Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Rain

Poésie Masturbatoire

Recommended Posts

Elle :

La main entre les cuisses, ses doigts s’agitent.

Les yeux fermés, elle rêve et s’excite.

Elle est ligotée à une chaise, les yeux bandés,

De beaux mâles l’entourent, ils veulent la baiser.

Elle ne voit que leur corps ! Pas de visages !

Et elle sent qu’elle ne sera pas très sage !

Des bras, des mains tripotent ses seins

Mais c’est de verges dont elle a faim.

Elle veut les voir au garde à vous !

Fières et aptes à pénétrer ses trous !

Des bouches, des langues goûtent son corps

La main entre les cuisses, elle se tord.

Vits dressés, ils désirent la pénétrer.

Et ligotée, elle ne peut qu’accepter !

Un premier sexe fourre son orifice buccal,

Tandis qu’un autre la prend par le vaginal !

Les mains entre les cuisses, elle se touche et se caresse,

Et imagine un sexe planté au fond de ses fesses.

Tout le monde s’excite et la prend sans retenue,

Et de ses cuisses ruissèlent de délicieux jus.

Un homme se penche et suce son con,

Sa langue lèche et remonte au fion.

Les mains entre les cuisses, elle halète et se plie

Tous la dévorent des yeux. Elle jouit, elle crie.

Lui :

La main sur la hampe monte et redescend,

A quatre pattes, elles se trémoussent un instant.

Bouches grandes ouvertes, elles miment des fellations,

Dans son harem, il est le centre de toutes les attentions !

Adulé par une cohorte de filles peu farouches,

Qui prennent du plaisir à jouer de la bouche.

En voilà deux qui se gouinent, se caressent,

Elles se frottent et se touchent les fesses.

Brunes et blondes, affamées, s’occupent de sa bite

Le sexe turgescent, excité, il se branle plus vite

Leur langue rose se promène le long de sa queue

Et, hagard, il les observe, voyant grandir son nœud.

Sa main coulisse sur son phallus,

Et il se voit léchant un anus !

La salope écarte des mains ses parties charnues,

Afin qu’il puisse mieux reluquer son cul !

Elles le sucent en même temps ou à tour de rôle,

Pendant que sa langue sur la pastille se colle.

Il est doué dans ses fantasmes !

Et chacune jouit, prise de spasmes !

Sa main change de rythme et presse son gland,

Et sur leur visage lubrique, il se répand.

Sa main s’immobilisera sur le méat,

Quand entre ses doigts il éjaculera.

Partager ce message


Lien à poster

:welcome: j aime beaucoup ton styl !!!

je peux que dire encore...

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.