Aller au contenu

Rencontres coquines

alben

Maria à 3.....

Recommended Posts

A ce moment, là de ma relation avec Maria, j'avais décidé de quitter ma copine... Cela avait été douloureux pour elle comme pour moi. Ma culpabilité de l'avoir trompé me rongeait, je ne le lui avais pas dit pour ne pas amplifier sa souffrance, mais si, sexuellement, notre relation avait été un échec fatale, je ne me l'explique toujours pas aujourd'hui, j'avais quand même été tres amoureux d'elle. Je compensais donc cette sorte de déprime bien connu, post rupture, par une activité sexuelle débordante, entre autre avec Maria qui elle, continuait à tromper son mec sans aucune retenue.. Avec moi, mais pas que...

Elle l'avait évoqué un soir, sur l'oreiller.. Je lui avais demandé si son mec ne se doutait de rien pour nous deux, elle m'avait en toute innocence répondu que, vu son activité cérébrale quasi inexistante, il lui suffisait de lui donner ce qu'il voulait d'elle, c'est à dire son cul, pour qu'il ne se pose pas plus de question et continue de croire qu'elle lui était acquise.. Pourquoi restait-elle avec lui? Parce que ça faisait longtemps, parce qu'il avait toujours été son homme, parce que sa famille le connaissait, enfin, pour tout un tas de mauvaises raisons, elle en avait conscience.. Et elle osa m'avouer que je n'étais pas le premier avec lequel elle le trompais.. elle avait aussi un autre amant... En ce moment ? Oui...

Un autre mec en plus de moi et de son mec... Jaloux, oui j'étais jaloux.. Pas de son régulier, on méprise toujours le cocu de l'histoire.. Mais de l'autre, oui.. Qui étais-ce? Un ami d'enfance, un italien... Maria aussi est italienne... Elle le voit souvent? de temps en temps.. Elle voudrait me le présenter d'ailleurs, il parait qu'on se ressemble... On s'était endormis la dessus..

Deux jours plus tard, en début de soirée, Maria m'appelle, elle veut passer.. Bien que son aveu m'ait un peu refroidit, le simple fait d'entendre sa voix me met en transe.. Et j'ai envie d'elle, comment fait-elle pour provoquer ça chez moi... ( son cul, certes... mais pas que.. ) On sonne, j'entend des rires, j'ouvre, elle est là, accompagnée..

-Je te présente Fabio, mon amant.. Fabio, je te présente Alben, mon amant...

et elle éclate de rire... Moi je suis comme foudroyé. Suis-je tombé amoureux d'elle au point de me sentir aussi jaloux? J'éloigne cette idée de ma tête. Je sors d'une histoire d'amour, je ne fais que baiser, il n'y a pas d'amour la dedans, juste l'envie d'être celui qui la fait jouir.. C'est pourtant elle qui décide de tout, y compris de comment et de quand elle se fait jouir.. Et c'est bien ça qui m'excite... Ils entrent, Fabio me regarde en souriant. Effectivement, on se ressemble un peu.. Jusqu'où, je ne sais pas encore... Il semble amusé par la situation. Moi, pas encore. Il est beau, et se comporte avec Maria tres tendrement, même si je perçois bien que, comme avec moi, c'est elle qui a le dessus.. On boit un verre, on parle de nos vies, comme si de rien n'était, et c'est Maria qui met le feu aux poudres..

-Je me suis achetée un nouveau téléphone portable qui fait des photos (révolution à l'époque..) Et quand quelqu'un m'appelle, si j'ai une photo de lui, ça s'affiche pour me prévenir que c'est lui.. Faut que je vous prenne en photo..

et elle cherche dans son sac, en sort d'abord ostensiblement une grande boite de capote (une boite violette de 12..) et exhibe son nouveau téléphone. Fabio s'en rend compte et remarque :

- Et tu veux qu'on fasse quoi avec toutes ces capotes.?

Maria sourit avec un air de savoir très bien ce qu'elle fait et elle pointe alors son téléphone vers lui.

- Fais toi beau, séduis moi.. Et elle le prend en photo, lui se prête au jeu un peu à la manière d'un mannequin devant un appareil, je les regarde faire un peu circonspect, puis elle me vise et me dit d'en faire autant. Je m'exécute, plus provoquant, je fais mine d'ouvrir ma braguette. Mais c'était sans compter l'absence de limites de Maria qui insiste pour que je l'ouvre vraiment.

- Je connais déjà bien vos membres messieurs, présentez les vous pour que ce soit fait une fois pour toute... et c'est une excellente idée de photo pour que je sache qui est qui quand on m'appelle... et elle éclate de rire à nouveau.

Un peu ivre déjà, et surtout pris dans ma logique, je me dis que pour rester discrète vis à vis de son mec, il y a mieux comme photo.. A sa place, sous nos nom, j'aurai mis des photos de filles.. Et tout en me disant ça, je vois Mario ouvrir son jean, et sortir sa queue... Et quelle queue ! Large bien que molle, il la laisse pendre, se met debout et Maria le prend en photo, me la montre et me demande d'en faire autant. Je suis excité par la scène, mais j'ai peur d'être ridicule avec mon sexe normale.. Elle m'aide et défait le bouton de mon jean et sort elle même ma bite, en demi érection, qui a l'aire plus longue mais plus fine que celle de Fabio.. Je me laisse faire, toujours sous l'emprise de cette fille incroyable.. Elle prend sa photo, me la montre, puis la montre à Fabio, et elle éclate à nouveau de rire..

- Pas tres en forme les gars... montrez moi ça..

On est debout face à elle, à genou elle nous fixe toujours avec son téléphone, et tout en regardant sur son écran, elle passe sa main d'abord sur l'un, puis sur l'autre sexe, caresses subtiles ayant pour objectif atteint de nous rendre plus fier. Etrangement, l'impudeur de la situation m'excite. Je ne peux quitter du regard le sexe de Mario qui grandit et atteint une taille respectable, mais terriblement plus large que mon sexe.. Lui aussi regarde ma queue, et la main de Maria qui maintenant n'hésites pas à nous branler chacun notre tour de sa main libre, tout en nous complimentant et en continuant à prendre des photos.

Elle arrête la séance de shooting et vient s'assoir sur le canapé, on le rejoint de part et d'autre et elle nous montre ses clichés. C'est de mauvaise qualité, mais on voit tres clairement qui est qui et elle s'en félicite. Machinalement, je vois que Fabio a prit le relais sur son sexe et moi aussi. On est en train de se branler, assis sagement à coté de Maria qui regarde son téléphone, nous ayant tres bien vu faire, mais qui ne réagit pas. Elle se lève, pose son téléphone et nous regarde.. Elle met de la musique, et là, devant nos yeux ébahis de mec se branlant, elle commence à danser, sensuellement, courbant sa croupe divine, aguichant nos sens.. En la regardant faire, je sais déjà comment cela risque de finir... et ma jalousie première laisse place à une excitation sans borne..

En se contorsionnant, elle retire par la manche de son haut, son soutien gorge rose et elle se balance pour faire bouger ses seins. Fabio et moi ne la quittons pas des yeux, le premier, il retire son jean et son caleçon, laissant apparaître deux grosses couilles poilues qui à ma grande surprise lui donne un air encore plus virile.. Maria le regarde avec envie, je me déshabille aussi. Il hôte son t-shirt et découvre un torse poilue, le mien est imberbe.. Elle enlève ses chaussures en rythme, puis fait coulisser sa ceinture et déboutonne lentement chaque bouton de son jean stretch.. C'est insoutenablement long et délicieux. Maria se retourne, elle fait glisser son jean sur ses fesses, on voit son cul parfait prendre l'air, emprisonnant la ficelle rose assortit au soutien gorge de tout à l'heure. Elle laisse son jean serré juste sous ses fesses et en tournant la tête commence à le remuer de droite à gauche..

Ses yeux ne quittent pas nos queues qui ne cessent de grossir entre nos mains. Elle lance en italien une remarque à Fabio qui cesse ses caresses, lache sa verge et me lance un regard complice. Sans comprendre j'en fais autant. Il prend alors ma main qu'il met sur sa queue tout en prenant la mienne qu'il commence à branler. Hypnotiser par le cul de la belle et par le sexe énorme de son copain, je me laisse faire et en fait tout autant. Impression incroyable de branler un autre qui vous branle aussi bien... Stade encore plus puissant de plaisir préliminaire, Maria enlève son jean et son T shirt, et tout en dansant se caresse les seins, passe sa main sur son cul, sur son sexe moulé dans son string rose bonbon, et regarde avec attention ses deux mâles qui s'excitent maintenant mutuellement, que pour elle.

`

Elle se met à 4 pattes, toujours dans la danse, elle nous tourne le dos sans nous perde des yeux, tire sur la ficelle de son string et nous montre sa raie, cambrant encore sa croupe, on devine son sexe, luisant déjà de jus. Je dois ralentir la main de Fabio si je ne veux pas jouir. Lui aussi semble à bout. Sa queue lourde dans ma main est vraiment désirable, plus large et courte que moi, recouverte de peau épaisse, si je me laissais aller, j'aurais envie de plus... Maria a l'aire tres sérieuse pour une fois, elle ne dit rien... elle se caresse lentement, introduit un doigt dans sa fente, puis s'en enduit le cul. On sait maintenant tres bien tous les trois ce que la belle prépare, lorsque sans aucune gène, elle enfonce dans chaque trou, l'index et le majeure qu'elle remue en cercle pour mieux ouvrir ses chaires, en regardant nos membres immobiles chacun l'un dans la main de l'autre.

Partager ce message


Lien à poster

Maria s'approche de Fabio à 4 pattes et elle me prend des mains sa queue raide et musclées. Je la regarde faire, elle le suce, son string est à moitié baissé, elle est belle... Mais toujours lorsqu'elle suce, il faut qu'elle s'interrompe et comme avec moi, qu'elle parle.. Elle dit en italien encore un truc à Fabio qui, en me regardant, se penche sur ma queue. Elle attrape ma bite, commence à la branler infiniment lentement, et la tend à la bouche de son ami fébrile. Il ne va pas faire ça... si, il le fait.. et moi qui me laisse faire, et à quel point c'est bon, même si je sens sa barbe légère qui effleure mon ventre, sa succion est divine, mais que m'arrive-t-il? Je ne peux m'empecher de soupirer de joie et de caresser son dos.

Au bout d'un petit moment, Fabio se redresse , Maria en fait autant et, nous félicitant d'être de si beaux garçon, elle se tourne vers moi, prend mon sexe en bouche et m'invite à rendre tout le plaisir subtile que je viens de recevoir de la bouche de ce mec.. Je n'écoute pas la voix qui me dit que je dérape, et je fonce sur cette queue.... quelle impression étrange et divine à la fois de sucer une bite quand on a sois même été sucé souvent.. De faire les mêmes gestes que l'on aime se faire faire mais sur un membre identique, ou tout comme, au sien... Je leche son gland comme est en train de faire Maria sur ma queue, je suis tout ce qu'elle fait à la lettre, c'est divin, de sucer et de se faire sucer dans un seul et même geste, puis je prend le dessus, et le fais à présent comme j'ai toujours rêvé que l'on me le fasse un jour. Je retire la main de Maria et l'empoigne moi même, je masse les grosses couilles, je deviens ivre de sexe, Maria m'aspire divinement... Tous mes repères s'envolent et laissent place à de nouveaux plaisirs.. Je suis fou..

Mais c'est, comme toujours, Maria qui décide. Elle se met debout et enlève son string, qui reste un peu bloqué, enfoncé qu'il doit être dans sa fente humide. Fabio et moi sommes hagard sur le canapé mort. Elle s'approche de nous, debout entre nous deux, elle se tourne vers lui, pose une jambe sur le bord, et lui offre son sexe à butiner pendant que d'une main elle écarte ses fesses face à moi.

-A vous de me lecher, les garçons..

Et chacun s'approchant sur un versant de la belle, nos langues toutes tendues, nous flattons amplement l'orifice qu'elle nous offre, elle se cambre, et se frotte, nos visages se touchent sous elle, moi j'agrippe ses fesses et je l'ouvre plus fort, lui la doigte en suçant son bouton, elle gémit. Plus il aspire, plus elle ouvre son antre, de ses mains elle tiens chacune de nos têtes pour nous plaquer sur elle, ses souffles se font des cries lorsque mon doigt l'encule, et qu'à travers son cul je sens les doigts de l'autre, elle tire sur nos cheveux et nous la soutenons, pour qu'elle ne s'écroule pas lorsque l'on sent ses jambes flancher sous son plaisir. Elle hurle son orgasme à travers nos visages qui reçoivent son plaisir par tous les cotés.

Elle n'en a pas finit, nous la connaissons bien, elle nous tend deux capotes de son paquet tout neuf et elle ose le dire dans une formulation qui ne laisse aucun doute.

- Cela fait si longtemps que j'en ai envie.

Et joignant le geste à la parole, elle me prend par la main, m'oblige à me lever, puis s'assoit d'un seul coup sur le sexe de Fabio, directement elle crie, et s'agite sur lui. Un instant je les regarde, les trouvant magnifiques, elle semble radieuse sous les coups de boutoir qu'elle s'inflige en le baisant elle même de son bassin expert.

- Viens.. me dit-elle.. approche..

Et elle me prend en bouche pour une ultime pipe, excitée par le pieux qu'elle s'agite en elle, sa fellation est grande, toute excitée qu'elle est de se faire baiser alors même qu'elle suce... Mais je sais tout comme elle de quoi elle a envie, et en la voyant jouir d'une autre queue que moi, je délaisse à regret sa grande bouche, enfile ma capote et je me place derrière elle. Sentant mon gland tout contre l'entrée de son cul, elle se met à jouir de plus en plus chaudement, Maria a des orgasmes bruyants, tellement beau à voir, Fabio lui griffe les fesses, je suis pret à rentrer mais attend qu'elle finisse, elle remue son bassin pour finir sa jouissance en criant que c'est bon et qu'il faut que je vienne. Elle s'affale sur lui, Fabio lui ouvre l'antre et je m'enfonce lentement. On reste immobile, le plaisir est soudain.. c'est trop bon de sentir, à travers la paroi l'autre queue tout dure. Maria respire lentement, je la sens qui se relache, elle rit presque de pleures en nous disant que ça faisait longtemps qu'elle revait de le faire, mais qu'elle ne pensait pas que ce serait si fort...

-Allez-y doucement les garçons, faut que je m'habitue...

Je sens Fabio qui bouge, je le suis en inverse, plus il sort plus je rentre, Maria ferme les yeux et guide avec ses mots comme avec son bassin ce que nous devons faire.

- oui, comme ça, lentement.. oh... putain.... oui, voila.... oh lala... vous êtes gros... oui...encore, va plus loin, ... ohla.. oui...... continue, toi aussi...... oui, voila..... c'est comme ça.......

Nos queues glissent en cadences dans ses antres brulantes, peu à peu elles prennent le même rythme, le même sens, tantôt vide tantôt pleine, Maria gémit plus grave, et de ses fesses sublime, accélère la danse. Bientôt la pièce n'est plus qu'un crie bestiale de jouissance infinie, je perds un peu plus pied, je ne sais plus trop bien qui nous trois explose en premier, mais je sais que Maria, reine de toutes les reines, a eut le dernier mot. Assise entre nous deux, ensuite elle nous dira que le sexe est quand même ce qu'elle préfère sur terre, avant de nous taper l'un puis l'autre sur les fesses pour que l'on se rhabille et qu'on aille dîner.

Partager ce message


Lien à poster

oulalala....

il y en a qui chauffe dur ici...

c'est cru, terriblement excitant, et on y sent de la tendresse..

moi je dis que tu l'aimais cette Maria... pour en parler comme ça..

en tous cas bravo pour le fond comme pour la forme...

j'en suis toute.... chose.....

et ça me rappelle des souvenirs.....

bisoux

Béné

Partager ce message


Lien à poster
Invité

De plus en plus fan de ton ecriture, tes recits.....

C'est tellement bien ecrit..... :???:

je dirais juste Sacré Maria....

Partager ce message


Lien à poster

:???: ah non mais là..c'est vraiment.... Non franchement ya pas de mots..tu m'as mis dans tout mes états. Je dois voir mon copain tout à l'heure et déjà que je suis en manque mais ce soir grâce à ton récit je vais me faire plaisir au lit !!! en tout cas tes récits sont toujours aussi bien raconté !! félicitation et j'attends avec impatience de nouveaux récits de ta part

Partager ce message


Lien à poster

Oh ben dis donc.. J'en perds mes mots... :???:

Ca a du être tellement bon !

Un de mes fantasme...

Partager ce message


Lien à poster

J'ai adoré ton récit, c'est bien écrit, et très excitant... :???:

Partager ce message


Lien à poster

et peu d'hommes avoueront ce que tu dis ici...

que le plaisir peut -être partout, y compris avec le semblable sexuel..

ce n'est pas que mignon, c'est beau !

ah... l'amour entre hommes, l'amour entre femmes .. l'amour à tous...

Partager ce message


Lien à poster

oui, je ne sais pas si certains hommes ont essayés...

bon, je ne suis pas là pour faire du prosélytisme non plus..

et les filles ?

Partager ce message


Lien à poster

:furax:

Fantastique, je suis très très jalouse de cette Maria ! Quelle coquine ! Et c'est si bien écrit.

Aurélina

Partager ce message


Lien à poster

merci pour tous vos commentaires...

il y a d'autres anecdotes croustillantes avec Maria...

dois-je les raconter ?

Partager ce message


Lien à poster

c'est hyper bien raconté et hyper excitant !!!!

Partager ce message


Lien à poster

merci pour tous vos commentaires...

il y a d'autres anecdotes croustillantes avec Maria...

dois-je les raconter ?

Mais biensur que tu dois les raconter.

C'est tellement superbe

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

:aime2: :aime2: Belle narration, avec des sensations montant "crescendo" :clap::o:pardon: ... si ce n'est que - personnellement :wink: - je préfère plus de tendresse et moins de vulgarité sauvage, même si certaines personnes y trouvent un certain piment (je ne juge personne, à chacun ses goûts :o )

Partager ce message


Lien à poster

Bien écrit...

Partager ce message


Lien à poster

super histoire, j'aimerais que cela m'arrive avec ma copine. Encore faut il trouver le bon mec ...

Partager ce message


Lien à poster

Vraiment excitant cette histoire. Je me caresse depuis de longues minutes en lisant cette histoire mais je me retiens jusqu'à ce soir pour que ma femme puisse bien me sucer et enfin finir dans sa bouche !!' miam miam ça va être long !!!!

Partager ce message


Lien à poster

Ton récit est exceptionnel, très immersif et ultra excitant. Je l'ai même fait lire à ma douce et il l'a définitivement convaincue de tester cette expérience.

Au plaisir d'en lire d'autres de ta part.

Partager ce message


Lien à poster

merci pour tous vos commentaires...

il y a d'autres anecdotes croustillantes avec Maria...

dois-je les raconter ?

oui oui c'est même un devoir :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.