Aller au contenu

Rencontres coquines

Guest thijos

Ah si j'étais un homme .....

Recommended Posts

Guest thijos

Je serais capitaine .....

J'ai écrit ce petit récit cet après midi, comme un fantasme à assouvir ... un élan du coeur, à ma façon :fessee:

Soyez indulgent ! je n'ai pas écrit depuis un certain temps .... je réapprend à respirer !

Une femme, de loin, attire mon regard par sa façon de marcher, un certain déhanchement, ce qu'il faut, et qui révèle une grâce

Je me rapproche ....

J'aime sa tenue vestimentaire ! Mon regard part de ses chaussures et remonte jusqu'à son minois et ses cheveux en m'imaginant y plonger mes dix doigts ...

Je me rapproche ....

Mon regard regarde son regard si profond et je suis ébloui par ses yeux, ses pupilles, ses cils, je pénètre en elle ..... il est un livre ouvert Il me fait fondre . Sa voix est douce. Elle a un coeur gros comme ça me dis-je ! Elle saura m'aimer tel que je suis, je le pressens.... Je suis mal à l'aise, je suis timide devant cette femme. Elle me trouble et le suis envers moi-même.

Je lui plais ... A ce stade, je révasse

Je me rapproche ....

je suis tactile. Nous parlons de tout et de rien, nous rions ... ce qui me permet de mettre ma main sur son bras et constate l'apparition de cette chair qui réagit à mon toucher .... Nous nous asseyons à la table du café du village, sur la terrasse ensoleillé ! Elle croise ses jambes avec légèreté, d'une féminité qui me fait frémir ..... d'envie d'y poser ma main, comme ça ... Je la regarde sourire, son beau sourire .... tout sur son visage me parle ... Je vois qu'elle me dévisage .... Je lui plais ! Je lui propose de lui apporter une boisson ... Elle acquiesce, en penchant son visage charmeur, un petit clin d'oeil ! Mes jambes flagellent ... vais je pouvoir lui rapporter les boissons sans trébucher du bonheur que je vis ..

Je m' éloigne ..... vers le bar, l'esprit embué de désir ... le coeur battant .. Je la regarde de coin ! Quelle est belle cette femme...Je n'ai plus le contrôle sur mon phallus qui s'éveille.

J'ai envie d'elle, de la toucher, de la caresser, de sentir son odeur enivrante, de la prendre, de la voir se cambrer de désir pour moi ...

Je reviens vers elle...troublé par ma réaction physique et physiologique face à cet évènement si soudain ....

Elle me regarde marcher, venir à elle, me dévisage de la tête au pied et je vois son sourire en coin ! Elle a deviné ..Coquine en plus ! Que du bonheur ..

Nous plaisantons et, profitant d'un éclat de rire, je pose ma main sur cette jambe ambrée. Elle me fixe ... Je rougis ! Nous nous comprenons ... le Temps s'est arrêté. Elle me lance une bouée. Pressée, elle a un rendez-vous d'affaire !

Nous nous levons donc, je chausse mes lunettes de soleil, et en profite pour plonger un dernier regard sur ce décolleté qui laisse entrevoir la forme de ses seins, les pointes dardées .... je suis transit d'envie d'elle !

C'est elle ... je suis excité, mon corps et mon esprit se délitent.

"Dégage" !!!! Timidité, mon ennemi ....

Courageux d'Artagnan apparaît et en quelques mots, je lui dis avoir passé un magnifique moment avec elle ... Elle est charmée ! Je vois qu'elle attends. Elle se mordille le coin de la lèvre ! J'aime ses expressions, ses muscles du visage qui vous parlent sans dire un mot et je devine donc qu'elle veuille m'entendre dire : je voudrais vous revoir ....

Je m'exécute .. "Je voudrais bien vous revoir !" Je vois la lumière qui scintille dans la prunelle de ces yeux qui m’envoûtent...Elle est chamane ! Elle va me rendre dingue. Elle va dire oui ...

"Avec plaisir" me dit-elle ! Je suis transporté d'émoi .... Elle me tend un billet, me tutoie et me dit : tu peux m'appeler à ce numéro ce soir à 20h.

Mes mains sont moites ... je ne peux pas lui serrer la main dans cette état de fébrilité !

Je lui dis : on peut s'embrasser alors.

On s'approche ....

Notre main sur notre bras respectif, nos lèvres sur nos joues .... ce petit kiss n'ont jamais eu le goût de déjà vu. L' effluve de son parfum m'enivre ... je vais défaillir.

Nous nous sourions, elle prend son sac à bandoulière... Elle me fait un signe de la main et je lui dit, tout confiant:

-A ce soir !

-Oui, j'attends ton appel! me répondit-elle

Elle s'éloigne.... Le creux de ses reins de déesse quand elle marche ... sa manière de jeter sa main dans ses cheveux ... je frissonne.

Elle se retourne une seule fois vers moi, un sourire qui me dit : j'ai envie de toi.....

Moi aussi, j'ai envie de toi....

Je désire ton âme et ton corps ...

En 3 mots : Je t' aime

Partager ce message


Lien à poster

Hé bien :fessee:

Je n'avais jamais lu tes récits,mais je trouve que tu as une très belle plume,l'ami!

J'attends la suite,bien sur^^

Partager ce message


Lien à poster
Guest thijos

Hé bien :fessee:

Je n'avais jamais lu tes récits,mais je trouve que tu as une très belle plume,l'ami!

J'attends la suite,bien sur^^

Merci poto :fessee:

oui , il y aura une suite ..... j'ai de la suite dans les idées hein :fessee:

Partager ce message


Lien à poster

:fessee: Magnifique, Thijos!!!! :fessee:

Et Nag a raison! Pourquoi pas une tite suite? Ta plume nous enchante, beau capitaine! :fessee:

Partager ce message


Lien à poster
Guest thijos

:P Magnifique, Thijos!!!! :fessee:

Et Nag a raison! Pourquoi pas une tite suite? Ta plume nous enchante, beau capitaine! :fessee:

:D:fessee::D:-D

merci joliette ! Je suis heureux tu sais ...

Partager ce message


Lien à poster
Guest thijos

La suite ...

20 heures

apprêté comme il se doit pour cet évènement tant attendu, sur le palier de son appartement, une bouffée de chaleur m’envahit …. Cependant, d’ Artagnan m’habite.

La porte s’ouvre et je vois une étoile, celle du Nord qui vous guide, âmes perdues éperdument amoureuses…. Elle est ceinte d’une robe légère de couleur rouge sang que seule sa chevelure brune vient jouer de contraste. Deux bretelles fines la retiennent de tomber à terre. Des escarpins chics enserrent ses pieds d’une extrême sensualité visuelle. Une rivière d’argent encercle ce cou gracile. Il tombe lourdement sur sa poitrine, libérée de tout carcan….. Je vois ses seins poindre timidement. Ses hanches, ces courbes sont bien latines !

Je sors de mon brouillard…

Elle m’invite à entrer. Je lui offre sept fleurs de lys blancs (mes préférés). Elle est touchée, les sent et vient me faire une bise …. Je me sens bien ! Elle me fait visiter son habitat … ses goûts sont les miens. Aucune lumière zénithale… que des lampes, des bougies qui exhalent un parfum à la fois doux et démoniaque. Un feu de buches crépite, Sinead o’Conor l’accompagne de sa voix suave. Ambiance des plus harmonieuse qui échauffe mes sens…

Assis sur ce canapé, face à l’âtre, nous palabrons, verre de champagne à la main. Les minutes s’égrainent d’histoires de nos passés … nous nous esclaffons. Nous en sommes à notre troisième verre !

Je ne peux quitter ses lèvres pulpeuses du regard. Elles brillent comme ces yeux …Je pose mon verre et approche ma main de sa joue qui s’y love, son visage inclinée telle une madone.

Je me penche vers elle ….

Mes lèvres s’attachent aux siennes, nos bouches ne font plus qu’une….Nos goûts, nos salives sur nos langues s’entremêlent dans un fougueux tourbillon d’envie. Ses mains prennent mon visage fougueux de désir d’elle.

D’ Artagnan se réveille …

Nos bouches emprisonnées …. maintenant, nous glissons du canapé sur ce tapis épais.

Elle m’invite à me lever toujours habillé… Agenouillée, elle vient caresser mes cuisses de son visage d’ange et ses mains les caresser par l’arrière … J’écoute nos respirations augmenter d’intensité. Elle m’existe…. Elle me subjugue !

Elle s’approche de mon sexe gonflé sous cette braguette … Elle sent mon excitation. Elle sent mon odeur d’homme en rut … je sens son envie de moi.

Je la regarde me défaire la ceinture, défaire ce bouton puis descendre cette braguette ! D’un coup sec, elle baisse mon futal, boxer compris …. Ce geste me …..

Je me retrouve la queue congestionnée froler ses lèvres ensanglantée d’un rouge vif. Rouge je vois… Le bout de sa langue vient chatouiller mon méat béat ! Elle prend mon sexe en main et pourlèche ma couronne. Nous devenons sauvages. Je dénoue ses bretelles et ses seins se dévoilent … Ses tétons m’appellent ! Mais elle ne lâche pas ma queue …. Elle a faim. Elle lèche mes bourses fraîchement rasée. Elle gobe divinement bien. L’une puis l’autre et ainsi de suite …. Puis sa bouche se fait vagin, ce tunnel douillet, mouillé …. Je m’y enfonce.

Sa langue joue avec mon gland …. Elle mène la danse à sa guise. Elle la sort, la regarde, puis la reprend en bouche. Elle aime ma bite comme mon âme ? je suis en extase….

Sa main soulève sa robe, elle se caresse l’intérieur des cuisses puis atteint sa motte … Tout en me suçant, me léchant les couilles, elle se caresse. Ses mouvements je les vois … Elle est divine. Son plaisir guide son mouvement de tête sur mon membre veineux. La cadence en devient infernale…. Je veux inverser les rôles, sentir son excitation, un désir olfactif, linguale…. Manger son intimité

Je lui prends énergiquement sa tête de mes deux mains, la regarde fixement…. Elle comprend. Elle tombe en arrière, ne quitte pas mes yeux, les pieds bien à plat sur le tapis, jambes écartées, robe relevée, elle se caresse … ! Je suis son amant gynéco…

Je suis fou d’elle…

Je me dessape sur cette musique envoutante, lui tournant le dos. Elle voir mon dos en premier puis mon cul … je sais qu’elle l’aime, qu’elle voudrait bien les empoigner mes fesses… mais non pas tout de suite ! Je veux la faire languir, la faire souffrir, la faire jouir de cette attente…

Elle me dit retourne toi et viens … Met toi à quatre pattes et viens jusqu’à moi, entre mes cuisses qui brulent d’envie de sentir la chaleur de toi et de ta langue divine !

Je m’exécute ….

Pris d’une folie passagère, la sentant chienne et moi chien, je prends une paire de ciseaux et découpai cette robe de bas en haut, telle une petite main de haute couture.

Son corps, à demi convulsé sous la caresse de sa main et la vue de mon vit bandé, se présente sous mes yeux. A genoux entre ses jambes écartées, je me penche … mes mains empoignant ses fesses fermement, ma langue vient rejoindre son doigt. Elle gémit que je la suive ….

Non ! je lèche autour de ce sexe gonflé, trempé. Elle n’en peux plus …. Elle m’en veut, mais ça l’excite de plus en plus. Regardant cette chatte affriolante, je n’en peux plus moi-même.

Je viens caliner son clitoris dardé avec ma langue…. Elle tangue.

Mes doigts prennent le relais de ma langue et celle-ci se retrouve à laper ses lèvres …. Je bois sa trempe bestialement, mes deux mains lui massant ses seins et lui pinçant ses tétons. Je ne suis plus moi-même et me laisse emporter par ma fougue insatiable de sexe, d’elle.

Qu’elle danse bien sous mes caresses ….

Bon une suite peut-être :wink:

Partager ce message


Lien à poster

:wink: Sensuel, envoutant, troublant, superbement écrit!!! :???:

Sinon, j'ai bien ri au passage de la découpe de la robe! Vandaaaaale!!!! :???:

je veux bien une suite!! :???:

Partager ce message


Lien à poster

Alors là, Capitaine, chapeau !

Je découvre les talents de ta plume pour nous conter cette histoire... cachottier !

"Quel est ce petit Mousquetaire?

Si savant en l’art militaire

?Et plus encore en l’art de plaire ??

L’énigme n’est pas malaisé :?

C’est l’Amour, sans autre mystère,?

Qui, pour divertir Mars, s’est ainsi déguisé."

Je ne me souviens plus si d'Artagnan était Capitaine, mais dans mon souvenir il maniait bien l'épée, et comme lui, à n'en point douter : "Sans remords dans le passé, confiant dans le présent et plein d’espérance dans l’avenir, il se coucha et s’endormit du sommeil du brave."

en écho à ton texte et à ta vidéo du jour...

xNXTh4A4uS0

:wink::???: :???:

Partager ce message


Lien à poster

ah vraiment bien surtout l'ajustement du texte belle présentation

pas mal mon tit loup!

Partager ce message


Lien à poster
Guest isabella16000

ouais j ai adorée

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.