Aller au contenu
Invité iamklee

Orgasme intense chez une amie, avec son jouet.

Messages recommandés

Invité iamklee

Il y a quelque années de cela, mon ex, avec qui j'avais gardé de très bonnes relation m'avait demandé de passer chez elle nourrir son chat pendant qu'elle était partie en vacances. Je me rendais donc tous les jours à son appartement pour remplir la gamelle.

Un jour, sans raison apparente, une irrésistible envie de me masturber me prend. Rien de spécial n'avait pu provoquer mon excitation mais le fait est que je bandait comme un taureau. Je décidais donc de m'offrir se petit plaisir et me déshabillait totalement. Assis sur le canapé, je me laissais aller à jouer avec ma queue. Au milieu de ses affaires, les souvenirs de nos parties de jambes en l'air me revenaient en mémoire, c'était vraiment bon.

Déjà, mes mouvements se faisaient plus rapides mais je voulais prendre mon temps. Mes deux mains empoignaient ma queue en va et vient. Je fermais les yeux et laissait la chaleur de l'été m'envahir.

Après un moment, je m'allongeais et me mit à titiller mon trou de balle. J'y glissais un doigt et masturbait à la fois mon sexe et mon anus. C'est là que je réalisais que mon amie avait un gode dans sa table de nuit. Elle me l'avait montré fièrement lorsqu'elle se l'était acheté lors d'une longue période de célibat. Je m'étais déjà introduit quelques objets par le passé mais jamais un vrai vibromasseur.

Après une courte hésitation, je décidais de me faire plaisir jusqu'au bout. Je me levais et marchait jusqu'à sa chambre, la queue toujours dur comme du bois. Je trouvais tout de suite l'objet du délit dans une petite trousse et le ramenais jusqu'au salon. Il était assez réaliste, et plutôt assez gros (je dirais 20cm). Après avoir glissé un préservatif dessus, je déclenchais la vibration et me mit à quatre pattes.

Je sentis d'abord une petite douleur lorsque la partie qui s'apparentait au gland m'a pénétrée. Mais la douleur fut brève, les vibrations la remplaçaient par du plaisir. Je faisais quelques petits mouvement pour l'enfoncer un peu plus avant de l'entrer jusqu'au bout. Quel pied !

Le plaisir montait à chaque aller-retour. J'allais assez doucement car ma position ne me permettais pas de faire autrement. Je ne touchais plus du tout à ma queue et pourtant, je sentais l'orgasme arriver. Je me mettais sur le dos par peur de tacher le canapé, les jambes repliées sur mon torse je put accélérer le mouvement. Mon sexe avait de petits spasmes. Je ne pouvais pas m'empêcher de pousser de petits gémissements de plaisir.

Au bout de très peu de temps, je ne pouvais plus me retenir de jouir. Mon bras gauche s'accrocha au rebord du divan alors que le droit maintenait le rythme des va et viens et d'un coup, plusieurs puissants jets de sperme s'échappèrent de ma queue. Je poussais un râle, j'avais du foutre jusque sur la joue, mon cou et mon torse en étaient recouvert.

J'arrêtais mon mouvement et retirait lentement le gode de mon anus (les vibrations devenaient insoutenables). Je venais de prendre un pied énorme mais je ne débandais pas. Instinctivement, ma main se posa sur ma queue et recommença tout doucement à me masturber.

Avec mes doigts, je récupérais le sperme qui coulait sur moi et le glissais dans ma bouche. Je m'en délectais. Autant j'ai toujours adoré le sperme d'autres hommes autant il est extrêmement rare que je sois encore excité pour gouter le mien. C'était génial.

Le deuxième orgasme ne mit pas de temps à arriver. Pas aussi puissant que le premier mais libérateur.

Après ça je restais quelques minutes allongé sans penser à rien. Ensuite, j'ai nettoyé le gode, l'ai rangé soigneusement à sa place, me suis rhabillé, et je suis rentré chez moi. Léger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis un adepte de la masturbation spontanée comme toi. J'apprécie beaucoup ton récit. Personnellement je n'oserai jamais m'enfiler un vibro dans le trou de balle. Mais j'imagine l'effet que ça provoquerait. Bravo pour cette inititiative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

il fait chaud d'un coup =) bravo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité iamklee

Merci à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

jolie récit ta copine le sait elle maintenant ?

si non tu devrai lui dire :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité iamklee

J'ai hésité à le lui dire. Mais comme nous sommes tous les deux avec quelqu'un je trouvais ça trop gênant de lui en parler.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité iamklee

Comme je le mentionnait dans un autre sujet, il m'est arrivé quelques fois de me masturber chez elle alors qu'elle s'y trouvait aussi. Même si ça n'a pas atteint cette intensité à chaque fois.

Voilà une de ces fois.

J'arrivais chez elle alors que nous devions rejoindre des amis en ville. Elle me dit alors qu'elle doit se doucher avant de partir parce qu'elle rentre juste du travail.

Je me sers une bière et m'allume une cigarette pour l'attendre sur le canapé. Puis en regardant vers la porte fenêtre, je vois une lumière qui s'allume à l'extérieur (c'est le soir, il fait déjà nuit). Je m'aperçois que c'est la fenêtre de la salle de bain (situé juste au dessus de la baignoire) dont le store est resté à moitié ouvert.

M'attendant à ce qu'elle le referme, je n'y prête guère attention. Mes yeux se sont écarquillés lorsque je l'ai vue ouvrir l'eau et commencer à se doucher me laissant une vue imprenable sur ses seins et le haut de son ventre.

Comme je pars au quart de tour, j'ai tout de suite senti que ça bougeai dans mon caleçon. Elle était là, à trois ou quatre mètre, en train de s'étaler du savon sur le corps.

Tant-pis, je cède. Je déboutonne mon pantalon et libère ma queue déjà dure comme du bois. Ma main se ferme et commence mes va et viens très rapidement espérant finir avant qu'elle ne sorte.

Je l'ai vu se rincer, elle a coupé l'eau puis a disparu de ma vue. Sauf que je n'avais pas fini et je me voyait mal l'accueillir avec une énorme bosse dans mon pantalon. Les toilettes n'étant accessible que par la salle de bain, je prétextais une envie pressante (et peut-être une occasion de me rincer l'oeil avec sa bénédiction cette fois ci).

Elle me dit que je peut rentrer et je la trouve en soutient gorge et une serviette autour de la taille. Je fonce vers la petite pièce en essayant de cacher mon entrejambe. Comme il n'y a pas de porte pour séparer, nous sommes pour ainsi dire dans la même pièce.

Je reprends mon va et viens en essayant cette fois ci de finir le plus vite possible pour ne pas avoir l'air encore plus suspect. Se faisant, je jette de légers coups d'oeil sur le côté, elle retire la serviette autour de sa taille pour mettre sa culotte et se met à me parler de choses et d'autres. J'ai beaucoup de mal à suivre ce qu'elle dit mais heureusement, je jouis en 30 secondes.

Soulagé.

Je me recule ostensiblement de quelques pas pour remettre ma queue dans mon pantalon en lui parlant comme si de rien était. Je la vois qui pose machinalement les yeux sur mon sexe pas encore tout à fait mou. Elle me dit en riant que la prochaine fois je pourrais ranger ma bite avant de me tourner vers elle. Je ris aussi en lui faisant remarquer qu'elle venait de mettre sa culotte pratiquement sous mes yeux. Elle acquièce, nous rions encore et on en parle plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.