Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Jean-Philippe03

Deux nouveaux rendez-vous (coquins) avec Nathalie ...

Recommended Posts

:wink: :P:wink::P:wink::P:lal::D:D:D:D

Première aventure . (Deuxième mardi de décembre) ...

Nathalie m'avait fixé rendez-vous mardi après-midi . A quatorze heures , dans un petit salon de thé , situé dans un quartier en périphérie de la ville . J'arrivais à l'heure . J'entrais dans la boulangerie-patisserie . Je saluais la jeune serveuse , souriante , debout derrière les vitres du comptoir . Je commandais un café léger .

Je traversais la boutique . J'entrais , par un passage plutôt bas , dans une grande pièce . Les murs étaient constitués de grosses pierres de taille . Les grosses poutres , apparentes , du plafond , supportaient de fausses petites lampes à pétrole . Tamisant une lumière rendue , ainsi , très douce . Il y avait là huit petites tables de bois de chêne . Des chaises assorties étaient autant d'invitations à s'installer confortablement , bien au chaud .

Je contournais l'immense aquarium qui séparait le salon de sa masse imposante . Je retirais mon manteau et m'installait . Il n'y avait personne . Dehors , le froid était vif . D'être assis là , confortablement , dans l'agréable chaleur de ce lieu exquis , offrait un contraste appréciable .

Je m'étonnais de n'avoir jamais soupçonné l'éxistence de cet endroit . Nathalie m'en avait vanté la discrétion et le calme . A intervalles réguliers me parvenaient , de façon lointaine et étouffée , les échanges des clients qui entraient et sortaient du magasin .

J'étais là depuis une dizaine de minutes . Nathalie entra dans le salon de thé . Elle vint me saluer et me faire la bise . Elle s'assit à ma table . Nous échangâmes quelques banalités dans le calme du lieu .

Au bout de cinq minutes , conformément au plan que la jeune fille avait établi , elle se leva pour s'installer à une autre table . Assise à une table , contre le mur de gauche , me faisant presque face , la jeune fille se mit à feuilleter un livre qu'elle avait sorti de son sac . Vêtue comme à son habitude , d'une jupe noire , de collants sombres , d'un chemisier blanc sous un épais pull noir , chaussée de bottes , ses longs cheveux pendaient presque sur les pages du livre qui absorbait , à présent , toute son attention . Dissimulant en grande partie son visage .

Je pouvais constater , en portant mon regard sous sa table , que Nathalie était assise , les jambes légèrement écartées . Je pouvais ainsi me rendre compte que ce n'étaient pas des collants que portaient la jeune fille , mais des bas . Spectacle agréablement troublant .

Portant sa main gauche sous sa jupe , celle-ci se souleva un peu . Je pouvais deviner la toison pubienne . Je ne pouvais m'empêcher d'être admiratif . Se promener , sans sous-vêtement , par ce froid glacial , était un véritble défi . Mais , je me souvenais que Nathalie m'avait précisé habiter à deux pâtés de maisons du salon de thé .

Nous étions assis , là , comme deux parfaits inconnus , depuis une bonne dizaine de minutes . J'admirais , aussi , les poissons tropicaux qui virevoltaient nonchalamment dans les eaux claires de l'aquarium .

Soudain , un monsieur d'une quarantaine d'années , coiffé d'un chapeau , vêtu d'un manteau et d'un pantalon noir , entra dans le salon . de style "Technico-commercial" . Il s'installa à la table du fond . L'aquarium faisant effet mirroir , je pouvais deviner sa silhouette avec netteté .

La jeune serveuse , me faisant un agréable sourire , vint apporter la commande de l'inconnu . J'observais Nathalie . Là , ou s'était installé l'homme , il ne pouvait que voir . La jeune fille , absorbée dans sa lecture , avait gardé sa position . Les cuisses légèrement écartées . Sous l'obscurité de sa jupe , il était sans doute difficile à l'homme d'apercevoir quoi que ce soit . Pour le moment ...

Faisant semblant de lire mon journal , j'observais , dans la vitre de l'aquarium , les réactions de l'inconnu . Nathalie , sans exagérer la pose , gardait la même attitude .

Quelques fois , la jeune fille croisait ses jambes . Restait ainsi deux minutes , décroisait ses jambes , reprenait sa position initiale . Exagérant peut-être , très légèrement le décroisement .

Dans la vitre de l'aquarium , je pouvais voir que l'homme , faisant semblant , lui aussi de s'absorber dans une lecture , observait avec attention le ballet des jambes de la jeune fille . Il avait dû se rendre compte de l'absence de sous-vêtements . J'en eu la certitude quelques minutes plus tard .

Tout cela était d'une discrétion absolue . Dans la vitre , je pouvais découvrir que l'homme avait un mouvement discret et régulier du bras droit . Je me doutais de ce qu'il était entrain de faire . De temps à autre , Nathalie levait la tête et observait la scène quelques secondes pour se replonger dans sa lecture . La situation était réellement torride . Je me mettais complètement dans la situation mentale de l'inconnu .

Connaissant à présent les fantasmes de Nathalie , je savais qu'elle prenait un plaisir fou à vivre la situation . Je me sentais presqu'en trop . J'étais , moi aussi , dans état d'éxcitation .

Une érection , désagréablement contrainte par mon pantalon , m'interdisait une totale décontraction . Au bout d'une vingtaine de minutes , Nathalie se leva pour se rendre aux toilettes . J'entendais la porte se refermer . Je pouvais voir , dans la vitre , que l'homme , à son tour , s'était levé pour suivre les pas de la jeune fille .

Au bout d'un très court laps de temps , Nathalie revint s'assoir à sa table . L'homme aussi . La jeune fille avait repri la position initiale .

Une femme entra dans le salon de thé . Portant des sacs sur lesquels figuraient quelques grandes marques . Elle s'avança pour s'installer à la table de l'homme . Nathalie me jeta un regard amusé . Au bout de deux minutes , elle se leva , s'habilla de son manteau , pris son sac et quitta le salon .

Je ne tardais pas à la rejoindre dehors ou elle m'attendait devant la boulangerie-patisserie . Nous avons marché un peu ensemble . Nathalie me raconta l'aventure des toilettes du salon .

Nous avons terminé l'après-midi dans son petit studio que je découvrais pour la première fois . Le chocolat était chaud , délicieux . Je découvrais les études de la jeune fille et le sérieux avec lequel elle abordait cette période de sa vie .

Les aventures que je partageais avec elle , n'étaitent , en fait , qu'une sorte d'éxutoire , particulier , certes , mais radical et , visiblement , efficace . Je quittais Nathalie vers dix-huit heures .

Je gardais une merveilleuse impression et me réjouissais , à l'avance , du prochain mardi après-midi .

:D:D:D:D:lal::D:D:D:D:D:D

Seconde aventure . (Troisième mardi de décembre) ...

Nathalie m'avait envoyé un mail , lundi dernier , au soir . La jeune fille m'invitait à faire une nouvelle expérience . Elle me fixa rendez-vous dans un salon de thé . Je m'y rendais pour quatorze heures trente .

J'étais assis à une table depuis cinq minutes . Je parcourais distraitement un journal . Nathalie arriva avec son sourire habituel . Vêtue comme à l'accoutumé , d'une jupe sombre , d'une épaisse veste d'hiver , de collants sombres et chaussée de bottes à talons . Ses longs cheveux pendant sur ses épaules .

Nous nous fîmes la bise . Elle s'assit à ma table . La ravissante jeune serveuse arriva pour prendre la commande . Nous prîmes deux chocolats chauds .

Nous bavardâmes un peu . Nathalie me racontait ses journées et son week-end . Quand elle aborda sa relation , plutôt orageuse , avec son "petit ami" , elle ne pût s'empêcher de lâcher un long soupir d'éxaspération . Dans le cadre de ses études , elle préparait un voyage d'une semaine , au mois d'avril , dans le nord de l'Allemagne . La jeune fille semblait ravie de cette opportunité .

Au bout d'une dizaine de minutes , Nathalie extirpa de son sac un petit paquet . Elle le déballa . C'était une boîte contenant une sorte de petit oeuf en plastique rose et un tout petit paraléllipipède de même couleur et de même matière , ressemblant à un porte-clés . Nathalie me montra le petit boîtier d'environ quatre centimètres sur deux et deux . Il y avait , sur sa partie supérieure , un petit bouton et un voyant lumineux . Lorsque la jeune fille appuya sur le petir bouton , le voyant s'alluma . Le petit oeuf que la jeune fille tenait , dans son autre main , se mit à vibrer en émettant un petit grésillement à peine audible .

Nous étions seuls dans le salon de thé . Nathalie , se leva . Debout , retroussant sa jupe , je pouvais constater qu'elle ne portait aucun sous-vêtement . Ses bas étaient retenus par un porte-jaretelles . La jeune fille , se cambrant légèrement en avant , s'introduisit l'oeuf , dans la partie la plus intime de sa personne . Elle se rassit . Se saisissant du "porte-clés" , Nathalie me le mis dans la main ...

J'étais là , un peu stupide , un peu gêné , avec ce petit objet entre le pouce et l'index . En même temps , je me sentais "flatté" d'avoir "les commandes" . Nathalie m'invita à faire un essais . J'appuyais sur le petit bouton . Aussitôt , je vis la jeune fille avoir un léger spasme , assise , sur sa chaise . Elle leva les sourcils et fit un sourire , me regardant droit dans les yeux . J'arrêtais d'appuyer . Je recommencais . Je fis cette manipulation plusieurs fois . Je pouvais constater que tout fonctionnais très bien . Nathalie me fit savoir que la distance "d'action" était d'environ six mètres ...

Nous terminions nos chocolats . Nathalie se leva une nouvelle fois . Sortant un bout de tissus noir de son sac . Je m'aperçu rapidement , qu'en fait , c'était un sous-vêtement que la jeune fille enfila rapidement . C'est à ce moment que je découvrais que la jeune serveuse nous guettait derrière le grand aquarium du salon . Je faisais semblant de rien . J'en informais discrètement Nathalie qui , en souriant , me dit : < Nous nous occuperons de son cas , en moment opportun ! >

Nous étions à la mi décembre .

Le froid sec et vif nous attendait au dehors . Nathalie me proposa un tour dans les grands magasins du centre-ville . Nous commençames notre "circuit" par le "GRAND-MAGASIN" .

Spécialisé en vente de DVD , de CD et et de livres .

Nous séparant de quelques mètres comme de parfaits inconnus .

Dans ma main droite , je serrais mon petit "objet" . Je regardais Nathalie feuilleter des ouvrages sur l'Art . De l'autre côté du rayonnage , j'appuyais sur le petit bouton . Je pouvais deviner , sur le visage de la jeune fille , que l'oeuf , en elle , jouais son rôle à la perfection .

Je restais à appuyer avec insistence . Nathalie , discrètement , le visage baissé , se mordillait la lèvre inférieure . Au bout d'une minute , la jeune fille leva la tête et me chercha du regard . Elle leva les sourcils et ouvrit légèrement la bouche , me fit un sourire et replongea dans son semblant de lecture . J'arrêtais ...

Nathalie s'avançait à présent dans une autre allée de livres . Moi , marchant parallèlement de l'autre côté du rayonnage , j'actionnais , à loisir , mon petit boîtier .

La jeune fille s'arrêta près d'un Monsieur d'un certain âge . S'accroupissant , de trois quart , à deux mètres de l'inconnu , la jeune fille se mit à feuilleter un ouvrage . Au bout de quelques instant , l'homme découvrait la scène , discrète , mais bien réelle . J'appuyais sur le bouton . Nathale eut un léger spasme . J'arrêtais et recommençais .

A chaque fois , la jeune fille avait un très léger soubresaut , presque imperçeptible . Le monsieur observait discrètement ce qui se passait là , sous ses yeux . Je savais que Nathalie vivait , à ce moment précis , une situation dont elle était friande .

La situation perdurait ainsi depuis cinq bonnes minutes . La jeune fille se redressa . Posant le livre qu'ele tenait à la main .

J'observais que Nathalie prenait appui de son autre main sur une des étagères . Fléchissant légèrement les genoux , debout derrière le rayonnage , Nathalie était debout , l'inconnu faisant semblant de lire à moins de deux mètres d'elle . La jeune fille se mit à imprimer un discret mouvement régulier du bassin . Presque imperçeptible .

J'appuyais sur le petit bouton avec force . En observant avec attention , on pouvait découvrir le mouvement masturbateur de Nathalie . Je pouvais deviner qu'elle cherchait , tout au fond d'elle-même le plus secret plaisir . L'homme s'en rendait à présent compte . Il s'approcha et murmura des paroles à Nathalie .

De l'endroit ou je me trouvais je n'entendais rien . Mais , je pouvais constater que la jeune fille répondait . Nathalie se redressa complètement . Souriant à l'inconnu , du regard elle chercha à me situer et me rejoignit . L'homme s'en retourna à sa lecture .

Nous décidâmes d'aller visiter l'Hypermarché .

De retour dans le froid du dehors , Nathalie m'avoua que l'orgasme n'avait pas été très loin , tout à l'heure , au "GRAND MAGASIN" ! La jeune fille était pressée de recréer une nouvelle situation .

Nous entrâmes dans la grande surface . Je suivais Nathalie à environ trois mètres . Nous marchions doucement , nous mêlant aux autres clients . La jeune fille se rendit au rayon des vêtements hommes . S'arrêtant à quelques mètres d'un homme mûr , bien vêtu , elle se mit à regarder les manteaux , les vestes . Sur le rayon du bas , il y avait des chaussures d'une certaine "classe" . Une fois de plus , s'accroupissant , Nathalie pris sa position "favorite" .

Très rapidement , l'homme eut son attention attirée par la jeune fille . J'appuyais sur le bouton . Il y eut le léger spasme . Là , peut-être à cause de l'emplacement discret , la jeune fille laissa une plus grande liberté à quelques soubresauts . J'étais dans un état d'érection démentiel ! J'imaginais l'état de l'inconnu qui découvrait la scène ...

Une femme vint rejoindre l'homme et lui glissa quelques mots en lui montrant un vêtement . Elle s'en retourna . Nathalie s'était redressée . Contournant le rayonnage , elle vint s'accroupir derrière les pantalons . L'homme , étant resté à sa place initiale , pouvait , par l'espace enre les manteaux , découvrir la position de la jeune fille .

Nathalie , prenant appui , de sa main gauche , sur un pilier , se mit à imprimer un mouvement du bassin , masturbatoire , régulier , et sans équivoque . Moi , faisant semblant de regarder les chaussettes et les slips , j'appuyais sur le petit bouton , comme un dément .

Au risque de casser le boîtier .

L'homme , regardant avec des yeux grands ouverts , se touchait le sexe de la main droite . Il savait sa femme dans le rayon voisin . Cela devait tempérer ses véléités téméraires .

Situation qui poussait Nathalie à en rajouter "une louche" .

Soudain , la jeune fille , la tête penchée en avant , se tenant au pilier , accroupie , les cuisses écartées , eut une série de soubresauts violents . La jeune fille connaissait là , une série rapide d'orgasmes qu'elle ne pouvait réfréner ...

Lorsque nous nous sommes retrouvés dans le froid de la rue , Nathalie m'avoua qu'elle n'avait plus connu de telles jouissances depuis longtemps . Elle me déposa une bise sur la bouche ! C'était la première fois qu'elle avait un tel élan envers moi . Je devinais que cela était le témoignage d'une sorte de reconnaissance .

Nous terminâmes l'après-midi dans son petit studio devant un second chocolat . Je la quittais vers dix huit heures trente . Me réjouissant déjà pour mardi prochain .

Pour la prochaine aventure ...

______________________________________________________________________

Copyright B.J. - 2011 - Tous droits réservés .

:D:D:aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster

La suite !!!! La suite !!!!!

Histoire très bandante.

Mais on reste sur sa faim.

Viiiitttteee la suite !

Partager ce message


Lien à poster

Très agréables à lire ces rencontres avec Miss Nathalie,

voilà un feuillton qui donne envie d'enchainer les prochains épisodes,

ne nous fais pas trop languir :twisted:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Tendre émoi

Extraordinaire, très bien raconté, et en plus c'est un de mes fantasmes les plus vivaces en ce moment !

J'en ai parlé à ma Dame, mais elle ne veut pas en entendre parler... Pour elle ces plaisirs s'arrêtent au lit....

Merci encore pour ce témoignage ! Je suis tout....

Partager ce message


Lien à poster

:aime: :aime::aime::aime::aime::-D:aime::P:aime::aime::aime::aime:

Chers amis ,

Je tiens tout d'abord à vous remercier pour vos gentils commentaires .

C'est toujours une récompense gratifiante .

Ces petits messages sont comme autant d'encouragements à persévérer .

Chose que j'ai bien l'intention de faire .

Ces aventures "croustillantes" datent de l'hiver 2009 - 2010 .

J'essaie , dans la mesure du possible , de rester fidèle à mes souvenirs .

Ce n'est pas simple .

Car , avec le temps et l'exaltation , ces bons moments , passés avec cette délicieuse complice , ont tendance à se sublimer .

Il faut donc , sans cesse , tenter de rester très objectif dans la narration .

Dans l'écriture , souvent , lorsque je tente de décrire une situation qui me laisse un souvenir plus torride encore , une certaine fébrilité me fait taper un peu n'importe où , sur mon clavier .

Et , comme je n'aime pas trop me relire , il subsiste des fautes d'inattention .

Voudrez-vous bien m'en excuser .

Je tâcherais de faire mieux la prochaine fois .

Je dois préciser que Nathalie et moi , avons cessé de vivre ces situations délicieuses , à la fin du mois de janvier .

Nous n'avons jamais eu de contacts physiques .

Ce n'était pas le propos .

Il n'en n'aurait jamais été question .

Les souvenirs de ces aventures resteront , sans aucun doute , de merveilleux déclencheurs pour tout le restant de nos existences .

Bien supérieurs à tout ce qui aurait pû arriver sur un plan charnel .

Nous avons privilégié la sublimation intellectuelle .

Nous étions deux cérébraux , se livrant à des activités d'un ludisme libertin , digne du XVIII ème siècle .

Une complicité qu'il est difficile de trouver ...

A bientôt .

Amitiés à toutes et à tous .

P.S.

Il y a une nouvelle aventure publiée , ici , sur ce même forum :

:aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime::aime: :aime:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.