Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

maver67

un peu perdu !!!

Recommended Posts

Je me lance, c'est mon premier récit et pas un des plus joyeux :D

Aujourd'hui, comme tous les jours de la semaine, boulot boulot boulot, mais voila de temps à autres nous acceptons quelques stagières garçons comme filles.....

Vous avez compris la suite je pense :welcome:

Je suis en couple depuis 4 ans tout se passe bien, sauf au niveau cul, elle (ma moitié) a une baisse de moral depuis 4-5mois maintenant ( on l'a fait 4 fois pour vous dire ). Et moi ben j'aime ça, comme baucoup de monde. Ce qui fait que j'ai un gros manque de ce coté là, je prends sur moi, je lui en ai parlé et tout mais pas le moral.

Depuis le début de son stage je m'occupe d'elle ( 21 ans majeur et vacinée) professionnelement parlant bien sûre, avec des petites blagues, histoires de passer la journée dans une bonne ambiance. Elle me parle de ses histoires d'amour qui se passe plus ou moins bien, elle a rompu avec son ex mais le voit encore de temps à autres, compliquer.

C'est une fille trés ouverte, on a même parler de cul vers la fin de son stage, moi un peu naif, j'ai pas trop compris son petit jeu du début mais maintenant en y pensant. :D

On se taquine un peu, mais rien de méchant on se charie, mais voila les regards en disent long. Dans le blanc de ses yeux, j'essaye d'esquiver son regard mais je mis perd dedans, en plus de me fais charié de l'autre coté par les collégues ( dans le style : tu fais pas ça ici, pas sur le lieu de travail ). Sans arrière penser au début, pour moi c'est une stagière ce n'est pas possible...

Mais plus les jours passent, un doigt qui taquine mon ventre, ma mini boué de sauvetage qui cache mes abdos lol.

Mais venons en aux fait, habillée en tenue super moulante, on pouvait caresser ses fesses avec les yeux :D , moi trés exciter et un peu en manque. Bien sur elle remarqua la petite bosse se former sous mon jeans. Je lui dis que c'était dommage que je ne sois pas seul, je l'aurai déja prise par les hanches et tlembrasser...

Et la supris :D elle me dit : vas-y. J'eu du mal à croire ce que je venais d'entendre. Je mis du temps pour m'en remettre, dans ma tête ça bouillonaît, je me dis ce n'est pas possible j'ai du réver. Toujours en me ragardant dans les yeux, je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai executé mes oraux.

Voila pour la premiere partie.

:D Fais attention aux fautes d'ortographe et à la syntaxe du texte. On s'emmelait les pinceaux. Je t'ai corriger ça du mieux que je pouvais. Pour la suite utilise d'abord word avant d'ecrire ton texte directement ici. :D Merci d'avance.

Mélia

Partager ce message


Lien à poster
Guest TomVodoo

En gros, tu as cédé à la tentation.

C'est parfaitement humain, surtout si avant tu te prêtais au jeu et que parallèlement c'était pas folichon dans ton couple.

J'espère que tu gardes un bon souvenir de cette expérience, que tu nous la raconteras et que peut-être on pourra t'aider à y voir plus clair.

Partager ce message


Lien à poster

Suite et fin de la première partie :

Une fois que nos lèvres se sont mises en contact et l’excitation ne cessant de monter. Je me suis quand même dit que sa commence à allez un peu loin, quelqu’un pourrai nous surprendre.

Nous avons terminé notre travail au sérieux cette fois si. Arrivé 16h30, il faut quand même penser à rentrer « It’s time ». La stagiaire ayant sa voiture garer sur le même parking que la mienne, nous avons marché ensemble, toujours en cherchant à ce taquiner l’un à l’autre, et sa marche, on s’arrête à sa voiture, et la rebelote, les yeux dans les yeux, la tentation et l’envie de retouché ces lèvres monté de nouveau, ni une et ni deux personne nous regarde, je lui saute dessus, c’est sans refus qu’elle accepte ma langue, sans rien dire juste un soupir, qu’elle en veut un peu plus, c’est sans réfléchir que je lui dis, monte dans ta voiture ( sur la banquette arrière bien sur ) Nos langues se sont chevauché pendant de longue minute, l’excitation grimpé de plus en plus, je lui met la main sur les hanches, en lui serrant une bonne poigné de son petit derrière, qu’es ce qu’il est bien ferme, ce petit 38, j’ai envie de le sentir de plus prêt, je passe ma main sous son pantalon, pendant ce temps je sentais sa main parcourir mon corps, à me tâter de partout, elle s’est mise sur moi, dégrafer le soutif, remonter le t-shirt, je lui caresse les seins ( plutôt de gros melons, un bon D) les lèches un après l’autres, elle gémi de plaisir, pas de soucis je continu. (je précise que nous somme dans la voiture sur un parking public) la peur de se faire surprendre ne fessait que d’amplifier l’envie d’aller plus loin.

La gaule bien raide, je sent un bouton de mon jeans qui viens de s’ouvrir, la miss avait envie de vérifier la grosseur de ma bosse d’un peu plus prêt, sa main se glissa délicatement, et sortie son jouet favoris, bien dur comme elle les aime. Elle commença à me caresser avec sa main, puis ces lèvres descendis tout doucement, pour arriver sur ma verge plus que dur, elle s’y donna à cœur joie, 15 min plus tard elle viens ce mettre à mon oreille, « pas besoin de te retenir, J’AVALE » en lui disant « Tu es sur !! » et la « pas de soucis, j’adore sa », elle continua son petit spectacle, qu’es ce que c’est bon, des lèvres si douce, une langue qui n’arrête plus de faire des va et viens.

Toujours ma main dans son pantalon à caresser sa belle chatte rasée, chaud chaud bouillant et mouillé tel en geyser en éruption, que c’est bon de sentir mes doigts glissé sur ce oetit minou tout chaud de plaisir. Et voila la fin approche, je sent monter en moi un jet puissant, sans me retenir 3 longue giclé au fond de sa gorge, et elle se mis à gémir de plaisir en même temps que moi, qu’elle bonheur. Nous nous sommes rhabillé tant bien que mal dans la voiture, pas très pratique dans une petite clio …

On avait tous les deux envie de plus mais pas possible pour cette fois ci, sans protection on ne va pas plus loin.

La suite un de ces jours …

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.