Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

tripotin666

un après midi de rêve

Recommended Posts

Un après midi de congé, je prends ma voiture et me dirige vers la ville car ce jour n’est pas comme les autres. En effet, j’ai un rendez-vous avec une inconnue pour un moment qui j’espère sera très chaud. Après m’être parqué, j’arrive devant la porte de l’hôtel, j’entre et ayant réservé la chambre je n’ai pas besoin de passer par l’accueil. Je suis comme un petit gamin pour son premier rendez-vous. L’ascenseur est trop lent et je trépigne d’impatience de la découvrir. Il y a déjà quelque temps que nous correspondons par messages avec comme consigne de ne pas donné d’informations privé et pas de photos. Mais là, je vais avoir le plaisir de la voir. J’arrive devant la porte je toque pour prévenir de mon arrivée et une douce voie me répond d’entrer. Comme convenu, mon inconnue m’attend complètement nue sur le lit, les yeux bandés. Il est vrai que j’ai un avantage sur elle car je l’aurai vu et elle non. Le spectacle de cette femme nue sur ce lit, complètement offerte me donne la fièvre tellement c’est érotique comme situation. Même si la promise ne correspond pas complètement à ce que je m’étais imaginé, je ne suis vraiment pas déçu par la situation. A mon tour je me déshabille et m’approche du lit. D’où je suis-je peut entendre sa respiration courte et rapide du a l’excitation du moment. Appart ce « entrer » de tout a l’heure, la consigne est de ne rien dire.

Je suis à ses pieds et ma main se pose sur le dessus de celui-ci, ce premier contact provoque directement un frisson à ma partenaire. Du bout des lèvres ma bouche accompagne ma main, de l’autre je m’appuie sur le lit en prenant soins de lui effleurer les hanches. Elle est totalement étendue et avec les yeux bandés, elle profite du moindre effleurement, de la moindre caresse. Je remonte doucement sur le genoux, ma main glissant sur l’extérieur pour passer sur ses hanches remonter sur ses reins. Ma bouche suit le même trajet avec de petits baisers de temps en temps. Je m’arrête devant son ventre, pas complètement plat mais très jolis. Ma mains qui servait d’appuis peut a présent venir caresser ce ventre du bout des doigts.

A chaque contact je peut voir ses muscles se contractés, sont excitation est grande. Je joue avec et tourne autour de son nombril ma main se pose et une caresse plus franche remonte entre ses seins jusque son cou. Ma main glisse sur le côte pour se poser sur son épaule. J’avance mon visage sur ce ventre et lui donne de tendres baisers. De nouveau en appuis sur cette main qui vient de monter, je me redresse et me positionne au dessus de ma belle. Je remonte et mon visage arrive près du siens, je vois son excitation dans les mimiques qu’elle fait avec ses lèvres, en appuis a quatre patte au dessus d’elle je décide avec mes joues, ma bouche, mon nez de venir lui caresser son visage avec naturellement quelques baisers au passage. Je fais attention de ne pas entrer en contact avec sa bouche pour le moment. Je descend lui embrase ses épaules au passage, je décris des cercles avec ma bouche puis ma langue sur son sein, large au début mais avec une légère pression pour jouer avec je rétrécis mes cercles pour arriver a tourner autour de ce téton droit comme un i. Je décide de passer à la vitesse supérieure. Je descends de nouveau sur son ventre passe juste sur le côté pour arriver sur sa cuisse, elle réagit avec un mouvement plus sec, elle est chatouilleuse. Je descends encore jusque ses genoux. Mes mains ayant suivit les même trajet et après avoir soupeser son autres sein (il ne faut pas de jaloux), je m’installe plus confortablement. Au passage, j’ai bien perçu cette odeur que ne trompe pas, ma belle prend du plaisir avec mes caresse. Elle comprend que je m’apprête a remonter vers son intimité car elle m’ouvre les suisses pour me facilité la tache. Je remonte ma bouche sur l’intérieur des ses cuisses et glisse mes bras dessous. J’arrive de son puit d’amour, avec une épilation partielle mais presque complète, je perçois la chair de poule que mes baisers lui provoquent. Avec le bout de ma langue, je glisses sur l’extérieur des ses grande lèvres remontant d’un côté pour redescendre de l’autre. Mes mains posées sur son ventre. Toujours du bout de la langue, cette fois je remonte dans le sillon avec une très légère pression sur le dessus. Écartant ses jambes au maximum pour s’offrir un peut plus, et pour me faire comprendre que cela devient pénible car elle veut plus. Son puit s’ouvre et son bouton se montre. Je me décide de tourner autour et vient lui faire un baiser. N’y tenant plus elle prend ma tête avec ses mains vient elle-même appuyer mon baiser. (le jeu pour elle était de résister le plus possible avec un minimum de réaction) mais cette fois je la sens vraiment excitée et est chaude, elle a faim. D’une main je prend possession d’un de ses seins, l’autre vient se poser sur son pubis, ma bouche s’est accélérée également, je lui donne de grand coups de langue le long de son intimité en récoltant son jus qui déborde et puis je viens insister su son bouton. M’activant de partout, je sent son corps se raidir, ses cuisses m’écraser, elle gémit de plus en plus fort et d’un coup, elle se cambre tous ses muscles sont tendus, je ne peut plus respirer. Sa jouissance est très intense. Ca se calme elle se détend, mais je n’en ai pas fini, je remonte, me met en position et avant qu’elle ne réagissent, je vient m’engouffrer en elle sans aucune difficulté. Cette réaction la surprend mais déjà mes va et viens en elle la font de nouveau chavirer. Après a peine quelque mouvements la voila déjà repartie sur le chemin de la jouissance. Sans aucun contrôle de sa part elle jouis, crie son bonheur, a peine un spasme fini qu’un autre recommence et cela quelques fois (désoler je ne compte pas) de mon côté je sens que je ne vais pas tenir beaucoup plus longtemps, et je profite du spasme suivant pour a mon tour jouir en elle dans une communion parfaite de nos deux corps. Cela se calme, je me retire, elle enlève son bandeau et vient me nettoyer le sexe de sa langue qui m’a l’air bien experte. Une fois terminer, nous nous embrassons passionnément tout en reprenant nos esprits. Mais l’après midi ne fait que commencer et d’une bien belle manière. Je suis pleins d’espoir quand a la suite de celui-ci.

Partager ce message


Lien à poster

Je sens que le récit va plaire à Décibel :welcome:

Très érotique, bravo :bisou:

Partager ce message


Lien à poster

ah tous ces fantasmes, une inconnue, la chambre d'hôtel, les yeux bandés ...

il n'y a pas qu'à Décibel que ça plait :welcome:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.