Aller au contenu
Funjet

Rencontre avec Peau d'âne

Messages recommandés

Nous sommes dans le Sud Ouest, printemps 95...

Je devais faire pas mal de route et, étant étudiant à l'époque, j'avais décidé d'emprunter les chemins de campagnes. J'étais seul, aussi bien dans la voiture que dans ma vie sentimentale. Je n'étais donc pas pressé. Aussi, lorsque je traversais des villages sympathiques, je m'arrêtais, visitais, et prenais quelques photos.

Dans un de ces villages justement se tenait une petite fête. L'accès au centre était interdit. Je stationnais donc ma vieille R5 et partais déambulais dans les petites rues très animées. Les habitants étaient en costume de l'époque et de nombreuses animations se tenaient ici et là.

Mais le temps passe vite et il me restait de nombreuses heures de route encore. Je retournais à la voiture en évitant les rues bondées lorsque mon regard se posa sur un âne, seul au pied d'un grillage. J'armais l'appareil photo et m'approchais. L'âne était assis et fumais une petite cigarette. Son regard était perdu dans le vide, et je ne sais même pas si il m'avait capté avant que je l'interroge : "Excusez-moi, vous permettez que je vous prenne en photo ?". Son regard s'est posé sur moi et ne m'a plus quitté. 20 ans après, ou presque, je me souviens encore de ce bleu azur, dans lequel je m'étais noyé...

Sa bouche s'est métamorphosé pour me faire un grand sourire approbateur. Mon coeur battait la chamade et avant même de presser le déclencheur, je savais que la photo serait réussie. J'étais ému devant cette scène où derrière une peau de bête se cachait un ange meurtri, un ange aux ailes brisées. Ses cheveux blonds dorés se mêlaient à son costume qui tranchait avec la finesse de son visage, la rondeur de ces joues, la délicatesse de sa bouche sur laquelle j'aurais aimé déposé un baiser.

Je n'ai pris que deux photos, ne voulant pas perturber la tranquillité de Peau d'âne. Je la remerciais et reprenait ma route, sans même connaître son prénom. Les heures suivantes furent longues et pleines de regrets car je savais que je ne la reverrais sans doute jamais, à moins que... :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Jolie rencontre pour toi et beau récit pour nous :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne m'étais pas trompé : les photos étaient très belles, en tout cas à mon goût (peut-être la nostalgie de ce moment embellissait ces images ?). Je ne pouvais les garder pour moi et je décidais d'envoyer quelques exemplaires à la mairie de cette petite commune en y laissant mes coordonnées.

Oh, je n'avais pas grand espoir de retrouver ma princesse, mais qui sait ? Les jours passèrent sans y penser vraiment. Tout au plus je guettais le facteur dans l'attente d'un petit remerciement. La surprise fut beaucoup plus brutale.

Un soir le téléphone sonna. Après m'avoir demandé si j'étais bien l'auteur de ces photos, la personne que j'avais au bout du fil se présenta comme étant la jeune fille ainsi vêtue d'une peau d'âne et me demanda assez vertement la raison pour laquelle j'avais pris ces photos. Après quelques explications, le ton se fit plus amical et nous décidames de nous rencontrer. L'excitation, mais aussi l'angoisse de me retrouver face à cette belle inconnue, grandissait de jours en jours jusqu'à ce qu'elle toque à la porte de ma modeste chambre d'étudiant...

Toc...Toc...Toc...

Vénus était au rendez-vous. Elle était belle, tout simplement ! Vénus avait pris cette fois les traits d'une jeune fille, 20 ans environ, soit plus jeune que moi d'une dizaine d'années. De grands cheveux aux reflets roux, un joli visage parsemé de tâches de rousseur, et des yeux bleus clairs qui lui donnait un regard à la fois doux et pénétrant. Moment de gêne, d'étude de l'autre, de questionnement. Mais très vite, elle a vu qu'elle n'avait rien à craindre de moi, et l'atmosphère s'est fait de moins en moins pesante, et dans cette chambre de 9m2, nous nous sommes imperceptiblement rapprochés.

Le seul endroit pour s'asseoir dans cette pièce était ce lit dont la qualité fait que l'on s'enfonce à peine posé dessus. Pas très confortable, un peu gênant pour une première rencontre, mais très efficace... Nous nous sommes ainsi retrouvés collés l'un à l'autre, et la chaleur de l'été aidant, nous nous échangions déjà nos parfums intimes. Nos bouches se sont rapprochées et je commençais à l'embrasser dans le cou et à lui mordiller les lobes des oreilles (j'adore). Sans même savoir comment, ni pourquoi, nous nous sommes retrouvés nus, serrés l'un contre l'autre. J'admirais, en même temps que je léchais et mordillais, ces petits seins pointus. Mon sexe en érection n'en pouvait plus et je redoutais de la pénétrer tant je savais que je ne résisterai pas longtemps. Cette fille me rendait fou, ces caresses étaient précises, douces et excitantes à la fois. Mon corps ne semblait avoir aucun secret pour elle. Je m'abandonnais à ces mains expertes, puis n'y pouvant plus je la pénétrais et jouissais en elle. Mon Dieu que c'était bon... :wink:

Je ne pense pas avoir été un bon amant. Vénus en attendait davantage, c'est certain. Pourtant ce moment reste dans ma mémoire comme l'un des meilleurs que j'ai jamais connu, de ceux que l'on aimerait revivre encore et encore... :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très jolie suite, merci de nous la faire partager!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:-D :wink::-D

Bienvenu au "Club" des chanceux , heureux homme !

Tout au long de ces années , je n'ai pas cessé de faire d'agréables et insolites rencontres .

Une bonne Fée s'est penchée sur mon berceau lorsque j'étais petit .

Etait-ce la Fée Lation ?

Je ne sais ...

Merci pour cette magnifique suite .

:(:( :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nous nous sommes revus plusieurs fois. Vénus était une fille extraordinaire avec un charisme impressionnant. Elle était très mûre pour son âge et m'a fait découvrir une sexualité que je ne connaissais pas. Elle a éveillé bien des sens en moi et chaque rencontre était un moment merveilleux.

Malheureusement nous nous sommes éloignés loin de l'autre et j'ai dû quitté la région. Nous nous sommes perdus de vue et j'ai repris une vie sage et bien rangée... :wink:

Je n'avais pas oublié cette déesse de l'amour dont je gardais avec attention, et discrétion, nos échanges de courrier et les fameuses photos, mais je dois avouer que je n'y pensais plus jusqu'à ce jour...

Un beau soir, alors que je consultais ma messagerie sur un site communautaire bien connu, j'eu la très grande surprise de recevoir un petit mot de ma fameuse Vénus. 15 ans après, elle surgissait du passé. Les souvenirs refirent surface, aussi frais que je les avais laissé. J'étais dans un état d'excitation indescriptible et le simple fait de dialoguer avec elle avait décuplé ma libido : voyeurisme, exhibitionnisme, envie d'échangisme. J'étais un autre homme.

Plus que m'exciter, elle m'a également fait réfléchir sur ma vie et ce que j'en faisais. Vénus était à mon écoute. Nous nous échangions nos secrets les plus intimes et j'ai découvert une fille que je ne connaissais pas, trop égoïste à n'écouter que les problèmes que j'avais alors. :-D

J'admirais cette fille. Il me fallait la retrouver. C'est ainsi que quelques mois plus tard je pris l'avion pour cette ville si chère à mon coeur. Vénus était là, encore plus belle, plus mûre, plus sage, plus rayonnante. La chambre d'étudiant était bien loin cette fois et nous sommes rester sagement à nous raconter nos vies, nos chemins qui s'étaient éloignés. C'était une grande joie que de la retrouver, et fidèle à moi-même, je la capturais à nouveau dans ma boîte à images avant de repartir dans ma petite vie bien ordonnée.

J'aurais aimé la serre très fort contre moi, retrouver le goût de sa peau, la douceur de ses caresses, la sensualité de sa bouche, le chatouillement de ses cheveux. J'aurais aimé lécher sa peau, lui mordiller la poitrine, le bout des seins, le lobe des oreilles. J'aurais aimé dévorer son sexe à pleine bouche à la faire jouir dans la mienne. Alors heureux homme comme j'ai pu lire dans un commentaire ? Peut-être... En tout cas plein d'amertume et de nostalgie...

Peut-être me faudra-t-il attendre 15 ans de plus ? :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est si beau, si émouvant, si délicieux... mais pourquoi n'avoir pas été plus loin lors de vos retrouvailles?

Penses-tu que, si elle t'a retrouvé et proposé de vous revoir, c'était juste pour parler de vos vies distantes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voilà des strophes magnifiques à lire,

une certaine capacité à donner envie de plus,

des questions qui fusent concernant peau d'âne....

waiting !!! :clap::wink: :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi aussi c'était un peu confus dans ma tête. :bisou:

Pendant près d'un an, nous nous sommes échangés des mails plus chauds les uns que les autres et nous sommes envoyés des photos de nos corps en feu. C'est d'ailleurs Peau d'âne qui m'a fait découvrir ce site. J'ai pu y lire des textes très beaux, très érotiques que ma belle avait déposé, parfois en s'inspirant de nos relations virtuelles.

Je pense qu'elle était un peu perdue à cette époque et qu'elle avait besoin de renouveau. Elle a dû voir en moi le prince charmant qui la délivrerait de sa condition. Tant que nos relations étaient virtuelles, nous étions chacun dans l'imaginaire, dans le fantasme, et nous nous imaginions nos relations comme nous aurions souhaité qu'elle soient.

Nous avions imaginé des retrouvailles torrides. L'hôtel était réservé, nous devions passé un petit week-end sympa ensemble. Comme dirait l'autre, ça a fait PSCHITTTT....

Je suis certain qu'elle avait encore beaucoup d'espoir lorsque je l'ai rejoint. Elle ne voulait surement pas se contenter d'être une maîtresse aimante et lubrique. Ma petite Vénus était entière. Elle me voulait pour elle toute seule. C'était tout ou rien...

:clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

De l'émotion, de l'émotion encore de l'émotion.

Ce récit est juste, beau, presque féérique :bisou:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu gardes toujours contact avec elle, j'espère ? :P

En tout cas, j'ai bien aimé tes récits. :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

superbe histoire (pleine de nostalgie pour moi qui aime tant ce film), tu raconte extremement bien, tu sait peser et soupeser chaque mots et expression pour exciter sans tomber dans la vulgarité, tu a sublimer l'acte d'amour et pour ça merci :clap::-D :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.