Aller au contenu
iZno

alors que tu dors.

Messages recommandés

Ça fait des heures que je regarde le ventilateur brassé lentement l'air surchauffé de la chambre d'hôtel. Je ne peux pas dormir. Le moindre bruit me fait sursauter. Nous sommes en cavale depuis déjà plus de deux mois, deux mois sans vraiment dormir, deux mois sans vivre... Tout a commencé par un gros coup de chance, une histoire comme on en voit dans les mauvais polars, un couple sans histoire qui trouve dans un bosquet un sac de sport rempli de billets de 100€. Mais voilà, la chance à vite tournée.

Ils sont à nos trousses. L'argent ne leur suffit pas, ils veulent faire un exemple. Personne ne les vole, même sans le faire exprès.

Nous n'avons plus le choix, nous devons fuir.

La chaleur est vraiment étouffante. Je t’envie, toi ma femme qui dort à mes cotés. Tu sembles si paisible. Je pourrai passer des heures à te regarder dormir. Tu es si belle. Ton souffle lent et régulier m’apaise.

Tu es nue, le fin drap te masque à peine.

Je dois me retenir de ne pas poser mes mains sur ton corps. L’envie de sentir ta peau si douce contre la mienne m’extirpe un long soupir.

Mes yeux ne se lassent pas de ce spectacle magnifique.

Je tire doucement sur le drap, dévoilant ce corps que j’aime tant. La fine couche de sueur qui te recouvre donne un reflet luisant à ta peau.

Oh ma chérie, si tu savais à quel point j’ai envie de me jeter sur tes seins, de les sentir sous mes mains. Je m’imagine y passant mes doigts, les effleurant à peine, mes doigts tournant au tour de tes tétons qui se raidissent. J’y poserai volontiers ma bouche et alors que mes mains se feraient plus fermes, ma bouche les engloutirait, les sucerait en douceur.

Je fais descendre le drap un peu plus bas, ton nombril est dévoilé. J’aimerai suivre le même chemin que le drap, descendre doucement sur ton ventre, déposer des baisers sur chaque centimètre de ta peau ainsi dévoilée, et surtout sentir tes jambes s’écartaient.

Descendre encore, mettre mes mains sur tes hanches, te sentir te tendre quand mon souffle se fera coquin.

Ecartes les jambes, offres toi à moi, offres toi à ma bouche, à ma langue.

Laisses moi te donner ces frissons de plaisir que ma langue déclenche quand elle passe sur tes lèvres.

J’adore les sentir s’entrouvrir sous mes aller retours, de bas en haut, sur ton bouton de rose si sensible.

Ne retiens pas tes cris, je veux entendre la jouissance jaillir de ton corps, c’est si bon de te sentir lâcher prise.

Un claquement dans le couloir me ramène à la réalité

Fausse alerte, surement un voisin qui ne sait pas fermer une porte sans la claquer.

Il serait temps que j’essaie de dormir un peu. La journée va être longue, nous devons conserver notre avance.

Je me blottis tout contre toi, je vais te rejoindre mon amour, et peut-être que nos rêves ne feront qu’un

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce début s'annonce prometteur, vivement la suite!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lachieuse

magnifique récit, très sensuel :twisted: , j'atten la suite avec une grande impatience

:-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Moi qui avait envie de douceur aujourd'hui :twisted:

Vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est le bruit de l’eau qui me sort de ce sommeil que je n’ai pas senti venir.

Je suis perdu, la panique s’empare de moi.

Mais non, ce n’est que la douche, rien de grave.

Le soleil semble être levé depuis un bon moment. Je t’aperçois dans la salle de bain.

Ce n’est tout compte fait pas une mauvaise idée de ne pas avoir de porte pour séparer les deux pièces. J’attends que tu sois sous l’eau pour me lever. Même après quinze ans de vie commune, je ne peux pas pisser en sachant que ton regard est sur moi.

Une fois ce besoin pressant éliminé, je m’approche de la douche en te demandant si tu as besoin d’un coup de main. Je t’aurais bien fait la surprise de venir me coller derrière toi sans un mot, juste en posant mes mains sur tes hanches et un baiser dans ton cou, mais la situation fait que je risque de me retrouver avec ton genou entre mes jambes.

Tu me réponds d’un sourire.

Tu es encore plus belle avec toute cette eau qui ruissèle.

J’entre dans la douche. Nous nous enlaçons en guise de bonjour.

Ma réaction ne tarde pas à être visible. Tes mains caressent mes fesses.

« Humm, tu me sembles en forme ce matin »

Ta main droite vient de passer entre nous et m’agrippe fermement.

Je ne peux retenir un soupir de plaisir.

Tu joues avec moi, ta main monte et descend alors que tu me regarde droit dans les yeux, un sourire coquin aux coins des lèvres.

« Dis donc toi, tu n’aurais pas une idée derrière la tête ? »

« Moi, non..." » me réponds tu en t'accroupissant.

Je n’ai pas le temps de répondre que ta bouche se referme déjà sur moi.

Tu sais vraiment t’y prendre pour me faire venir rapidement.

Quelques minutes suffisent pour que tu me fasses atteindre le point de non retour. Tu me sens tressaillir, vibrer à chacun de tes coups langue.

Tu accélères les mouvements de ta main. Je ne tiens plus, je ne veux plus tenir.

Mes muscles se contractent. J’explose en toi, de longs jets brulant envahissent ta bouche.

Tu restes accroupi quelques instants avant de te relever en me demandant l’air de rien:

« Et si tu te frottais le dos ? »

A mon tour de te répondre avec un sourire, et alors que tu te retournes pour que je puisse te savonner, je m’approche de ton oreille et y glisse un « Je t’aime».

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lachieuse

il n'y a qu"un mots maintenant qui me vien en tête c'est: wahouuuuuuuuuu :twisted::-D:-D je vais allez prendre une douche aussi moi.......

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

il n'y a qu"un mots maintenant qui me vien en tête c'est: wahouuuuuuuuuu :twisted::-D:-D je vais allez prendre une douche aussi moi.......

moi aussi, peut être qu'un iZno viendra s'y glisser :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité lachieuse

moi aussi, peut être qu'un iZno viendra s'y glisser :-D

Je t'avouerais "miss buby" que se serait avec un grand plaisir :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

La seconde partie est aussi bonne que la premiere :twisted:

Ne serais tu pas d'humeur à en ecrire une troisieme ? :-D :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous :-D

La seconde partie est aussi bonne que la premiere :twisted:

Ne serais tu pas d'humeur à en ecrire une troisieme ? :-D:-D

Je crois bien que oui, j'ai très envie de voir jusqu'où cette histoire me mènera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Merci à vous :twisted:

Je crois bien que oui, j'ai très envie de voir jusqu'où cette histoire me mènera.

:-D youpiiii

J'ai hate de lire la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait deux jours que nous sommes dans cette petite ville. Je ne m'y sens déjà plus à l'aise. Chaque personne que nous croisons me semble suspecte.

Et s'ils avaient un informateur ici. Je vais surement vous paraitre parano, mais ils nous ont déjà retrouvés alors que nous étions pourtant bien cachés. Nous n'utilisons pas de carte bancaire, nous n'avons pas de téléphone portable, nous n'avons pas essayé de joindre quiconque.

Je ne sais pas comment ils font, mais ils finissent toujours par nous retrouver.

C'est décidé, on bouge de la. Nos affaires sont vite rangées dans le Range Rover, la ville s'éloigne déjà dans le rétroviseur.

Où aller? Le plus difficile quand on erre sans but, c'est de trouver une destination, un lieu où poser ses valises.

Ce soir ce sera camping sauvage. Nous trouvons un petit chemin dans les bois qui nous mène à une clairière. Nous avons tout ce qu’il faut pour passer une nuit confortablement. Ce n’est pas le grand luxe mais ce sera suffisant. Après avoir réchauffé une boite de cassoulet sur le réchaud, nous aménageons notre nid douillet pour la nuit à l’arrière de la voiture. Un matelas gonflable et une paire de duvets feront l’affaire pour cette nuit.

La forêt est calme, les animaux se font discrets.

Nous profitons d’un magnifique clair de lune, serrés l’un contre l’autre.

Au loin une chouette se fait entendre.

Ce soir je suis presque heureux d’avoir trouvé ce sac. Même s’il détruit nos vies, il a sauvé notre mariage de la routine.

Il y a deux mois, nous n’aurions jamais pensé se retrouvé à bivouaquer en pleine forêt rien que tous les deux.

Et oui, pas loin de deux millions d’euros dans les poches et on dort à la belle étoile !

Tu frissonnes.

« Tu veux rentrer ? »

« Non, prends moi dans tes bras, tu as toujours chaud toi »

Tu te blottis contre moi. Je ne sais pas si c’est le stress de la cavale, mais j’ai toujours envie de toi.

Dès que je te serre dans mes bras, c’est la révolution dans mon caleçon.

On dirait que la pleine lune ait aussi des effets sur toi.

Tes mains se glissent sous mon tee-shirt, remontent sur mon torse.

Je sens ton souffle s’approcher de mon cou. Je te plaque contre moi.

Tes mains sont déjà en train de détacher ma ceinture. Il ne faut que quelques instants pour que nous nous retrouvions à moitié nu et encore moins de temps pour que tu te retrouves sur moi, prêtes à t’asseoir sur mon sexe tendu.

Nos bouches ne se quittent pas. Ton bassin ondule.

Tu te décides enfin à me faire pénétrer au plus profond de toi.

Toi sur moi, toi qui bouges sans cesse.

Le plaisir se lit sur ton visage, tes mouvements se font plus saccadés, j’empoigne tes seins, me jette goulument dessus. Ton cri reste au fond de ta gorge. Ne t’arrêtes pas ma chérie, continues comme ça. Mes « ah » rejoignent tes « oh ». Mon bassin t’aide à garder le rythme.

« Oui, oui, oui, oui, ouiiiii »

Je termine dans un « ahhhh » presque surhumain.

Tu t’écroule sur mon corps, paralysé par le plaisir qui vient de nous traverser, nous transporter dans un autre lieu.

Nous restons ainsi un long moment, savourant les caresses que nous partageons.

Seule la fraicheur de la nuit aura raison de nous, nous faisant réintégrer l’arrière du 4x4.

Cette nuit, nous avons dormis d’un sommeil paisible.

Et si c’était ça la solution, se perdre en pleine nature?

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis sous le charme de ton histoire aussi tendre que torride. Je partirais jusqu'au bout du monde avec toi si c'est pour passer des moments aussi forts!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Surtout ne t'arrete pas, je suis completement accro :twisted:

Je meurs d'envie de connaitre la suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci de votre soutien et de vos encouragements :twisted:

Je vais continuer, j'ai quelques idées en tête mais pas assez de temps pour pouvoir écrire...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli texte, bien écrit, plein de tendresse et de volupté. Il me tarde d'en savoir plus sur les gens qui sont à vos trousses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore ton texte. Ce parallèle entre la fuite et le fait de se retrouver... bien trouvé et très bien raconté. Bravo :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je découvre ce texte au hasard de mes périgrinations sur FI.

C'est vraiment une histoire prenante, bien racontée.

C'est dommage qu'elle s'arrête au bout de 3 chapitres

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.