Aller au contenu
Nina04

Mon prof sexy ...

Messages recommandés

[Ce récit est en quelque sorte une suite de mon récit "Avec mon prof... Grr" dans la catégorie fantasme... j'espère que vous apprécierez autant que moi ce récit. ]

Ça faisait maintenant plusieurs semaines que l’histoire c’était produite… plusieurs semaines qu’il avait posé ses mains sur moi, qu’il avait touché la moindre partie de mon corps…

Plusieurs semaines que maintenant je rêvais de lui la nuit espérant qu’il revienne me voir pour pouvoir lui faire l’amour encore une fois, sentir ses lèvres douces contre ma peau, sentir son souffle dans mon cou…

Malheureusement, ces dernières semaines furent surchargées de travail autant pour lui que pour moi. Malgré tout, je m’habillais chaque fois de manière un peu plus provocante pour que lors de chaque rencontre son regard soit braqué sur moi. A chaque fois que je le croisais, je me retrouvais a rougir et lui me fixait sans trop de retenue…

Mon imagination devenait de plus en plus débordante et je l’imaginais me prendre dans n’importe quel endroit de l’école… je vous laisse imaginer mon état chaque jour …

Pour notre projet, un voyage a Rome a été organisé par l’école… ahh Rome, quel endroit merveilleux ! Et devinez quoi, mon professeur bien aimé sera du voyage afin d’encadrer les étudiants. Je suis déjà toute excitée à l’idée de le traqué, de le suivre et de le faire languir par des vêtements de plus en plus petit… et oui c’est qu’il fait chaud à Rome.

C’est aujourd’hui que nous partons en voyage. Nous nous rendons donc tous à l’aéroport, et je m’imagine déjà en plein avion, … avec mon prof sexy… oui oui vous savez où je veux en venir :wink:

Je m’installe donc sur mon siège et le cherche du regard… pour me rendre compte qu’il ne prend pas le même avion que nous, j’apprendrai plus tard qu’il encadrait un autre groupe d’élève dans le prochain avion…

Quel déception… mais je ne m’apitoie pas sur mon sort et continue à imaginer durant tout le vol… mon excitation était tellement grande que je n’ai su me retenir de me faire plaisir dans les toilettes de l’avion… c’est toujours un pur bonheur de jouir en pensant à lui.

Notre voyage s’est bien passé, et nous sommes maintenant arrivés dans notre hôtel. Je suis dans une chambre double avec une autre fille de ma classe. Des visites sont prévues aujourd’hui et nous nous dépêchons donc de rejoindre le groupe avant de filer découvrir le Vatican.

La journée se passe bien et sans encombre, Rome est vraiment un endroit magnifique. De plus je dois dire qu’il fait extrêmement chaud… c’est donc en mini short et top que je me suis balader dans la ville. Le soir arrivant, nous nous retrouvons à plusieurs camarades à souper au restaurant de l’hôtel. Nous buvons, rions, mangeons… quand je remarque assis à une table plus loin… un groupe de professeur soupant ensemble. Je sens mon rythme cardiaque s’accélérer lorsque je le vis. Assis, un verre de vin à la main me fixant du regard, affichant un léger sourire… il est vraiment à croquer.

Plusieurs minutes se passent avant que je ne me rende compte que je le fixe également la bouche légèrement entre-ouverte… la honte.

La soirée reprend son cours, plusieurs regards assez insistant s’échange entre mon professeur et moi.

Il est maintenant tard, et plusieurs de mes camarades se dirigent vers leur chambre respective.

Je décide de mon côté d’aller faire un tour dehors dans le jardin afin de me rafraichir les idées... mon amie quand à elle est partie dormir.

Je me retrouve donc seule, dehors, dans un parc de l’hôtel sous la pleine lune italienne… le vent est frais et me donne de léger frisson… mmmh je ne sais pas si c’était une bonne idée de venir dehors… je comptais chasser ces idées coquines pour bien dormir… mais j’ai l’impression que ça ne fait qu’empirer.

J’arrive donc au coin piscine, elle est tiède et me donne vraiment envie… mais je n’ai pas de maillot de bain sur moi… il doit être 2 heures du matin maintenant,… alors pourquoi pas me baigner nu… tout le monde doit surement dormir à cet heure ci.

Je me déshabille alors lentement, regardant de chaque côté, cherchant le moindre signe de vie qui pourrait me voir… mais rien, personne, aucun bruit.

Me voila maintenant complètement nue, immergeant lentement mon corps dans l’eau qui se met à frissonner a la fois d’excitation et du a la fraicheur de l’eau sur ma peau… mmmh ça fait tellement de bien.

Je fais quelque longueur, plonge, nage et m’amuse comme une folle quand tout à coup, j’entends un bruit. Quelqu’un vient dans ma direction… je suis terriblement gênée et me ramène près du bord espérant que mon visiteur ne s’aperçoive pas de ma nudité. Le reflet de la lune ne me permet pas de distinguer cette personne qui m’approche mais lorsqu’il dit : « elle à l’air bonne cette eau… » Je reconnu de suite la voix mystérieuse qui s’approchait de moi. Mmmh mon prof sexy…

mes frissons redouble et mon rythme cardiaque s’accélère lorsque je le vois approchant torse nu, vêtu d’un simple short…

Coquine comme je suis, je sors alors doucement de l’eau, prenant bien le temps de jouer avec mes cheveux et de faire glisser l’eau sur mon corps. Je me veux sexy, je me veux désirable,… je veux qu’il me saute dessus et qu’il ait envie de moi.

Je me retrouve donc nue face à lui, … mes frissons aidant, mes tétons dardent avec fureur vers lui qui me contemple de haut en bas. J’ai froid, j’ai chaud… je le regarde… j’ai envie de me coller à lui, de sentir sa peau si chaude,…

Je fais donc quelque pas en sa direction, diminuant la distance qui nous sépare. A à peine un mètre de lui, je m’arrête et attend un signe de sa part…

Je ne l’attendrai pas longtemps car dans la minute qui suit, il me prend la tête avec délicatesse et approche son visage du mien, pour finir par m’embrasser d’un baiser passionné.

Mmmh j’avais oublié a quel point il me faisait de l’effet lorsqu’il m’embrassait.

Tout en faisant tourné nos langues, une de ses mains descends contre mes fesses… il me tire alors vers lui et colle mon corps contre le sien… mes seins refroidit par l’eau de la piscine bouillonne de chaleur et d’envie au contact de son torse si chaud. Je sens également cette bosse tant rêvé sous son short… j’ai terriblement envie de lui et je m’aperçois que lui aussi… dans un chuchotement, il me propose alors de me rhabiller et de le suivre dans sa chambre. J’accepte avec un large sourire, plus heureuse que jamais à l’idée de le voir encore une fois complètement nu et complètement offert…

Je me rhabille alors en vitesse et le suis dans les couloirs plus que silencieux de l’hôtel.

Arriver dans sa chambre, il referme la porte derrière lui et me propose de m’installer sur son lit double. Je ne me fais pas prier et m’installe confortablement, sentant la chaleur et la douceur des draps sur mon corps légèrement couvert. Il est dans la salle de bain lorsque je décide de le surprendre en me mettant directement nue sur son lit.

J’attends avec impatience qu’il sorte et m’aperçoive offerte complètement. Jouant nerveusement avec mes tétons, il débarque dans la chambre et s’arrête, la bouche ouverte, pour m’examiner encore une fois. Je suis rouge et je lui souris, je m’excuse en prétextant que mes habits humides me donnaient froid.

Il me rend alors un sourire plus que charmeur et s’approche de moi. Je me retrouve alors allongé avec mon étalon assis sur moi. J’ai l’impression que son corps bout tellement il est chaud. Je retrouve alors son regard, plein d’envie… comme la dernière fois. Mon excitation redouble encore et je ne peux me retenir de le toucher, de poser mes mains sur lui, de sentir encore une fois sa chaleur… passant mes bras derrière son dos, je l’attire alors vers moi et l’embrasse. Il est donc maintenant allongé sur moi et nous nous embrassons, comme si nous étions affamés des lèvres de l’autre.

[suite à venir...]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très intéressant tout ça ! J'attends maintenant la suite avec impatience !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité zeitgeist 2011

depeche :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Son odeur est enivrante, et mon corps tout entier l’appelle. Je le repousse alors et me retrouve au dessus de lui. Je lui enlève ses vêtements et commence a ondulé mon bassin au dessus du sien.

J’aime sentir son sexe collé contre le mien, si chaud, si dur. J’ai terriblement envie qu’il me la mette, … qu’il me fasse jouir comme jamais. Je vois qu’il aime ça aussi de son côté, pendant qu’il me masse les seins, il ne peut s’empêcher de laisser échapper quelques petits gémissements de plaisir. Je me rallonge alors sur lui pour lui avouer que ça faisait terriblement longtemps que j’avais envie de lui…

Sans attendre, je me suis donc relevé, et je me suis assise sur son sexe qui est rentré si facilement dans ma caverne. Mon sexe est si serré de cette longue abstinence que j’ai l’impression d’exploser. Mes sens sont en alerte, c’est si bon de le sentir enfin en moi…

j’entame alors de lent vas et viens en ondulant mon bassin. Enfonçant sa queue au plus profond de mon être. J’aime le sentir cogner en moi. Posant ces mains si mon bassin, il m’aide alors a bouger sur lui, doucement, puis de plus en plus vite et de plus en plus fort. Mes gémissements se font de plus en plus fort, je ne peux me retenir, c’est trop bon.

Il me relève alors et m’allonge ventre contre le lit… il se couche contre moi, plaçant son sexe entre mes deux fesses… j’ai terriblement envie qu’il me prenne avec force et lui fait savoir.

Il commença alors à me pénétrer rapidement. J’aime sentir mes fesses claqués contre lui, j’aime sentir ses bourses tapé contre mon petit bouton… c’est si bon.

En m’agrippant avec force au lit je tente de retenir mes gémissements qui deviennent vraiment de plus en plus fort… je sens alors une main venir se poser sur ma bouche, réduisant mes cris à de petit bruit, j’entends alors un « chuuut » au creux de l’oreille. Il poursuit en me disant : « tu ne voudrais pas qu’on nous surprenne… si ? »

Mon bas ventre s’électrise de plus belle… cette légère domination, sa main sur ma bouche…. Mmmh c’est un délice. Je sens que je vais bientôt jouir, je sens mon corps se contracter de plaisir. Ayant retiré sa main, je lui murmure que je vais jouir et comprends que de son côté il n’est plus très loin non plus. Je me relève alors et me retrouve a quatre patte… je commence alors a m’enfoncer sur lui dans un mouvement qui se veut de plus en plus rapide. Légèrement étonné, il m’agrippe alors les hanches et m’aide dans mon mouvement. Mmmh,… c’est si bon, je sens alors un liquide chaud se rependre en moi… qui me donne à mon tour l’occasion de jouir.

Nous nous allongeons alors, lui toujours en moi sans bouger pendant quelque instant, épuisés.

Il est maintenant 4 heures, je lui murmure qu’il vaudrait mieux rejoindre ma chambre pour me laver et dormir un peu… pour que mon amie ne se doute de rien.

C’est notre secret,… un secret terriblement excitant.

Il me regarde alors me lever, me rhabiller pour ensuite venir me câliner une dernière fois.

Il me dit alors : « dommage,… j’aurai bien pris ma douche avec toi … mais ça sera pour une prochaine fois… »

Étant vraiment fatiguée, mais intéresser par la proposition, je lui murmure que oui ce sera pour une prochaine fois et que je l’attendrais avec impatience…

:wink::wink:

[oui oui il y aura une autre suite :oops::oops: , enfin si ça vous plait]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Jeteveux31

J'ai raté ma vocation moi :wink:

Cest une histoire ou une confession que tu nous racontes si bien?

Vivement la douche, c'est très excitant !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libredesprit

J'adore :P

Quel suite. Laisse débordé ton imagination encore :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici une suite ^^ désolée du temps de l'écriture :P

Le lendemain, je suis plus qu’épuisé mais la beauté de Rome et le souvenir de ma nuit me donne de l’énergie. Je suis vraiment heureuse. Aujourd’hui, c’est lui qui surveille notre groupe d’élève. Je ne peux m’empêcher de repenser à tout ce qu’il s’est passé. Je ne peux m’empêcher de le regarder en me mordant les lèvres tant mon feu pour lui me dévore le bas ventre. J’ai l’impression que c’est un feu qui ne pourra jamais être éteint.

Aujourd’hui je me ballade en mini jupe string que je laisse volontairement dépassé lorsque je passe près de mon professeur. J’aime me mettre en valeur devant lui. J’aime sentir son regard sur moi.

Pour ce qui est du dessus, j’ai opté pour un tee shirt sans décolleté, mais dos nu… il s’est donc aperçu que je ne porte pas de soutien gorge…

Le plus dur étant d’être discret auprès de mes amis, je tente plus que tout de le regarder constamment avec envie, même si c’est assez dur. Je profite néanmoins de n’importe quelle occasion d’être près de lui, de le sentir, de le toucher… et ce n’est d’ailleurs pas les occasions qui manquent à Rome ! Beaucoup de gens visite les musées, dans les files d’attente nous nous retrouvons d’ailleurs souvent serré les uns contre les autres attendant impatiemment (ou pas) de rentré dans le bâtiment.

C’est souvent dans ces occasions que je m’amuse à me mettre devant lui et a me coller contre lui lorsque la foule devient trop dense. Dans ces moments la alors, j’ose caresser son sexe par-dessus son vêtements. Ça ne dure jamais longtemps, mais ça me met souvent dans des états d’excitation très avancé…

Je suis tellement excité que depuis le début de la journée, j’ai du aller me satisfaire deux fois dans les toilettes des musées…

Il est maintenant midi, et c’est l’heure du diner. Nous nous retrouvons donc tous au restaurant à manger de bonne pizza, spaghetti ou autre… mais je n’en peux a nouveau plus, il faut que j’aille au toilette, il faut que je diminue ce feu ardent qui me consume…

Descendant un interminable escalier, j’arrive enfin au toilette. Mon string est vraiment très humide. Je ne suis même pas encore rentré dans la toilette qu’une main est déjà passée titiller mon clitoris gonflé. Je me dirige vers la porte quand je sens tout à coup une main posé sur mes fesses. Je m’empresse de retirer ma main de mon string et me retourne les joues rouge de honte a l’idée qu’un de mes camarades m’est aperçu dans un moment de folie.

En me retournant, une main vient directement se mettre sur ma bouche et m’entraine dans la toilette la plus loin. Il ferme la porte a clé, m’embrasse a pleine bouche tout en me doigtant précipitamment.

Tout ce passe alors très vite, mon professeur qui m’avait suivit, me plaqué désormais dans les toilettes du restaurant. Quel coquin se prof, je ne peux alors rien faire, et ça ne fait même pas quelques instant qu’il est la, qu’il me pénètre avec précipitation en me disant : « j’ai trop envie de toi, … tu me rends dingue. »

A ces mots, il accélère le rythme et ma tête commence a tourné, tant mon plaisir est fort et soudain. Sa main, toujours sur ma bouche me permet de ne pas faire trop de bruit. Il me baise, et il prend son pied, tout autant que moi. J’aime cette force, ce sexe presque animal tant l’envie est présente.

Je sens qu’il va bientôt venir, moi aussi, je devine qu’il faut faire vite pour ne pas attirer les soupçons. Dans un dernier coup de rein, il vient alors éjaculer à l’intérieur de ma caverne humide. Les pulsations de son sexe à l’intérieur de moi me font immédiatement jouir à mon tour. Il se retire alors m’embrasse et sors de la toilette avec précipitation.

Je referme alors la porte derrière lui et m’assoies, la tête dans les nuages. Je ne me rends pas tout à fait compte de tout ce qui s’est passé tant cela fut rapide. Mon orgasme fulgurant m’avait envoyé très loin, et il me fallut quelque temps pour redescendre.

Mon string étant tellement humide, je décidai de le laisser dans la poubelle… et de finir ma journée dans Rome le vent séchant mon intimité rouge de désir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libredesprit

Sublime suite... Tu es doué pour écrire et laisser ton imagination travailler :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

super recit j adore

cela me donne des envies

tu raconte tres bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libredesprit

On en reste la??? :wink:8)

Ou ton imagination déborde encore 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'avoue que je n'ai pas encore réfléchi a une suite ^^

mais ça pourrait se faire :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libredesprit

J'espère bien non mais oh :wink:

La suite la suite la suite la suite la suite!!!!! 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui, une suite s'impose 8)

Je veux tout connaître de ce prof :wink: et toi aussi j'imagine 8)

Bise ma chère Nina, j'aime comme tu écris !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'avoue que je n'ai pas encore réfléchi a une suite ^^

mais ça pourrait se faire :twisted:

J'espère bien qu'il va y avoir une suite. Toujours aussi bien écrit :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait maintenant quelques jours que mon professeur et moi n’avons rien échangé de plus que des regards, nos horaires durant le voyage ne correspondant pas, il était difficile pour nous de nous retrouvez seule, et son corps brulant me manquait énormément.

Tellement que le soir je me retrouvais souvent dans mon lit, a me caresser seule l’imaginant me prendre dans tous les sens. Évidement, il fallait que tout cela reste discret car ma copine de chambre quant à elle dormait paisiblement à un mètre de moi.

C’est donc le 5ème soir que je passe à Rome, et ça fait 3 jours que je ne fais que baver en pensant à mon professeur particulier. Je l’ai épié toute la journée, reluquée et chercher du regard à tout moment. Mon sexe est en feu, je rêve qu’il me reprenne avec force comme la dernière fois, qu’il reprenne le contrôle de mon corps et fasse de moi une vraie femme.

Je n’arrive pas à dormir, trop d’image passe dans ma tête. Je mors mes lèvre tant le désir est présent.

Quand tout d’un coup je n’y tien plus, et descend ma main vers mon bas ventre, et caresse mon clitoris réclamant caresse et plus encore…

Je suis tellement entrain de planer suite au caresse libératrice que je m’offre, que je ne m’aperçois pas de suite des mouvements qui se déroule autour de moi.

Je fini alors par sentir un corps contre moi, me rejoignant sous les draps.

Je m’imagine d’abord que c’est mon cher professeur qui me rejoins dans mes pensées, mais m’arrête d’un coup en me disant que c’est vraiment trop vrai pour que ça soi réel.

Je trouve alors ma compagne de chambrée allongé contre moi. Je ne vois pas ce qu’elle fait tant la pénombre règne dans la chambre.

Elle me dit soudain au creux de l’oreille : « tu n’as pas honte de me réveiller chaque nuit à faire tes cochonneries toutes seules ? Tu t’imagine ce que je dois endurer ? »

Il fait nuit noire mais je sais que je suis rouge de honte, la fille avec qui je partage ma chambre est une amie que je connais bien, ça fait un bon moment que l’on traine ensemble et en y réfléchissant, je dois dire qu’elle est pas mal sexy. Une poitrine abondante que je n’arrête pas d’envier et des lèvres pulpeuses toujours mis en évidence par un gloss dont l’odeur sucrée parvient toujours jusqu'à mes narines.

Je suis alors prête à m’excuser de l’avoir dérangé, quand je sens une main glisser sur mon ventre, rejoignant mes doigts dans l’humidité de ma culotte.

Des frissons remontent le long de ma colonne vertébrale, et je ne sais plus quoi penser. Elle me dit alors : « je vais te punir de m’avoir laissé de côté lors de tes caresses nocturnes. Ça fait plusieurs jours que tu n’arrête pas de m’excitée, il va falloir que tu répares ça… »

D’un coup, je senti ses doigts s’introduire en moi et faire des vas et viens brusque. Excitée comme je l’étais déjà, je ne pus retenir un gémissement de délivrance tant je rêvais d’être prise.

Mon plaisir grimpant, et ne réfléchissant plus a grand-chose a par le désir, je dirigeai alors ma main vers la poitrine de mon amie. Me rapprochant de plus en plus d’elle, je jouais avec son téton quand je vins a la hauteur de son oreille pour lui susurrer : « je suis désolée, je ferai tout ce que tu voudras pour me faire pardonner. »

Je me mis alors au travail et tout en massant son sein, mon autre main plongea vers son intimité que je découvris plus qu’humide…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Libredesprit

J'avais loupé ça :bbl:

On peut avoir la suite :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un trés beau texte comme je les aime !

A quand la suite?

S'il te plaîîîîîîîîîîî !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Titillant son sein de ma langue, et massant son autre sein d’une main, ma seconde main descend le long de son corps. Je découvre une lingerie fine, douce que je commence à enlever. Son corps et doux et chaud. Pendant qu’elle découvre ma caverne humide, je lui caresse le corps doucement, parcourant son dos de haut en bas pour parvenir jusque ses fesses. Et mon dieu, quelle paire de fesse !

Les palpant voluptueusement, mon amie me repousse et s’assis au dessus de moi. Il fait noir, mais j’imagine aisément ses seins pointés de désir vers moi.

Elle reste un instant comme ça, immobile, comme hésitante, pour finir par avancé et venir mettre son sexe près de ma tête. A pine ai-je senti l’odeur de sa cyprine que ma langue partie a la découverte de ses terres inconnues. J’avais l’impression que cette petite chatte dégoulinante de cyprine n’attendait que moi… mon amie quant a elle commençait à ne plus savoir retenir ses gémissements.

Souhaitant la surprendre, je me mis a la doigté tout en suçotant son petit bouton. Ma main est complètement humide et je sens mon amie avoir les jambes qui vacillent. Je la repousse donc doucement et tente de m’agenouiller sur le sol afin de continuer mon devoir.

Mais me rappelant à l’ordre ma compagne de chambrée m’ordonne de venir me mettre au dessus d’elle.

M’agenouillant au dessus de sa tête, j’en profite pour tourner notre position en 69 afin de pouvoir également me régaler de sa mouille. Lui agrippant les fesses que j’amène vers mon visage, je recommence mes mouvements à un détail prés. Mes doigts ne sont plus dans sa tendre caverne mais on glissé, et se trouve désormais prés de sa petite rondelle que je sens décontracter, j’en profite donc pour faire de léger vas et viens tout en noyant ma langue entre ses deux lèvres.

Je me veux experte et veux lui procurer le plus de plaisir quand je sens sa langue toucher ma fleur humide. Cette surprise me fait perdre pied et je tente de me remettre a la tache, mais ses doigts et sa langue s’attelle partout autour et dans mon sexe. Quelque fois sur ma petite rondelle, d’autre fois dans mon vagin,… sans oublier mon clitoris plus que réceptif.

Nous attelant chacune a la tache, il ne fallu pas bien longtemps pour que la jouissance arrive.

Voulant la voir jouir avant moi, je décuplais mes caresses sur les endroits stratégiques, introduisant mes doigts en même temps dans son petit trou que dans son sexe chaud. Elle m’avoue alors qu’elle va venir, et je sens son sexe se contracter sur mes doigts. J’accélère alors le mouvement pour qu’enfin son heure de délivrance arrive.

Lui laissant le temps de reprendre ses esprits, je remonte le long de son ventre et la couvre de baiser, pour revenir sur sa poitrine attirante que j’effleure doucement avec ma langue.

voici une petite suite avant d'avoir le temps d'écrire le reste ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.