Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

xbibix

Des retrouvailles

Recommended Posts

C'était le début de l'été, et voilà deux mois que j'étais célibataire. J'avais laissé mon premier copain 2 mois auparavant parce que je ne ressentais plus rien pour lui autant émotivement que sexuellement. Un jour, alors que je naviguait sur un site de réseau social (je ne citerai pas le nom) je retrouve un ami d'enfance et là les souvenirs commencent à revenir.

Ce garçon avec qui j'ai joué au docteur...avec qui j'ai eu ma premiere amitié, et mon premier baiser à 6 ans (je sais c'est très tôt mais on jouait a faire semblant). Je me suis demandé ce qu'il était devenu. Je lui ai envoyé un message et aussitôt il me répondit avec excitation. Il voulait tout de suite me revoir. Je n'était pas certaine d'être prête à le voir, c'était beaucoup de souvenirs...mais je me dis..pourquoi... pas je n'ai rien de mieux à faire.

Je le reconnu tout de suite de loin dans sa camionnette, dans le stationnement où on devait se rejoindre. Il me dit de monter. On aurait dit qu'on ne s'était jamais quitté, comme si on se voyait tous les jours. On était très à l'aise. On parlais de nos souvenirs tout en se promenant dans notre vieux quartier. Je me demandais s'il se rappelait toutes ces choses gênantes qu'on a pu faire...

Puis il se stationne sur le bord de l'eau, dans l'obscurité et s'allume une cigarette. Il me regarde dans les yeux et me dis ; "C'est avec toi que j'ai joué au docteur!" Je senti la gêne monter...puis il prend ma main et la regarde ; "Tu as toujours ces belles petites mains, mais tu es plus belle". À ce moment je vis dans son regard quelque chose d'étrange...étrange parce qu'il avait une copine et qu'il la ventait depuis au moins une heure. Mais cette envie avec laquelle il me regardais...

Il me dit qu'il avait envie de faire quelque chose, puis me fit un calin. Je me dis un calin ca va nous sommes amis. Mais comme je me déprend de son étreinte, il me retient, puis je ne sais pas comment mais nos levres se retrouvent et on reste là à s'embrasser. Jamais je n'aurais cru qu'il embrassait mieux que tous les autres gars que j'avais connu. Je me reculai en lui disant que ce n'était pas bien, moi qui a toujours été fidele, je me mettais à sa place.

Mais il s'installa sur la banquette arrière et me dis qu'il avait besoin de place. Il me fit signe de le rejoindre. À partir de ce moment je laissai les choses aller, en ne me souciant de rien. J'étais assise sur lui, face à lui, et on continuait à s'embrasser langoureusement. Il me demanda si j'étais chatouilleuse et glissa ses mains dans mon chandail. Je sentais la chaleur qui montait au moindre de ses gestes. Il caressais mes seins, les chatouillais. Ils étaient juste devant son visage. J'enlevai mon chandail et il détacha le reste. Puis ce fit son tour d'enlever le sien. Il me plaqua sur le dos et commenca a détacher mon jean serré...il caressait ma chatte a travers mon string, j'adore la sensation. Ma main était aussi dans son jean, sur son sexe dur et brulant.

Il ne contenait plus son excitation et se laissait aller, moi je me laissais faire. J'étais toute nue. Sa tête glissa jusque entre mes jambes, sa langue commencait a manger ma chatte. La sensation était trop bonne...sa langue tournoyait dans mon sexe qui commencait a devenir humide jusqua ce quil puiss y enfoncer un doigt. Il me donnait de plus en plus envie. Il approcha sa queue toute dure pres de mon visage et je la pris et mis ma langue sur son gland, puis juste en dessous, et le mis completement dans ma bouche pour faire des vas-et-viens. J'entendais ses jouissements, ce qui m'excitait encore plus, car j'adore entendre un homme jouir.

Puis soudain il se mis sur moi et me pénétra d'un seul coup sec, assez pour me faire mal. Plus il continuait et plus je commencais à aimer ca. Je sentais nos sexes chauds et humides s'entrelacer....

C'est ainsi que se passèrent nos retrouvailles d'enfance, ni vu ni connu.

J'espère que mon histoire vous a plû malgré sa longueur, et si vous vous posez la questions c'est arrivé pour vrai :pardon:

Partager ce message


Lien à poster

Quelles retrouvailles!!!

Mes amis d'enfance sont tous très loin, dommage :pardon:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Ra la la ... mon seul ami d'enfance qu'il me reste c'est ma peluche fétiche .. vais pas faire grand chose avec !!

Bien raconté tout bien comme il faut (d'autant plus excitant qd on peut mettre au moins un corps sur cette histoire) :langue:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.