sur ses epaules et abaisse son chemisier sur sa taille, le haut de son corps est competement nu.

Je la prends de plus en plus fort, nous retenons nos gemissements, nous voulons rester discret. Je ne veux pas être surpris par quelqu un, surtout en aussi bonne position.

Je regarde par terre, l ombre de son corps nu, ses seins qui balancent à chaque fois que je la pénètre. Ca m excite et je le prends de plus en plus fort.

Une chaussure !!!, là, à côté de l ombre d elle.

C'est lui, son homme, il nous regarde, là, tout pres, à moins de deux metres de nous.

« Alors ? Tu aimes ? »

« Ouiiiii » lui repond elle

C'est assez destabilisant, je continue, je me concentre...

« Tu aimes sa queue ? Salope... »

« Ouiiiiiiiii »

Il tourne les talons et s eloigne.

Encore quelques instants de cette étreinte et je jouis en elle en serrant fortement les mains autour de sa taille.

Je retire le préservatif et l abandonne là, remonte mon pantalon pendant qu elle ajuste son chemisier et sa jupe.

Nous nous embrassons sur la joue, elle me dit au revoir et s eloigne rejoindre son mari qui l'attend un peu plus loin.

Je ne sais toujours pas comment elle s'appelait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

C'etait l inspiration du moment, je verrai suivant les reactions

Merci pour le commentaire :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lachieuse

Magnifique histoire, trés trés excitante.....ton inspiration était trés trés bonne :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Son prénom évoque un vent sec tropical, qui, au contact de l'ocean, devient humide et chaud.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai bien aimé , le style d'écriture est vraiment sympa on y perce une bonne dose d'humour caractéristique des mecs qui ont la "tchatche" . Félicitation !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

Merci, le sujet ne pouvait que m inspirer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un beau texte bien écrit, clair qui fout la gaule à tout péter.

continue comme ça.

sam :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo j'ai bien aimé le dialogue !!

J'aime la façon que tu écrit, bravo a toi

Une autre :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.