Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

didierot13

brume

Recommended Posts

Brume avait décidé de vivre un de ses nombreux phantasmes, pourquoi se priver de dit-elle! Peu d’homme voudrait avouer qu’ils ont un tel phantasme.

Son amant ne demandait pas mieux que de partager avec elle tous ses phantasmes et il faut avouer qu’il avait toujours eu ce désir lui aussi de faire cette nouvelle expérience, mais il savait que sa femme lui refuserait ce phantasme.

Avec Brume il pouvait se permettre la liberté de vivre autre chose. Sa femme certes était chaude, mais limité dans les phantasmes, contrairement à Brume.

Brume arrivait à la chambre d’hôtel habillé très sexy, elle avait pris soin de prendre un long bain parfumé à la vanille, pris le temps de se maquiller, elle avait opté pour une petite robe moulante noir, avec des souliers à talons aiguilles, ses sous-vêtements étaient de couleurs rouges, un soutient gorge qui mettait en valeur ses seins généreux et son string qui donnait envie de caresser ses fesses rondes et dures.

Elle frappa deux coups à la porte et entra, son amant était là assis sur le canapé avec à ses coté un autre homme, il faut avouer que d’un premier coup d’œil il lui plut beaucoup. Brume avait la sensualité tellement développé que d’un premier coup d’œil elle pouvait savoir s’ils étaient de bons amants où pas et là elle savait que ces deux hommes ne la décevraient pas.

Son amant lui servit un verre en prenant soin de lui caresser la taille au passage et il fit les présentations. Après avoir discuter un moment de chose et d’autre, elle savait qu’elle devait faire les premiers pas, elle s’avançait près du canapé et debout devant ces deux hommes elle défit ses cheveux de feu pour les laisser tomber librement, puis elle se mit à caresser ses seins.

Il n’en fallait pas plus pour que les deux hommes se lèvent, son amant se mit derrière elle et commençait à lui embrasser le cou, pendant que son compagnon lui embrassait la bouche en toute gourmandise, Brume sentait déjà son sang circuler plus vite en elle, son ventre devenir plus chaud.

Son amant avec lenteur lui faisait glisser la fermeture se sa robe en lui embrassant le dos de sa bouche et ses mains, tout comme son ami qui lui descendait sa bouche en appétit sur son corps brûlant d’envie en faisant glisser sa robe à ses pieds. Les deux arrivaient en même temps à genoux devant Brume dénudé de sa robe et Brume ouvrit ses jambes pour laisser aux deux hommes venir découvrir sa chaleur.

Son amant lui glissait un doigt en elle, c’était trempé, chaud, l’autre écartait son string un peu pour lui permettre de venir poser sa langue sur ce sexe alléchant, Brume s’accrocha aux cheveux de cet homme pour ne pas verser tellement elle se sentit défaillir de plaisir.

Pendant qu’elle se faisait lécher son amant lui insérait un deuxième doigt pour qu’elle sente bien en elle son envie de la prendre intensément, il lui caressait les fesses de son autre main et la regardait se faire lécher par cet autre homme et cela l’excitait. Les deux hommes voulaient la faire jouir une première fois de cette manière, en gardant ses doigts bien en elle son amant se levait pour venir prendre ses seins avec sa bouche. Il dégageait ses seins de son soutient gorge et les prit avec avidité dans sa bouche.

Les seins de Brume durcirent encore plus, l’excitation de regarder se faire prendre ainsi lui mettait le corps en feu.

Avec les doigts de son amant en elle et la langue experte de son deuxième amant sur son sexe Brume sentait couler entre ses jambes sa fièvre de désir, elle s’accrocha de plus en plus aux cheveux de celui qui la léchait goulûment, sentir en elle les doigts, une bouche sur ses seins et sentir cette langue sur sa chatte chaude n’en prit pas plus pour la faire jouir intensément dans des soupirs saccadés.

Le volcan de son ventre était réveillé maintenant.

Tous les trois étaient debout à s’enlacés en embrassant Brume, elle se mit à genoux devant eux, les deux avaient leur sexe dressé et dur, elle en prit un avec sa bouche et l’autre de ses mains, elle les caressait tous les deux avec douceur et avec appétit pour soulager sa faim, mais sa faim devenait un peu plus grande, elle allait de un à l’autre avec sa bouche et ses mains, puis quand elle suçait le sexe de l’autre son amant lui prenait les cheveux pour qu’elle le prenne encore plus de sa bouche, ça l’excitait de la voir prendre un autre sexe dans sa bouche. Il savait qu’elle reviendrait vers sa queue avec plus d’appétit.

Brume aimait prendre un homme de sa bouche, elle le faisait comme si elle faisait l’amour de son corps, en prenant plaisir à les savourer. Puis de les regarder dans les yeux tour à tour pendant qu’elle les suçait enflammait son désir et le volcan dans son ventre.

Ne voulant pas les faire jouir les deux avec sa bouche sans les avoir sentit dans son ventre, Brume

se détachait d’eux avec peine.

Elle s’étendait au sol en invitant l’un des deux à venir se glisser en elle, son amant lui voulait la regarder se faire prendre.

À genoux devant elle, il la prit par les hanches pour venir se glisser en elle, il sentait sa queue pénétrer dans un lieu chaud inondé de lave chaude, il allait tout au fond d’elle, Brume jouait de ses hanches pour prendre cette queue dur en elle, sa bouche réclamait le sexe dur de son amant.

Il vit sans peine lui présenter son membre durcit, elle le prit avec sa bouche chaude pour le faire glisser au même rythme qu’elle sentait cette queue s’enfoncer en elle.

Des frissons de plaisir la parcouraient sur l’entier de son corps de voir son amant prendre plaisir de la voir se faire prendre par un autre, cela lui donnait l’envie d’être plus gourmande.

Brume se mit à se caresser et caressait le sexe qui ressortait d’elle pour lui procurer d’autres plaisirs, avant qu’il revienne en elle avec douceur et insistance d’aller tout au fond de ce puit chaud.

Elle aimait pouvoir se laisser aller à ses envies du moment et elle se dégageait pour venir murmurer à son amant de se coucher, sans hésiter elle vit offrir sa chatte avec l’envie de jouir dans la bouche de son amant avant qu’il vienne la prendre, elle bougeait son sexe sur cette langue mouillé en insistant aux endroits qui lui procurait beaucoup de plaisir.

L’autre compris qu’elle le voulait dans sa bouche, sa queue gonflé de plaisir, s’engouffrait très, très lentement dans sa bouche, elle le caressait avec infiniment de douceur de va et vient. Il avait de la peine à se retenir, Brume le savait, alors elle relâchait une peu pour attendre le bon moment de le faire jouir dans sa bouche.

Si la bouche de son amant avait toujours été gourmande d’elle, elle l’était davantage à se moment précis ou il sentait que Brume voulait jouir en même tant qu’elle ferait jouir cette queue dans sa bouche. Sur le point d’éclater Brume suçait le sexe de manière à se qu’il n’ait pas d’autre choix que d’éclater dans sa bouche et dès qu’elle ressentie la queue de son amant se gonfler pour se laisser aller à la jouissance Brume resserrait les jambes et c’est en gémissant de plaisir de sentir qu’elle inondait la bouche de son amant tout en buvant la sève d’un autre.

Son amant voulait entendre se plaindre de ses gémissements encore et pouvoir jouir dans le volcan de son ventre.

Brume accrochait ses jambes à son cou pour s’offrir à lui, il s’insérait dans ce tunnel vers le volcan de son ventre, il savait que Brume jouirait de nouveau sous les coups de sa queue, son deuxième amant excité de les regarder caressait les seins de Brume de ses mains et de sa bouche.

N’en pouvant plus elle jouit de nouveau de toutes ses caresses.

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.