Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Jean-Philippe03

Un nouveau mardi après-midi avec Nathalie ...

Recommended Posts

:aime: :aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime:

Premier mardi de janvier .

Nathalie au parc ...

Nathalie m'avait fixé rendez-vous dans le parc . Nous avions échangé le dernier mail vers 23 heures , lundi soir . Comme le mardi après-midi est le seul moment de détente possible , dans sa vie d'étudiante , c'est toujours , ce jour-là , que la jeune fille me propose une rencontre .

J'apprécie énormément sa façon de se mettre en "situations" . Je me contente de rester le complice privilégié de ses jeux et mises en scènes .

Je garais ma voiture sur le parking du super marché . Je traversais la rue et marchais le long des murets des propriétés adjacentes . Au bout d'environ cinq cent mètres , j'arrivais à l'entrée du parc . Il faisait un froid sec . Le petit pont , en rondins de bois , enjambant un bassin vide , craquait sous mes pieds . Je pris sur ma gauche , suivant des bosquets de cyprès et de thuyas.

Je marchais d'un pas lent , de promeneur , regardant cette nature figée . Je croisais un quidam , tenant en laisse un grand chien , fumant un cigare et qui me salua .

J'arrivais dans un petit espace comportant deux bancs et un petit bassin vide . Une statue d'un angelot , en vieilles pierres , debout sur son socle , semblait m'observer . L'espace était délimité par un amas de roches , ou , à la belle saison , devait couler une fontaine . Sur la gauche , il y avait une petite maisonnette . Sans doute les toilettes du parc .

Je tournais autour du bassin . Me promettant de revenir en ce lieu dès le printemps . Je regardais ces deux bancs , vides , derrière lesquels , il y avait des bosquets de thuyas et de résineux , épais et denses .

Je continuais de flâner en suivant le chemin qui partait sur la droite . Derrière la palissade de bois et les grilles du parc , je pouvais entendre la circulation de quelques rares voitures .

Mon attention fût attiré par un bruit de branches qui craquent sous le poids d'un corps . Je regardais sur ma droite , scrutant avec attention derrière les fourrés . Nathalie était là . Accroupie dans ma direction . Vêtue comme l'autre fois , d'une jupe noire , de collants sombres , d'un pull et d'une épaisse veste d'hiver . Chaussée de ses mocassins à petits talons .

J'étais décontenancé par son sourire . Elle me fit "Bonjour" en chassant , d'un mouvement de tête , sa longue chevelure chatain . J'avais beau savoir à qui j'avais affaire , ces situations étaient toujours sources de troubles et de délicieux tourments .

Nathalie se redressa . En se courbant , pour éviter les branches basses , elle vint dans ma direction . Après avoir échangé des bises , nous échangeâmes quelques banalités et quelques lieux communs . La jeune fille m'invita à la suivre .

Nous avons parcouru le chemin , que j'avais déjà pris , en sens contraire . Nathalie me montra un endroit , entre la petite maisonnette et l'amas de roches de la fontaine . Elle m'invita à rester "caché" là . C'est vrai que de cet endroit , je pouvais distinguer tout le petit espace , les deux bancs , la fontaine et les bosquets à l'entour . Surveiller les abords des deux chemins , l'un partant sur ma droite , l'autre sur ma gauche .

Nathalie alla se "poster" derrière l'un des deux bancs . Entre ces derniers et les bosquets ...

Nous restâmes ainsi , une petite dizaine de minutes . Je voyais la jeune fille sautillant sur ces deux jambes , afin de se réchauffer un peu . Nous nous faisions , à une trentaine de mètres de distance , des petits signes de la main .

Soudain , sur le chemin de droite , un homme , la quarantaine , coiffé d'un bonnet de laine , vêtu d'un anorack bleu , d'un pantalon noir , marchant vite , arriva . Nathalie , immédiatement s'accroupie . Les jambes raisonnablement écartées , les cheveux lui cachant le visage .

L'inconnu "tomba" sur la scène . il regarda la scène quelques instants . Après ce petit moment de silence , l'homme dit à haute voix : < "Bonjour mademoiselle" > . Nathalie , relevant la tête lui rendit son bonjour . Gardant sa position .

L'homme ralentit son pas , et se retourna une première fois , l'air amusé . Puis , un peu plus loin , il se retourna une seconde fois . A ce moment la jeune fille se redressait et prit la direction inverse . L'homme continua son chemin ...

Au bout de quelques minutes , Nathalie revint reprendre son guêt , au même endroit . L'attente recommença . Cette fois , c'était un jeune homme , plutôt "enrobé" qui , marchant relativement vite , arriva par le même chemin de droite . Vêtu d'un blouson , d'un Jean's , de "baskets" et portant un sac de sport .

A nouveau , la jeune fille s'accroupie . Dans la même position , elle se fit surprendre une nouvelle fois . Le jeune homme s'arrêta et demanda : < vous auriez l'heure , s'il vous plaît ? > . Nathalie , sans bouger , releva la tête , gardant quand même une grande partie de ses cheveux devant son visage . Elle regarda sa montre , prenant quelques secondes avant de répondre , afin de faire durer cet instant suprême . < Il est quinze heures ! > répondit-elle en rebaissant la tête pour regarder son entre-jambe .

Le jeune homme , le pas hésitant , s'arrêta à nouveau et fit : < Merci ! Vous êtes du coin ? > . La jeune fille relevant une nouvelle fois la tête lui répondit : < Oui oui , et j'attends mon copain ! > . Je m'apprêtais à sortir de ma cachette pour "jouer" au "copain" . Le jeune homme , d'un pas rapide , reprit son chemin . Nathalie , se redressant , me fit un signe , le pouce en l'air , avec un clin d'oeil ...

L'attente reprit ! Cette fois , c'était un homme , svelte , sans doute d'origine Asiatique , qui arriva au bout de cinq minutes .

Nathalie , reprenant sa position , se cambrant un peu , se mit satifaire un besoin naturel . Le jet venait se briser sur le sol , un bon mètre devant elle ...< Bonjour ! > fit l'inconnu en arrêtant son pas . Tout en continuant , Nathalie redressa la tête et répondait : < Bonjour ! >

L'inconnu était là , debout , un peu stupide , un cartable à la main . Vêtu d'habits sombres et stricts . Il regardait . Nathalie lachait des petits jets intermitents . L'homme ne savait que faire , il partait , s'arrêtait , repartait , regardait . Se retournait ...

La jeune fille resta ainsi , deux bonnes minutes . L'homme , revenant sur ses pas , le souffle coupé , ne savait que dire . La jeune fille restait là , à le regarder avec un sourire . < Vous faites "ça" souvent ? > demanda l'homme . Nathalie , se redressant enfin , lui répondit : < J'ai rendez-vous ici avec mon copain , il va arriver ! > L'homme , sans demander son reste , fit demi-tour et disparut dans l'anonymat d'ou il était venu ...

Nous décidâmes d'en rester là pour cette fois-ci . Nous avons terminé notre après-midi devant un chocolat chaud , dans le petit salon de Thé que nous aprécions pour son calme et sa discrétion .

J'étais déjà à me réjouir pour le prochain mardi après-midi .

Nathalie également ...

:aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime:

Pour la bonne appréciation de cette histoire , il est agréable de découvrir les deux précédents textes narrant mes précédents rendez-vous avec Nathalie .

Ici , sur ce même forum , dans la même rubrique . Merci .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne s'en lasse décidément pas . A force de lire ces aventures , j'ai l'impression de connaître "Nathalie" comme une intime . Elle est devenue mon amie également .

A la simple idée d'être là , dissimulé derrière ces fourrés , à observer les exhibitions de cette jeune fille , je ressens un profond et agréable trouble .

Il est certain que la sécurité que garantie votre présence , lui permet de pouvoir vivre ces situations dans la plus grande tranquillité et disponibilité d'esprit .

Du grand art ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.