Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

ambre69

En pleine nature avec mon amant...

Recommended Posts

Mon amant Axiom et moi même avons écris pour vous le récit de notre dernière rencontre, je vous livre son speudo avec son accord.

Fébrilement, je roulai sans tarder vers la gare de mon petit village

Ambre allait bientôt arriver et je ne voulais pas la faire attendre.

Surtout, il me tardait de voir si elle avait accepté de mettre une jupe en prévision du moment que l'on a évoqué tous les deux

Si c'est le cas, j'imaginais que cela avait du agrémenter son voyage, elle ne s'habille pas souvent ainsi m'avait t'elle dit..

Cela devait être troublant quand on n’est pas coutumier du fait de se déplacer juste vêtu d'une jupe légère. On doit se sentir exposé.

j'avais mis cette jupe évidement et la fraîcheur du matin me caressais les jambes et mon intimité déjà bien excité en prévision de revoir mon amant. Les heures passées dans le train furent très chaudes comme à chaque fois que je venais le rejoindre. Je sentais mon excitation monter au fur et à mesure que le train me rapprochait de lui et je dus faire un tour aux toilettes pour me rafraîchir et tenter de calmer cette excitation qui me remplissait l esprit.

Dans les toilette du train, je remontai ma jupe, perché sur mes haut talon je tentai de garder mon équilibre et glissai les doigts sur mon intimité. Brûlante et déjà très humide, je me caressai doucement mais très vite, je fus au bord donc je décidai d'arrêter. Un supplice, mais je gardai l envie pour quand je serais dans ces bras.

J’arrivais devant la gare pile en même temps que le train.

Je ne sortis pas de mon cab que j'avais ouvert, profitant du grand soleil qui achevait de me réchauffer. Il aurait fait -10 que j'aurais été bouillant quand même, depuis le matin, la perspective de retrouver ma complice et gourmande amante me tenaillait, me maintenant dans un état d'excitation bien vivace. Je la vis apparaître, je reconnu sa chevelure de feu, son visage espiègle. Elle portait un haut a bretelle que tendait considérablement sa belle poitrine. Dessous, une jupe longue, légère, aérienne style bohémienne achèvait le tableau.

Elle était toute vêtu de rouge, souriante et fraîche, j'achevai de m'embraser quand elle me tendis sa bouche pour un baiser langoureux après avoir poser son sac derrière et s’être assise à coté de moi. Un moment passa ainsi, dans les bras l'un de l'autre, dans cette voiture, émotion des retrouvailles...

Je démarrai sans tarder, on sentait entre nous cette envie de baise qui nous tient quand on se retrouve. C’est puissant et tenace, presque palpable entre nous. Je la regardai, lui souris, laissant planer un doute sur la suite du programme, j'avais évoqué sur le net la possibilité de se trouver un petit chemin à l'écart..

Je conduisais vite, pressé d'arriver là où j'ai imaginer l'amener. Ma belle n'a jamais fait l'amour dans la nature, j'avais hâte de lui faire découvrir ce plaisir rare. Le vent essayait de rafraîchir nos ardeurs tandis que je fonçai vers ce petit chemin, idéal pour mon plan.

Enfin le moment d'être assise dans sa voiture arriva. Comme toujours il était superbe. Après un long baiser il démarra et nous voilà parti vers ..... non, oui ! Un chemin entre les bois....Je le regardai et sentis mon corps monter encore en température. L’excitation était forte.

Une main posé sur sa cuisse, l'autre sur le volant, je repèrai l'entrée du chemin et m'y engage.

"Chérie, j'ai trop envie de te prendre, sans attendre, je vais te baiser ici au milieu des bois" lui annonçais je en caressant sa cuisse.

Je le regardai, mes yeux plein d envie mais aussi d'angoisse, j avais confiance, je me laisse guider.

Moteur coupé, je me penchai sur elle et l'embrassai puis j'ouvris ma portière, silencieux et fis le tour pour ouvrir la sienne. Apres l'avoir serré contre moi pour un autre baiser gourmand, je la guidai vers l'avant de ma voiture. J'enlevai ma chemise, le soleil était de plomb. Je la posai sur le capot pour que ma belle ne salisse pas sa robe, la saisis par la taille et l'aidai à se jucher sur le capot.

Oh l’endroit était idéal, superbe, en cercle avec les arbres qui se referment sur nous. Le soleil qui nous caressait, le vent pour nous rafraîchir si c'est encore possible.

Elle me sourit, se prêtant au jeu mais avec cette petite réserve que provoque l'inconnu. Ma belle se livra et accepta de me suivre courageusement mais elle fut si longtemps tenue à l'écart de toute fantaisie par un homme sans imagination, qu’elle fut un peu intimidée par le silence, la clarté du soleil, par ce lieu inhabituel pour elle, la crainte d’être surpris.

Et très exciter comme je pu le voir dans son regard, son sourire coquin.

Je découvris ces seins en baissant son top ce qui eut pour effet de les faire jaillir, je me penchai sur elle, l'embrassai encore et en gobai une aréole.

Elle se tenait en équilibre, renversée sur le capot, pieds calés sur le pare choc, cuisse grande ouverte, jupe remonté.

Elle se livrait, impudique, à mon regard. Je vis clairement que son string collait à sa peau.

Je défis mon jean et en extirpai mon sexe bandé à mort, écartai ce string trempé, me glissai le long de sa fente. En effet elle était à point.

Coucher sur le capot, je ne su qui était le plus brûlant des deux. Je regardai mon bel amant, la bosse qui gonflait son jeans, ces yeux pleins d'envie. Ma jupe relevée, mon top descendu, je me suis offerte au plaisir, notre plaisir d'être ensemble dans ce paradis de nature pour notre plus grand bonheur.

Il libèra enfin son excitation que je pu admirer...toujours aussi magnifique, vient délicatement écarter mon string collé de tout ce miel qui coule de mon fruit, frotta son sexe sur ma fente qui s'ouvrit pour lui et mélangeant nos jus, s'enfonça en moi d'un coup de reins lent mais puissant.

« Ohhhh ! », seul chose que j'ai pu dire....un délice, ce membre brûlant, puissant, si dur mais si doux enfin en moi. Il m’emplis de toute sa longueur, m'écarta de toute sa grosseur. J'ouvris les yeux et regardai les feuilles vertes sur le ciel bleu que balancent doucement le vent, les oiseaux qui chantent autour de nous et mon bel amant qui entamait cette danse de nos corps.

J’allais et venais doucement en elle, de toute ma longueur, elle s'ouvrait, devenait encore plus juteuse.

Je ne voulais pas jouir trop vite à cause de la formidable excitation due à cette situation très piquante. J'empoignai ces seins, les maltraitai un peu, me retirai pour me glisser le long de sa fente. Mon corps faisait barrage pour l'empêcher de glisser au sol car elle venait à ma rencontre avec fougue.

J'essayai de forcer le rythme un peu, de la prendre plus puissamment, ce que je fis. Très vite je sentais mon jus bouillonner, prêt à jaillir.

Elle était si sexy, jupe retroussée, cuisses autour de mes hanches, collée à moi. Difficile de ne pas s'épandre. Alors je ralentissais, faisant durer, ressortant. Je lui parlais comme elle aime, lui disant combien c'était magique.

J'accueillais ces coups de reins avec gourmandises, le bonheur d’être enfin emboîter, lier pour notre plaisir. C'est coup de reins puissant me faisait aller et venir sur le capot, mes gémissements pour seul musique.

Je ne savais si elle était proche ou loin de son plaisir, nous apprenons encore à nous connaître, mais manifestement, elle prenait un plaisir rare à cette situation inédite et en moi même, je n’étais pas peu fier de lui offrir cette expérience. Ma belle amante se prête à tous mes désirs avec une grande soif d'apprendre.

J'avais des flash terribles où je me voyais la retourner et la prendre par derrière sèchement, où j'imaginais qu'elle nettoyer ma queue après de sa bouche gourmande. Depuis le matin je baignais dans la plus grande des excitations à l'idée de nos retrouvailles.

Il me retourna, me pris ainsi en levrette sur le capot de la voiture, perché sur mes hauts talons j'étais a bonne hauteur. Il posa les mains sur mes hanches et entra en moi.

J'aurai aimé qu'un beau promeneur s'approche et prenne le relais pour l'achever apres ma jouissance, baignant dans nos jus, il l'aurait fait crier plus encore et pour la baillonner, je lui aurais tendu ma queue à sucer.

Je me retirai et la retournai pour l’enfiler par derrière, je glissai contre son petit trou serré.. non pas maintenant et m’engouffrai dans son sexe dégoulinant. A ce moment là, il n’y eu plus de recul possible. La saisissant fermement par les hanches, je me mis à la prendre en poussant des Han de bûcheron.

Juché sur ses haut talons qui compensaient notre différence de taille, elle m'accueilli dans un râle au fond d'elle. Moment torride, ma belle penché sur le capot encore chaud, plaqué contre lui, le cul bien haut, bien tendu vers moi.

Je me sentais grandir encore, me tendre plus avant l'explosion finale et je jouis longuement, la couvrant de mon corps moite de transpiration, collé à son dos.Il jouis, je senti son jus chaud coulé sur mon fruit ouvert et totalement offert.

Mes jambes vacillaient après cet orgasme puissant. Elle se redressa et je l’enlaçais. Nous mélangeâmes nos langues avec gourmandise. Ma belle était encore tout allumée. Je lui tendis mon caleçon pour qu'il fasse office de serviette et remis mon jeans à cru et nous ne tardâmes pas à redémarrer pour foncer chez moi, refaire l'amour, encore jusqu' à satiété.

Partager ce message


Lien à poster

Superbe récit dont l'originalité est d'être écrit à quatre mains :lal:

Je vous souhaite beaucoup d'autres moments comme ça, bises les tourtereaux :D

Partager ce message


Lien à poster

et dire que ce nétait que le debut de votre journée...

j'aime beaucoup votre complicité, jusque dans l'écrit.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Libredesprit

Très jolie récit :D merci à vous deux!!

La journée à du être :lal:

Partager ce message


Lien à poster

Terrible ces retrouvailles, et cette complicité au point d'écrire ça ensemble.

Je vous souhaite encore pleins de bons moments, de volupté et d'érotisme

Bisous les tourtereaux

Partager ce message


Lien à poster

Merci... :lal:

Très touché que notre récit vous plaisent !!

Oui, nous partageons une grande complicité ... belle et rare ... que je chérie a chaque instant passé ensemble..

Partager ce message


Lien à poster

:lal: un récit vraiment pfiouu magique je suis sans voix lool ! Un moment de complicité très joliment raconter.

Humm et dire que ce n'était que le début de la journée :D

Partager ce message


Lien à poster

Je ne peux que vous remercier pour vos sympathiques commentaires qui relèvent bien ce qui est bien vivant entre nous deux: une grande complicité.

Ma belle ambre a soif de découverte, de nouvelles sensations et de vivre certains fantasmes.

A travers FI, nous nous sommes trouvés et je fais de mon mieux pour relever ce défis. Je ne suis pas contre un peu de renfort, homme ou femme, pour rentrer dans notre petit jeu.Je suis très ouvert, exempt de toute jalousie et je sais que certain aiment à correspondre avec elle, à la chauffer et l'accompagne lors de belle joutes virtuelles. Je ne peux que les encourager à continuer à se montrer attentionné et courtois et a osé franchir le pas et les kilomètres qui vous separe d'elle si tant est qu'elle vous trouve à son gout. Je devrais passer une annonce pour ça dans la partie adequate.

Quand à ceux et celle qui veulent decouvrir mon univers, je les encourage à me lire en parcourant mon profil. J'ai posté des récit, confessions, conseils... Je serais enchanté de pouvoir vous ouvrir la port de notre trip lors de conversation à plusieurs sur msn par exemple ou sur le tchat.

Au plaisir de vous lire. Ami(e)s coquins et coquines, bonne soirée pleine de coulure en tout genre.

Partager ce message


Lien à poster

Superbe récit qui me fait rêver à une rencontre très proche.

J'espère que la mienne sera aussi torride que la votre!

Bravo et merci pour cette belle histoire!

La suite ne dépend que d'elle...

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Une belle complicité, de l'érotisme à souhait.

Je trouve, ça très beau, de trouver un partenaire et partager cette complicité, que nous ne trouvons pas forcément avec notre mari, concubien, compagnon etc...

Le plus troublant, c'est que bien souvent cela n'entache pas la vie de couple. C'est bien le contraire cela donne souvent un nouveau souffle au couple...Un certain équilibre.

J'aime votre récit :lal:

Partager ce message


Lien à poster

Ma chere Palmyre, il n'appartient qu'a vous de nous rejoindre si d'aventure votre rencontre ne se passait pas comme vous l'escomptez. Et si à l'inverse, cela se passe bien, rien n'empeche que vous nous rejoignez de meme pour une belle partie carré.. il n'est pas interdit de rever..

Partager ce message


Lien à poster

Mes dames il est vrai que j'ai énormément de chance mais comme le dit axiom, notre complicité est elle qu'il ni a pas la place pour la jalousie, bien au contraire nous sommes heureux du plaisir de l'autre...

Mes dames vous avez donc quartier libre ... :lal: :D

Partager ce message


Lien à poster

hummm torride !!! j'adore :lal:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Klenack

très très bien rédigé et très sympa à lire, et très belle complicité ...

Partager ce message


Lien à poster

très jolie récit :D

effectivement, ça doit être vraiment excitant de faire l'amour en pleine nature :lal:

Partager ce message


Lien à poster

Effectivement, c'est tres excitant. Le vent, la peur d'etre surpris, les inhibitions que l'on bouscule (nue dehors..pas naturel). Un beau cocktail a apprécier sans modération pour rompre la monotonie. Mais j'arrete là on dirait que j'ecris pour femme actuelle dans la rubrique sexe.

Ambre a fait mon apologie, heureusement sans succes jusqu'a present. Je serais bien en peine de me consacrer a d'autres qu'elle, si gourmande. Bien qu'il y'ai certaines d'entre vous pour lesquelles je ferai bien un effort^^. comme certain que j'inviterai bien à m'epauler pour combler ma belle.

Partager ce message


Lien à poster

Je crois que le message est passé!

Partager ce message


Lien à poster

Petite suite de ce bel aprem...

Arrivés dans la maison, nous sommes allés directement dans la chambre. Nos vêtements nous ont quittés rapidement et peau contre peau nous nous sommes sauté dessus.

Je l’ai poussé sur le lit et j’ai commencé à le dévorer de tendre baisers gourmands mais très vite dirigé vers son membre fièrement debout.

J'ai longuement promené ma langue sur tout son long avant d'aller aspirer ses testicules ... il adore...puis j'ai aspirée son bout en moi.

Trop excité pour continuer sans qu il me touche, je l’ai chevauché et j’ai plaqué mon sexe trempé sur sa bouche pour qu il éteigne le feu qui couvais en moi.

Je suis tellement brulante que je ne peux m empecher de bouger sur cette langue gourmande qui me fouille sans vergogne. J'ai tellement faim de lui que j'essaie de l’aspiré en moi mais il est tellement impressionant que je ne peux entré que la moitié de ce jolie membre pourtant si doux et si appétissant.

Dois je continué ? :lal:

Partager ce message


Lien à poster

Mais quelle question!!!

Bien sûr qu'il faut continuer!!!

Partager ce message


Lien à poster

Mais quelle question!!!

Bien sûr qu'il faut continuer!!!

Rohhh gourmande :lal:

Partager ce message


Lien à poster

:D Naméo c'est quoi ça tu t'arrête comme ça :lal:

La curiosité nous dévore :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Libredesprit

Ambre :lal::D

On veut la suite :D

Partager ce message


Lien à poster

Oui oui oui les coquins... :lal:

Je rédige je rédige :D

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.