Aller au contenu
Turin

Rêver de la belle-soeur

Messages recommandés

Ceci est mon premier texte, et une histoire vrai (bien que la portion rêve soit vraiment un rêve :P) Et bien, tout d'abord je suis fiancée et j'adore ma femme. Jamais je ne pourrais la tromper, je ne veux pas et je ne serais pas capable de le garder secret si cela se faisait.

Ma copine est une grande brune, corps allongé et athlétique, de beau vrai sein naturel. Moi de mon côté, grand bruns aussi et assez athlétique (musclé par le sport du bodybuilding :D).

Ça fait 2 ans que je connais donc sa belle-famille et je m'y sent très à l'aise. Mes beaux-parents m'adorent et c'est réciproque. La belle-soeur aussi, je suis le genre de bon gars parfait pour sa soeur m'a t-elle dit.

Dernièrement par contre, des rêves incluant ma belle-soeur ont commencé à faire place.

Pour que vous puissiez vous l'imaginez un peu: presque le même gabarit que ma copine (un peu moins carré, mais à peine, elle s'entraine aussi), mais aussi blonde que ma copine est brune, et de beaux yeux bleus. Elle à 20 ans, toujours célibataire ET vierge (elle n'a pas trouvé le bon gars encore)

Bref, un soir, elle vient coucher à la maison parce qu'on se préparait pour une grosse journée le lendemain très tôt. On est les trois (moi, ma copine et sa soeur) dans la cuisine à jaser de tout et de rien.

Pendant que je lave la vaisselle en short et torse nu, les deux filles parlent de sexe assez ouvertement (malgré qu'elle soit vierge, la belle-soeur n'est pas gené d'en parler). Ma copine dit en me regardant torse nu, sourire au lèvres:

- Tu vois mon chum (à sa soeur), j'ai droit à ce show tout les soirs et les matins. Je ne peux pas ne pas avoir le goût de baiser hen?

Je peux vous dire que j'étais gené un peu après cette remarque. Ma belle-soeur répond:

- Ouais si je pouvais avoir un chum de même, je peux te dire que je serais bien.

Bon la soirée continue, et il y a toujours des anecdotes à connotations sexuelles tournant dans l'air et tournant, autour de moi.

On s'asseoit donc sur le divan pour regarder un peu la tv, et ma belle-soeur s'asseoit, contre son gré (peut-être pas), directement sur ma main, et elle y reste une dizaine de seconde avant de dire à sa soeur en riant:

- Oups, j'étais assise sur la mains de ton copain et je ne m'en suis même pas rendu compte haha!

Autre malaise comique de ma part. Dans ma tête, je n'arrête pas de penser :

- ''non, il ne se passera rien avec elle, ni avec les deux ensembles, non, non, non!''

Finalement, on va se coucher, moi et ma copine dans notre chambre, et sa soeur reste sur le divan.

Bien sûr, comme à l'accoutume, je ne pas me permettre d'évacuer mon surplus de testostérone avec ma copine, donc je colle mon membre bien dur déja dans son dos, tout en lui serrant les seins d'une bonne main, et en lui chuchotant à l'oreille que j'ai vraiment envie d'elle, de la manger, de la faire jouir fort et qu'elle me monte comme elle aime tant le faire.

- Mais ma soeur va nous entendre.

- Penses-tu vraiment qu'elle ne le sait pas ou qu'elle ne nous as jamais entendu baiser chez tes parents?!

- Ouais, c'est vrai, elle m'en a même parlé hihi.

Donc je ne m'attarda pas trop longtemps à licher ses lèvres et sucer son clitoris qu'elle aime tant. Imaginer que sa soeur pouvait entendre était aussi assez excitant.

Quelques minutes au cunnilingus et au trippotage des mamelons et elle se mit à se cambrer dans tout les sens et à gémir, en serrant les dents pour ne pas trop crier. Rapidement elle me relève, je me couche sur le dos et elle me monte, telle une cavalière sur un étalon. Doucement, elle est encore très sensible, sa respiration est encore saccadée, elle retient même son souffle et ses cris...ça en à l'air souffrant. Je la tiens alors par les hanches et la tire avec force, mais sec, pour la pénétrer plus profondément. Elle me monte, mais je garde le contrôle. Quelques coups dur en lui serrant les hanches et les fesses de ma grande force, elle me crie, les dents serrés:

- Ahhh oui, tu durcis tellementtttttt...viens fort, viens fort en moi!!!

Et de la voir ainsi se crisper en même temps que moi qui éjacule en grosse vague en elle me coupe le souffle. Elle tombe sur moi et on reste collé une vingtaine de minutes comme ça avant de s'endomir l'un collé à l'autre.

Mais cette nuit là, mon excitation sexuel continuait dans mes rêves.

J'ai rêvé que ma belle-soeur venait nous rejoindre dans le lit, mais elle voulait être près de moi pour pouvoir me coller et se réchauffer (je dégage beaucoup de chaleur). Donc d'un côté, ma copine et de l'autre, sa soeur. Je n'ai pas pu contrôler l'érection créer par ses deux magnifiques corps de jeune fille collé sur moi. Ma belle-soeur, vêtue d'une petite culotte short et une camisole, gardait son bras sur ma poitrine et se frottait une cuisse sur la mienne, passant tout près de mon organes durcit. Tranquillement, sa main descendait, attrapait mon pénis qu'elle caressait très doucement. Je l'entendait de sa bouche légerement entrouverte que sa respiration s'accélèrait, qu'elle manquait de salive. Elle avançait et frottait ensuite son entre-jambe sur ma cuisse...mais quelle chaleur!

D'un coup, j'entendait ma copine, chuchoter faiblement:

- Hey, c'est mon copain!..............Donc tu le partage avec moi ce soir!

Ma copine se releva un petit peu dans la noirceur, maintenant à genoux dans le lit, elle guida la tête de sa soeur ver mon pénis pour l'obliger à me sucer! Les deux ensembles se rapprochèrent de mon engin et elles passèrent leur langue de chaque côté, de façon très synchro.

- Woaaaaaaa, mais qu'est ce que vous me faites!?

- T'aimes pas ça? Je montre à ma soeur comment faire hihi! C'est quand même le premier pénis qu'elle aura comme jouet...

- Oh oui et QUEL jouet, répondit ma belle-soeur entre deux coups de langue

- Si elle apprend bien, elle saura plaire son futur mec d'un coup non hihi?

Entendre les deux faire de petits bruit de succion me faisait bander plus dur encore. J'attrapait ensuite les fesses de ma belle-soeur pour pouvoir la manger un peu en même temps qu'elle dégustait mon bâton (qu'elle avait l'air d'adorer).

Mes premiers coups de langue sur sa chatte chaude et humide lui donnait des frissons sur tout le corps, et des gémissement qui aurait fait éjaculer n'importe quel gars moindrement en manque seulement par le son.

Je ne pouvais plus tenir alors, je la retourna de côté pour pouvoir l'admirer un peu, jouer avec ses seins et continuer un magnifique cunni comme je sais les faire. Ma copine regardait en me collant dans mon dos, s'excitant de ce spectacle.

Après la première jouissance provoqué par un homme de sa vie, ma belle-soeur me supplia de la pénétrer:

- S'il te plaitttt, viens vite, colle moi j'ai froid, pénètre moi, je veux te sentir sur moi...dans moi...oui là, là.....ahhhhhhhhhh!

Ça rentra bien, lentement, mais je pouvais sentir chaque centimètre de ses chaudes parois humide de son vagin se contracter au passage de ma verge.

Elle mouillait, vraiment beaucoup. Je levait un peu ses jambes pour aider à rentrer dans un meilleur angle et lui serra les fesses un peu plus. Elle releva les fesses du lit, donc d'une main je peux lui palper une fesse (petite, douce, froide) et de l'autre main je caresse ses seins, descendant sur le ventre jusqu'à pouvoir titiller son clitoris du pouce! Elle jouit encore, tellement fort que pendant qu'elle gémissait et s'essouflait, je du sortir mon pénis que ma copine se dépècha d'engloutir pour y avaler tout mon sperme qui gicla dans sa bouche, en gémissant elle aussi du plaisir qu'elle venait de vivre.

Je me réveille le lendemain matin, étourdi par cette histoire, ma belle-soeur dort toujours sur le divan.

J'èspere que cette histoire restera un fatasme, parce que réellement, je ne peux pas imaginer ma copine réagir ainsi, et qu'une aventure comme celle ci peut très bien mal se terminer.

Mais maintenant, je ne suis plus capable de voir ma belle-soeur de la même façon (je ne m'en plaint pas haha), mais c'est un fantasme incroyable dans ma tête, tant qu'il y reste.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement c'est pas banal ton histoire. Je crois que les événements de la journée t'ont travaillés la nuit.

Parle-en à ta femme. C'est un rêve. Elle ne peut donc pas t'en vouloir et qui sait cela va peut-être lui donner des idées (pour autant que tu en ai envie )!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est super excitant ton histoire, je te souhaite de pouvoir transformer ce fantasme en réalité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement c'est pas banal ton histoire. Je crois que les événements de la journée t'ont travaillés la nuit.

Parle-en à ta femme. C'est un rêve. Elle ne peut donc pas t'en vouloir et qui sait cela va peut-être lui donner des idées (pour autant que tu en ai envie )!

Si seulement ma copine savait que j'ai déja fantasmé sur sa soeur, je peux te dire qu'elle va me faire la gueule d'avance, bouder sa soeur et/ou empêcher qu'elle et moi on se croise haha! Elle n'est pas capable de m'imaginer toucher un autre fille (sexuellement parlant), alors sa soeur haha...quoi que de mon côté, je serais probablement autant frustré de voir un autre gars jouer avec (oui j'avais déja rêvé de faire une double pénétration à une fille, mais avant de rencontrer ma copine, et ca ne se fera pas avec elle...du moins, je n'en suis pas prêt là)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Pierounet :P Même comme un fantasme seulement, ça reste très sexy haha!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ceci est mon premier texte, et une histoire vrai (bien que la portion rêve soit vraiment un rêve :oops:) Et bien, tout d'abord je suis fiancée et j'adore ma femme. Jamais je ne pourrais la tromper, je ne veux pas et je ne serais pas capable de le garder secret si cela se faisait.

Ma copine est une grande brune, corps allongé et athlétique, de beau vrai sein naturel. Moi de mon côté, grand bruns aussi et assez athlétique (musclé par le sport du bodybuilding :-D).

Ça fait 2 ans que je connais donc sa belle-famille et je m'y sent très à l'aise. Mes beaux-parents m'adorent et c'est réciproque. La belle-soeur aussi, je suis le genre de bon gars parfait pour sa soeur m'a t-elle dit.

Dernièrement par contre, des rêves incluant ma belle-soeur ont commencé à faire place.

Pour que vous puissiez vous l'imaginez un peu: presque le même gabarit que ma copine (un peu moins carré, mais à peine, elle s'entraine aussi), mais aussi blonde que ma copine est brune, et de beaux yeux bleus. Elle à 20 ans, toujours célibataire ET vierge (elle n'a pas trouvé le bon gars encore)

Bref, un soir, elle vient coucher à la maison parce qu'on se préparait pour une grosse journée le lendemain très tôt. On est les trois (moi, ma copine et sa soeur) dans la cuisine à jaser de tout et de rien.

Pendant que je lave la vaisselle en short et torse nu, les deux filles parlent de sexe assez ouvertement (malgré qu'elle soit vierge, la belle-soeur n'est pas gené d'en parler). Ma copine dit en me regardant torse nu, sourire au lèvres:

- Tu vois mon chum (à sa soeur), j'ai droit à ce show tout les soirs et les matins. Je ne peux pas ne pas avoir le goût de baiser hen?

Je peux vous dire que j'étais gené un peu après cette remarque. Ma belle-soeur répond:

- Ouais si je pouvais avoir un chum de même, je peux te dire que je serais bien.

Bon la soirée continue, et il y a toujours des anecdotes à connotations sexuelles tournant dans l'air et tournant, autour de moi.

On s'asseoit donc sur le divan pour regarder un peu la tv, et ma belle-soeur s'asseoit, contre son gré (peut-être pas), directement sur ma main, et elle y reste une dizaine de seconde avant de dire à sa soeur en riant:

- Oups, j'étais assise sur la mains de ton copain et je ne m'en suis même pas rendu compte haha!

Autre malaise comique de ma part. Dans ma tête, je n'arrête pas de penser :

- ''non, il ne se passera rien avec elle, ni avec les deux ensembles, non, non, non!''

Finalement, on va se coucher, moi et ma copine dans notre chambre, et sa soeur reste sur le divan.

Bien sûr, comme à l'accoutume, je ne pas me permettre d'évacuer mon surplus de testostérone avec ma copine, donc je colle mon membre bien dur déja dans son dos, tout en lui serrant les seins d'une bonne main, et en lui chuchotant à l'oreille que j'ai vraiment envie d'elle, de la manger, de la faire jouir fort et qu'elle me monte comme elle aime tant le faire.

- Mais ma soeur va nous entendre.

- Penses-tu vraiment qu'elle ne le sait pas ou qu'elle ne nous as jamais entendu baiser chez tes parents?!

- Ouais, c'est vrai, elle m'en a même parlé hihi.

Donc je ne m'attarda pas trop longtemps à licher ses lèvres et sucer son clitoris qu'elle aime tant. Imaginer que sa soeur pouvait entendre était aussi assez excitant.

Quelques minutes au cunnilingus et au trippotage des mamelons et elle se mit à se cambrer dans tout les sens et à gémir, en serrant les dents pour ne pas trop crier. Rapidement elle me relève, je me couche sur le dos et elle me monte, telle une cavalière sur un étalon. Doucement, elle est encore très sensible, sa respiration est encore saccadée, elle retient même son souffle et ses cris...ça en à l'air souffrant. Je la tiens alors par les hanches et la tire avec force, mais sec, pour la pénétrer plus profondément. Elle me monte, mais je garde le contrôle. Quelques coups dur en lui serrant les hanches et les fesses de ma grande force, elle me crie, les dents serrés:

- Ahhh oui, tu durcis tellementtttttt...viens fort, viens fort en moi!!!

Et de la voir ainsi se crisper en même temps que moi qui éjacule en grosse vague en elle me coupe le souffle. Elle tombe sur moi et on reste collé une vingtaine de minutes comme ça avant de s'endomir l'un collé à l'autre.

Mais cette nuit là, mon excitation sexuel continuait dans mes rêves.

J'ai rêvé que ma belle-soeur venait nous rejoindre dans le lit, mais elle voulait être près de moi pour pouvoir me coller et se réchauffer (je dégage beaucoup de chaleur). Donc d'un côté, ma copine et de l'autre, sa soeur. Je n'ai pas pu contrôler l'érection créer par ses deux magnifiques corps de jeune fille collé sur moi. Ma belle-soeur, vêtue d'une petite culotte short et une camisole, gardait son bras sur ma poitrine et se frottait une cuisse sur la mienne, passant tout près de mon organes durcit. Tranquillement, sa main descendait, attrapait mon pénis qu'elle caressait très doucement. Je l'entendait de sa bouche légerement entrouverte que sa respiration s'accélèrait, qu'elle manquait de salive. Elle avançait et frottait ensuite son entre-jambe sur ma cuisse...mais quelle chaleur!

D'un coup, j'entendait ma copine, chuchoter faiblement:

- Hey, c'est mon copain!..............Donc tu le partage avec moi ce soir!

Ma copine se releva un petit peu dans la noirceur, maintenant à genoux dans le lit, elle guida la tête de sa soeur ver mon pénis pour l'obliger à me sucer! Les deux ensembles se rapprochèrent de mon engin et elles passèrent leur langue de chaque côté, de façon très synchro.

- Woaaaaaaa, mais qu'est ce que vous me faites!?

- T'aimes pas ça? Je montre à ma soeur comment faire hihi! C'est quand même le premier pénis qu'elle aura comme jouet...

- Oh oui et QUEL jouet, répondit ma belle-soeur entre deux coups de langue

- Si elle apprend bien, elle saura plaire son futur mec d'un coup non hihi?

Entendre les deux faire de petits bruit de succion me faisait bander plus dur encore. J'attrapait ensuite les fesses de ma belle-soeur pour pouvoir la manger un peu en même temps qu'elle dégustait mon bâton (qu'elle avait l'air d'adorer).

Mes premiers coups de langue sur sa chatte chaude et humide lui donnait des frissons sur tout le corps, et des gémissement qui aurait fait éjaculer n'importe quel gars moindrement en manque seulement par le son.

Je ne pouvais plus tenir alors, je la retourna de côté pour pouvoir l'admirer un peu, jouer avec ses seins et continuer un magnifique cunni comme je sais les faire. Ma copine regardait en me collant dans mon dos, s'excitant de ce spectacle.

Après la première jouissance provoqué par un homme de sa vie, ma belle-soeur me supplia de la pénétrer:

- S'il te plaitttt, viens vite, colle moi j'ai froid, pénètre moi, je veux te sentir sur moi...dans moi...oui là, là.....ahhhhhhhhhh!

Ça rentra bien, lentement, mais je pouvais sentir chaque centimètre de ses chaudes parois humide de son vagin se contracter au passage de ma verge.

Elle mouillait, vraiment beaucoup. Je levait un peu ses jambes pour aider à rentrer dans un meilleur angle et lui serra les fesses un peu plus. Elle releva les fesses du lit, donc d'une main je peux lui palper une fesse (petite, douce, froide) et de l'autre main je caresse ses seins, descendant sur le ventre jusqu'à pouvoir titiller son clitoris du pouce! Elle jouit encore, tellement fort que pendant qu'elle gémissait et s'essouflait, je du sortir mon pénis que ma copine se dépècha d'engloutir pour y avaler tout mon sperme qui gicla dans sa bouche, en gémissant elle aussi du plaisir qu'elle venait de vivre.

Je me réveille le lendemain matin, étourdi par cette histoire, ma belle-soeur dort toujours sur le divan.

J'èspere que cette histoire restera un fatasme, parce que réellement, je ne peux pas imaginer ma copine réagir ainsi, et qu'une aventure comme celle ci peut très bien mal se terminer.

Mais maintenant, je ne suis plus capable de voir ma belle-soeur de la même façon (je ne m'en plaint pas haha), mais c'est un fantasme incroyable dans ma tête, tant qu'il y reste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.