Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest zeitgeist 2011

Telle la rosée

Recommended Posts

Guest zeitgeist 2011

C'était au mois de mai, je l'avais rencontrée par hasard, mes talents de baratineur avaient suffi à l'aveugler. C'est ainsi que je fonctionnais, donner à l'autre ce qu'elle recherche, combler son manque. C'est assez simple, il suffit de trouver la faille.

Une fille très ordonnée avec un très fort besoin de romantisme. Je suis devenu son homme.

Caline avec des envies bien déterminées.

Je sais être patient quand cela est nécessaire. Je la laissai prendre les initiatives.

Un soir, un vendredi je pense, cela devait faire une semaine que nous nous connaissions, en revenant d'être allé voir un film romantico thriller, je la raccompagne chez elle et elle m'invite à monter dans son appartement. Je m exécute volontiers même si une soirée anniversaire m'attendait.

Arrivé dans son appartement, je me débarrasse et elle me propose un verre. Je lui dis ok mais je ne reste pas trop longtemps, une beuverie entre potes m'attend.

Elle revient donc avec le verre, le pose sur la table, releve un peu sa jupe et vient s assoir sur moi en face à face.

Elle passe son bras autour de mon cou et vient se coller tout contre moi, pressant ses seins sur mon torse.

Elle approche ses levres des miennes et vient m embrasser goulument, tout en amorçant quelques mouvements du bassin.

Très vite, mon sexe gonfle dans mon pantalon, je sens son entre jambe glisser contre ma verge tendue. Je la saisis par les fesses pour lui imposer mon rythme. Je commence à avoir chaud et apparemment elle aussi.

Au bout de quelques instants, elle s arrete, se leve et retourne à la cuisine pour en ressortir avec une banane.

N'y voyez rien de sexuel, elle avait simplement faim.

La gorge sèche, je prends mon verre et l avale d'une traite.

Nous bavardons quelques instants et l'heure de partir étant arrivée, je me leve et rejoins la porte de son appartement. En s embrassant elle me dit qu'ainsi je penserai à elle toute la soirée. Je lui avoue maladroitement que j'ai été content qu elle s arrete. Non pas qu elle s y prenait mal, au contraire, mais ca m a évité de devoir retourner chez moi pour me changer avant d aller à la soirée. En effet, j avais été à la limite d exploser dans mon jeans.

A la petite fête, j'ai peu pensé à elle pour être franc, les verres s enchainant et les conneries aussi.

Vers 6h du mat, les premières lueurs du soleil apparaissant, je décide de rentrer après avoir cuver quelque peu l'alcool en m'étant endormi dans les toilettes.

Arrivé au volant de ma voiture, je ne sais ce qui passe par mon cerveau, mais je décide de lui envoyer un texto, histoire de finir ou commencer ma nuit en bonne compagnie.

Elle me répond de venir.

Un quart plus tard, j etais chez elle. Elle m'ouvre, je l embrasse sur le front histoire de ne pas l'intoxiquer de mes effluves alcooliques et lui dit que je vais me rafraichir un peu dans la salle de bains avant de la rejoindre. Je lui emprunte sa brosse à dent au passage. Pour me laver les dents, espece de pervers...

Tout juste vêtu de mon caleçon, je la rejoins dans le lit où elle m'attendait sous une couette bien épaisse.

Enfin, m attendre, c est un bien grand mot. Disons qu elle etait couchée sur le côté, les yeux clos.

Je me glisse sous la couette et viens me coller derriere elle. La chaleur humaine, rien de telle pour rechauffer un corps tout juste sorti de la douche.

Je glisse délicatement ma main sous son T shirt et pose un petit baiser sur son épaule.

Je positionne mon oreiller, éteins la lampe de chevet et ferme les yeux en quête d une douce nuit tout contre un délicieux corps de femme. Quoi de mieux...

J allais sombrer dans les bras de morphée quand tout à coup, je la sens bouger legerement des hanches. Un revival de ce qui s etait passé quelques heures plus tot? ou juste un mauvais reve?

Peu importe, ma deconcentration m empeche de contenir mon excitation et mon membre refroidit par la douche, reprend peu à peu de la vigueur.

La lampe s allume et ma belle retourne son visage et avec un petit sourire me dit :

"tu as l air d aimer ca?"

"heu... oui... apparemment" en inclinant ma tete vers mon sexe durci.

Je commence à embrasser son cou et remonte lentement ma main sur ses seins dont les tétons pointent deja.

Je sens alors sa main glisser vers mon membre et le saisir. Que j aime cet instant. Un peu maladroit mais tellement excitant. On découvre pour la premiere fois les parties intimes de nos corps. Mélange de délicatesse et d empressement, des gestes maladroits qui font mal mais qui sont vite oubliés par l excitation du moment.

Elle commence à me branler lentement. Sa main serrée, monte et descend sur mon membre tendu.

Ma main quand à elle a quitté ses seins pour descendre sur son sexe. Elle est terriblement bouillante, quelques caresses suffisent à la faire mouiller. Je pénètre mes doigts en elle mais elle stoppe ma main et préfère que je me limite aux caresses externes. Je m'applique donc à alterner frolements et caresses plus appuyées le long de ses levres et sur son clito. Elle mouille de plus en plus.

Elle se retourne vers moi, cessant ses caresses et obligeant ma main à quitter cet endroit si douillet.

Elle se redresse pour enlever son T shirt puis enlève sa petite culotte.

Mon caleçon ne reste pas longtemps en place.

Elle vient poser un doux baiser sur mes levres et en profite pour reprendre mon sexe en main. Aimant le partage, ma main glisse le long de son dos vers l intérieur de ses cuisses mais elle m arrete "laisse moi m occuper de toi"...

Mon étonnement est tellement perceptible qu elle se justifie en disant qu elle aime mes caresses mais que je suis un peu brusque parfois et qu en ce moment elle est plutot douceur.

Super... moi qui aime regarder mes partenaires jouir, suis pas prêt de la voir éprise de spasmes incontrôlés...

Je la laisse donc faire.

Elle me regarde dans les yeux pendant que sa main branle divinement ma queue.

Très rapidement, je sens mon membre dure vouloir grossir encore et encore, mais le corps a ses limites et l excitation est telle que ma verge me fait mal, mais un mal si bon que des decharges electriques parcourent mon corps.

Tout devient incontrolable, je veux lui rendre le bien qu elle me procure et repart à la conquete de son sexe.

Elle ecarte ses cuisses et ma main reprend ses caresses en m appliquant à les faire les plus douces possibles.

Nous sombrons dans un plaisir commun, nos corps deviennent moite, comme si notre plaisir devait transpirer de nos corps.

Nous nous caressons de plus en plus rapidement, elle me fixant toujours dans les yeux.

Moi la bouche ouverte, cherchant un second souffle.

Je me retiens de jouir, je ne veux pas être le premier à partir. Je ne veux rien rater de son plaisir et surtout pas l aboutissement.

Mais je n arrive plus à me contenir. Mon ventre est parcouru de spasmes incontrolés et de plus en plus rapprochés. Je sens que je vais jouir et je lui dis.

Cet avoeu declenche en elle une serie de spasmes.

Nous allons jouir ensemble.

Nous accélérons la cadence, je ne peux contenir mes cris... elle non plus.

Je sens cette seve monter dans mon membre.

Je vais jouir et je sens qu elle aussi.

Encore quelques secondes et le plaisir arrive.

J ejacule tellement fort qu une giclée arrive sur mon visage.

Sa jouissance est tellement forte qu elle me mord l epaule et presse fortement mon membre.

Tellement bon...

Nos corps se détendent, nous reprenons notre souffle.

Je me penche vers elle et l embrasse tendrement, en fermant les yeux et pensant tres fort à un "merci" comme si la thélépathie existait...

Fin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quelle belle confession, je m'incline :lal::doh:

du bonheur en lecture.

et tu l'as revu ?

sam :doh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest zeitgeist 2011

On est toujours en contact mais plus aussi rapproché.

C'était l aboutissement... je suis passé à autre chose.

Continuer pour assouvir un plaisir egoiste, c est pas mon truc.

Qui sait, un jour peut être :lal:

Merci pour ton com.

Ravi que ca t ai plu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai adoré ce mélange d'honnetete, de douceur et de tendresse. Très excitant ce récit.

J'ignorais tes talents, je te remercie pour ce bon moment que tu nous permets de partager :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest zeitgeist 2011

Ne jamais s arrêter à une mauvaise impression :lal:

Merci pour ton com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Ah coool on a le droit a un cadeau de toi ca fait plaisir a voir et a lire.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super récit. En plus j'adore pratiquer ce genre d'échange !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest zeitgeist 2011

merci vous 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.