Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Jean-Philippe03

Valérie . Faire l'amour le lundi . (Texte No 4)

Recommended Posts

:wink: :aime::aime::aime::aime::wink::aime::aime::aime::aime::wink:

Valérie . (Texte N4)

Ce lundi après-midi , Valérie me proposa de la retrouver en ville . Le lundi était le jour de repos de la jeune fille . Malgré une vie privée quelque peu complexe , elle arriva , non sans peine , à se libérer pour cette seconde partie de la journée .

J'arrivais pour quatorze heures . Le rendez-vous avait lieu dans la galerie commerciale du grand magasin , en centre ville .

Valérie , vêtue de son manteau noir , de son pantalon noir et chaussée de ses escarpins noirs à talons , me semblait toujours plus grande . Ses longs cheuveux , presque noirs également , flottaient en toute liberté sur ses épaules .

Je lui proposais de passer l'après-midi chez moi .

Une fois dans la voiture , la jeune fille déboutonna mon pantalon . Sortant mon sexe , comme à son habitude , elle se mit à jouer , avec son pouce et son index , sur la peau de mon prépuce . Cette sensation , d'abord agréable , devint très rapidement délicieuse .

Les trentes minutes de voiture , pour arriver chez moi , passèrent rapidement . Malgré mon total respect des limitations de vitesses .

Nous échangions des bons mots et des rires .

Arrivés devant chez moi , Valérie me demanda de ne pas me reboutonner . Je fermais toutefois mon duffle coat .

En entrant dans mon appartement , la jeune fille retira son manteau . Je retirais ma grosse veste . Mon sexe , retrouvant sa liberté , pendait de ma braguette .

La jeune fille , s'accroupissant devant moi , se mit à me masturber doucement . Faisant toujours très attention à ne pas me décalotter . Ce que j'appréciais tout particulièrement .

Approchant sa bouche , Valérie se mit à suçoter l'extrémité de mon prépuce . Reproduisant le mouvement de son pouce et de son index , avec les lèvres . Immédiatement la sensation d'une douceur indiscible m'envahit .

Je vacillais un peu sur mes jambes . Valérie , me tenant par les cuisses , me maintenait en équilibre . Elle connaissait bien le bonheur qu'elle me prodiguait . Me fixant dans les yeux avant de fermer les siens , comme pour déguster ...

Au bout de quelques minutes , j'invitais la jeune fille à se redresser . < Wouah , mes jambes ! > me fit-elle en me suivant près du canapé .

Je m'asseyais et proposais à Valérie de s'assoir à mes côtés . < Voudrais-tu un café ou un Thé ? > lui proposais-je . < Volontier , un petit café ! > fit-elle , en essuyant le liquide séminale qui humectait ses lèvres .

Lorsque je revins de la cuisine , Valérie était nue , assise sur mon canapé . Simplement chaussée de ses escarpins à hauts talons . Un sourire terriblement fripon sur ses lèvres . Le regard par en-dessous . Coquine en diable ...

Je versais le café dans la petite tasse . Je m'assis à nouveau . La jeune fille posa sa jambe gauche sur ma jambe droite . Ecartant ainsi ses cuisses à la peau de jade . De sa main droite , elle touchait son sexe . De sa main gauche , elle tripotait mon prépuce .

J'appréciais , avec une sorte de solennité , l'instant présent . Nous savions tous deux que , plus la lucidité serait présente , plus le plaisir serait grand .

Au bout d'une dizaine de minutes , où nous devisions de nos émotions , de nos envies et de la façon de les vivre , Valérie se mit à cheval sur moi . Je m'allongeais du mieux que je le pouvais . Les jambes tendues .

Mon sexe , turgescent , pénétra Valérie comme s'il avait une vie indépendante . Je me retrouvais "dans" le corps de la jeune fille . Quelle délicieuse sensation . Le plus agréable fourreau dont on puisse rêver .

Nous restions ainsi , sans bouger . Nous fixant dans les yeux . Nos lèvres se frôlaient de temps à autre . Soudain , Valérie m'embrassa , profondément , goulument , comme à son habitude . Fouilant ma bouche de sa langue .

Doucement , de concert , nous nous mîmes à nous "bercer" . Un lent mouvement , rythmé , régulier . Chaque mouvement nous procurant des plaisirs ineffables . La langue de Valérie fouillait ma bouche . Nous en étions à baver de jouissances .

La jeune fille accélérait le mouvement . Puis le ralentissait . Contrôlant et maîtrisant totalement chaque instant de notre plaisir . Je me laissais faire .

La jeune fille se retira et se leva . Se couchant sur l'épais tapis , les cuisses largement écartées , elle m'invita à la rejoindre . Prenant le coussin de velours , je le plaçais délicatement sous la tête de Valérie .

Je me couchais sur elle . M'introduisant à nouveau dans son sexe trempé comme le miens . A nouveau , nous restions longuement sans bouger . Quelques accoups , complices , lors de nos échanges de regards brûlants .

Lentement , passant ses jambes autour de mon corps , Valérie se mit à imprimer un doux mouvement de va et vient du bassin . Je restais sans bouger . appréciant chaque seconde de ce passionnant "voyage" .

Puis , lentement , à mon tour , j'entrais dans la danse . A nouveau , nous nous berçions avec une immense tendresse . Je suçotais les sourcils de la jeune fille . Je passais mes lèvres sur la sueur de la peau de son visage . J'avais envie de ne pas perdre une seule goutte de toutes ses sécrétions .

J'ouvrais les yeux en même temps qu'elle . Nous nous regardions jouir . Parfois avec une acuité et une attention d'entomologiste . Tentant , en vain , d'analyser , sur les traits de nos visages , chacune de nos réactions .

J'étais à quelques centimètres du visage de Valérie . C'était absolument fabuleux de la voir jouir . De découvrir les rictus de sa bouche . Les déformations des commissures de ses lèvres . Ses paupières tréssaillaient . A mon tour je prenais l'initiative de fouiller sa bouche .

Ce fût l'acte qui déclencha un puissant spasme de tout le corps de la jeune fille . Se câbrant en arc de cercle , Valérie émit un râle et plusieurs gémissements . J'éjaculais comme jamais ...

Nous restâmes ainsi , trempés de sueur , sans bouger . Je posais ma tête contre son épaule . Les mains de Valérie caressaient mon dos . < C'était merveilleux ! > me fit-elle au bout d'un long moment . Je me retirais et m'allongait à ses côtés .

Je descendais le long de son corps . Je voulais le lêcher . En récupérer toute sécrétion . J'étais en adoration de cette peau .

Valérie appréciait en gémissant doucement .

Très rapidement , l'un contre l'autre , nous plongions dans un profond sommeil ...

:aime::aime::wink::aime::aime::wink::aime::aime::wink::aime: :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toutes vos histoires ont ceci en commun , elles sont excitantes . Ces aventures avec Valérie sont tout simplement extraordinaires . Chaque instant décrit , en le lisant , est un appel à la masturbation . A cause de vous et de Valérie , je n'arrête plus . Magnifique ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.