Aller au contenu
Invité Alecto

La nuit nous appartient...

Messages recommandés

Invité Alecto

Voici une histoire que j'avais envie de partager. Je l'ai écrite à l'occasion d'échange avec une personne inscrite sur le forum. Sachez toutefois que si vous n'aimez pas les mots et le sexe crus, il vaut mieux que vous passiez votre chemin. Pour les autres, bonne lecture!

"S’il y a une chose que j’aime, c’est décider. Et ce soir, j’ai décidé de te baiser.

Mais avant, j’ai prévu de te faire tellement chauffer, que tu me supplieras de te prendre. Alors après s’être retrouvé à l’endroit prévu, nous marchons jusqu’à chez moi. Le chemin n’est pas très long, mais j’ai l’intention de l’allonger. Je fais un détour. Tu me suis, tu ne connais pas le chemin. La nuit tombe petit à petit et on distingue encore suffisamment pour être repéré mais j’ai décidé que la prochaine ruelle serait parfaite.

Je t’y pousse doucement. Tu es surprise mais pas inquiète, au contraire. L’excitation monte et tu te demandes ce que je vais bien pouvoir faire. Pourtant, je décide juste de te plaquer face au mur, ma bouche sur ta nuque, mes mains sur tes seins, mon sexe contre tes fesses. Tu sens une bosse, c’est normal, je bande comme un fou. Je te demande alors si tu sens que tu m’excites. Tu me réponds évidemment que oui, difficile de ne pas sentir une telle érection. Je t’attrape délicatement les cheveux de la main droite en tirant légèrement vers l’arrière, tandis que la gauche descend vers ton sexe, par-dessus tes vêtements. Je te demande alors si tu es prête à m’obéir, à faire tout ce que je te demande pour me satisfaire sans poser de question. Tu me réponds que oui. Je te lâche et je te sors de la ruelle.

Nous continuons notre route. Le hall d’entrée s’ouvre ; il mène sur l’ascenseur. Je te laisse mariner, te demander s’il s’y passera quelque chose mais il n’en est rien. Je ne te regarde même pas. Je t’amène à destination en ne te donnant aucune indication de mon état… mais une fois la porte d’entrée refermée, le ton change. Je t’attrape, te plaque dos au mur, t’arraches tes vêtements et t’attrape les cheveux. Je te fais immédiatement te mettre à genoux face à moi. Tu me fixes dans les yeux et j’aime ça. Je veux te sentir excitée à l’idée de m’obéir. Je te demande si tu te sens assez chienne pour me satisfaire et tu m’assures que oui. Je te demande si tu te sens réellement capable de me sucer comme une reine et tu me promets que oui.

Je déboutonne mon pantalon doucement, te laissant apprécier la scène, puis je sors mon sexe en érection. Je ne sais pas si tu as déjà vu plus gros ou si la taille te fait de l’effet, mais ce qui est sûr, c’est que tu le regardes très attentivement. Je t’attrape à nouveau les cheveux d’une main, tenant mon sexe de l’autre. Je fais alors glisser le bout doucement dans ta bouche grande ouverte. Je sens le bout de ta langue et je ressors mon sexe. Je te demande s’il te fait envie et tu me réponds que oui.

« Alors suce-moi salope, et fais le bien »

Je te tire la tête pour que tu gobes mon sexe et je te lâche. Je veux commencer par voir de quoi tu es capable. Tu me suces quelques minutes, le gland, le sexe, les couilles, en me regardant de temps en temps pour me montrer que ça te plaît. Et je t’attrape la tête avec les deux mains pour te faire tout gober. Je te remonte la tête et je te la redescends. Puis j’arrête. Je te tire la tête vers l’arrière avec tes cheveux et je m’approche de ton visage. Dans un chuchotement…

« Tu l’aimes ma bite ? »

« Oh oui je l’aime »

« Tu la veux dans ta chatte ? »

« S’il te plait oui… »

« Tu veux que je te baise ? »

« Oui s’il te plait baise moi… »

Je t’attrape et te pousse sur le canapé, à quatre pattes. Je suis derrière et je passe mon sexe sur le tien doucement. Tu gémis. Je te mets une grosse claque sur la fesse pour te punir.

« Je t’ai dit de gémir ? »

« Non… désolé… mais prend moi s’il te plaît… »

Je continue de passer mon sexe lentement sur le tien et quand je te sens chauffée à blanc, je l’introduis doucement. Quelques va et vient lents et une accélération. Je ralentis… et j’accélère à nouveau, mais cette fois sans m’arrêter. Je te baise sans ménagement. Une claque sur les fesses, puis une autre. Elles deviennent roses mais ça t’excite.

« Tu sais que t’es une sacrée garce ? »

« Oui ! »

« Dis-moi ce que t’es ! »

« Une garce ! »

« Ah ça oui ! T’es une chienne aussi ? »

« Oui… »

« Alors viens la ma salope »

Et je t’attrape les cheveux, me retire et t’amènes à nouveau vers mon sexe. Je donne le rythme, tu me suces vite et fort et j’aime vraiment ça. Tu m’as tellement excité que j’ai envie de jouir maintenant.

« Vas-y fais moi jouir ! J’veux te voir tout avaler ! »

Et je me vide dans ta bouche, dans un râle de plaisir…

Mais je sais que tu n’es pas satisfaite totalement, alors je te mets sur le dos et je te lèche. Je met un doigt, puis deux. J’y vais vite en passant ma langue sur ton clitoris. Jusqu’à t’entendre.

« Je vais jouiiir… »

Je m’arrête une fois ton orgasme atteint et…

… je m'allonge à côté de toi. Je continue un peu de récupérer et je te caresse en même temps. Les seins, les hanches, les fesses, tandis que ma bouche s'attarde sur ton cou.

Après quelques instants, ma main devient plus insistante sur tes fesses, puis un doigt se glisse sur ta petite porte et la caresse doucement. Je te sens un peu surprise mais excitée. Je continue doucement et, ma bouche près de ton oreille, je chuchote.

« Ca te plaît? »

« Oui... »

« Tu aimes que mon doigt se ballade ? »

« Beaucoup... »

« Tu veux qu'il continue son chemin? »

« Mmm... »

Prenant ça pour un oui, mon doigt s'introduit doucement dans ton petit cul, qui m'excite beaucoup. Tu gémis; ça me plaît. Je sens tes mouvements de bassin pour suivre mon doigt, tandis que ma bouche s'occupe toujours de ton cou. Je chuchote à nouveau.

« Ca te plait que je te caresse ton ptit trou hein? »

« Beaucoup... »

« T'as envie que je te prenne comme ça petite coquine ? »

« Mmm... »

« Alors suis-moi, ma petite salope, tu vas aimer ce qui suit »

Je me relève, en te prenant avec moi. Je t'amènes doucement jusqu'au lit, en te tenant la main, tranquillement. Je te penche sur le lit et je te pénètre doucement par derrière. Je veux t'exciter à nouveau. Je pénètre un peu plus vite et dans le même temps, mon doigt s'occupe de ton petit cul. Après quelques instants, mon doigt entre entièrement dans ton petit trou et j'entends que ça te plaît. Tu deviens réellement excitée et j'en profite pour te lubrifier. J'insère deux doigts, tout doucement. Je ne veux surtout pas te casser ton rythme alors j'arrête de te pénétrer pour m'appliquer.

Quand je te sens à point, je t'attrape les cheveux et te tire la tête doucement vers l'arrière.

« Tu veux que je te prenne ton ptit cul ? »

« Oh oui s'il te plaît... »

« Je t'entends pas . Tu veux que je te casse ton ptit cul de salope ? »

« Oui ! »

Et là, je te plaque la tête et le corps contre le lit et je te pénètre, doucement d'abord. Je laisse chaque centimètre entrer. Tu gémis de douleur et de plaisir. Je commence des vas et viens lents, en lubrifiant à nouveau.

« Ca te plaît de te faire prendre le cul ? »

« Oui... »

« Tu veux que je te baise le cul ptite chienne ? »

« Oh oui vas y baise moi »

Et là j'accélère. Ca glisse tout seul et tu sembles aimer chaque va et viens. Je vais de plus en plus vite, de plus en plus fort. Je t'attrape de nouveau les cheveux et je continue le rythme. Des coups de butoirs francs et rapides, tandis que je te tire les cheveux.

« Caresse toi chienne »

« Mmm... »

« Ca te plait que je te démonte le cul hein ? »

« Oh oui, j'aime ça ! »

« Tu aimes te caresser comme une salope que t'es pendant que jte baise le cul pas vrai ? »

« Oh oui je suis une salope, j'aime que tu me baises le cul ! »

Excité par ces paroles, j'accélère et je te baise litteralement le cul comme une bête en t'insultant de salope, de garce, de chienne, pendant plusieurs minutes. Je te claque les fesses au point qu'elles soient toutes rouges et je n'oublie pas de te tirer les cheveux. J'ai décidé de te traiter comme la petite salope que tu es ce soir et tu gémis de plus en plus fort.

Je ne tiens plus. Ton cul est trop serré, je vais jouir. Mais je veux que tu sois ma chienne jusqu'au bout alors je me retire et te ramenant vers ma queue en te tenant les cheveux.

« Viens la sale chienne, viens me sucer »

Tu me suces vite et fort, je donne un peu le rythme mais tu fais presque tout le travail. Tu es totalement chienne. Tu aimes me sucer et tu veux me faire jouir. Alors je penche ta tête en arrière et je me masturbe, mon gland toujours dans ta bouche subissant tes coups de langue.

« Fais moi jouir salope, je veux que tu prennes tout sur le visage comme la chienne que tu es. Tu vas avoir ce que tu mérites. »

Je me branle de plus en plus vite et je retire mon gland de ta bouche quand je vais jouir. Mon deuxième orgasme est moins chargé que le premier, mais il y a largement de quoi satisfaire ta soif de mon jus. Tout part sur ton visage, ta bouche grande ouverte, la langue dehors. Voir ton visage à ma merci au moment de jouir m'excite tellement que je jouis très fort. Ton visage est plein de sperme et je remet ma bite dans ta bouche pour que tu la nettoies. Je te regarde récupérer le sperme sur ton visage pour ne rien gâcher de mon orgasme.

Nous finissons allongés, endormis... j'ai joui comme jamais et j'ai adoré te voir profiter de chaque goutte de mon sperme, de chaque centimètre de ma queue. Je n'oublierai pas cette nuit, avec la meilleure salope que j'ai jamais connu... une vraie femme."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.