Aller au contenu
Palmyre

Une cougar dans les dunes

Messages recommandés

Moi cougar ? Il y a encore six mois de ça, j’aurais éclaté de rire si on m’avait traitée de cougar !

Aujourd’hui, il me faut reconsidérer tout cela sous un jour nouveau, surtout après mon expérience de début juin.

Il y a quelques temps, lassée d’attendre le bon vouloir d’un compagnon ne manifestant plus le moindre désir pour moi et frustrée dans mes envies de femme, j’ai sauté le pas et me suis inscrite sur un site de rencontres. Non pas pour quitter mon homme, mais uniquement pour satisfaire ma libido et pallier le manque de sexe dans ma vie.

Sans mettre de photos (pas folle la guêpe, pas envie d’être reconnue !), j’ai complété ma fiche de renseignements aussi fidèlement que possible ; inutile de mentir, on s’expose à des déceptions en trompant sur la qualité de la marchandise ! Puis vint le moment délicat des critères demandés aux futurs partenaires. Que voulais-je exactement ? Un homme jeune (entre 20 et 35 ans), habitant dans un rayon de 30 km autour de chez moi (pas la peine de passer des heures en voiture pour un simple plan cul), de préférence grand assez mince et plutôt sportif ; mais avant tout un homme ouvert, à la sexualité décomplexée, gourmand et qui saurait me faire jouir de toutes les façons possibles (pas envie d’un missionnaire sans imagination !)

Je poste mon profil, il n’y a plus qu’à attendre les réactions. Celles-ci ne se font pas attendre, ma boîte mail est vite remplie d’avis de messages ! Je prends le temps d’étudier les réponses, je ne vais pas sauter sur le premier venu.

Un profil retient mon attention. Un jeune homme d’une trentaine d’années, plutôt mignon d’après sa photo et qui me donne son adresse mail pour que je le contacte. Ce jeune homme, appelons le Seb, se présente comme célibataire à la recherche de moments agréables avec une femme entre 20 et 45 ans. Je prends contact avec lui, nous échangeons quelques mails, le lien commence à se créer et le feeling est bon. Nous convenons d’un rendez-vous pour faire connaissance et envisager la suite de la relation.

Le jour J, je me prépare avec soin, un peu stressée par cette démarche nouvelle pour moi.

Epilation : faite, plus un poil à l’horizon.

Douche : prise, avec un gel douche délicatement parfumé.

Maquillage : discret mais raffiné.

Coiffure : euh… finalement, les cheveux lâchés, c’est pas si mal.

Parfum : Angel, le même depuis des années.

Vêtements : mon petit ensemble noir et blanc, à la fois classe et sexy, dont la jupe s’arrête à mi-cuisses.

Chaussures : mes sandales neuves à talons aiguilles de 10 cm.

Capotes : dans mon sac, on ne sait jamais.

Il n’y a plus qu’à !

Arrivée sur le lieu de rendez-vous, je repère un jeune homme qui fait les cent pas, visiblement nerveux. Je m’approche, le cœur battant, c’est bien lui. Il m’a repérée, hésite, il est trop tard pour faire demi-tour. Comment va se passer ce premier contact ?

- « Seb ? Bonjour, je suis Palmyre… »

- « Enchanté ! »

On se fait la bise, ses yeux bleu océan plongent dans les miens, nous sommes aussi intimidés l’un que l’autre. Conscient de la gêne qui s’installe, il me propose d’aller boire un café.

Attablés en bord de mer, nous avons l’air de deux ados empruntés, nous nous regardons, ne sachant pas très bien comment engager la conversation. Je me lance, avouant mon malaise face à cette situation si nouvelle pour moi. Cela semble le rassurer, il finit par me dire qu’il s’agit d’une première pour lui aussi et qu’il est aussi timide que moi. Il me dit être en couple depuis 3 ans (alors que son profil précisait célibataire) mais que sa petite femme chérie n’est pas du tout gourmande de sexe et qu’il a besoin de vivre certains fantasmes. Ouf, la glace est enfin rompue, la discussion se fait plus naturelle. On se raconte, on s’explique nos vies, nos désirs, nos attentes… On se découvre des points communs, des goûts pour les mêmes choses. Je commence à tomber sous le charme de ce jeune homme timide, mais est-ce réciproque ? Il reste très pudique sur son ressenti de la situation, je ne sais pas trop quoi penser.

Je lui propose une promenade sur le boulevard du bord de mer. Nous nous levons et partons nous balader. Peu habituée aux talons hauts, je ne suis pas à l’aise, j’en profite pour attraper son bras et m’y accrocher, il me laisse faire. Il me sourit mais je le sens tendu et hésitant. Si je ne fais pas le premier pas, notre rendez-vous risque de s’achever rapidement, sans que rien ne se soit passé. Je décide de prendre l’initiative, j’oriente nos pas vers un promontoire et viens m’appuyer contre la balustrade, dos à la mer et face à lui. Je passe ma main dans sa nuque et approche ma bouche de la sienne, lui laissant encore la possibilité de faire volte face. Il se décide enfin, ses lèvres viennent frôler les miennes. Sa main se pose sur ma hanche, un frisson me parcourt. Enfin nos bouches se trouvent, nos lèvres se joignent, nos langues se caressent furtivement. Nos premiers baisers sont timides, presque chastes, mais nous nous enhardissons rapidement. Sa langue se fait plus impérieuse, ses lèvres plus gourmandes, il vient plaquer son bassin contre le mien et je sens son désir qui s’éveille doucement contre mon ventre. Ma jambe vient s’enrouler autour de sa cuisse, ma bouche dévore la sienne, ma main droite vient ébouriffer ses cheveux, ma main gauche glisse vers sa fesse. Ses mains malaxent mes seins sans aucune retenue, nous sommes seuls au monde sur ce promontoire, avec les promeneurs qui passent à quelques mètres de nous en nous dévisageant !

Une douce envie s’éveille au fond de mon ventre, se fait plus forte de minute en minute. Nous ne pouvons pas rester là, il nous faut un peu d’intimité, d’autant plus que la bosse qui déforme son jean devient de plus en plus imposante. Bras dessus-bras dessous, nous reprenons notre promenade en direction de la plage et des dunes, quelques centaines de mètres plus loin. Nous nous arrêtons régulièrement pour nous embrasser, la timidité du début a fait place à des envies brûlantes, l’impatience nous rend indécents. Seb glisse sa main sous ma jupe pour caresser mes fesses et je n’hésite même pas à frôler la bosse de son sexe au vu et au su de tous. Vivement que nous réussissions à trouver un endroit un peu plus discret pour laisser libre cours à nos pulsions.

A suivre…

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'il faut t'inscrire sur un site de rencontres pour que ça arrive!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:P

Décidément, je crois avoir fait le bon choix de venir iCI aujourd'hui :D

Très belle plume en effet, avec beaucoup de simplicité, mais tellement réaliste, on s'y croirait :D

Vivement la suite :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien developpé, la gène de la première rencontre. Idem pour moi il y'a des années en repondant a une annonce, la dame a pris les devants sinon on y serait encore... depuis j'ai pris de l'assurance... mais la première fois c'est tres etrange.

Style impec, me tarde la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:P J'adore, merci Palmyre d'avoir bien voulue nous raconter ça.

J'attend la suite avec impatience, d'autant plus que c''est très bien écrit, je m'y suis vue :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'il faut t'inscrire sur un site de rencontres pour que ça arrive!

C'est bien le problème, moi j'aurai mauvaise conscience à m'inscrire, par contre la situation est plus qu'excitante :P:D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D :D:D:D:D

Vraiment très agréable à lire , cette histoire serait presque romantique .

En tout cas , le style , très sensuel , éveille les sens .

Merci pour ce récit ...

:D:D:D:P :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Lebobrundu59

Très bien raconté on s'y croirait !!! Vivement la suite !!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A la demande générale, voici la suite et fin de mes aventures dunesques!

Intérieurement, je me traite d’idiote ; comment ai-je pu partir à un rendez-vous coquin sans même penser à un point du chute pour passer de bons moments ? J’en fais part à Seb qui me dit qu’il pensait à la même chose que moi. Reconnaissons que nous avions juste prévu de faire connaissance, sans forcément passer à l’action le jour même. Mais bon, au point où nous en sommes, il n’est plus possible de s’arrêter en chemin.

Nous voici sur la plage, j’enlève mes sandales que je prends à la main, je me sens petite à côté de mon futur amant qui me dépasse de 15 bons centimètres. De plus en plus échauffés, nous nous arrêtons fréquemment pour de longs baisers brûlants. Nos mains se font exploratrices, nous bassins sont comme collés l’un à l’autre et j’ondule pour mieux sentir le sexe de Seb contre mon ventre palpitant.

La plage est encore calme en cette saison mais le beau temps a attiré des surfeurs, des promeneurs et des amateurs de pique-nique. Impossible de rester là pour ce que nous avons envie de faire, il faut trouver un coin tranquille. Nous nous dirigeons vers les dunes et constatons qu’un couple de retraités vient de s’installer à quelques mètres pour un casse-croûte sur le sable. Pas grave, nous nous éloignons encore un peu. Enfin, nous trouvons un endroit calme, relativement à l’abri des regards indiscrets.

Seb me prend dans ses bras, m’embrasse dans le cou, provoquant d’irrépressibles frissons de plaisir. Il déboutonne mon chemisier et libère mes seins ; il les regarde, les caresse, les malaxe, les embrasse, il est en train de me rendre folle de désir. Sous l’effet conjugué de ses caresses et de la douce brise marine, mes tétons durcissent rapidement ; il les pince délicatement, les fait rouler sous ses doigts, puis ses lèvres viennent en saisir un, qu’il agace avec sa langue avant de l’aspirer goulument. C’est trop bon, mon désir se fait plus impérieux !

Mes mains, qui jusqu’à présent pétrissaient ses fesses se font inquisitrices. Je défais sa ceinture, le bouton puis la fermeture éclair de son jean qui tombe rapidement sur ses mollets. Je me risque dans son boxer, heureuse d’y découvrir une érection conséquente. Ma main attrape son membre gonflé par l’excitation et entreprend une lente masturbation. J’entends Seb gémir d’aise tandis que sa main passe sous ma jupe et s’aventure dans mon string en dentelle noir déjà trempé. Ses caresses se font plus précises et insistantes sur mon bourgeon d’amour gonflé par le désir. A mon tour, j’ai du mal à retenir mes gémissements de bien-être.

Ma deuxième main passe sous l’élastique du boxer de Seb, je le fais lentement descendre pour pouvoir admirer son membre viril que je sens palpitant d’impatience. Quel bonheur de découvrir une toison peu fournie et coupée très court ! Je n’y tiens plus, je tombe à genoux devant lui et ma langue entreprend de caresser de la base vers l’extrémité sa belle queue toute dure. Mes coups de langue se font plus enveloppants, s’attardent sur son joli bonbon tout gonflé, j’y ajoute mes lèvres, venant le téter, le suçoter. Progressivement, ma bouche avance vers la base de son sexe, pour une fellation de plus en plus profonde. J’en profite pour mordiller délicatement la base de son gland, titiller le frein avec ma langue à chaque mouvement de va et vient. Mon jeune amant se raidit sur ses jambes, son bassin s’avance vers moi pour m’inciter à le sucer plus profondément. Je lève les yeux vers lui, ses paupières sont closes, ses traits crispés. Il n’arrive plus à contrôler ses grognements de plaisir et je l’entends distinctement dire dans un souffle : « putain que c’est bon !!! »

Décidée à faire monter son désir d’un cran supplémentaire, j’entreprends de malaxer ses boules d’une main, tandis que l’autre masturbe frénétiquement la base de sa queue. J’accélère le mouvement de ma bouche, puis le gobe entièrement en y ajoutant une succion qui vient plaquer l’intérieur de mes joues contre son membre. Je le sens sur le point d’exploser, je sens les veines gonflées de son sexe palpiter dans ma bouche et des contractions spasmodiques agiter son membre. Vais je lui accorder la délivrance ? Je décide qu’il est trop tôt. Je ne bouge plus, serrant la base de son sexe dans ma main pour bloquer son éjaculation. Il grogne, souffle et gémis puis se calme. Je sais qu’il est encore très proche de la jouissance, je n’ose plus rien faire. Nous restons ainsi immobiles, lui debout, son membre planté au fond de ma gorge et moi à genoux dans le sable tiède, à guetter la moindre réaction sur son visage.

Seb se détend enfin, me prend les mains pour m’inciter à me relever. Je viens me jeter dans ses bras. Il se fait câlin, tendre et enveloppant. Il m’embrasse à pleine bouche et ses mains repartent à l’exploration de mon corps qui frissonne de désir. Mes seins, mes hanches, mes fesses, mes cuisses, pas un centimètre carré de peau n’y échappe. J’ai des papillons dans le ventre, mon bassin ondule au rythme de ses caresses et je me mords les lèvres pour retenir mes gémissements. Malgré l’excitation de la situation, je n’arrive pas à oublier totalement le couple de retraités qui pique-nique à peine quelques mètres plus loin en contrebas ! Sa main se fait impérieuse dans mon string, il agace sérieusement mon clitoris et je sens ma mouille qui coule le long de mes cuisses. Sans prévenir, son doigt trouve l’entrée de ma grotte d’amour et vient s’y enfoncer d’un geste assuré. Je pousse un petit cri de surprise et de plaisir, c’est trop bon de se sentir d’un coup assaillie, pénétrée et envahie. Un deuxième doigt vient rejoindre le premier, ses caresses sont habiles et promptes à déclencher une vague de plaisir, je gémis de bonheur. J’ai envie de le sentir encore plus profondément en moi, alors je me laisse aller, accrochée à son cou, jambes écartées et le bassin basculé vers l’avant. Je sens mon plaisir qui monte progressivement, ma main agrippe son sexe tendu à l’extrême et se met à le masturber frénétiquement. Dans un râle de jouissance, je sens mon jeune amant lâcher sa semence brûlante sur la peau nue de mon ventre, je suis au comble de l’excitation et j’entends le clapotis de ses doigts qui s’agitent dans ma mouille abondante. Je suis à un cheveu de l’orgasme, je gémis de plus belle, j’ai trop envie de jouir mais je n’y arrive pas ! Pour cela, il faudrait que je le sente au fond de moi, j’aimerais m’empaler sur son sexe et qu’il ravage mon petit minou détrempé de ses coups de boutoir !

Je le sens faiblir, il faut dire que c’est lui qui supporte tout mon poids que mes jambes flageolantes auraient du mal à tenir. Je reprends un peu mes esprits, notre masturbation réciproque finit en long baiser tendre et passionné. Nous prenons le temps d’une petite pause cigarette en papotant. Nous n’en avons pas fini ensemble, cette première rencontre s’avère bien plus torride que prévue. Par contre, j’en profite pour rappeler à Seb qu’il n’y aura pas de pénétration aujourd’hui ! Eh oui, j’ai fait une promesse à une personne chère à mon cœur et que je dois rencontrer dans quelques jours. Je lui ai promis qu’il aurait le privilège d’être le premier à me faire l’amour après 15 ans de fidélité à mon compagnon. Quoiqu’il m’en coûte, je tiens à respecter ma parole et Seb le comprend fort bien, ce n’est que partie remise.

Il profite de cet instant de repos pour soulever ma mini-jupe, me faire tourner et admirer mes jambes et mes fesses. Il me complimente sur mon petit cul musclé, je me penche légèrement en avant et tortille des fesses juste sous son nez. Le coquin en profite pour me mordiller la fesse et glisser un doigt en direction de ma rosette. Osera t’il pousser son exploration plus avant ? Je reste immobile, sentant la pression de son index sur mon petit orifice. Conscient d’une certaine résistance, il vient cueillir du bout du doigt une peu de ma cyprine et l’étale avec délicatesse, je vois que j’ai affaire à un homme prévenant et attentif au confort de sa partenaire, ça me plait beaucoup. La pression sur mon œillet se fait plus forte, je donne une petite poussée vers l’arrière et je sens son index envahir progressivement mon intimité suprême. Il ne m’en faut pas plus, je redémarre au quart de tour en sentant son doigt coulisser en moi. Exquise sensation, je vais défaillir… Il faut que ça s’arrête, sinon je vais me jeter sur sa queue pour qu’elle pénètre dans mon fondement. J’ai des envies de baise sauvage, qu’il me fasse crier de plaisir et qu’il me défonce jusqu’à ce que je demande grâce ! Je suis à la limite d’oublier ma promesse, de me dire qu’après tout mon loulou n’en saura rien. Je suis en manque de sexe depuis si longtemps qu’il me semble inconcevable de m’en priver encore, alors que je n’ai qu’un mot à dire pour obtenir de dont j’ai tellement envie.

Dans un sursaut de lucidité, je me dis que ma merveilleuse rencontre n’est que dans quatre jours et que je n’ai pas envie d’entamer cette relation sur un mensonge ou un non-dit. J’oblige Seb à se retirer, me retourne et recommence mes caresses pour réveiller sa virilité apaisée. Très rapidement, je sens son gros membre reprendre de la vigueur sous l’effet de mes mains expertes. Pour oublier mon propre désir, je m’emploie à déployer tous mes talents pour l’amener à un deuxième orgasme. Je le caresse et je le suce. Pendant que je l’ai en bouche, ma main se promène le long de sa raie, mon doigt vient chatouiller son anus ; je le sens se crisper légèrement, je n’insiste pas, je ne veux pas casser l’excitation. Ma bouche s’active autour de son membre, alternant caresses légères et plus intenses, mouvements enveloppants et petites agaceries sur le frein. Mon envie de jouissance est telle que je me lance dans une fellation effrénée avec pour seul but de le faire grimper en flèche et l’obliger à cracher son jus dans une explosion paroxystique. Il gémit et grogne de plus belle, se tortille pour échapper à mon emprise. Je refuse de le laisser partir de ma bouche. Mes mouvements se font de plus en plus amples, de plus en plus rapides. Il se mord les lèvres pour ne pas crier, me traite de putain, donne de grands coups de bassin pour me baiser la bouche. La salive coule le long de mon menton, je peine à respirer sous ses coups de boutoir, je veux l’achever, le mettre à genoux, lui faire entrevoir que ce n’est qu’un prélude à d’autre rencontres encore plus torrides !

Au moment où je le sens sur le point d’exploser, il se retire brutalement, se détourne et j’ai juste le temps d’apercevoir de longs jets de sperme se répandre dans le sable à côté de lui, pendant qu’il pousse un long râle de plaisir et se laisse tomber à genoux devant moi. A bout de souffle tous les deux, nous restons ainsi de longues minutes, sans rien dire, à récupérer de nos émotions en tentant de calmer les battements effrénés de nos cœurs qui palpitent à toute vitesse dans nos poitrines.

Remis de nos émotions, nous nous rhabillons et prenons le chemin du retour, main dans la main, ma tête sur son épaule. Arrivés au boulevard, il passe maladroitement ses doigts sous mes yeux pour tenter de rattraper le désastre de mon maquillage qui a coulé de tous les côtés. Un dernier baiser langoureux et nous repartons chacun de notre côté. Nous nous sommes promis de nous revoir prochainement pour d’autres aventures encore plus torrides, dans les dunes ou ailleurs… mais de préférence dans la nature !

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Tendre émoi

Vraiment un superbe récit, j'en suis tout retourné, bravo Palmyre !

Très bien raconté, mmmh, merci de ce temoignage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vraiment magnifique, on s'y croirai ,tu a réussie a bien faire passer vos émotions , trés agréable et excitant récit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je plussois, belle plume.

Un detail me turlupine. Pourquoi avoir promis à votre autre partenaire que vous vous gardiez pour lui? S'il s'agit du coup de coeur rencontré sur le forum que vous avez évoqué dans mon pst avouez et avec qui vous avez reveillé votre libido, pourquoi ce serment de jeune couple émaroucher style je me preserve pour toi?

Ce dernier n'aurait peut etre pas du vous suivre dans ce trip. Cela vous a empêche de vivre pleinement ce moment. Ne dit on pas Carp diem? Vous recherchez des aventures pour tromper le morne ennui de votre vie maritale au niveau sexe, si c'est pour aller vous poser des contraintes avec le premier qui va vous conter fleurette...

Nou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui Axiom, cette promesse a pu être ressentie comme une contrainte dans le feu de l'action. Mais elle n'a pas été faite à la légère ni au premier venu, loin de là. C'était quelque chose qui me tenait à coeur à moi aussi et ne m'empêchera pas de revoir mon jeune amant pour des ébats plus poussés une prochaine fois.

Ne dit-on pas que l'attente ne fait qu'augmenter le désir de se revoir et le plaisir des retrouvailles?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vivement la suite ! :P Grand moment de plaisir en perspective. Et le pauvre mari, qui reste à la maison à regarder la télévision, pendant que sa femme s'envoie en l'air dans les dunes, c'est triste... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Torride cette fin.

Il me semble que tu est bien décidée à te lâcher complétement : Un amant dans les dunes, un autre dans les jours à venir, après quinze ans de fidélité, tu repart sur les chapeaux de roues :D

Et ton mari dans tout ça ? :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu nous parlais un peu de cette personne a qui tu as fait cette promesse, et avec qui tu va tromper ton mari pour la premiere fois!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La rencontre a eu lieu, le week-end a été torride mais je n'en dirai pas plus, ça reste entre lui et moi.

Quand les sentiments se mêlent aux sensations, ça doit rester intime!

On est juste ressortis de ces 72 heures dans un état de fatigue extrême!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais tu es folle!!!! :P

Je suis en feu moi là maintenant, trempée, affamée...

Pas de repos pour mes jouets... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Palmyre,

J'apprécie toujours autant tes récits.

Une plume subtile, de l'émotion...tout est réunie pour nous régaler :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un style à part, un récit clair, une envie irrésitible d'être à la place de cet amant.

Tu éveilles le désir ! :D:D :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.