Aller au contenu

Rencontres coquines

Aurelianos

Avant d'aller faire cours...

Recommended Posts

(récit 100 % authentique d'Aurelina, prof de SVT en lycée, si vous aviez une opinion mitigée des enseignants, je crains le pire.... Et publié avec l'accord d'Aurélianos, :roll: bien sûr.)

"tu te touches ? moi j'ai la main dans ma culotte ?"

"Enlève l"

"Oui"

Depuis une demi-heure, dans mon local de science naturelle, dans cette petite pièce où est rangé tout le matériel qui me sert lors des cours de science naturelle, depuis une demi-heure donc, je tchatte avec un homme. Je ais dans quel état ça me met, je sais que je ne devrais pas ici et maintenant,mais d'avoir été sur le forum m'a troublée, la tentation est grande, trop grande, envie de jouer avec le feu.

"tu bandes ?"

"Oui, salope"

J'ai honte, je mouille encore plus fort, mes doigts glissent en moi plus profond, moi la jeune prof si sérieuse. Ma jupe est relevée, mon string sur mes chevilles, mes genoux bien écartés, ma vulve en avant. Je sens le bois de ma chaise sous mes fesses. Je presse plus fort mon clitoris, glisse mes doigts le long de mes lèvres intimes. J'aime ces mots de salope, de chienne, de pute en chaleur, moi la BCBG.

"Enfonce toi trois doigts"

"suce ta mouille, chienne"

J'obéis, le plaisir monte, monte de cette obéissance et du contact de mes doigts ouvrant ma vulve, touchant ici... et ici...

Je jouis, je jouis, mon bassin se tord, je me mords les lèvres, c'est si libérateur,plus rien ne compte, la salle tangue autour de moi, et je sens le jet de cyprine du plaisir couler sur mes cuisses et mes fesses. J'oublie le monde qui m'entoure, tous les soucis...

Et dans le brouillard sucré du plaisir... soudain la sonnerie, terrible.

Je déconnecte avec un mot rapide, je tire mon string sous ma jupe, c'est l'affolement, j'attrape un kleenex, j'essuie mes cuisses, à peine, je suis essoufflée, c'est la panique et déjà ils arrivent....

(à suivre, et après c'est pire) :-D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Tendre émoi

Hi hi !

Superbe Aurelina !

Si nos ados imaginaient leur prof comme ça...

On attend la suite avec impatience...

Prudence qd même !

Merci pour ce récit excitant :roll:

Partager ce message


Lien à poster

très bon début. Ca manque peut-être un peu de détails sur l'homme en question et les dialogues exacts, mais ce contexte m'excite terriblement. J'ai tjs fantasmé sur des profs...

Partager ce message


Lien à poster

J'ai bien hâte de lire la suite, le début est très bien et donne envie d'en savoir plus!!! :roll:

Partager ce message


Lien à poster
Guest sliver

Hé bien c'est chaud et très surprenant, vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster

si tes élèves savaient cela !!

quand j'ai vu les photos qui sont dans la signatures !! je me dit que tes élèves doivent t’écouter avec grande attention :roll:

merci pour ce délicieux récit !

Partager ce message


Lien à poster

Oui d'ailleurs une photo en tenue de prof... :roll:

Enfin je ne voudrais pas faire celui qui réclame :-D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Klenack

très beau début de récit, très prenant et excitant

Partager ce message


Lien à poster

Tres beau debut de recit, j'aime beaucup

je suis comme les autres, je veux savoir la suite

et quel chance il a cet homme..

Partager ce message


Lien à poster

Hummm que ça donne envie de retourner en cours de SVT pout apprendre l'anatomie! :roll:

Superbe ma belle! Merci :-D

Partager ce message


Lien à poster

....

Je me précipite vers ma salle, les ados sont déjà en rang, sous ma jupe grise, entre ms bas et le string remonté à la va-vite, je suis poisseuse de mouille. Je sens que je suis rouge, mon coeur bat fort, j'ai une mèche qui me retombe sur les yeux. Je sens frotter mon pull-over contre un de mes tétons meurtris par les pinçons que je lui ai infligé durant ma masturbation et j'essaye discrètement de le repousser dans mon soutien-gorge.

J'ai honte, alors que je prends une mine sévère pour remettre de l'ordre dans le rang et cacher mon retard et mon essoufflement. J'ai honte d'avoir mouillé pour cet homme, de lui avoir révélé mes secrets intimes, de m'être touchée, ici, profond, d'avoir effleuré mon anus pour lui et tiré sur mes tétins quand il me l'a ordonné, quand il m'a traité de tous les noms... Mais mon sous-vêtement trempé, l'humidité sur mes cuisses, les contractions de ma vulve, la chaleur de mon anus me rappellent comme j'ai aimé jouir, comme j'ai aimé n'être qu'une petite femme, pas le professeur, être guidée, pas m'imposer...

"Asseye-vous, sortez vos affaires, allez plus vite !" Je prends mon ton de commandement, je les place, 38 ados plus ou moins gentils et tous en chaleur. Non, je dois enlever ces idées de ma tête, malgré leurs propositions à répétitions, malgré les clins d'oeils, malgré les mots que j'entends de temps en temps "elle a un cul, la prof, elle est trop bonne", et j'en passe, malgré les graffitis sur les tables et ce dessin de moi, nue jambes ouvertes que j'ai trouvé un jour sur mon bureau.

Ils me regardent bizarrement, non ce n'est pas du désir, ils s'étonennt de mon autorité soudaine. Je passe dans les rangs... Les sujets sont vite distribués, ils se ruent sur leurs loupes binoculaires, moi, impassible, je les aide. me voici penché sur le travail de Roman, et soudain... Quelque chose dans les murmures m'inquiète...

Et soudain je réalise que j'ai tiré mon string trop vite, trop haut. les lanières sont remontés par dessus ma jupe mal rebouclée. Bref, les garçons de la rangée de derrière viennent d'apercevoir, de se délecter du haut des fesses du corps enseignant, ornées de ce string en lycra noir qui entre de plus en plus profond dans mon intimité trempée... J'essaye de ne pas rougir, de ne pas me troubler, je lache quelques mots, j'essaye de ne rien entendre, ils se retournent sur moi quand je passe dans les rangs, et je ne suis que trop consciente que ma jupe est trop basse et que les lanières sont si visibles... Et j'ai honte de cette petite excitation humide qui m'en vient... De ces pensées de leurs érections...

(la suite bientôt... ou comment mon string continue à m'embêter)

Partager ce message


Lien à poster

rhoo. Je ne me souviens plus, c'est un fantasme?

En tout cas histoire très excitante, et j'ai hâte de la connaître dans son intégralité!

Partager ce message


Lien à poster

wow,

ça donne le goût de retourner aux études....

Donnes-tu des cours privés par hasard ? Ok je suis un peu loin mais bon....

:roll:

Steph.

Partager ce message


Lien à poster

Même si j'apprécie beaucoup ton récit, je ne peux que plaindre le collègue qui a récupéré le groupe après toi sans savoir pourquoi ils étaient si peu concentrés....

Partager ce message


Lien à poster
Guest David rugit

quel délicieuse histoire

on dirait un fantasme que tant d'entre nous ont imaginé...

tu as du faire le bonheur de ces jeunes hommes!!!

Partager ce message


Lien à poster

:-D :D Quel début et quel suite !!

Si j'avais eu ne serait ce qu'une seule prof comme ça mes nuits aurais été moins sur des livres X et plus sur l'idée de ma prof ! :roll:

Partager ce message


Lien à poster

Franchement, voilà qui redore à mes yeux l'image du corps (et quel corps!) enseignant...

Moi qui ai aussi souvent fantasmé sur mes profs à l'époque du lycée et de la fac, je me dit que peut-être, parfois, je n'étais pas loin de la vérité...

Vous ai-je dit que j'adorais cette histoire?

Partager ce message


Lien à poster

J'adore cette suite, elle est exquise, c'est un regal.

la chance pour ce mec et pour ces eleves.

Partager ce message


Lien à poster
Invité

J'aime terriblement ce récit, il me donne une envie monstrueuse et je ne peux m'empêcher de me caresser en le lisant. J'ai hâte de lire la suite :content:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.