Aller au contenu
ursulin

Sur la terrasse un soir d'été...

Messages recommandés

Juillet... Je suis déjà en vacances, ma femme pas encore

18 h 30. Je suis sur la terrasse lorsque la voiture de ma femme arrive. Un grand coup de klaxon. Elle semble de bonne humeur. Le gazon est tondu, j'ai aussi fait le ménage, la maison est avenante. Elle rentre la voiture au garage, au sous-sol. Embrasse ses filles et son mari puis remonte dans la cuisine.

"Ha, tu as aussi fait le ménage. Tu as pensé à faire le plan de travail ?

Oui, j'ai fait le plan de travail. Mais elle ne tarde pas à trouver un petit coin dans lequel il reste deux malheureuses miettes.

"Tu n'as pas fait ce coin, la..."

GRRRRRR.... Je ne dis rien. Je pourrais répondre que ce n'est déjà pas mal ce que j'ai fait aujourd'hui... Mais je ne dis rien. Je suis résigné. Je connais ma femme aussi bien qu'elle me connaît. Je sais que quoi que je fasse, je n'arriverai jamais à atteindre la perfection de ses rêves. Il y aura toujours quelque chose qui sera mal fait.

Bon allez, je vais faire le repassage...

Ah mais tu l'as fait aussi ? Merci mon amour. Tu es vraiment génial quand tu veux.

Je sais ce qu'elle pense : et M…., après tout c'est NORMAL, surtout qu'il est en vacances. Pourquoi dès qu'un homme fait les tâches ménagères, tout le monde trouve ça extraordinaire ? Moi, je le fais tous les jours, et personne ne me remercie."

Elle n'a pas tout à fait tort. Ce qu'elle n'a pas encore bien compris, c'est que je pourrais faire ça tous les jours si seulement elle au lieu de chercher le détail qui cloche, elle se contentait de me faire un petit compliment. Les femmes ne se rendent pas toujours compte à quel point les hommes adorent qu'on les flatte. (Mais les séductrices le savent bien, ELLES.) De leur côté, les hommes ne se rendent pas toujours compte à quel point les femmes apprécient qu'on les soutienne en les aidant au quotidien... J'ai mis près de dix ans à comprendre tout cela... Bref.

22h30. La nuit est tombée. Nos filles sont couchées. Je suis sur la terrasse, allongé dans un transat, savourant un instant de tranquilité après cette journée bien remplie. Je regarde les étoiles. depuis que je suis gosse, j'adore regarder les étoiles. Cela m'a toujours fait rêver...

Ce soir ma femme était de bonne humeur. Je sais, malgré ses remarques, qu'elle a apprécié mes efforts de la journée.

Justement, ma femme me rejoint sur la terrasse. Elle s'approche de moi et vient déposer un baiser sur mes lèvres. Je lui rend son baiser. Je la sens détendue et... coquine. Ses lèvres se collent sur les miennes. Très vite sa langue vient chercher la mienne et sa main se pose sur mon short...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

(suite et fin...)

-Je veux que tu bandes…"

Ben oui, mais je ne suis pas un robot non plus. Je peux bander assez rapidement pour peu qu'elle prenne la peine de m'exciter un peu. J'ai parfois un peu de mal à la suivre. Il est très rare qu'elle soit demandeuse, mais à chaque fois, elle exige que je sois immédiatement opérationnel...

Enfin, l'avantage des hommes, c'est qu'ils sont facilement excités... Ses baisers et ses caresses ne tardent pas à produire leurs effets . Sa main se saisir de ma virilité durcissante. Elle sort ostensiblement mon sexe.

Nous sommes à la campagne, il n'y a pas de vis-à-vis, mais il y a tout de même une route qui passe devant la maison, et des voisins à cent mètres... Nous dominons les alentours. Au loin, les lumières de la ville... La nuit est tombée, ce qui réduit les risques d'être vu.

Je sens ma femme très excitée. Elle me retire mes vêtements. Je me retrouve rapidement entièrement nu, allongé sur mon transat, le sexe dressé dans la main de ma femme, qui me caresse aussi le torse et les cuisses... Je ferme les yeux et m'abandonne... Bientôt, sa bouche chaude vient engloutir mon membre. J'adore cette sensation "cochonne" qu'elle me procure à chaque fois qu'elle me suce. Surtout en extérieur...

Mon excitation devient presque incontrôlable. Je sais que ma femme est très pudique et déteste s'exhiber. C'est pourtant ce dont j'ai envie maintenant : je veux la voir nue sur notre terrasse, à la vue (relative et surtout imaginaire) de tout le monde.

"Deshabille-toi !

- Non pas ici... dit-elle en interrompant brièvement sa fellation.

- Si ici et maintenant. Je veux que tu te foutes à poil et que tu montres ton cul à tout le monde..."

Elle stoppe ses caresses et me dévisage un instant. Puis elle se redresse sans rien dire, hésite un moment, puis, tout à coup, se déshabille en quelques secondes. J'ai à peine le temps de l'apercevoir en petite culotte. Le strip-tease langoureux qui fait monter la pression, ce n'est pas son truc. Elle a bien trop honte de son corps. D'ailleurs, je la sens assez mal à l'aise.

- Suce-moi. Mets-toi à 4 pattes et écarte bien les cuisses, que tout le monde puisse voir ton cul et ta fente.

Mes ordres sont secs. Je sais que c'est quitte ou double. Elle hésite encore et puis elle finalement se jette à l'eau, acceptant de se soumettre à mon fantasme. Elle s'agenouille, saisit ma queue et se met à me pomper avec ardeur, les cuisses légèrement écartées...

- Ecarte tes jambes mieux que ça ! Montre leur tout...

Elle s'exécute aussitôt. Je sens qu'elle est maintenant surexcitée. Sa pudeur s'est envolée inexplicablement, elle se comporte désormais comme une grosse cochonne... et j'adore ça. On dit qu'il n'y a pas plus vaillant qu'un fainéant qui se met au travail. Je crois qu'il n'y a pas plus belle salope qu'une femme coincée qui décide subitement de laisser tomber ses complexes...

Elle se place entre mes jambes, tournant son cul en direction de la ville dont on aperçoit les lumières, s'exhibant dans une posture obscène et terriblement excitante en même temps.

Je sens que je ne vais pas tenir très longtemps comme cela. Je décide de reprendre l'initiative. Je la prends en levrette, à même le sol, sur la lancée de l'excitation. J'aurais pu jouir ainsi en quelques secondes, mais la position est assez inconfortable et je veux faire durer la magie de cette soirée. Je l'installe à son tour sur le transat et entreprends de lui lécher son bouton d'amour. Son plaisir ne tarde pas à monter et c'est elle qui jouit rapidement sous ma langue. Je lui demande de me chevaucher mais elle refuse. Elle veut que je la prenne en missionnaire, comme d'habitude... (Elle n'aime pas changer ses habitudes...) Et c'est donc en missionnaire que j'ai joui en elle ce soir-là...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On dit qu'il n'y a pas plus vaillant qu'un fainéant qui se met au travail. Je crois qu'il n'y a pas plus belle salope qu'une femme coincée qui décide subitement de laisser tomber ses complexes...

C'est fou comme parfois, une seule phrase peut tout résumer !

Bravo pour ton récit !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

bravo !j'adore ta facon de raconter !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bravo !!!

Je crois qu'on est nombreux à reconnaitre pleins de petits travers des hommes et femmes.

Plein de choses tellement bien décrites en peu de mots :P:D :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien merci beaucoup.

De mon côté, je prends beaucoup de plaisir à lire vos réactions... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.