Aller au contenu
Matthieu43

Un bien étrange écran...

Messages recommandés

Ainsi donc, tu es arrivée ici par hasard? Vraiment? Alors, laisse-toi aller, détends-toi et écoute moi...

Oh non, pour commencer, il faut que tu laisses cette main bien en évidence près de la ta souris. Là, voilà. Ce n'est pas encore le moment pour qu'elle glisse vers ton entrejambe, ni qu'elle remonte au niveau de ton buste. Le moment n'est pas encore arrivé, sois patiente.

Voilà, regarde bien ton écran, une fluide étrange va le traverser. Le vois-tu devenir soudain opaque? Comment, tu ne peux plus lire? Attends quelques instants encore encore et il va redevenir bien plus intéressant encore. Voilà, petit à petit, il te renvoie une image, une image bien différente de celle qui était là auparavant, une image bien moins virtuelle. Vois-tu ton reflet au travers de cet écran désormais? Comment? Tu y vois une femme belle, désirable, sensuelle? Eh oui, pas de doute, ton écran est devenu un miroir.

Attention! L'image se transforme de nouveau, elle se brouille à nouveau pour redevenir opaque tel un épais brouillard. Souffle dessus! Souffle pour que ce brouillard s'amenuise. Mets-y toute ta sensualité, tout ton désir, toute ton envie car derrière, c'est le plaisir qui t'attend. Voilà, derrière les limbes se distingue un mur de pierre, le mur d'une caverne. La vois-tu désormais? Ressens-tu sur ton visage, sur ton buste, la chaleur qui émane de cette caverne? Il y faut chaud, suffisamment chaud pour… Il y fait sombre aussi. Discernes-tu des ombres? Entends-tu une voix? L'entends-tu cette voix qui t'appelle, qui t'invite à franchir cet écran pour d'un bond te retrouver de l'autre côté?

Tends la main au travers de cet écran. Vois-tu la magie opérer? Elle traverse! Oui, elle passe au travers de l'écran! Penche-toi encore un peu…et…

…et voilà, tu es là aussi dans cette caverne chaude et sombre. A peine as-tu mis le premier pied dans la caverne des douceurs que tu peux sentir un corps se plaquer à toi dans ton dos. Mes lèvres humides glissent dans ton cou, repoussent tes cheveux pour venir agacer tes lobes d'oreilles. Ma main droite glisse le long de ton flanc gauche, survolant à peine ton sein gauche. Mes doigts roulent dans ton cou et viennent sur tes lèvres pour y dessiner leur contour. Mon index se fraie un passage entre tes lèvres et vient s'humecter sur ta langue.

Je colle mon bassin sur tes fesses, et celui-ci entame une lente et lascive danse, propre à faire monter ton désir d'un cran. Ma main droite glisse sur ta jambe, se baladant parfois sur l'extérieur, parfois glissant vers l'intérieur de tes cuisses.

Ma bouche s'approche de ton oreille et lui chuchote… "J'ai envie de toi, j'ai envie de te faire l'amour, de te donner du plaisir jusqu'à t'en faire jouir". Pendant que mes lèvres te couvrent de baisers du visage au cou, et du cou aux épaules, mes mains glissent sur ton corps parfaitement galbé, et viennent toutes les deux glisser sur tes cuisses pour venir lentement, très lentement converger vers ton entrejambe. Aux petits bruits sourds qui sortent parfois de ta bouche, je comprends que tu n'es pas insensible à mes caresses, que le désir monte en toi autant que moi, je le désire.

Mes mains glissent sur ton string, le long de ce petit bout de ficelle au pouvoir si érotique. Mes doigts roulent alternativement de l'intérieur à l'extérieur, effleurant ta peau aux endroits où elle est la plus sensible aux caresses. D'un geste, je te débarrasse de ce morceau de lingerie. Celui-ci roule sur tes jambes. Je me penche un instant pour t'aider à le passer par les escarpins que tu avais gardés. Je viens ensuite reprendre ma position dans ton dos, collé à toi. Ces prémisses ne m'ont pas laissé insensible non plus. Mon sexe en érection se colle à tes fesses, par dessus nos deux couches de tissus.

L'heure est venue à des caresses encore plus intimes. Je prends ta main et la dirige vers ta chatte.Ensemble nous passons sous la robe et nos mains se plaquent sur ton sexe. Celui-ci est déjà tout mouillé d'envie. Qu'il est bon de sentir le plaisir que tu prends. Pendant que ton doigt glisse sur ton clitoris, le mien vient pénétrer ton intimité. Celui-ci glisse aisément dans ton antre de plaisir. Ta respiration s'accélère, ton corps se contorsionne sous l'effet du plaisir que tu ressens. J'ai du mal à garder le contact de mon bassin contre tes fesses, je fais ce que je peux.

ma main disponible vient happer l'un de tes seins et y exerce des caresses appuyées sur celui-ci. Même au travers des vêtements, je sens ton téton se durcir, je le sens prendre la forme du plaisir. Je te murmure que j'ai envie d'y glisser ma langue… mais que la position actuelle ne me le permet pas. Aussi…

Aussi je me permets un arrêt dans la montée de notre plaisir. Je t'invite à t'allonger sur ce sol herbeux. Au passage, tu te débarrasses de cette encombrante robe, et j'en fais de même avec mes pièces de vêtements. Enfin, je viens prendre position entre tes jambes qui se referme aussitôt sur mon bassin. Ma bouche happe ton sein, enfin ! Ma langue glisse sur sa pointe exerçant une pression circulaire sur celui-ci. Si tu savais comme j'aime le sentir gonfler lorsqu'il se trouve dans ma bouche. Mais j'ai envie de plus, bien plus !

Je m'allonge alors et t'invite à venir me faire l'étalage de tes talents buccaux. Tu t'approches de moi, m'exhibant fièrement tes fesses. Mes doigts caressent tes lèvres intimes et ma bouche vient se coller à ton sexe qui n'a rien perdu de son humidité. La saveur est exquise.Ma langue glisse sur ton clitoris, tournant encore et encore. Je sens ton corps se crisper sous l'effet de cette caresse intime. Pendant ce temps, ta main s'empare de ma queue et la caresse avec énergie. Puis ta langue vint faire connaissance avec mon gland et je sens un immense plaisir me traverser de part en part lorsque toute ma queue se retrouve dans ta bouche. " Suce-moi… oh oui… suce-moi…". Il est dommage que je ne dispose pas d'un miroir pour voir ta bouche glisser le long de mon sexe. Te voir me caresser fait également partie de mes plaisirs tu sais?

Pendant ce temps, je ne reste pas inactif de mon côté, et ma langue vient de recevoir le renfort de mes doigts. Je pénètre ton intimité. Mes doigts entrent et sortent de ta chatte au rythme de tes râles de plaisirs. Ceux-ci décuplent d'ailleurs mes sensations. J'aime t'entendre avoir du plaisir pendant que nous faisons l'amour. J'aime sentir ton entrejambe se resserrer autour de moi au fur et à mesure que ton plaisir monte. Tu cambres le bassin. Ta main sur mon sexe à remplacé ta bouche et tu continues à me masturber ainsi pendant que tout ton corps subit le contrecoup de la jouissance. Tu es belle au sommet de ton plaisir tu sais?

(A suivre…)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle belle idée cette histoire écrite de point de vue... Ca m'émoustille beaucoup je dois dire ! A quand la suite ? ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as une jolie écriture, les scènes de corps à corps sont :P et :P et aussi :P

Je suis curieuse de connaître le fin mot de cette histoire d'écran" magique" :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous! Cela ne devrait pas tarder! J'ai déjà les idées en tête. Il ne me reste plus qu'à les canaliser un peu afin qu'elles occupent moins de place dans ma tête pour que je puisse faire quelque chose d'autre... comme l'écrire cette suite ! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu étais allongée contre moi, savourant un moment de tranquillité et d'apaisement après cette débauche des sens. Tes jambes s'entremêlaient lascivement aux miennes, ton bas-ventre venait prendre appui contre mes fesses lui appliquant un léger massage. Tes mains s'égaraient sur son corps, sur mes cuisses, mon entrejambe. Je sentais tes ongles érafler imperceptiblement ma poitrine, mon dos. Sur ce dernier d'ailleurs, la pointe de tes seins reprenait de la vigueur. Est-ce le résultat de mes caresses manuelles pourtant si anodine? Ou était-ce le fruit défendu de tes pensées qui s'enfonçaient dans des chemins de travers bordés d'érotisme et de plaisirs? Ta voix…Ce mélange de satisfaction et de goût de trop peu dans le timbre de celle-ci me fit un effet fou, effet que tu remarquas immédiatement puisque ta main titillait à ce moment-là mes attributs masculins.

- Dis-moi, est-ce là tout ce que cet étrange voyage peut m'apporter?

Je souris intérieurement, en venant chercher plus d'intimité entre ma main et ton corps.

- Tout? Ce que tu as vu jusqu'à présent n'était… qu'une simple mise en bouche… Enfin…si je puis m'exprimer ainsi car d'ici peu, tu….

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase qu'un "oh!" sorti de ta bouche. Je sentis ton corps s'éloigner de moi, et lorsque je ne retournai, tu te trouvais déjà déjà dans les bras de la nouvelle venue, cherchant ses lèvres de ta bouche, caressant son corps aux formes parfaites de tes mains habiles. Quel beau spectacle pour un homme que de voir deux femmes se caressaient, se donner un plaisir commun! Je m'écartais un instant de vous pour mieux apprécier vos corps qui se lovent l'un dans l'autre, vos chattes qui se cherchent d'un mouvement ondulatoire du bassin. Ma main a remplacé la tienne sur mon sexe, maintenant sans peine l'état d'érection que tu lui avais donné.

Ton corps glisse sur le sien, vos bouches s'entr'ouvrent, laisser filtrer de doux bruits à mes oreilles, des bruits issus du plaisir que vous vous donnez, des sons propices à monter encore d'un cran la chaleur de cet endroit si particulier. Si tu voyais comme j'ai envie de vous rejoindre! Il me faut cependant attendre encore un peu.

Et cette attente risque fort de se terminer rapidement, car déjà ton corps glisse vers des endroit plus intimes. Ta langue s'est emparée d'un de ses seins et le caresse. Tel un chat se délectant de son eau, Tu lappes avec concupiscence l'objet de ton désir. Ses pointes se redressent fièrement. Son corps s'arc-boute comme pour chercher une position plus intime entre vous. Tu es belle, tu es désirable. Vous êtes belles, vous êtes désirables. Saurais-je attendre encore longtemps avant de vous baiser? Faire l'amour? Qu'importe! C'est de plaisir des sens que j'ai besoin en ce moment.

Elle écarte avec ses jambes avec une langueur sans fin pendant que tu viens t'installer au creux de la place qu'elle vient de te faire, et les lèvres suaves et humides, ta langue, viennent tracer un sillon sinueux et mouillé le long de son ventre, de sa poitrine à son bas-ventre en passant par son nombril dans lequel tu te te perds. Ta langue s'y insinue et farfouille comme si c'était son con. Sa posture complètement offerte, la tête en arrière, le cou découvert, raffermit mon érection comme si cela était encore possible. Je cède, je ne peux plus me retenir, il faut que je participe.

Pendant que tu as glissé vers sa chatte, lappant ses lèvres intimes de la pointe de ta langue, prenant un air des plus salace, je m'approche de toi et vient lover mon bassin contre le tien. Ma queue vient prendre une place si naturelle au creux de tes fesses. Je sens ta chatte épilée contre elle. Notre troisième comparse ne peut retenir ses gémissements de plaisir tellement ta caresse est puissante. Aurais-tu pris son clitoris pour cible de tous tes efforts. Ah! Je vois que tes doigts sont aussi de la partie. Ce clapotis de mouille qui se fait entendre avec le va-et-vient de tes doigts en elle me rend tout simplement fou, sans doute autant qu'elle. Tu vas l'amener à l'extase je le sens, je le vois. Toi sur sa chatte, dans sa chatte, ses mains à elle sur ses seins, les caresser délicieusement, il ne restait plus que moi. Et moi, c'est de toi que je veux m'occuper. Je me recule un instant, lâchant ce contact intime qui m'attire pourtant si fortement. Je vous observe toutes les deux, totalement nues ou presque, vous laissant aller aux plaisirs des sens. Oui, vous êtes belle ainsi, très belle! Et désirables! Vous êtes toutes les deux… désirables!

Et ce désir, il me faut le concrétiser là, immédiatement. Tu m'attires. Irrésistiblement. Inexorablement. Ma main glisse vers ton entrejambe, glisse sur ton sexe que je sens humide sous ma main, humide de ce plaisir qui t'inonde et que tu transmets par ta langue à ta partenaire. Mon index s'incurve, s'immisce dans ton intimité. Mon imagination s'active. J'imagine que je te pénètre avec ma queue d'homme, qu'il va et vient au même rythme que ce doigt. Plus profond… encore plus… encore… Un doigt… puis deux…. gorgés de ta mouille. Mais il est temps de passer à une autre caresse. Je me retire de toi, glissant une nouvelle fois sur ta chatte, venant un instant jouer avec ton clitoris. Je vois le plaisir qui se traduit sur les traits de ton visage. J'aime te donner du plaisir. J'ai voir le résultat de mes caresses sur toi. Ma main remonte le long de tes fesses. Ai-je trouvé ce que je cherche? Oui! Ce même index qui, tout à l'heure, te désirait dans ton minou, joue désormais avec ton anus, le caressant de mouvements circulaires et lentement, très lentement, s'introduit en toi. Il s'immobilise un instant, puis se met en mouvement. Des mouvements lents et voluptueux comme je le ferais avec mon sexe…

(à suivre…)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.