Aller au contenu
Invité Yayé

j'ai pas le fantasme de la blouse blanche, mais...

Messages recommandés

Invité Yayé

cette histoire aura bientôt 22 ans.

de retour d'un stage d'été à l'université de mayence, je devais me faire opérer à la suite d'un vilain accident de sport.

durant ce mois en allemagne, j'avais vu ma fiancée un seul soir et ça c'était mal passé, trop impatients que nous étions, sans doute. elle à sec et moi en berne.

me voici donc revenu en belgique pour une semaine à l'hosto, quelques jours après mon retour et déjà certain de louper les fiestas de la rentrée à la fac. c'est bon pour le moral, non?

opération hyperdouloureuse à la cheville qui me fait boîter encore aujourd'hui, la jambe meurtrie et posée dans une "gouttière" pour qu'elle ne touche pas le lit, antidouleurs, toute la panoplie.

dans cette grisaille, une infirmière originaire de la région germanophone de belgique. quelques minutes chaque jour, on se parlait allemand, ça me laissait sur la lancée du stage. le soir, elle me massait le dos à l'huile camphrée. ça rafraîchissait, c'était bon. je pouvais l'appeler la nuit pour bavarder un peu.

puis un soir elle n'est pas venue et le lendemain non plus.

je ne l'ai revue que le surlendemain, au service du matin. elle a ouvert les rideaux de la chambre en m'apportant mon petit déjeuner. mes amis, quel spectacle en contre-jouren cette fin août ensoleillée! cette femme d'environ 40 ans avait un dos parfait!

vint le moment de la toilette et j'étais immobilisé. mon émotion à la vue de son cul mal dissimulé sous sa culotte de dentelle était difficile à cacher. je la vois encore avec sa petite bassine d'eau tiède et je l'entends me dire: "eh bien! c'est le matin ou c'est moi qui vous fait cet effet-là?". je ne pus m'empêcher de rougir. elle vit dans mes yeux que ce n'était pas le matin qui causait mon délicieux toument.

elle me lava et me sécha. je n'avais pas débandé et son regard n'avait pas quitté mon sexe, certes petit, mais vigoureux et râblé.

sans dire un mot, presque sans émotion, elle entama une longue et douce et délicieuse masturbation qui m'envoya aux portes du 7è ciel.

alors que j'allais exploser dans sa main, elle s'interrompit et me dit: "je t'ai entendu hier soir au téléphone, je sais que ta copine vient cet après-midi. je vais tout faire pour que vous ne soyiez pas dérangés. ton sperme sera pour celle que tu aimes."

ma belle arriva donc l'après-midi. trois semaines sans nous voir, nous étions fous de joie et je ne tardai pas à lui faire sentir ma "présence", rassuré par le fait que nul ne viendrait nous importuner.

il ne m'a pas fallu trois minutes pour jouir tant j'étais excité. à son regard, alors que j'étais dans sa bouche en train de jouir comme un fou, je vis qu'elle ne s'y attendait pas le moins du monde. elle recracha mon sperme avant de se lécher les doigts et de le goûter.

les amours n'ont qu'un temps, nos vies ont pris d'autres chemins. mais un soir nous nous sommes revus, comme ça par hasard, dans un resto. vraie accolade affectueuse au nom de notre jeunesse enfuie et ces mots glissés à mon oreille: "je n'ai jamais oublié ton goût".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité decibel

Pas mal ton histoire :oops::-D:-D

C'est vrai le fantasme de la blouse blanche :-D (ou verte ??? ... suivez mon regard !!! :-D ) , mais aussi pour les uniformes en général :-D c'est dingue :-D

Merci pour cette narration :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Anonymous

ça tombe bien parait qu'elles n'ont pas d'uniforme !! :oops:

bravo pour ton récit !! :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.