Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

abcdef_abcdef

Une soirée ennuyeuse ? Pas certain...

Recommended Posts

Je me demande déjà pourquoi je t'ai accompagnée à cette soirée, je m'ennuie, je ne connais personne, mais tu y tenais afin de ne pas y être seule.

Je te regarde, nous nous connaissons depuis 2 ans maintenant, mais finalement très superficiellement, le travail nous rapproche plus que le reste. Tu as déjà repoussé mes avances, mais la dernière fois, nos lèvres se sont légèrement collées, l'alcool aidant et nous avions dormi assez près l'un de l'autre, épuisés après une longue journée de travail puis de discussions.

Je pense à toi de plus en plus ces derniers temps, tu es célibataire, moi aussi. Et, chose rare, tu m'as avoué récemment te sentir seule, ne pas aimer manger seule et dormir seule... Hier, je me suis masturbé en pensant à toi, et j'imaginais que tu pouvais faire la même chose.

Plusieurs hommes te regardent, et plus particulièrement tes fesses, tu es belle, tu es bandante, cela me pousse à en faire autant, mon esprit imagine ton corps nu, présenté à mon regard. Tu te retournes avec ton verre à la main et me fait signe de venir.

Je te glisse à l'oreille "Encore 5 minutes et on y va". Et surprise, tu me dis "D'accord, ils parlent seulement boulot, j'en ai marre, j'ai envie de parler d'autre chose".

Tu fais quelques bises d'au revoir, je salue de la main quelques vagues connaissances visuelles... Enfin, tu me rejoins. Il est 22h30.

"Maintenant on peut boire un verre chez moi ou chez toi". Tu me réponds "Oui" sans hésiter, et dis "chez moi, c'est plus près".

Il pleut légèrement, on n'a pas de parapluie donc on accélère le pas. On arrive en bas de ton immeuble mouillés mais sans plus.

Arrivés chez toi, on s'affale sur ton canapé et tu me proposes du rhum ou de la vodka. Je te propose un petit jeu : on alterne les boissons. Tu acceptes, mais avec des petits verres.

Nous parlons tous les deux de notre solitude morale mais aussi physique. Je te demande si tu as repensé à cette nuit côte à côte, mais sans nous toucher, je te dis y penser très souvent.

C'est toi qui prend ma main dans la tienne.

Je t'embrasse alors et libère ma main pour passer sous ta jupe. Je l'enlève et j'arrache les boutons de ta chemise, je suis trop excité, tu dégraffes ton soutien gorge. Je descends et pose ma langue surta culotte, je la lèche, la couvre de salive, puis l'enlève.

Tu es là, ouverte, prête à jouir. Je prends ton doigt et l'insère dans ton trou. Je te demande de te doigter.

J'aime te regarder. Puis je te demande de t'arrêter et je viens glisser ma langue sur ton bouton, doucement puis fortement. J'introduis un puis deux doigts en toi, tu vas jouir, je le sens, j'enfonce un troisième doigt et tu pars. Ta mouille se répand sur mes doigts que je te donne à lécher. Tu me dis aimer la mouille et avoir eu une relation avec une fille une fois. Cette révélation m'excite encore si c'était possible.

Je bande énormément. Je n'ai qu'une envie, te pénétrer. Je te le dis et tu me dis que tu veux que je te baise pendant des heures, que j'utilise toutes tes capotes et que je te fasse venir toute la nuit.

A peine nu et la capote mise, je me place derrière toi, tu te tiens au canapé, puis sur le mur, et je m'enfonce en toi très lentement, je me retiens, et d'un seul coup je pénètre violemment et tu cries plus fort que lors de ta jouissance précédente. Je dois aller lentement pour ne pas jouir tout de suite. Tu me dis de ralentir et d'utiliser mes mains. Je te caresse et malaxe toutes les parties du corps que mes mains peuvent rencontrer.

Mon excitation est très légèrement retombée, alors je te prends plus fort et plus vite. Tu mouilles comme jamais je n'ai vu une femme mouiller. Tu étouffes un "vas-y" et jouis à nouveau. Ta mouille coule le long de tes jambes, par terre, je me retire et te demande de me sucer sans m'avaler, je veux m'étaler sur tes seins.

Ton manque de pratique récente ne se fait pas ressentir, tu suces divinement, avales longuement, donnes beaucoup de salive, et surtout place de petits coups de langue exquis. Mon sexe, qui était déjà mouillé, va bientôt exploser. Je te demande de te retirer et de t'allonger. Je me fais jouir devant toi et mon sperme se retrouve sur ton corps.

Ta gourmandise te fait te redresser pour lécher mon dernier jet. Mon sperme coule sur ton corps. Tu me dis aimer autant le sperme que la mouille et ramasse consciencieusement la semence pour l'avaler... de la main gauche... ta main droite ayant rejoint ton anus puis rapidement l'orifice de tous tes bonheurs, tu te doigtes à nouveau, devant moi, tu es littérallement trempée et en redemande.

Je suis crevé et devant moi, je te vois venir à nouveau. Ton corps est comme électrisé, et pourtant cette troisième jouissance est la moins forte.

Je viens embrasser ta chatte en feu puis ta langue, non moins chaude. Tu m'attires à nouveau sur toi et je lèche ton corps ou nos deux semences se sont mêlées. Mon membre se redresse et je te demande alors une fellation complète.

La fellation la plus longue de ma vie jusqu'à venir dans ta bouche en quelques petits jets, mais dans uen extase profonde. Tu resteras de longs instants ta bouche sur mon sexe, avant de te coller à moi.

Collés l'un à l'autre, bougeant uniquement les mains pendant quelques minutes, je m'introduirais à nouveau dans ton intimité et nous prendrons le chemin de ton lit où tu crieras à nouveau ton bonheur, nos doigts mélangés en ton intérieur en ébullition.

Malgré la fatigue, trop d'excitation nous a fait mal dormir. Je t'ai réveillé en caresse, nous avons brièvement esquissé un 69 avant que je te pénètre à nouveau... Le jour se levait. Je suis venu et resté longuement en toi. Notre douche fut un régal pendant lequel tu m'appris te donner du plaisir tous les jours, parfois plusieurs fois d'affilée, surtout sous la douche. J'ai tant découverrt de toi en quelques heures...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vive les soirées ennuyeuses :twisted: Bravo pour ton récit très chaud :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

quand l'ennuie apparait ne le laisser pas vous envahir; combattez-le il y a toujours des solutions pour le tuer. Encore bravo pour ton récit. Là on ne s'est pas ennuyer! :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

J'aime bien l'ennui quand il rime autant avec plaisir :oops:

En tout cas super récit :oops:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D OUAAAAH!!! :D

des soirées ennuyeuses comme ça on en rêverait!...et compliments...QUELLE FORME!!! t'avais mangé quoi à ton pt'i dèj dis-donc? :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest decibel

J'avais râté cette histoire, moi !!! :P

Merci de le l'avoir fait découvrir :bbl::wink::wink::wink:

Très chaud :P et raconté comme un scénario de film ... on s'y croirait :wink::P :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

Très excitant ! J'aime ta façon de raconter ! :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca pour une soirée !!! C'est une nuit entière de plaisir que tu nous a fait partager !! :wink:

Merci et :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.