Aller au contenu
grougrou

Un cadeau peu banal

Messages recommandés

Hello,

bon je me lance aussi dans la rédaction d'un texte décrivant ce que j'ai vécu il y a un peu moins d'un an.

Désolé si le début et un peu longuet mais il me semble important afin que vous puissiez comprendre dans quel état j'étais alors.

Il y a quelques temps, j'étais très attiré par une fille. N'étant pas spécialement dragueur et ne la connaissant que par l'intermédiaire se son travail, j'ai préféré faire connaissance avant d'aller plus avant.

A chaque fois que je voyais son sourie, son joli visage et ses petites fesses bien fermes que j'aurai bien croquées à pleines dents, j'avais des pensés bien torrides.. Je commence donc mon jeu de séduction et elle semble plutôt réceptive. Jusqu'au jour où elle m'annonce, après plusieurs semaines, qu'elle était en couple, qu'elle est très amoureuse etc... Quelle baffe :twisted:

Bref, je ne suis pas un briseur de ménage et commence donc à prendre certaines distances, plus pour m'éviter de trop fantasmer sur elle qu'autre chose.

Mais c'était sans compter sur ma meilleure amie qui savait bien ce qui se passait. Cette dernière décide donc de me faire un super cadeau en la faisant venir pour mon trentième anniversaire. Je lui dis que ce n'est pas une bonne idée car le masochisme n'est pas ma tasse de thé, et baver devant cette fille pour mon anniversaire sachant que je ne l’intéresse pas aurait plutôt tout gâché.

-"Ok" me dit-elle

-"Je l'inviterai donc au mien"

Pour info, nous sommes né le même jour mais à quelques années d'écart et le fêtons donc ensemble. Je ne trouve pas l'idée meilleure mais essayez de raisonner une femme quand elle pense avoir une bonne idée....

Arrive le jour J. Cela fait déjà plusieurs jours que j'imagine plusieurs scénari dans ma tête sur comment me comporter avec elle. Vous serez bien d'accord avec moi sur le fait que c'est un peu ridicule car rien ne se passe jamais comme on le prévoit.

Nous commençons donc notre grande fête et tout va bien, je suis heureux de voir mes amis, la nourriture est bonne (merci beau papa), l’alcool coule à flot quand soudain, je la vois arriver... petites chaussures d'été, pantalon blanc moulant, un haut dos nu, finement maquillée et les cheveux en chignon. Tout mes sens se mettent en éveille en la voyant et je commence à monter en température. Elle vient directement vers moi et nous commençons à papoter. La conversation se fait d'elle même, mais, ayant invité pas mal de monde, je fini par la laisser histoire de naviguer un peu parmi tout mes amis.

A peine ai-je le dos tourné qu'un pote de ma meilleure amie (celle qui fête son anniversaire avec moi) saute sur l'occasion pour aller brancher la jolie fille de mes rêves.

-"Bon, c'est pas grave" me dis-je à moi même, et je suis donc parti pour profiter pleinement de la soirée.

Le seul problème, c'est que j'étais obligé de jeter des coups d'oeil régulièrement vers elle, même si ce que je voyais ne me plaisait pas, mais alors vraiment pas! Et plus la soirée passait, plus l'autre rapace s'approchait d'elle. J'ai bien dû la traiter de salope dans ma tête une bonne centaine de fois (et c'est pas bien je sais, mais j'étais vraiment frustré) et vers la fin de soirée, elle débarque comme une fleur et me dit:

-"Je commence à fatiguer, ça te dérangerai pas de me ramener?".

Sachant qu'elle habite à 5 minutes à pieds, je n'y vois aucun inconvénient, et elle rajoute:

-"En plus, j'ai oublié ton cadeau à l'appart. J'en profiterai pour te le donner".

Autant vous dire que mon imagination tournait à plein régime. On s'échange quelque banalités en chemin et arrivons rapidement chez elle et, une fois dans l'appartement, elle nous serre un verre. Un silence un peu gêné s'installe et, de but en blanc, elle me demande:

-"Tu as toujours envie de moi?".

J'ai senti une bouffé de chaleur m'envahir et je suis sur que si on m'avait mit un oeuf sur le visage, il aurait cuit de suite. Mais hors de question de me laisser perdre ma contenance devant cette fille qui suscitait tant de désirs en moi.

-"Non, pas trop... pourquoi?" Son regard descendit de mon visage à ma braguette et me dit

-"Pourtant, j'en vois une qui semble pas d'accord avec toi. Mais c'est dommage, car je me serai bien offerte à toi en cadeau".

Elle vint alors s'asseoir face à moi sur mes cuisses et commença à m'embrasser. Je laissai mes mains se balader partout sur elle, bien décidé à ne pas laisser un cm² de sa peau non exploré (depuis le temps que j'attendais ça!!) mais elle m'attrapa les mains pour les mettre derrière ma tête, tout en continuant à m'embrasser et à frotter son corps au mien. Elle ôta mon tee-shirt et se releva brusquement et me dit:

-"Va dans la chambre, met toi sur le lit, j'arrive".

Grumpf, il me fallait encore attendre avant de pouvoir me délecter d'elle, quel supplice... et pourtant, ce n'était rien comparé à ce qui m'attendait...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je t encourage a continuer ... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

ha oui je suis vraiment curieuse de la suite

Ça sent le sulfureux a souhait, une fille pleine de contradiction et un homme prit au dépourvu, c'est toujours là que le plus étonnant peut se produire, tant pour elle que pour toi

j’attends la suite avec impatience :twisted:

:pardon: Bravo pour la mise en bouche, tu as bien fait de t'attarder sur la mise en situation, cela n'en est que plus intéressant :shock: :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon alors la suite pour mes deux fans :twisted:

Peu de temps après, elle me rejoignit dans la chambre et m'annonça sur un ton très dégagé:

-"J'ai envie de toi mais sans que tu me touches".

-"Heuuu, je suis propre, mes mains aussi d'ailleurs..." ,se qui la fît bien rire.

-"Ça n'a rien avoir avec ça andouille, je veux juste mener la dance de A à Z. Et le seul moyen d'y arriver, c'est que tu ne me touches pas".

-"Ah non, je veux pouvoir te sentir sous mes doigts! Te tripoter dans tous les sens et de partout! et de toute façon, mes mains auront le dessus sur ma volonté, même si elle m'interdisait de te toucher!".

Je l'attrapai par le poignet mais elle se dégagea aussi sec:

-"Tututu, c'est à prendre ou à laisser".

Un peu déçu mais toujours autant excité, je ne pouvais que me résigner à sa demande.

-"Ok, c'est bon t'as gagné :(".

Elle me sorti alors une paires de menottes qu'elle fît tournoyer en me lançant un petit sourire coquin. Je me laissai donc me faire attacher au lit. Immédiatement après, elle enleva mon jean, mon caleçon (j'avais pris soin de virer mes chaussettes en enlevant mes chaussures, technique 100% fiable ^^) et commença à se trémousser devant moi, me tournant le dos pour se pencher en avant, m'offrant ainsi la vue de son joli petit cul. J'essayai tant bien que mal de lui caresser mais l'entrave des menottes me l'interdisait.

-"Arrête et profite du spectacle".

Ça, pour en profiter, j'en profitai, j'étais aux premières loges, mais c'est un accès backstage que j'aurai voulu. Elle enleva ensuite sont haut puis son pantalon, s'offrant à moi dans un petit ensemble de lingerie rose et gris qui lui allait à merveille. Elle vint d'allonger à côté de moi sur le lit et, tout en caressant mon torse du bout des ongles, me demanda ce que je voulais. J'avais bien compris son jeu et décidai d'y aller doucement.

-"Fais moi voir tes seins".

Elle dégrafa son soutien-gorge et m'offrit ainsi une vue splendide sur sa petite poitrine qu'elle commença à approcher de mon visage. Instinctivement, j'essayai de m'en emparer mais impossible. Elle se recula.

-"Non non non, c'est moi qui décide de ce que tu as le droit de faire ou non".

-"Et bien me demandes pas ce que je veux alors!"

-"Tu voulais voir mes seins? et bien tu les vois, ce qui ne veut pas dire que tu vas les toucher..."

Elle se mis à genoux à côté de moi et se pencha, de façon à ce que ses seins touchent mon sexe. Elle effleura à plusieurs reprises le bout de mon gland avec ses tétons qui étaient devenus durs puis reprit sa positions à genoux, tout en recommençant à faire courir ses doigts sur mon corps.

-"Tu les as touché finalement"

-"Non, c'est eux qui m'ont touché!"

-"Et alors? ça ne te plait pas? si c'est comme ça je me rhabille!". Elle fît alors mine de se pencher pour ramasser ses vêtements

-"Bon aller, continu je dis plus rien"

-"Hummm, J'avoue être un peu cruelle.. dis moi ce que tu veux maintenant"

-"Je veux sentir ta bouche sur ma bite"

-"Ah non, tu vas trop vite là!"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je ne sais pas pourquoi, mais cette situation me plait pas mal ! :twisted: :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

-"Hummm, J'avoue être un peu cruelle.. dis moi ce que tu veux maintenant"

-"Je veux sentir ta bouche sur ma bite"

-"Ah non, tu vas trop vite là!"

:pardon::shock::twisted: C'est clair tu vas trop vite !!!

Et tu sais parler aux femmes :oops:

tu lui as vraiment dis : "ta bouche sur ma b... ?"

Sûr c'est d'un romantisme torride :-D

N'es-tu pas joueur toi ? :) ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:pardon::shock::-D C'est clair tu vas trop vite !!!

Et tu sais parler aux femmes :-D

tu lui as vraiment dis : "ta bouche sur ma b... ?"

Sûr c'est d'un romantisme torride :oops:

N'es-tu pas joueur toi ? :non::)

Oui je lui ai vraiment dis comme ça. Mais il faut me comprendre, depuis le temps que j'en avais envie.. c'étais passé d'un besoin de douceur à une sauvagerie bestiale :twisted:

Et si je suis très très joueur même, et je m'attendais bien à ce type de réponse :cry:

Chose curieuse, je viens de la voir lorsqu'elle rentrait de son travail... j'aurai souhaité lui avouer que j'étais en train de raconter cette histoire sur le Net ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

Chose curieuse, je viens de la voir lorsqu'elle rentrait de son travail... j'aurai souhaité lui avouer que j'étais en train de raconter cette histoire sur le Net :pardon:

Le mien quand je lui avait dit il était furieux et puis quand il a lu ça l'a calmer vu son anonymat total personne ne peut faire de lien

Pour ton amie c'est peut être moins sur

Tu peux toujours lui faire lire sur une page texte sans lui dire que c'est publier après tu avises selon sa réaction

Bon j'attends la suite :shock:

Pour voir si tu deviens plus joueur :oops::)

et à quel point elle va abuser de toi :-D :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Très chouette histoire mais maintenant que tu as commencé à nous la raconter il ne faut pas t'arreter là :twisted:

Allez hop au boulot :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La situation commence à beaucoup me plaire, ça me donne plein d'idées coquines tout ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sliver

On attends la suite avec impatience

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

Bon alors la suite pour mes deux fans :twisted:

Bon déjà 9 fans déclarés tu en as de la chance tu sais te faire désirer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon déjà 9 fans déclarés tu en as de la chance tu sais te faire désirer.

Le problème est qu'il y a des hommes dans le tas :pardon:

Bon ok, pour prouver que je suis joueur, je poste la suite semaine prochaine :twisted:

PS: bon ok, peut-être ce soir si j'ai la forme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hop hop hop! la suite!

Suis-je bête.. c'est moi qui rédige.. alors rien que pour vous, la voila :pardon:

Elle m'attrapa alors la verge avec sa main et entama un douce et lente masturbation. Je me laissai donc aller en reposant ma tête sur l'oreiller et en fermant les yeux afin de profiter pleinement du moment. Elle s'arrêta net.

-"Non mais tu vas pas dormir quand même?!"

-"Mais non.. je savoure l'instant"

-"Et bien si tu savoures, tu me regardes! tu fermes les yeux quand tu manges un gâteau?"

-"Ça dépend.."

-"Question purement rhétorique. Tu me regardes sinon j'arrête tout."

J'étais déjà en position inférieure car non libre de mes actes et voila qu'elle me faisant, en plus, du chantage. Elle prit appui avec une main sur mon ventre et l'autre sur le lit, entre mes deux cuisses, avança sa bouche à la verticale de mon sexe et, tout en restant à quelques centimètres de ce dernier, fît couler un filet de salive dessus. Je sentis alors la chaleur de sa salive entrer en contact avec ma bite, puis couler tout du long. Elle l'étala avec sa main et se remit à me masturber. Après quelques aller-retour, elle arrêta sa main sous mon gland et donna un coup de langue à ce dernier tout en me regardant.

-"Ça te plait?"

-"Oh que oui mais si tu pouvais continuer ce serait encore mieux"

Elle plaqua alors ses lèvres contre l'anneau formé par ses doigts sous mon gland, le gobant donc entièrement puis descendit lentement vers la base de ma bite, tout en jouant de sa langue. Je n'en pouvais plus. J'appréciais au maximum chaque millimètres qu'elle parcourait et de façon contradictoire, je voulais en finir au plus vite tellement la tension était forte. Elle garda mon sexe dans sa bouche, sûrement quelques secondes qui parurent pourtant de longues minutes et elle se retira.

-"Mais non continu!"

-"Humm non"

-"Aller sérieux, continu.."

-"Hummm non"

Le sourire qu'elle avait laissait comprendre qu'elle prenait un malin plaisir à me torturer de la sorte. Elle vint alors se placer entre mes jambes et commença à me lécher les testicules tout en me regardant. Elle remonta doucement avec sa langue le long de mon sexe. Une fois arrivée au niveau de mon gland, elle lui donna un long et doux coup de langue et, pour changer, elle se redressa.

-"Mais..."

-"Il n'y a pas de mais qui tienne."

-"Pffff"

-"Si ça te plait pas j'arrête hein"

-"Mais non c'est pas ça mais.."

-"Mais mais mais... arrête de geindre un peu!"

-"Grrrrr"

Pendant ce temps, elle continuait à me caresser les cuisses avec ses ongles. Puis, après un petit silence, elle me dit:

-"Et ça te dirait pas de voir mon petit cul? Vu comment tu n'as pas arrêté de le mater toute la soirée."

-"Ah ben oui mais j'osai pas te le demander sinon tu aurais encore dis que j'allai trop vite"

-"C'est vrai.. tu veux le voir ou pas?"

-"Non" (avec un petit rire étouffé)

-"Tu n'as pas le choix, là c'est moi qui veut"

Elle se retourna alors et la suite au prochain épisode :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

et bien c'est vraiment vicieux comme façon de procéder

c'est une façon un peu brutal d'initié à la domination

en général c'est un jeu don on défini les règles et limites avant

comme tu es attaché tu es complétement sa proie

et là on peut vraiment se demander jusqu’où elle peut aller

elle pourrait te marquer

elle pourrait te frustrer jusqu'au bout

même te castrer :oops::-D:)

quelle confiance naïve :twisted:

ah le désir ça pousse a des folies :pardon:

mais je suppose que ça va bien se terminer

vu que c'est un cadeau... enfin si il n'est pas empoisonné :shock:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore ton style ! Très bien écrit et très excitant. Vivement la suite.

J'aimerais vivre ce genre de situation un jour. Quelle belle torture...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'adore !!!

j'adore l'histoire, j'adore ton style, j'adore ce qu'elle te fait....

j'adore cette fille !!!! Elle est sur CI ? son nom ? pseudo ? numéro de téléphone ? adresse ? je veux TOUT savoir !!!

et surtout..... JE VEUX LA SUIIIIIIITE !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et bien c'est vraiment vicieux comme façon de procéder

c'est une façon un peu brutal d'initié à la domination

en général c'est un jeu don on défini les règles et limites avant

comme tu es attaché tu es complétement sa proie

et là on peut vraiment se demander jusqu’où elle peut aller

elle pourrait te marquer

elle pourrait te frustrer jusqu'au bout

même te castrer :-D:shock::oops:

Mouai, enfin on est quand même dans de l'ultra soft, avec des menottes en plastique, un coup sec dessus et l'affaire est pliée. J'ai déjà fais vivre ça à une compagne mais c'était légèrement plus cru ^^

quelle confiance naïve :pardon:

ah le désir ça pousse a des folies ;)

Toutafédacord :twisted:

Merci pour vos messages d'encouragement.

Pour ma part, je trouve mon style plus que maladroit, je me demande même si j'ai un style. M'enfin, pour une première on va dire que ça passe. J'aurai bien changé mais en plein milieu ça risque de ne pas le faire, ce sera donc peut être pour une prochaine narration :)

PS: et désolé, il y a des fautes monstrueuses que je ne trouve qu'après rerererelecture, je vais faire plus d'effort pour la prochaine partie.

Biz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité egan

Mouai, enfin on est quand même dans de l'ultra soft, avec des menottes en plastique, un coup sec dessus et l'affaire est pliée. J'ai déjà fais vivre ça à une compagne mais c'était légèrement plus cru ^^

Ha! des menottes en plastique ? :clap: Des jouets quoi :wink:

légèrement plus cru ? Hun hun t'as bâclé le suspense ?

Mais dis moi tu ne parles de ton sexe qu'en disant "ma bite" ? ou tu as d'autres mots ?

Allez, la suite, je veux connaitre la fin

Et maintenant il te faudra raconter la séance cru ou tu menais la danse dans un prochain topic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais dis moi tu ne parles de ton sexe qu'en disant "ma bite" ? ou tu as d'autres mots ?

Même pas vrai...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.