Aller au contenu

Rencontres coquines

neo-alex

érreur ou non ?

Recommended Posts

Bon, voila, je vous explique la situation, je suis éducateur diplômé, étant donné qu'en ce moment, les demande dans mon domaine sont, comme qui dirais, Bouché. Je prend ce qui vient. Il y'a deux mois, j'ai eu l'occasion d'effectuer un remplacement ,dans une école,d'une éducatrice qui allait accouché.

Me voila a faire ce que j'ai appris et ce que je sais faire. J'avais 3 fois par semaines les études du soir et l'accueille au parent. Un soir, ou j'étais a l'accueille, une mère d'élève est venue pour discuter de sa fille qui avait encore fait des siennes. Après quelques minutes d'explication, elle m'expliqua que sont marie l'avait quitté et que depuis, sa fille l'avait dans le collimateur comme étant "la fautive" du problème divorce. Mais mon rôle était de la prévenir que sa fille risqué un renvoi temporaire. Elle ce leva et retira son manteau.

Je n'avais pas encore remarqué, mais elle avait une silhouette douce et entretenue, une jupe ni trop longue, mais pas courte, celle qui remonte légèrement au dessus des genoux. L'idée de là voir nue me traversa l'esprit. Elle me demanda si j'avais de quoi boire. Ni une ni deux, je lui apporte un thé et nous continuons a discuter. Je l'observais de plus en plus, et la discussion dérapa sur nos histoires et plus de sa fille. Tout en discutant, je vis qu'elle prenait un peu plus ces aise, s'adossant complétement. Dans son regard, je pouvais lire de l'envie, Je suis sure qu'elle avait vue dans mon regard que moi aussi.

Je lui demande simplement si elle me draguai, elle me dit répondit par une autre question, si sa me dérangerait de l'être. Bien sure que non, doucement, je me suis approché et l'ai embrassé. Un léger moment d'inquiétude en me demandant si quelqu'un allait venir, mais après réflexion, l'école était théoriquement vide. S'en ai suivi un moment que je n'oublierais jamais. Une fois rassasié, elle me quitta sans mots,me laissant tout pantelas sur mon bureau le sexe à l'air libre.

Le lendemain, le sourire aux lèvres, je retourne dans ce fameux bureau. Je lit les nouvelles, et les absence, la fille était absent, rien de grave me dit mon collégue, la mère à téléphoner, et elle la mise en pensionnat. Signe que je ne la reverrais pas, au début, je me disais que c'était tout aussi bien, mais maintenant je me dit que j'ai commis une érreure de l'avoir fait pendant et sur le lieu de travaille, même si j'y suis déjà plus.

a votre avis. Dois-je le garder comme "exemple a ne plus faire" même si c'était bon, ou comme " souvenirs a retenter" ?

Partager ce message


Lien à poster

Salut

je pense que si c'etait avec envie, alors pas de regret a avoir,

si elle avait pas voulut elle, tu aurais eu une claque à à place de sa bouche.

Partager ce message


Lien à poster

En tant qu'enseignant et même si je me suis envoyée en l'air avec Aurélianos, lui aussi enseignant à l'époque dans mon lycée, je pesne que la grosse connerie c'est peut-être de l'avir fait dans l'établissement. Sinon, on est un pays libre, on est pas dans les ordres, notre vie sexuelle qui/comment c'est notre affaire.

Par contre si la gamine s'était retrouvée dans de vrais ennuis, style "conseil de discipline", t'aurais risqué un beau retour de flamme, si la mère te demandait d'intervenir ?

Bon, tout est bien qi finit bien... :roll:

Partager ce message


Lien à poster

Salut

je pense que si c'etait avec envie, alors pas de regret a avoir,

si elle avait pas voulut elle, tu aurais eu une claque à à place de sa bouche.

aucun regret pierounet et comme tu le dit, si sa ne l'interesser pas, je pense que j'aurais eu droit a un bon retour a la réalité. ce que je voulais dire, c'est juste que c'est plutot un cas de conscience. Comme aurelianos l'a compris, j'ai eu de la chance, et si sa devait se reproduire, ai-je vraiment penser aux conséquences ? :D Si sa devais arriver avec une enseignante, alors advienne qui pourra, mais si sa touche directement le travaille, comme la, prise de position, etc ...

Et oui aurelianos, un pays "libre", :-D et surtout les préjugés que sa apporte. Sa ne c'est pas su, enfin, pas dans cercle travaille, mais les potes oui :D:D:D fallait bien que je m'exprime apres une telle situation. :roll:

Partager ce message


Lien à poster

Je pense que le principal problème, et qui vient surement de ton questionnement, c'est qu'au final vous n'avez pas résolut le problème de l'enfant.

Vous avez couché ensemble au moment où justement les décisions pouvaient être prises.

Je trouve ca un peu dommage d'être passé à coté du rôle d'éducateur, à quelques minutes prêt. Mais le fait de l'avoir fait en soi n'est pas répréhensible.

Partager ce message


Lien à poster

Moi aussi je suis prof et je n'ai jamais fait dans l'établissement!!! Je ne le cherche pas mais franchement je crois que dans ces moments là tu ne calcules pas grand choses...

Mais apres tout tu t'en fous... tu t'es fait surprendre? Non et ben garde cela comme un superbe moment car s'en était un!

Veinard :furax:

Partager ce message


Lien à poster
Guest thijos

Bah, je pense que tu as bien fait de le faire après tout

Sur le lieu de travail, pourquoi pas :non: Je ne vois pas trop le souci .... il suffit d' être discret, voilà tout :furax:

Imagine ce qui se passe dans les hôpitaux, t'en parle pas :sms:

Certains corps de métier sont plus propices à faire la chose en toute discrétion.

Donc, tu n'as pas de regret à avoir et cela restera un bon souvenir. A réitérer pour toi, je l'espère :sms:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.