Aller au contenu
bénéM

quand les dieux s'en mèlent..

Messages recommandés

L'autre jour,... je suis allée faire un jogging dans la foret...

Seule, en tenue de sport, string sportif, soutien gorge sportif qui me compresse les seins pour la course, jogging souple en bas, débardeur en haut, pull autour de la taille, gourde de main.

J'ai courût une petite heure et je suis épuisée. Je m'arête pour satisfaire un besoin urgent et naturel. Je m'isole, sors du sentier, cherche un coin à l'abris des regards, même si je n'ai croisé personne. Lorsque j'ai terminé, j'aperçoit un coin de paradis, un espace d'herbes folles, au milieu des bois, baigné d'un soleil rare et chaud. L'endroit m'attire. j'y ferai ma pause.

Je pose mon pull au sol et m'assoie en tailleur. Le soleil me chauffe, je suis dégoulinante de sueur et me laisse sécher. J'en profite pour baisser les bretelles de mon débardeur, puis de mon soutien gorge. Mes seins mes serrent, je baisse le tout vers le bas et libères mes lobes.

La chaleur du soleil et la lumière qu'il offre sur mes seins luisant de transiration, les fait se redresser. Ils aiment, comme toute bête sauvage, se faire réchauffer par les rayons jaunes du grand astre. C'est divin. J'aménage mon pull pour pouvoir m'allonger. Les jambes repliées, j'enlève tout mon haut, et retire chaussettes et baskets. Pieds nus dans l'herbe, seins lourds relâchées sur ma poitrine, ma main caresse mon ventre, j'ai le souffle encore un peu court de cette longue course. Mais le soleil brûle. et j'ai encore plus chaud. Il n'y a personne et je suis loin du chemin. Je retire mon jogging, l'allonge soigneusement en dessous de mes jambes et je me délasse vraiment, étendue au soleil. Ma peau brille encore d'avoir fait tant d'effort, je sens mon dos trempé et la sueur qui perle dans la raie de mes fesses.

Il y a un léger vent qui semble vicieusement vouloir m'exciter. Il caresse ma peau, leche mes seins trop lasses, et pénetre sans peine entre mes cuisses ouvertes. C'est à cause de lui, si ma pause à duré. J'écarte un peu mon string pour faire profiter à mon minou trop calme de ce souffle magique. Le soleil vient lui aussi s'intéresser à moi et enduire de douceur cette petite partie. Qui n'aime pas être complètement nue au soleil ? Mon sexe en redemande, et j'enlève mon string.

Tout d'abord je joue juste à écarter un peu mes lèvres sèches et molles, pour que la douce chaleur pénètre mieux encore. J'ouvre franchement mes cuisses et offre mon con au ciel. Et le vent ne perd rien de la scène et passe sans hésiter entre mes lèvres chaudes. C'est trop bon ce soleil. Je me cambre et lui offre toute entière l'entrée de ma grotte, position explicite, toute seule au fond des bois. Il m'excite et me lèche de toute sa chaleur, pourtant je ne fais rien que lui ouvrir ma fente qu'il semble prendre lentement, pénétrer l'intérieur qui brule à présent peu à peu de désir.

J'ai envie de bien plus et me met à 4 pattes. Je lui offre mon cul, je lui ouvre ma raie, je le laisse voyeur, astre éternel pervers, il embrasse mon trou de son baiser brulant. Je reste là inactive, passive sous ses avances et profite en douceur de ses rayons baisant. Je sens mes fesses rougir comme s'il me fessait, et je ne retiens plus une main qui caresse en contact direct, mon bouton d'or charmant.

Deux doigts se précipitent et rentrent lentement tout au fond de mes chairs. Je souris et gémis de me laisser aller sous les yeux du grand Dieu , je lui offre mon cul qu'il couvre de sa joie..

J'entend des bruits de feuilles, je frémis à l'idée que quelqu'un interrompe sans pudeur mon calin au soleil. C'est le vent, qui jaloux de ne plus trop agir, a reprit sa vigueur et soulève les branches, il ballait mes seins qui pendent sous mon ventre. Mes yeux sont grands ouverts, je surveille quand même mon isolement. Mais j'en viens à rêver qu'une femme déesse, prenne chair dans cet arbre et vienne de sa langue enduire toute ma fleur. Mes yeux se ferment, elle est là sous la forme de mes doigts et des rayons actifs, Elle me fait tant de bien, son visage est si doux, elle me mange la fente, et claque ses mains divines sur mon cul grand ouvert.

Que j'aime sentir cette langue..... je rêve de lui rendre la chose et moi même je me lèche les babines en coquine. L'orgasme me cueille là, au milieu des sous bois, je ne retiens pas mon cri, je l'offre à Jupiter et m'affale à terre. Le dieux savent y faire. Je me suis endormit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sylphide

Quelle poesie ! Quel érotisme !

Après un tel texte on ne souhaiterait qu'etre une douce brise qui effleurerait ton corps :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe confession si bien décrite et qui me rappelle une expérience similaire après un baignade dans un petit réservoir, allongée nue au soleil et finissant par me masturber sans gêne mais tellement pleine de plaisir....tu m'excites...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci....

Raconte nous ça andrée..

j'adore tellement les histoires...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est tellement bien écrit/raconté... C'est juste exquis :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

je suis sidéré par ce que je viens de lire :aime:

magnifique, érotisme tout en poésie, douceur et chaleur, tu m'as transporté avec toi dans cette clairière :aime:

j'aime énormément ta plume :aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité

Que dire Béné...

J'adore :aime: De l'érotisme à l'état pur.

:aime:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité iamklee

Vraiment superbe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'extase du corps... l'abandon de soi dans la nature... Quel texte magnifique, plein d'une poétique sensualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et quel plaisir de partager ce plaisir avec nous !

Un pur régal ! Vraiment ! On s'y croirait.. ou l'on aurait voulu y être ! A toi de choisir !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bravo ! Joli récit !

Je suivrai pationnement tes prochaines histoires ! :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

vraiment trop beau a lire Je me joins a tout le monde , merci de ce recit.

Nous avons bien un ami commun , ce grand astre qui se leve et bien justement je vais courir profiter de ces premiers rayons.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sans doute pour moi le meilleur récit de masturbation du forum....

Merci Béné

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci de nous faire partager ta priere avec la nature

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.