Aller au contenu

Rencontres coquines

Mina-Harker

Au ciné ^^

Recommended Posts

Voici les nouvelles aventures de Mina-Harker!

Bon, le ciné ... Un lieu limite classique mais qui fait toujours son petit effet! ^^

___________

Dix neuf heures quarante sept. Je repose mon pinceau et respire un grand coup. Calme-toi, Mina! Inspire, expire! Ce n'est qu'un gouaché ... Un gouaché de montre en or jaune! Une graaaaannnnnde surface d'or jaune! Je HAIS l'or jaune, que ce soit en vrai ou en peinture! En plus avec cette satanée nuance de vert! Grrrrrr!!! Mais où la prof d'arts appliqués a-t-elle été chercher un modèle pareil?

J'abandonne un moment mon gouaché sur mon bureau et me dirige vers la fenêtre. Je reste là un petit moment, j'essaie de penser à autre chose... Au prochain gouaché qu'on nous donnerait et qui, avec un peu de chance, n'aurait pas trop d'or jaune! (C'est beau de rêver!)

C'est alors que mon portable vibre sur mon bureau. Je m'en empare en m'efforçant de ne pas laisser mon regard traîner sur mon gouaché qui me fait des yeux méchants et un sourire sadique. Je souris. C'est un texto de mon homme. <<ça te dit un ciné, ma puce?>>

[...]

Vingt heures trente. Je retrouve Kim près du cinéma. Il m'accueille avec un de ces satanés sourires qui ont le don de me faire littéralement fondre! Mon petit chinois ... Si tu savais comme je t'aime! Il glisse son bras autour de ma taille et m'entraîner à l'intérieur du cinéma. Naturellement, il ne me laisse pas payer ma place et nous nous dirigeons vers la salle indiquée. A notre grande surprise, cette dernière est presque déserte! Juste quelques personnes disséminées ici et là. Kim m'entraîne dans un recoin un peu en retrait.

"-Je ne t'ai pas dérangé avec mon texto, tout à l'heure? Tu n'étais pas occupée?

-Si. Mais c'était sur un de ces foutus gouachés en arts appliqués, j'étais pas mécontente de l'abandonner un moment."

Kim rigole. Je lui ai déjà parlé je ne sais combien de fois de notre profs d'arts appliqués qui nous sort des sujets farfelus... Farfelus, mais indispensables pour l'examen, malheureusement. L'horlogerie, quel métier de con! Mais qu'est ce que je l'aime!

Un peu plus tard, les lumières s'éteignent et le film commence. Mais bon ... Rien de mirobolant, si vous voulez mon avis. En plus, avec ces foutues lunettes 3D qui vous pètent les yeux! Kim ne tarde d'ailleurs pas à les enlever pour se pencher vers moi. Je sens ses lèvres qui caressent ma peau, le bout de sa langue qui se promène dans mon cou. Je ferme les yeux et me mords les lèvres. Je retire à mon tour ces fichues lunettes et me tourne vers Kim, dont les baisers m'intéressaient bien plus que les (més)aventures du <> (quoi que, Kato était très mignon. Pas autant que Kim, mais tout de même!). Mon homme glisse sa main derrière ma nuque et attire ma bouche sur la sienne. Il m'embrasse avec douceur et passion à la fois. Sa langue vient jouer avec la mienne, ses mains parcourent mes épaules et mon dos. Kim me prend la main et la guide jusqu'entre ses jambes. Je souris contre ses lèvres en le sentant à l'étroit dans son pantalon. A quoi tu penses, depuis tout à l'heure, mon amour? Kim frissonne alors que je commence à le caresser à travers son jean. Il guide ma main vers sa ceinture. Je lui souris et déboucle cette dernière, avant de déboutonner son pantalon et de glisser ma main en dessous. Sentant mieux mes caresses à travers son boxer, mon homme creuse légèrement le dos et se mord les lèvres. Je devine qu'il fait un gros effort pour ne pas gémir. Je l'embrasse dans le cou, ma main toujours sous son jean.

J'avoue que moi non plus, je n'arrive plus à tenir. J'ai tellement envie de lui! Et sentir son érection à travers son boxer ne m'est pas d'un grand secour pour me calmer! Incapable de résister plus longtemps à cette envie qui me tarabuste, je m'agenouille comme je peux entre les sièges de devant et les nôtres. Kim cale ses jambes tant bien que mal. (Franchement, ils auraient pu prévoir le coup, des fois que les spectateurs se feraient chier pendant la projection!). Je fais glisser un peu le pantalon et le boxer de Kim, juste assez pour que son sexe puisse prendre l'air. Je sens que mon chéri tremble comme une feuille. Je commence par le masturber, lentement en caressant ses cuisses de ma main libre. Son sexe devient de plus en plus raide sous mes caresses, Kim tâche de ne pas craquer, il se mord les lèvres. Je souris en le voyant faire des efforts surhumains pour se retenir de gémir. J'approche alors mon visage de son membre et pointe le bout de la langue. Je taquine le gland avec ma langue, joue avec le frein, sans cesser de le masturber. Les doigts de Kim se glissent dans les cheveux, il laisse aller sa tête en arrière et l'appuie sur le dossier de son siège. Ma langue effectue de petits mouvements circulaires autour du gland de Kim. Il bande comme un fou, je sens ses doigts qui caressent mes cheveux et ma nuque. Son dos se creuse quand je descends vers ses testicules, où je dépose d'abord des baisers avant de faire jouer ma langue. Mon homme crispe légèrement ses doigts sur ma nuque sans mes faire mal alors que mes lèvres jouent avec son entre jambre. Ma bouche s'ouvre et se ferme, ma langue s'amuse, tandis que ma main libre remonte sur le ventre brûlant de Kim.

Je laisse à mon homme l'illusion qu'il a un peu de répis. Mais à peine commençait-il à reprendre son souffle que cette fois, je le pris presque entièrement en bouche. Le corps entier de Kim se crispa l'espace d'un instant, avant de se détendre un peu. Je le suce lentement, le mordille tout doucement, je sais qu'il aime ça. Ses doigts se crispent un peu plus dans mes cheveux, mais sans me les tirer. Même au comble de l'excitation, Kim et moi avons toujours fait attention à ne pas nous faire mal. On évite les griffures et les morsures trop profondes, leur préférant les mordillements dans le cou ou à l'oreille, bien plus excitants à notre avis. Un "repose-toi" murmuré à l'oreille quand l'un de nous se fatigue; une main qui se glisse sous la tête quand on arrive au bord du lit ou près du mur. Car, ne l'oublions pas; entre la douleur et le plaisir, la frontière est parfois très ténue. Et Kim et moi sommes loin d'être sado-masochistes; ce qui ne nous empêche absolument pas d'avoir des ébats plutôt sportifs. ^^

Mais je m'égare! Laissons celà et revenons dans la salle de cinéma!

Je disais donc avant de m'écarter bêtement du sujet que je venais de prendre Kim en bouche. Il se retient de gémir, mais je me fis à sa respiration, à ces caresses dans mes cheveux, aux légers mouvements de ses hanches. Il jette de temps en temps un oeil pour s'assurer que personne ne nous observe. Apparemment, tout le monde a les yeux rivés sur l'écran. Ouf! Je sais que nous sommes seuls dans notre rangée et que la salle est loin d'être pleine mais tout de même, on n'est jamais trop prudents! Ma langue chatouille de nouveau le gland de Kim, je sens la peau de son ventre frémissante sous mes doigts. La main de Kim se glisse tant bien que mal jusqu'à ma poitrine. Je l'aide en relevant mon pull, avant de me concentrer de nouveau sur son sexe. Les doigts de Kim se glisse sous le bonnet de mon soutien-gorge pour effleurer mon téton. Ce dernier réagit immédiatement à la caresse de Kim, bien qu'il soit déjà tendu depuis un petit bout de temps. Excité à la fois par la fellation que je lui fais et par mes tétons se tendant sous ses doigts, mon chéri finit par chuchoter.

"-Chaton, ça va partir. Tu es sûre que...

-Oui. Laisse-toi aller, fais-toi plaisir."

Rassuré, Kim me laisse alors continuer. Moi aussi je frissonne de plaisir en sentant toujours ses doigts sur mon sein. Je sens que le fond de ma culotte est trempé, on se demande à cause de qui. J'ai tellement envie de lui! Je continue alors de promener ma langue sur le sexe de Kim, qui est sur le point d'exploser. Je le reprends en bouche; mes lèvres vont et viennent le long de son pénis, je fais jouer ma langue en même temps. Sous mes doigts, je sens les muscles du ventre de Kim se tendre; ses doigts sur ma nuque et dans mes cheveux se crispent, son dos se cambre. Je laisse alors glisser ma mains jusqu'à ses testicules, sans cesser de le sucer. Je taquine son gland du bout de la langue, chatouille le frein avant de le reprendre en bouche juste à temps, alors que des spasmes de plaisirs traversent le corps de mon homme. A peine ai refermé mes lèvres sur son sexe que plusieurs jets de sperme jaillissent dans ma bouche. J'avale tout et continue un petit moment de le sucer jusqu'à ce qu'il soit propre.

La tête en arrière appuyée sur le dossier, Kim tâche de reprendre son souffle. J'essuie mes lèvres et remonte pour m'assoir à ma place. Je glisse mes bras autour de sa taille et l'embrasse tendrement dans le cou. Kim passe son bras autour de moi pour caresser mon dos et relève la tête pour déposer des baisers sur ma joue.

"-Merci mon ange", murmure-t-il.

Kim remonte son boxer et son jean à contre coeur; avant de me reprendre contre lui. J'appuie ma tête sur son épaule et on se replonge alors dans les aventures passionnantes (ou pas) du Green Hornet. Après un petit moment, une fois qu'il a récupéré un peu, Kim me taquine en me glissant à l'oreille:

"-Attends un peu que j'aie retrouvé mes forces. Ma vengeance sera terrible."

Si je comprends bien, je n'aurais pas d'autre choix que de passer la nuit chez lui. Quel calvaire! ^^

Je devine qu'il a l'intention de me séquestrer dans son lit et de me torturer en me faisant l'amour sauvagement et amoureusement à la fois, comme il sait si bien le faire. Rien que d'y penser, je sens déjà sa peau sur la mienne, son souffle dans mon cou, ses hanches qui vont et viennent entre mes cuisses, je l'entends déjà gémir. Oula, calme-toi Mina! Patience, patience!

Une fois la séance terminée, on se lève et on se dirige vers la sortie. Alors que je suis Kim dans l'allée qui mène vers la porte, un homme derrière moi me glisse à l'oreille:

"-Votre copain est un sacré veinard."

Euh ... Mon amour, es-tu sûr d'avoir bien regardé quand tu t'assurais que personne ne nous voyait? XD

Partager ce message


Lien à poster
Guest Lynk

Hmmmm très excitant et comme toujours bien écrit.

+1 pour la place dans les ciné, il y a tellement de film ou on se fait chi... alors qu'on croyait que ça allait être bien. Et au moins ça donnerai une raison supplémentaire d'aller voir des navets :D

J'espère que tu nous raconteras aussi sa vengeance :???:

Ps: forcément que le film Green Hornet serait nul, jamais ça ne pourra rivaliser avec la série originelle avec Bruce Lee :D

Partager ce message


Lien à poster

merveilleux....

comme j'aime le cinéma..

je viens d'écrire la dessus aussi !

bravo.... tres belle plume .. .

Partager ce message


Lien à poster

super experience ! vive les salles de cinema ! ca donne envi d'aller voir un navet pour s'occuper autrement ! hi hi !

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour ce récit... Je confirme sucer le bonhomme au cinéma, c'est pas évident à faire discrètement !

:furax:

Aurélina

Partager ce message


Lien à poster

Très belle histoire, le cinéma, le fantasme de tout le monde (conseil : regarder un navet)

Partager ce message


Lien à poster

Voilà qui donne envie ... de retourner au cinéma tiens :lal:

Joliement écrit, on en redemande. :lal: :doh:

Partager ce message


Lien à poster

Ahh le cinéma, un de mes principaux fantasmes, il faut que j'essaye vite vite vite !

Partager ce message


Lien à poster

ton histoire est très existante et très bien écrite!!

Humm ca me donne vraiment envie d'emmener mon homme au ciné!! :welcome:

Et la fin terrible, il devait être bien content le specteur!! :arrow:

Partager ce message


Lien à poster

Ahhh le cinéma ... les salles "obscures" ... Tout une histoire pour moi et ma douce, nous y avons passé notre tout premier rendez vous ... Je reste persuadé que si nous ne sommes pas allés aussi loin c'est que nous n'étions pas seuls dans la rangée !

Quand je repense à tous ces calins et toutes ces caresses que nous n'avons pas pu nous empêcher de nous prodiguer ce jour là, avec d'autres spectateurs à peine deux sièges plus loin ... Terriblement excitant !

Partager ce message


Lien à poster

Il faut que je vous raconte la suite! ^^

Kim m'avait promis une revanche, j'ai pas été déçue! On a passé une de ces soirées! Un merveilleux souvenir! Merci mon coeur!

Une fois le film terminé, Kim m'emmène en voiture jusqu'à chez moi, le temps que je récupère quelques affaires pour dormir avec lui. Après avoir rassemblé le nécessaire, je redescends et me rassois à côté de Kim dans la voiture. Enfin, après vingt minutes de trajet, nous arrivons chez lui. Je dépose mon sac dans sa chambre et me tourne vers lui. Kim fait quelques pas vers moi, me prend par la taille et approche son visage du mien. Je sens sa langue qui effleure mes lèvres. Je sens mes tripes se tordre sous l'effet du désir, cette chaleur intense et presque douloureuse dans le bas du ventre et le creux des reins. Les mains de Kim désertent ma taille pour caresser mon ventre, elles remontent progressivement jusqu'en dessous de ma poitrine. Je ferme les yeux et me mords les lèvres. La bouche de Kim descend dans mon cou alors que ses mains montent caresser mes seins à travers mon pull. Les yeux fermés, je passe mon bras autour de son cou et rejette ma tête en arrière, allonge le cou pour l'inviter à continuer. Ses mains caressent toujours ma poitrine. Je pose ma main libre sur la sienne. Ses lèvres remontent jusqu'à mon oreille, je sens qu'il la mordille du bout des dents. Mon coeur fait un bond dans ma poitrine quand ses doigts se resserrent un peu sur un sein, sans pour autant me faire mal.

La bouche de Kim abandonne mon oreille. Il me fait de nouveau face. Je lui souris et essaie de l'embrasser. Il évite mes lèvres.

"-Je vais prendre une douche avant."

Ah non ... Non, non et non! Kim, je vais te tuer. Il sait se faire désirer; le traître, le pendard, le bourreau qu'il est!

"-Chéri... Tu comptes me torturer toute la soirée?

-Seulement la soirée? Tu es loin du compte, dit-il en caressant doucement ma poitrine et me faisant frémir. Allez, change-toi et attends moi dans le lit. J'en ai pour cinq minutes.

-C'est trop long.

-Bon d'accord. Trois minutes."

Il sourit et pose doucement sa bouche sur la mienne. Mais, en petit malin qu'il est, il a pensé à tout et se retire avant que j'aie eu le temps de l'enlacer. Espèce de tortionnaire, va. Kim quitte la chambre et se rend dans la salle de bain. Pendant ce temps, j'en profite pour me changer. Je fouille dans mon sac et en sort une nuisette noire, récemment acquise en pensant justement à Kim. Assez courte, légèrement transparante, mais sans être vulgaire. Tout est suggéré, rien n'est imposé, comme dit Anne Roumanoff. Puis, je donne un coup de brosse dans mes cheveux avant de me glisser sous la couette. Les quelques minutes d'attente me paraissent interminables!

Enfin, la porte de la salle de bain s'ouvre. Kim sort et me rejoint dans la chambre. C'est à croire qu'il veut ma mort puisqu'il ne porte rien d'autre qu'une serviette autour de la taille. Il éteint la grande lumière, seule reste la veilleuse sur la table de nuit. Il repousse la couette et reste un instant sans rien pouvoir dire en découvrant la nuisette que je porte. Je devine que j'ai moi aussi marqué un point. Un sourire apparaît sur son visage alors qu'il promène sa main sur le tissu translucide. Kim vient alors dans le lit, à quatre pattes au dessus de moi qui suis allongée sur le dos. Incapable de résister, je passe le bout de mes doigts sur son torse. Mon homme tâche de se maîtriser mais trop tard! Je l'ai vu se mordre les lèvres! Toujours à quatre pattes au dessus de moi, Kim promène sa main sur la nuisette, remonte sur ma poitrine et, du bout des doigts, il trace des cercles autour d'un de mes tétons à travers le tissu.

"-Tu veux jouer à ça, murmure-t-il en souriant. D'accord."

Enfin, il se penche sur moi et m'embrasse tendrement. Je ferme les yeux et réponds aussitôt au baiser de Kim. Je suis tellement absorbée par notre échange que je ne me rends pas tout de suite compte que, tout en m'embrassant, il fouille dans le tiroir de sa table de nuit. Je ne m'en "apperçois" que lorsqu'il couvre mes yeux avec un foulard et l'attache délicatement derrière ma tête. Je ne vois plus rien, je devine juste la lumière de la veilleuse à travers le tissu. Un peu désorientée mais très excitée, je cherche Kim à tâton. Je passe mes doigts le long de la limite entre sa peau et la serviette autour de sa taille. Le sentant toujours à quatre pattes au dessus de moi, je m'appuie sur mes coudes et dépose des bisous sur son torse. Un soupir lui échappe et il glisse sa main derrière ma nuque. Encouragée, je passe un de mes bras autour de sa taille, promène mes lèvres et ma langue sur son torse.

Kim me rallonge gentillement sur le dos. Toujours les yeux bandés, je ne peux rien voir. Je ne peux que sentir. Et je sens justement qu'il se penche pour déposer des baisers sur le haut de ma poitrine, laissé à nu par le décolleté de la nuisette. Instantanéement, mon dos se creuse et je passe les bras autour du cou de Kim. Je sens sa langue qui remonte dans mon cou; du creux où bat le coeur jusque sous mon menton. Sans me laisser le temps de faire quoi que ce soit, Kim saisit mon poignet gauche et je sens qu'il attache un nouveau foulard autour. Après quelques secondes, je sens que mon bras gauche est entravé et je devine qu'il a attaché l'autre extrémité du foulard à la barre métallique qui passe un peu au dessus des oreillers, au bout du lit. Mon bras n'est pas totalement immobilisé, je peux le bouger. Je devine une quinzaine de centimètres de foulard entre mon poignet et la barre du lit.

"-Sadique! lui ai-je dit.

-Je t'avais bien dit que ma vengeance serait terrible. Tant pis pour toi, maintenant.

-Il y a des fois, tu es infecte avec moi. Tu es vraiment infecte.

-Dis que tu n'aimes pas ça," murmure-t-il en revenant m'embrasser dans le cou.

De nouveau, je me sens fondre. Il sait comme s'y prendre, le saligaud! Toutefois, je constate qu'il n'attache pas mon bras droit. Histoire de me laisser une illusion de liberté, quoi. Je commence à le connaître, le Kim!

Je le sens qui fait glisser la bretelle de ma nuisette le long de mon bras libre. Il trace du bout des doigts le contour du sein qu'il vient de découvrir, avant de fermer ses lèvres sur le téton, m'arrachant un nouveau soupir. Je passe ma main libre dans ses cheveux, sur son épaule, son dos; tandis que sa langue s'amuse toujours avec mon sein. Je sens l'une de ses mains qui se glisse sous ma nuisette pour toucher l'autre sein, qui est toujours caché par le tissu. Il le caresse, le masse, joue avec le téton qui réagit aussitôt sous ses doigts. Qui a dit que les hommes n'aimaient pas les préliminaires? Kim était passé maître dans l'art de me faire languir. Moi qui d'ordinaire avais besoin de temps; avec lui, je frémissais d'impatience! Je le fais remonter tant bien que mal vers moi (ce qui était rigolo, étant donné que je n'avais qu'une main libre!). Disons plutôt que Kim avait senti que je voulais qu'il revienne vers mon visage et avait eu la gentillesse d'accéder à ma requête. Je promène mes lèvres sur le visage de Kim, je cherche sa bouche. Enfin, je la trouve et l'embrasse. Kim glisse sa main derrière ma nuque, l'autre est posée sur mon ventre. Il fait jouer sa langue avec la mienne, tout en caressant mon ventre. Je continue de l'embrasser avec passion quand je sens sa main descendre comme une araignée de mon ventre jusqu'entre mes cuisses. Kim, je te déteste! Il glisse sa main sous mon shorty. Je creuse le dos, abandonnant alors la bouche de Kim. Un gémissement m'échappe alors que ses doigts font de petits mouvement circulaires autour de mon clitoris. Comme indépendant de ma volonté, mon bassin commence à onduler pour mieux sentir les caresses de Kim.

"-Tu es trempée, me glisse-t-il à l'oreille.

-C'est toi, tu me rends folle, à me faire des cochonneries."

L'espace d'un instant, il s'arrête et je le sens qui change de position sur le lit. Je sursaute légèrement en sentant quelque chose effleurer ma bouche. Je touche avec ma main libre et mon coeur fait un bond dans ma poitrine en sentant le sexe raide de Kim sous mes doigts. Aaah, il a enfin retiré cette fichue serviette! Je devine qu'il s'est agenouillé au niveau de ma tête. J'essaie de m'appuyer sur mon coude mais mon bras entravé me gêne. Je sens alors que Kim relâche un peu le foulard pour me laisser plus de liberté, mais sans me détacher pour autant. Parfait, j'ai juste ce qu'il faut pour m'appuyer. En tâtonnant avec ma main libre, je sens que j'avais vu juste, Kim est agenouillé à côté de moi, au niveau de ma tête. Il glisse alors sa main derrière ma nuque et me guide jusqu'à sa queue, qu'il me met doucement dans la bouche. Dés que mes lèvres effleure son gland, un soupir lui échappe. Je pointe le bout de la langue et m'amuse une fois encore avec le sexe de Kim; le lèche sur toute sa longueur avant de le prendre en bouche. Alors que je le suce, je sens la main de Kim se glisser de nouveau jusqu'à mon intimité. Mes cuisses s'écartent aussitôt, ses doigts s'insinuent une fois encore sous mon shorty. Je laisse échapper un soupir, sans pour autant relâcher la queue de mon homme. Kim, qui s'était retenu de son mieux au cinéma, ne se prive désormais plus de gémir en sentant mes lèvres et ma langue. En même temps, il caresse mon clitoris. Je gémis en sentant qu'il me pénètre avec ses doigts.

Kim me repousse gentillement et me rallonge sur le dos. Il se penche de nouveau sur mon sein et fait jouer sa langue avec le téton, alors qu'il fait glisser mon shorty. Kim abandonne ma poitrine et descend vers mon ventre, puis plus bas. Je me raidis en sentant sa bouche entre mes cuisses. Il passe sa langue sur mon minou, du bas vers le haut, puis s'attarde sur mon clitoris. Mon dos se creuse, mon corps ondule légèrement, des gémissements m'échappent alors que la langue de Kim s'amuse avec mon clitoris. Vu la passion qu'il y met, c'est à se demander lequel de nous y prend le plus de plaisir. J'ai la chance d'avoir un homme qui adore les cunnis. :clap:

Je gémis à nouveau quand ses doigts me pénètrent en même temps que ses lèvres se ferme sur mon clito et l'aspirent légèrement. Je glisse ma main libre dans ses cheveux, tandis qu'il continue de me lécher. Je ne peux toujours pas le voir. Mais j'avoue que ce n'est pas désagréable de ne pas savoir ce qu'il va faire, de ne pouvoir que sentir. J'adore cette impression d'être complètement à sa merci. Kim continue de jouer avec mon clitoris, tout en faisant aller et venir ses doigts. Me sentant sur le point de jouir, il arrête.

Je le sens qui se couche au-dessus de moi. Le contact de sa peau me fait frissonner. Enfin, il daigne me détacher. Je l'enlace aussitôt. Il glisse ses mains sous ma tête et dénoue le foulard qui me bandait les yeux. Enfin, je peux le voir. Je passe mes doigts sur sa joue.

"-Je veux voir tes yeux. Tu es magnifique quand tu jouis", me dit-il.

Je sens le feu me monter aux joues. Kim sourit, puis baisse les yeux pour guider sa queue vers mon entre-jambe. Un gémissement nous échappe à tous les deux quand il me pénètre. Je ferme les yeux en sentant ses hanches aller et venir entre mes cuisses. Tout mon corps se tend vers le sien.

"-De quoi tu as envie? me glisse-t-il à l'oreille.

-Toi. Juste toi.

-Mais encore? ... J'ai envie de te faire plaisir. Sois égoïste, dis moi comment tu veux que je te prenne."

Je lui chuchote quelque chose à l'oreille. Il rigole et se redresse. Après avoir retiré complètement ma nuisette, je me mets à quatre pattes sur le lit, lui se place derrière moi. Il pose d'abord une main sur mon dos et de l'autre, il guide son pénis vers mon intimité. Après quoi, il me saisit par la taille d'une main de fer et me pénètre d'un coup qui m'arrache un cri de surprise et de plaisir mêlés. Me tenant toujours fermement par la taille, Kim imprime de rapides mouvement de va et vient.

"-Kim, je ... Oh oui! Vas-y.

-Tu aimes ça? Dis-moi que tu aimes ça, dit-il entre deux gémissements.

-Oui j'aime ça mon amour. Vas-y, prends-moi, je suis à toi."

Kim ne se fait pas prier et ses va et vient se font plus énergiques. Ses mains me tiennent toujours fermement, ses hanches cognent contre mes fesses. Je me mords les lèvres, je le sens qui entre, ressort presque entier et rentre à nouveau. Je serre les cuisses le plus possible pour mieux le sentir. Kim laisse échapper un soupir de plaisir alors que les paroies de mon vagin se resserrent sur lui comme un étau. Ses mouvement ralentissent. Kim se penche pour déposer des baisers sur mon dos en caressant mes côtes. Sa bouche toujours sur mon dos, ses mains se glissent jusque sur ma poitrine pour caresser mes seins. Kim se retire et me retourne vers lui. Il se penche et ferme ses lèvres sur la pointe d'un sein, y promène sa langue. Je frissonne de plaisir et passe mes bras autour de lui. Au moment où je m'y attends le moins, je sens qu'il me pénètre de nouveau avec ses doigts, m'arrachant un gémissement. Kim continue d'embrasser ma poitrine, suce mes tétons sans cesser de me masturber. Je glisse ma main jusqu'entre ses cuisses et caresse son sexe. Un soupir lui échappe alors qu'il suce toujours la pointe de mon sein. Je continue de caresser son pénis, je sens toujours ses doigts qui vont et viennent à l'intérieur de mon corps.

Kim se redresse et m'embrasse tout en m'attirant avec lui sur le lit. On se retrouve de nouveau allongés, moi au dessus de lui. Il m'écarte les jambes de façon à ce que je sois à califourchon sur lui et me pénètre à nouveau. Je glisse un bras autour de son cou et lui mordille l'oreille en le chevauchant. Je sens ses mains sur mes fesses, sa queue en moi, j'entends Kim gémir de plaisir près de mon oreille.

"-Oh oui ma chérie, souffle-t-il. Je t'ai jamais vue mouiller autant", ajoute-t-il en glissant sa main entre mes cuisses.

Je frissonne en sentant sa main entre mes jambes, ralentis mes mouvements pour ne pas lui faire mal aux doigts sans le vouloir. Comme j'ai les bras autour de son cou, Kim me repousse gentillement pour que je me redresse. Ses mains se posent aussitôt sur ma poitrine.

"-Je t'aime", dit-il en caressant tendrement mes seins.

Sans me laisser le temps de lui répondre que je l'aimais aussi, Kim déserta ma poitrine et me saisit par les hanches pour imposer son rythme. A califourchon au-dessus de lui, je me mords les lèvres et laisse aller ma tête en arrière en sentant ses va-et-vient rapides et puissants.

"-Je te veux, souffle-t-il sans cesser de donner des coups de reins. Tu es à moi.

-Oui je suis à toi ... Fais-moi ce que tu veux."

Les mouvements de Kim se font de plus en plus énergiques. Je ferme les yeux pendant qu'il me prend, des gémissements m'échappent, ma voix se mèle à la sienne; ses mains me tiennent la taille, son bassin cogne contre mon clitoris et l'intérieur de mes cuisses. Je sens les muscles de mon ventre se contracter alors que les spasmes de plaisir traversent mon corps. Je finis par jouir sous les assauts de Kim, qui ne tarde pas à me suivre. Essouflé, Kim m'attire à lui et me serre dans ses bras. Je sens son coeur qui cogne dans sa poitrine. On reste comme ça un petit moment, moi au dessus de lui, son sexe toujours enfoncé dans le mien. Ayant les jambes engourdies, je ne tarde pas trop à me retirer pour m'allonger aux côtés de Kim. Je me blottis contre lui, la tête sur son torse. Il ferme ses bras autour de moi.

"-Je me répète, mais c'est un bonheur de faire l'amour avec toi, souffle-t-il.

-Je te retourne le compliment, dis-je en caressant son torse. Je t'aime.

-Qu'est ce que tu es câline, dit-il alors que je me serre un peu plus contre lui. J'ai jamais vu quelqu'un d'aussi calin."

Un peu plus tard, Kim s'est endormi. J'éteins la veilleuse, pose ma tête sur son torse et ne tarde pas à m'endormir à mon tour.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Mikeflyyyy

un de mes doux fantasme à explorer

Partager ce message


Lien à poster

Magnifique histoire! Très bien racontée. J'ai l'impression d'y être, d'être à tes côtés en train de te regarder.

Tu m'as rendu fou avec tout çà! J'aimerai bien être sucer comme çà aussi au cinéma, tant pis si quelqu'un nous voit. Je trouve que çà rend la chose encore plus excitante ;)

En tout cas, ton chéri te l'a bien rendu. Bravo aussi à lui! Et vive le Cuni!

Partager ce message


Lien à poster

Ah le cinema, je confirme que c'est tres excitant, j'ai une pleiade d'histoire a ce sujet.

Il faut avouer que c'est un de mes lieux preferes, j ai bcp pratiquer et bcp surpris. J ai meme vu une fois une choses tres tres hot, mais vous n'en croiriez pas un mot lol.

Ma copine de l'epoque ete aussi excite que moi.

Un conseil pr tout les voyeurs regardais bien les couple dans les coins ils sont svt anime d'une passion tres significative.

Bises

Partager ce message


Lien à poster

super sympa ; on a bien essayé de trouver des séances avec de vieux films que personne ne veut voir, mais il y a toujours au moins 1 personne, qui s'arrange pour se mettre juste à côté au milieu d'une salle de 300 places ...

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.