Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

No Vice

Initiation par ma marraine

Recommended Posts

Bonjour, depuis le temps que je lis les magnifiques histoires de ce site, je pense qu'il est grand temps pour moi d'y apporter ma contribution. Alors n'hésitez pas à me faire vos remarques, je vous promet d'en tenir compte pour les prochaines histoires, s'il y en a.

Cette aventure remonte à mes années lycées, je venais d'avoir 17 ans, et ma seule expérience du sexe, se limitait au film du samedi soir de la fameuse chaine cryptée que mon père enregistrait en "secret". ;)

Mes parents habitants à un peu plus d'1 heure de train de mon bahut, ma marraine m'avait proposé de me loger certains jours. J'avais bien sur accepté. Elle a 15 ans de plus que moi, célibataire, un petit mètre 60, cheveux châtains coupaient court, et une poitrine superbe, que j'avais déjà eu l'occasion à de nombreuse reprise d'observer lors de nos journées à la plage, elle pratiquait sans aucune retenu le bronzage seins nus.

Enfin cela faisait déjà un an que régulièrement je squattais chez elle. Et je connaissais ses moindres cachètes par cœur, c'est chez elle que je vis pour la première fois des vibromasseurs. Il m'arrivait parfois le matin d'aller en silence la mater sous sa douche, la porte de sa salle de bain ne fermant pas bien, et elle était persuadée que je dormais encore.

Un jour où je me trouvais chez elle, mes rêves les plus fous sont devenus réalités. Elle venait d'avoir son équipement de foot, et elle improvisa une séance d'essayage devant moi. Tout d'abord le maillot, pour cela elle retira son t-shirt, et là sous mes yeux, se dressait fièrement cette jolie poitrine qui me faisait tant fantasmer.

La voilà qui enfile son maillot et elle me demande: " Alors comment me trouves-tu?"

Moi j'étais rouge pivoine, et je balbutiais un "Magnifique" du bout des lèvres.

" Tu n'es pas très critique" me dit-elle

"Je compte sur toi pour être plus motivé sur les remarques pour le reste de mon équipement"

Et la voilà qui retire son bas de pyjama, et elle commence à enfiler son short de foot. Oh surprise, elle n'avais aucun sous vêtement, ma marraine était là en face de moi, en train de me montrer sa jolie chatte, taillée en ticket de métro. Personnellement je commençais à me sentir de plus en plus à l'étroit dans mon propre pyjama. Et je ne savais plus trop où me mettre.

"Alors tu en penses quoi? Eh bien qu'y a-t'il, on dirait que tu n'as jamais vu une femme en tenu de foot."

"Euh non, enfin si, c'est que ....." Plus moyen d'articuler un mot

"Bon je le retire, si ça te trouble autant."

Et la dessus la voilà qui se déshabille complètement devant moi. Elle était là nue à 1 mètre de moi. Je ne savais plus où me mettre, et mon pénis qui ne voulait plus rester dans son abri de toile commençait à sortir au niveau de mon entre jambe.

" Je ne pensais pas te faire autant d'effet, je suis ta marraine tout de même. Aller lève toi, et aère un peu cet engin qui commence à étouffer."

Liant la parole au geste, elle m'aide à me relever, et abaisse délicatement mon bas de pyjama. Libérant sur le chant mon sexe gonflé à bloc.

"Eh bien, tes petites amis doivent être contentes"

"Euh, je n'en ai pas"

"Tu veux dire que tu n'as jamais eu de copine?"

Aïe, me voilà qui repart de plus belle dans le rouge, et elle est toujours là devant moi, ses tétons commençant doucement à se dresser, la main droite tenant mon sexe, comme pour en juger le gabarit.

" Vas me chercher un préservatif, je sais que tu connais parfaitement ma chambre. On va s'occuper un peu de toi." petit smack sur la joue, le bout de ses seins qui me frôle.

Aïe, et moi qui pensait être discret, elle sait tout. :P

Je me précipite donc vers sa chambre et revient dans le salon avec le petit emballage dans la main. Avec un air un peu abruti je me rend bien compte avec le temps. Entre temps elle a ouvert le clic-clac, et elle m'attend à genou sur le lit. A peine arrivait à sa hauteur, la voilà qui me saisie par le sexe et qui le dirige doucement vers sa bouche. Ma première fellation, et en plus de ça, effectué par ma marraine, je suis au paradis, elle me dit "laisse toi faire, je te guiderai"

Me voilà regardant, ma marraine alternant les mouvements de masturbation et les longues sussions sur mon chibre tendu à bloc, je n'en peux plus je vais exploser, je veux lui dire mais je n'en ai pas le temps, me voilà qui explose dans sa bouche, je suis effondré, qu'elle première expérience, à peine commencé, déjà fini me dis-je.

Mais non, elle me regarde avec un grand sourire, tout en finissant de recueillir les dernières gouttes qui perlent de mon gland, et me dit, "Ne t'inquiète pas ce n'ai pas grave ça arrive vient plutôt ici, c'est à ton tour de me faire un peu de bien"

Sur ceux elle s'allonge et ouvre en grand ses cuisses, elle me prend le visage et le dirige doucement vers sa poitrine, que je me met à téter comme je l'avais vu faire dans les films. "Doucement, mets y plus de tendresse, suis mon doigt il te dira où aller."

Je m'y reprend en léchant le pourtour de ses mamelons, et à la vue de ses tétons qui se dressent de plus en plus, et au petit soupir que j'entant je me dis que je dois être sur la bonne voie. Puis petit à petit, elle commence à appuyer sur ma tête et à me diriger vers son mont de vénus. Elle me dit d'y aller tout doucement, tout d'abord en donnant de petit coup de langue afin de bien faire gonfler son clitoris, puis petit à petit, elle guide mes doigts vers son entre et y introduit un doigt. L'odeur de sa mouille me surprend au début, puis son gout m'enivre. J'en veux plus, je commence à devenir de plus en plus entreprenant, ma langue se fait exploratrice, quel délice.

Là d'un mouvement brusque , elle me retourne et m'enfile le préservatif, avec une adresse hallucinante, et elle vient s'empaler sur mon sexe gonflé au maximum. Elle commence de légère rotation du bassin, et je sens le plaisir monter en elle, comme en moi, je continue de gonfler en elle, elle m'ordonne de rester tranquille, de la laisser faire, je suis son sexe toy vivant, je n'en reviens pas. Elle se déchaine, en donnant de grand coup de rein qui la font monter jusqu'à la limite de mon gland, juste assez pour que je reste en elle.

Au moment ou je sens le plaisir être à son maximum, elle se met à hurler de bonheur, et moi je me réveille les draps trempés de ma semence, l'esprit complètement embrumé, je me rend compte que j'ai rêvé de tout ça, du moins à partir de la fin de la séance d'essayage, et oui une fois qu'elle avait enfilé son short elle m'avait dit au revoir et était parti se couchée.

J'espère que cette histoire vous aura plus. Bisous à toutes et à tous. Et au plaisir de vous lire.

Partager ce message


Lien à poster

Ha ha ha, j'adore la chute, c'est si bien raconté qu'on en serait presque aussi déçu que toi ;]

oui je confirme......bien écrit en tout cas....

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour vos premières appréciations, j'espère réussir à vous emmener toujours aussi aussi loin la prochaine fois.

Partager ce message


Lien à poster

Bonjour,

Pas mal la chute!! je vous souhaite de bon rêve.

@+

;)

Partager ce message


Lien à poster

Très chouette chute. Beau rêve. Parfois le rêve n'est pas loin de la réalité... il suffit d'un petit coup de pouce.

Partager ce message


Lien à poster

Ralala ce que les rêves peuvent être frustrant

Beau récit

Partager ce message


Lien à poster

Beau rêve qui doit être frustrant aussi. Bien raconté en tout cas !

Partager ce message


Lien à poster

Quel rêve terriblement excitant que je ne peut m’empêcher de m'imaginer avec ma marraine.

Comme dis plus haut dommage que sa ne soit qu'un rêve.

Partager ce message


Lien à poster

Superbe histoire ! La chute un peu brutale cependant. Ta façon de décrire ta marraine me fait penser à une amie à mes parents avec qui j'entretenait presque la même relation. Et avec qui je me suis souvent imaginé plus (et elle aussi je pense) !

En tous cas bravo, dommage que tu n'ai pas tenté ta chance après ce rêve. :lal:

Partager ce message


Lien à poster

D'un côté, il vaut mieux que ça ne soit qu'un rêve. Imaginez les relations avec la marraine par la suite. Ça serait... bizarre... Et peu de gens ferraient l'éducation sexuelle de leur filleul.

Mais c'est bien racontée et la chute est bien amenée.

Partager ce message


Lien à poster

Mdr, :wink:

Je ne m'attendais pas du tout à la fin !!!!!! J'imagine bien la difficulté de voir sa marraine s'essayer de nouveaux vêtements devant toi et de devoir ensuite la laisser aller seule au lit !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Guest nev69

La chute est magistrale :oops: Je pense qu'on fait tous des rêves dans ce genre, et on est tous aussi déçus de se réveiller ^^

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.