Aller au contenu

Messages recommandés

Elle était sûre d’elle, assoiffée de sexe et convaincue que son cul, ses seins et sa bouche la mèneraient loin. Et elle avait raison.

Quand nos chemins se sont croisés, j’étais jeune cadre et on m’avait attribué, pour la première fois, une assistante. Caroline. Elle était un peu plus âgée que moi. Plus expérimentée aussi et elle allait m’apprendre beaucoup de choses.

La première fois, cela c’est passé dans les archives. Peu avant la pose de midi. Elle ne parvenait pas à remettre la main sur un dossier que je lui avais demandé. Je m’énerve et arrive dans le local archives et me mets à examiner les rayonnages pour retrouver ce dossier égaré. Bien entendu, des papiers tombent et Caroline se baisse en même temps que moi pour les ramasser.

Grand classique. Nous voilà tous deux accroupis à ramasser ce que j’ai fait tomber. Elle se confond en excuses alors qu’elle n’y est pour rien dans la chute des ces papiers. Elle jure qu’elle saura se faire pardonner. N’en parlons plus.

Je grimpe sur un escabeau. Et alors que je suis en train de fouiller les étagères à la recherche de mon dossier, je sens une main se poser à l’intérieur de mes cuisses. Je me retourne, surpris. Caroline me sourit et me dit qu’elle ne voudrait surtout pas que je tombe.

C’est alors qu’en moins de temps qu’il faut pour le dire, et encore moins pour l’écrire, elle vient poser un baiser sur la braguette de mon pantalon. Puis, elle vient frotter son menton sur mon sexe charmé par autant de considération. « Je vous avais dit que je saurais me faire pardonner » me dit elle très sûr d’elle en ouvrant ma braguette.

A l’époque je portais beaucoup de ces caleçons américains et elle n’eu aucun mal à libérer mon sexe. Elle se mit à le caresser tout en me regardant dans les yeux. J’en étais bouche bée. Soyons francs. Puis, recouvrant mes esprits je lui dis « toi, t’es une vraie salope, hein. Je sens que je vais déguster avec toi, au propre comme au figuré ! ». J’ignorais encore à quel point cela allait être le cas.

Après m’avoir masturbé lentement, elle saliva sur mon sexe qui commençait à prendre de fort belles proportions puis, l’enfourna dans sa bouche accueillante. Y a pas à dire, elle savait y faire. Elle me suçait divinement pendant que je lui crassais les cheveux. Et l’idée que, malgré l’heure de table, quiconque risquait de nous surprendre ainsi ne faisait qu’augmenter mon excitation.

Je finis par descendre de mon escabeau et j’enlaçai Caroline pour l’embrasser à pleine bouche pendant que ma main droite parcourait ses cuisses et remontait le long du nylon qui gainait ses jambes bien faites. Je défis un à un les boutons de son chemiser blanc afin de découvrir sa poitrine généreuse de femme un peu forte mais tellement voluptueuse. Ses seins, une fois libérés du joli soutien qui les enserrait, étaient lourds, charnus et je les embrassai avec plaisir. Ma main gauche caressant ses seins et ma main droite découvrant ses cuisses, elle était tout à moi. Je n’avais jamais été partisan des relations sexuelles au boulot, mais là, j’allais être servi.

Après s’être laissée caressée en embrassée, elle me rappela que c’était à elle de ses faire pardonner et que le but n’était pas que je la fasse jouir mais bien de me faire jouir. Elle s’agenouilla alors devant moi pour me masturber, puis m’avaler à nouveau. Mes testicules roulaient sous sa langue, j’avais l’impression qu’elle avait envie de les gober. Elle déposa à nouveau sa salive son mon gland violacée pour y jouer et y faire glisser ses lèvres. Sous les coups de sa langue manifestement experte, je sentais que j’allais bientôt exploser. De mes mains j’exerçai alors une pression sur sa tête pour qu’elle enfourne ma verge dans sa bouche. Elle comprit parfaitement le signal et se mis à me pomper fermement. J’explosai rapidement dans sa bouche si accueillante. Elle prit bien soin de me nettoyer le sexe, comme une bonne cochonne qu’elle était. « J’adore le goût de ton sperme » me déclara-t-elle avant de poursuivre « et en plus, c’est plein de vitamines. Je serai en forme cet après-midi ». Elle se releva, se rhabilla en me regardant à nouveau droit dans les yeux.

- Ca ta plu ?

- Beaucoup, lui répondis-je. Mais les bas-culottes, je trouve que c’est une faute de goût.

- Alors je vais encore perdre beaucoup de dossiers et je vais te sucer jusqu’à ce tu m’appartiennes. En attendant, voilà ton dossier me dit-elle en me tendant une chemise verte qu’elle avait derrière elle. Pour les bas, maintenant que je connais tes goûts, je te promets que la prochaine fois ce sera guêpière et porte-jarretelles

Puis, elle se retourna et m’envoya un « Bon appétit, Monsieur le Conseiller ».

Je la voyais là et n’en revenais pas. Je venais de me faire superbement sucer par cette femme qui s’en allait à présent comme si de rien n’était. Je n’oublierai jamais sa silhouette, sa jupe grise et son chemisier cintré. Elle allait faire de moi son tremplin professionnel, elle savait qu’elle me tenait et qu’à l’avenir, j’aurais bien du mal à lui refuser ce qu’elle souhaitait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

alors bien ....rien a dire splendide recit un regal...mais si je peut me permettre...a quand le prochain? :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dès que j'en ai l'occasion, je m'y remets. J'ai deux troix histoires à raconter rein qu'au sujet de Caroline. Promis, je te tiens au courant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:oops:

bravo ! hummmmmmm !

Tu pourrais participer au concours, non ?

http://www.forum-intime.com/confession_intime/forum40.php

:oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité davegahan

simplement parfait...

en effet, à quand la prochaine histoire....

et pourquoi ça n'arrive qu'aux autres ???? :oops:

en ce qui me concerne, je n'ai pas d'assistante aussi "ouverte"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

très bien raconté... quelles belle histoire...

classique comme tu dis, mais tellement chaud et...hmmmm... :-D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelle chance de tomber sur une femme sexy... qui était probablement en manque!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur Forum-Intime.com, vous acceptez l'utilisation de cookies ainsi que nos Conditions d’utilisation.