Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

dirtyemily

Aurélie et les jumeaux

Recommended Posts

Je tente quelque chose de nouveau pour moi, la fiction.

Pas certaine d'être très à l'aise, alors soyez indulgents.

Mon récit va sans doute être un peu long et donc n plusieurs parties, désolée pour l'attente entre chaque partie ;)

Comme chaque jour je prends mon café à la terrasse du bar en bas de chez moi.

J’ai mes habitudes, et en ce matin d’été, le soleil vient effleurer la peau de mes jambes jusqu’au ras de ma petite jupe violette.

J’attends impatiente qu’il atteigne mon débardeur blanc pour sentir sa chaleur sur mes bras nus, et quand il viendra sur mon visage je mettrais mes lunettes de soleil qui me servent pour l’instant de serre-tête.

Je regarde les passants tout en dégustant mon café, j’adore ça, je suis une vilaine voyeuse. La terrasse est quasi vide, il est encore tôt et je m’amuse à observer les gens courir pour leur travail sur tous les trottoirs de la ville.

Gino, le patron du bar vient me demander si j‘ai besoin d’autre chose. Un second café, un homme ? Il a toujours une blague à dire, il me drague chaque matin en bon italien qu’il est :P

Deux hommes accrochent leur Vélib’ à la borne devant moi. Plutôt mignons, de bonne allure, je n’arrive pas à détacher mon regard de leurs visages.

Ils sont jumeaux. Non, je n’ai pris aucun alcool ce matin, juste un café et pourtant je vois double.

J’ai toujours été fasciné par la gémellité. Les conneries qu’ont doit pourvoir faire, les abus que l’ont peut se permettre, les supercheries qu’ont peut tenter.

Peuvent-ils être interchangeables ? Se sont-ils fait passer pour l’un ou l’autre auprès de personnes, mêmes très proches ? Ont-ils déjà couché avec la copine de l’autre ?

Je sais, j’ai le cerveau qui tourne très vite et dérape souvent sur des questions existentielles uniquement focalisées sur le cul :P

Plus je les regarde, et plus ils se demandent pourquoi je les fixe comme ça.

L’un d’eux jette un clin d’œil à l’autre, et sourit avec malice.

Ils s’approchent de moi. Comme une conne je baisse les yeux.

- Il est bon le café ici mademoiselle ? me lance l’un des 2 frères.

- Pardon ? Euh oui, très bon.

- Ça vous dérange si on s’installe en face de vous ? Je vois que vous avez remarqué une particularité chez nous.

- Ah bon, laquelle ?

- Nous sommes jumeaux, me dit l’autre frère.

- Pas possible ?! Dingue !! J’avais pas fait gaffe.

Et on part tous les 3 à rire.

Ils s’assoient, commandent leur café, on parle du soleil et de Gino le patron qu’ils trouvent plutôt sympa.

Très vite j’embarque la conversation sur leur visage. Je leur demande même s’ils participent à des congrès de jumeaux et s’ils ont déjà croisé les frères Bogdanoff. D’ailleurs de quelle planète viennent-ils avec leurs têtes d’ET ces 2 là ? Bien sûr la seule question qui me taquine c’est de savoir s’ils l’ont fait.

Quoi ? Mais coucher avec la copine de l’autre, évidemment. Quand j’ai une curiosité sexuelle dans la tête, impossible de l’en détacher.

Après quelques regards complices entre eux, ils m’avouent que non, même des jumeaux sont différents, il y a des signes qui ne trompent pas. Leurs nanas respectives découvriraient la supercherie au premier baiser.

J’insiste. Je suis certaine qu’ils embrassent et font l’amour pareil. Ok, là j’abuse d’être aussi directe, mais l’excitation me désinhibe à la vitesse d’un avion de chasse en plein vol.

Ils me proposent de m’embrasser à tour de rôle et de comparer. J’éclate de rire pour faire ma mijaurée, mais leur idée me lance gravement des chatouillis dans le ventre :P

L’un se penche vers moi, et sans hésitation je vais vers lui. Il m’embrasse pleinement, sa langue tourne agilement dans ma bouche, ses lèvres goûtent les miennes. Trop, trop bon.

Le second m’embrasse également. Un baiser viril et franc, aussi bon que son frère.

- Je sais pas si vous embrassez pareil, mais en tout cas, vous embrassez divinement bien. Dis-je en passant ma langue sur les lèvres.

- Alors ? dit un frangin.

- Pour moi, c’est identique. Mais en même temps, on se connaît à peine. Dis-je en souriant.

- Un autre test ? me propose frangin numéro 1

- Du style ? je répond à peine étonnée.

- Les mains. Dit frangin numéro 2.

Bon ça y est, ma culotte commence à être trempée avec leurs sous-entendus malhonnêtes ^^

La main du premier se pose sur ma cuisse droite, la main du second sur ma cuisse gauche.

Tous deux caressent mes jambes sous la table. Caresses exquises, douces et électrisantes.

Je ferme les yeux pour apprécier et lâche un cri quasi silencieux lorsqu’une main vient se faufiler sous ma jupe et atteint l’intérieur de ma cuisse.

- Tu as la peau très douce, me dit frangin number one.

Ah oui, arrivés à cette étape, pourquoi se vouvoyer.

- Et encore plus, vers le haut de tes cuisses, dit l’autre.

Mes cuisses s’entrouvrent, sans que je le veuille consciemment. Leurs doigts doivent détecter l’humidité de ma culotte.

- Quel est ton verdict ?

Qu’est-ce que je réponds à ça ? J’ose aller franchement ? Qu’il me faut autre chose que des mains pour vraiment me prononcer ?

Ça se fait pas trop. Du moins pas après 5 minutes de conversation.

- Impossible de trancher, vous êtes trop identiques dans vos gestes, leur dis-je.

Chacun m’attrape une main et la place sur leurs entrejambes respectifs.

- Je crois que le dernier test te décidera.

Mes mains sentent deux bosses, dures et palpitantes. Ces deux mignons bandent comme des eunuques de harem juste avant la castration.

- Je détecte au toucher une nette ressemblance. Mais je peux me tromper, pas facile comme ça de se faire un avis. Vous savez quoi, vous allez rire, mon appartement se trouve juste au-dessus du bar. C’est rigolo ça ? Et en plus, j’ai un mètre de couturière chez moi. On mesure, on sera fixé.

Ça vous branche de servir la science ?

- Si c’est pour une cause scientifique, on est toujours partant pour servir de cobayes...

Bientôt la suite, je sais où je vais mais j'ai pas encore écris hi hi !

Partager ce message


Lien à poster

Oula il fait soudainement très chaud!!!

Vite la suite!! ;)

Partager ce message


Lien à poster

Et bien pour une première tentative , je te félicite :P car ton récit commence très bien et on a envie de connaîtrel'épisode avec le mètre à ruban ;) Qui n'a pas fantasmé sur des jumeaux (enfin des jumelles dans mon cas :P ) ? J'ai hâte de lire la suite.

Partager ce message


Lien à poster
Guest coquine24

alors on attend doublement... ;) la suite .....

déjà très excitant ...

Partager ce message


Lien à poster

Un début de fiction très bien raconté... Je confirme... tu es aussi bonne pour l'écriture d'expérience ou de fiction ;)

Félicitation... En attendant la suite!! :P

Partager ce message


Lien à poster

Tient donc, c'est moi ou la température vient de grimper en flèche.

En tout cas pour un essai, c'est très très prometteur, ne t'arrête pas en aussi bon chemin. Oups excusez moi divine Emily pour ce tutoiement qui m'a échappé, mais à vous lire on a l'impression de vous connaitre depuis si longtemps.

Alors la suite, la suite ..........

;):P:P:P :D

Partager ce message


Lien à poster

C'est très gentil à vous tous.

Bon, je vous livre une mini suite, écrite lors de ma pause. Pour le reste faudra attendre demain. Sorry.

On quitte Gino qui n’en croit pas ses yeux de notre manège. Le pauvre, faudra que je l’embrasse demain pour me faire pardonner de lui avoir crée une telle bosse sous son tablier.

Dans mon studio au 2e étage, je cherche mon mètre de couturière pendant qu’ils s’installent dans le canapé. Je reviens vers eux et les trouvent avec les pantalons baissés aux chevilles, leurs membres sortant déjà de leurs boxers, droits et fiers de se prêter à mon petit jeu des comparaisons.

Je m’agenouille devant eux et mesure en tenant leurs sexes en parfaite érection à la base. 16,5 cm pour le premier, 16,8 pour le second. J’avais raison, c’est presque identique.

Mes doigts caressent doucement la queue la moins grande.

- Mais peut-être n’est-elle pas à son maximum. Dis-je avec aplomb.

Effectivement, la bite palpite dans la paume de ma main et donne l’impression d’être plus dure. Je décide alors de prendre les 2 engins dans mes mains.

- Pour moi, c’est maintenant la même que l’autre.

Je reprends mon mètre et constate que ces deux beaux spécimens sont de taille similaires. Ils ont mêmes gagné un peu à force de les avoir en main. Aurais-je un pouvoir magique pour augmenter le volume des choses ? ;)

Je m’efforce de branler délicatement ces deux pics d’amour. Je vois les visages des propriétaires faire les mêmes mimiques sous mes caresses. Trop drôle.

Ma bouche enveloppe ensuite le gland turgescent de frangin n°1, puis goûte le second.

C’est la première fois que j’ai 2 sexes en main et en bouche, et je pense ne pas les lâcher de sitôt.

Les jumeaux ne disent rien et se laissent faire, appréciant me voir aller et venir d’une verge à l’autre. C’est dommage que mes mains soient si occupées, car je brûle de vérifier ce qui me titille si délicieusement dans la culotte, maintenant trempée telle une serpillère.

Je me relève et retire ma jupe devant leurs regards envieux. Je la lance sur le visage du frère de droite. Je retire ma culotte et l’envoie au visage du frère de gauche.

Je caresse ma chatte parfaitement épilée et leur montre mes lèvres gonflées d’excitation qui pointent hors de leur petite cachette. J’enlève mon haut, mes seins lourds retombent et mes tétons sont déjà douloureusement excités.

Toujours debout face à eux, j’écarte les jambes, posent mes mains sur les hanches et attends qu’ils se déshabillent à leur tour.

Ce qu’ils font particulièrement vite.

- Vous avez déjà baisé ensemble avec une femme ? Ça, c’est une autre question qui me démangeait aussi.

- Oui, mais il y a quelques années déjà.

- On va vérifier si vous n’avez pas perdu la main (façon de parler). Restez assis, c’est moi qui choisis mon premier étalon !

Pouf, pouf, ça sera toi qui me prendras, mais si la reine la pute ne veut pas, ça sera plutôt toi, à condition que tu lui mettes deux doigts !

Bon, le choix est fait, je grimpe sur frangin n°2, attrape sa verge sous mon bassin, la pose à l’entrée de ma vulve. Je caresse mes lèvres avec son gland humide, titille mon clito et tout de suite, mille picotements me parcourent le corps. Une fois dans l’axe, j’attrape ses épaules et viens m’empaler directement sur sa queue.

Je ne peux m’empêcher de l’embrasser à pleine bouche pendant que mon bassin exécute sa danse d’amour le long de ce membre épais.

Frangin n°1 se met à genoux sur le canapé et me présente sa queue devant la bouche. Je l’avale sans aucun commentaire, et elle vient s’enfoncer au fond de ma gorge. Il caresse mes seins pendant que le suce. Le second frère me malaxe les fesses pendant qu’il me ravage le vagin.

Quel pied mes enfants, j’avoue ressentir de nouvelles sensations dont je n’avais pas encore conscience. M’occuper de deux hommes, et apprécier deux sexes en même temps me rend parfaitement vicieuse.

Merci :P

Partager ce message


Lien à poster

Je crois que c'est pas juste Gino que tu laisses avec une bosse :P ;)

Partager ce message


Lien à poster

Trop forte Emily, je me régale!!!!

Non seulement c'est torride, mais en plus raconté avec humour et légèreté. On sent l'envie de s'amuser derrière ton récit!!!

Ca donne envie de s'amuser aussi!!

Vivement la suite.

Partager ce message


Lien à poster

Merci je suis ravie :P;)

Allez, une petite suite, pas la toute fin, ça sera pour demain.

Je me tourne pour qu’il me prenne allongée sur le dos. La verge du premier est au-dessus de mon visage, je l’attrape et l’engouffre à nouveau dans ma bouche. Mes seins ballotent sous les coups de reins du second.

Ma main libre caresse les fesses du beau mâle au-dessus de moi. Splendides fesses, fermes et douces, on aimerait s’asseoir dessus à toute heure de la journée.

Je sens l’excitation montée très vite chez mon amant n°1, devenant brutal dans ses gestes, et dans ses râles. Difficile pour moi de garder le sexe de son jumeau en bouche. La cavalcade sexuelle est intense et j’agrippe les cuisses au-dessus de moi pour tendre mon corps vers l’assaut enfiévré de ce matador à banderille.

Je souffle, je souffre, je crie et demande encore plus.

Changeons de partenaire, je veux tester étalon n°2.

À quatre pattes sur le canapé, il vient placer sa queue à l’entrée de ma caverne humide. Mes doigts ne peuvent oublier mon clitoris qui en a bien besoin. Il est très sensible et je tire la langue de plaisir en le frottant. Le premier frère en profite pour poser sa verge sur ma langue qui lèche son gland appétissant. Il me tient les cheveux alors que son frangin m’agrippe par les hanches pour entrer en moi en position levrette. Ils se calent sur la même cadence et mes mouvements d’avant en arrière coïncident aux allers et venues de leurs sexes dans mes 2 trous.

J’ai l’impression d’être au centre d’une machine à deux pistons.

Pourvu que la machine s’emballe :P

Mes sensations sont violentes, franches et si délicieuses qu’elles me font crier. J’en lâche le sexe de ma bouche et me redresse pour me tenir à la taille de mon amant en face de moi. Je l’enlace, il m’attrape les seins, son sexe est contre mon nombril. Je suis dressée et pratiquement à genoux alors que je saute sous l’impulsion virile du frangin derrière moi continuant à me visiter le vagin de sa queue divine.

L’un se colle contre mes seins, l’autre contre mon dos, je ne peux pas bouger. L’un m’embrasse fiévreusement en m’agrippant le visage, l’autre excite un téton d’une main et mon clito de ses doigts.

Je n’ai qu’à me laisser porter par leurs désirs, leurs pulsions et leur violence.

Au bout de 10 minutes de ce rythme, je défaille.

Je suis rouge cramoisi, ma sueur colle à la leur.

Le jumeau devant moi s’allonge sous mon corps en glissant ses jambes entre les miennes et sous celles de son frère. Son double retire subitement son membre. Dans mon dos, deux bras viennent m’attraper par la taille m’aidant à m’asseoir sur le ventre de ce diablotin glissé sous moi.

Pas besoin de mots, je saisi ce qu’il veut faire, et saisi également sa bite pour venir la placer entre mes cuisses. Seule surprise de ma part, c’est de sentir cette queue voulant s’immiscer dans mon petit trou. L’excitation m’a heureusement dilatée, mais j’aimerais bien qu’il y aille en douceur.

Inutile de le prévenir, il sait ce qu’il fait, et avec délicatesse, il entre en moi lentement. Je râle, mais certainement de bonheur.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Tendre émoi

Mmmh, superbe on s'imagine bien, toujours tres bien écrit Emily !

Vivement la chute !

Partager ce message


Lien à poster

Merci beaucoup :P

Allez, fin de ce récit (pas trop long j'espère). J'ai pris énormément de plaisir à écrire cette nouveauté pour moi.

Bise.

Il se cale parfaitement dans l’axe et pénètre mon anus du long de sa verge. Son frère se penche vers moi, suçote mes tétons, pendant qu’il glisse deux doigts dans ma chatte dégoulinante. Je frissonne en sentant mes deux orifices ainsi envahis. Je lui dis tendrement de venir lui aussi me prendre.

Son sexe droit écarte mes lèvres épaisses et s’enfonce d’un coup.

Bordel que c’est bon. Je suis la tranche de saumon dans ce sandwich sexuel, et ma place me plaît plutôt bien.

« Mangez-moi toute crue, dévorez-moi à pleines dents, dégustez-moi pendant des heures » me dis-je subitement, mais n’osant pas le leur gueuler de peur de les perturber dans leur démentiel appétit.

Ça fait mal, mais ça fait aussi tellement de bien que je gémis de plaisir. Mes cris les excitent et ces deux énormes queues (ah si, je les sens très volumineuses dans mes deux orifices :P ) me dévastent.

Je pense qu’ils ont déjà fait ça, les petits menteurs, car ils ont automatiquement trouvé un rythme pour éviter de se gêner l’un et l’autre.

Une image folle émerge de mon cerveau malade : ont-ils un troisième frère pour venir me prendre la bouche pendant ce temps ?

Et oui, j’ai de sales pensées pendant que je subis leurs féroces assauts.

Sales et terriblement cochonnes :P

Je sens monter en moi depuis de longues minutes, une chaleur envahissante et enveloppante. Puis soudain un ras de marée atteint mon ventre, je vais jouir dans la prochaine seconde. Mon anus me fait souffrir, il faut qu’ils jouissent également, je ne vais pas pouvoir me retenir plus longuement.

Boum, tout explose. Mon ventre, mon cul, ma tête, et aussi les vitres de mon appartement, car je gueule furieusement mon orgasme.

Frangin n°1 se retire de ma chatte et m’arrose de son sperme ma petite chatte épilée, alors que je subis encore les sursauts de mon bassin provoqués par ma jouissance répétée. Ou alors, je me goure totalement puisque frangin n°2 n’est toujours pas sorti de mon anus, et s’évertue de le détruire une bonne fois pour toutes.

Je n’en peux plus, je crie, j’ai mal et je lui dis de jouir très vite, car je commence à souffrir. J’ai à peine terminé ma phrase qu’il se retire à son tour et je vois son gland éjaculer entre mes jambes tout ce qu’il peut vider. Je baigne dans du foutre de jumeaux, exactement identique, quoique je m’avance un peu, je ne les ai pas goûtés ;)

Il faut bien un bon quart d’heure pour nous remettre de ces acrobaties.

Je me lève du canapé, les frères sont allongés sur les côtés. Je vais sous la douche pour me nettoyer et également pour reprendre mes esprits. Je marche vers la salle de bains en titubant un peu. Mon cul me fait un peu mal, mais ça va passer, il en a l’habitude.

J’espère qu’à mon retour, les jumeaux seront toujours là. J’ai envie de redescendre avec eux chez Gino pour voir la tête qu’il fera en scrutant les paillettes de luxure au fond de mes yeux.

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Que dire....

Je me sens humide tout à coup, je crois et j'en suis même sur que ce soir, je vais penser à ton récit en me faisant beaucoup de bien.

J'adore le mélange humour et sexe, trop bon ;)

Partager ce message


Lien à poster

Tous simplement magnifique.

Mais je crois qu'il n'y a pas que Gino qu'il faudra embrasser pour s'excuser de la bosse laissée sous le tablier.

Comment on fait maintenant avec toutes ces images en tête pour se reconcentrer. Ca va être dur. :D

:D:D:D:D:D:D:D:D:D:D:D :D

Partager ce message


Lien à poster

tres belle ecriture et bien raconté en fait... bravo, j'en connais une qui si elle lit cela, elle va encore ma tanner... :D:D :D

Partager ce message


Lien à poster

Merveilleux équilibre entre récit, sexe et humour...

Texte(s) vraiment excellents!!

FELICITATION! :D

Partager ce message


Lien à poster

Vous êtes adorables :D

Ça motive pour en écrire d'autres.

Mais je pense qu'une petite confession avant pourrait faire son apparition :D

:D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

:D :D:D

J'ai attendu la fin pour commenter. J'adore, vraiment.

C'est très bien écrit, jamais vulgaire, terriblement sensuel, et surtout, bourré d'humour.

Une belle réussite, bravo encore Emi :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

Heu, tu vas me faire rougir... :D

Je peux avoir une photo dédicacée? :D:D

:D Emi :D

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.