Aller au contenu

Rencontres coquines

polackb

journée coloré

Recommended Posts

voila ma première et dernière écriture, je ne suis habitué a cette exercice mais j'espère qu'elle vous plaira

Journée Colorée

Je me réveille doucement, la fenêtre ouverte m'envoie la chaleur du soleil sur mon corps nue, le bruissement du ruisseau me détend, les odeurs de fleurs envahissent mon esprit, c'est une belle journée qui s'annonce.

Je suis heureux, elle ma appelé hier, avec son espièglerie habituelle m'a annoncé que je devais venir, qu'elle avais une surprise et dans un rire mutin, elle raccroche.

A la pensée de cet instant étrange un sourire se dessine sur mes lèvres et encore intrigué par cette appel, je me prépare.

j'arrive devant chez elle, je sonne...personne ne répond, la porte rester entrouverte m'attire. je la pousse curieux et entre...

Le spectacle qui m'attend a l'intérieur me saisit, la pièce est vide, du moins elle a l'air vide, des étoffes blanches couvrent sol et murs. Les fauteuils et le canapé dispersés dans la pièce sont également recouvert de la même étoffe.

Je m'avance doucement et je la vois, étendue sur le sol avec pour seuls artifices sa peau nue et un délicat ruban de soie qui enlace ses yeux. A ses cotés sont disposés des pinceaux et des petits pots de peinture aux couleurs vives...

Dans un même mouvement, je m'arette de marcher, de respirer, de vivre, mon esprit ne veut pas croire le tableau qui s'expose en lui, je ne veux pas y croire...

Depuis que j'ai poser mon regard sur cette femme, je la désire, je n'ai jamais rien dit mais juste sentir sa présence, sentir son parfum...quand elle s'approcher de moi et que ca peau effleurai la mienne une chaleur intense m'envahissais...

Elle le savait, elle la toujours su et la voilà offerte a mes envies, mes désirs, mes vices.

Je reste là un instant, je contemple ce rêve éveillé, elle est terriblement belle, son corps est fin et musclé, elle est pleine de grâce.

Mon regard détaille ce corps qu'il a tant caresser par le passé, sa chevelure longue et ondulante qui coure sur l'étoffe, ses joues, son nez, ses lèvres pulpeuses légèrement rosées, son cou et ses épaules gracieux sur lesquels j'ai tellement eu envi de déposer des baisers.

Mon regard descend lentement sur ses courbes... la chaleur a l'intérieur de moi grimpe quand mes yeux croisent sa poitrine.

Elle est sublime, deux petits monts parfaitement dessinés, surmontés de mamelons dorés où se dressent de petits tétons .

Mon regard descend sur son ventre lisse ornementé d'un nombril parfaitement rond, je souris en me disant que le vestige du lien maternel peut être terriblement attirant.

Mon regard glisse vers son pubis où sa toison taillée cache et rappel la présence de l'objet tant désiré... mon corps se tend.

Je suis la ligne de ses longues jambes, qui la porte généralement dans ses danses endiablées, ses cuisses fines et pleines de voluptés, ses mollets fins et puissants, ses jolies pieds.

Me sortant soudainement de mes pensées, je les remarques, les mouvements de son corps, sa respiration profonde, les tressaillements de ses jambes, ses lèvres qui se mordent.

Je ne sais pas depuis combien de temps elle est là dans cette position, mais je vois le désir grimpés en elle pendant que je l'admire, je sens la tension de son corps avide de mes caresses, je l'entend crié son envie de mes baisers.

Je ne la ferai plus attendre, je me déshabille et je m'agenouille nue près d'elle.

En silence pour ne pas brisé cette instant magique, je saisit un pinceau et je le trempe délicatement dans la peinture fraiche, je sais déjà ce que je vais peindre sur se corps tant désiré, un arc en ciel étoilé tourbillonnant le long de ses formes. La plume s'approche et le pinceau glisse le long de son être, la peinture vole, les couleurs éclatent, mon esprit danse, a chaque caresses de l'outil de mon art, sa peau et ses soupirs approuvent le plaisir que nous partageons.

Au bout d'une heure, je me redresse et je la regarde, son corps est vie, couleur et danse tourbillonnante, je m'approche délicatement de son visage et lui susurre que j'ai fini, que je m'en vais.

Elle ne dit rien, un sourire illumine son visage et délicatement elle m'enlace m'invitant a venir contre elle. Nos corps se frôlent, se pressent, je la regarde et mon envie grandie.

Tendrement, j'approche ma bouche de la sienne, je sens son souffle qui s'accélère, elle en a envie, elle attend ce contact depuis longtemps, il est électrique, ces lèvres charnues effleurent d'abord les miennes, puis se font caressantes, puis plus insistantes. Elles ont un goût de miel.

Les baisers se font plus langoureux, le désir s'intensifie, nos lèvres s'entrouvrent et nos langues peu sages se titillent, se caressent, se dévorent.

Ces baisers torrides nous enivrent, et ont pour effet d'entrainer nos mains dans une valse de caresses démentes et appuyées, nous nous découvrons pour la première fois, et je sens que le contact de ses doigts sur mon corps lui plait.

Ses caresses me transporte et fond naitre milles frissons qui chatouille mes sens, je sens mon envi grossir et devenir apparente, elle la sent et sourie, sa main descend le long de mon ventre et ses doigts habiles commence avec douceur une caresse en son bout, mon corps se tend et elle saisit mon envie au creux de sa paume, avec souplesse elle entame un va et vient délicat le long de mon sexe.

Ses baisers, ses caresses, son massage me rendent fou et mon plaisir commence a couler le long de ses doigts, cette sensation l'amuse, l'excite, elle ne peut s'empêché d'accélérer la caresse.

Mes baisers glissent le long de son cou, le désir me submerge et je ne peux m'empêcher de la mordillé a la base de la nuque, je sens ses doigts se planter dans ma chair, douleur esquisse, elle laisse échapper un soupir plaintif et mêlé de plaisir. Un premier frisson, l'électrise...

Mon corps glissent sur le sien, mes lèvres trouvent la base de ses seins, elles s'y attardent longuement, les couvrants de baisers dévorant.

Ma langue caresse ses bouts durs et fièrement dressés de plaisir, je m'amuse a les faire rouler dans ma bouche, les agaçants a l'extrême.

Ma main descend le long de son ventre, se perd dans sa toison...Elle écarte lascivement les cuisses comme pour m'inviter a pousser mes caresses.

Ce que je fais avec délice, le bout de mes doigts découvrent son fruit charnelle, caressant ses lèvres, appuyant délicatement sur son bouton gonflé d'envie.

Ses soupirs se transforment en petit gémissement, son corps convulse sous l'effet des mes attentions, mes doigts pénètrent petit a petit son intimité...Ses gémissements au creux de mon oreille viennent percuter violemment mon esprit, telle des vagues violentes qui s'écrasent sur une falaise.

Je ne tient plus, ma bouche me brule, mes lèvres crient leurs envies de gouter a son plaisir.

Mes lèvres joint a ma langue glissent sur son ventre, sa peau salée de sueur m'excite, mon nez est chatouillé par sa toison, mes baisers avides ne peuvent se résoudre a ce diriger vers leur envi et se détournent au dernier moment sur ces cuisses.

Je les embrasse, les mords, les cherries. Le parfum de son plaisir me fait vaciller, je me torture, elle se languie.

Son sexe luisant de désir m'attire irrésistiblement a lui, je me perds.

Je lève les yeux a son visage, ses lèvres entrouvertes laisse échappées de long gémissement satisfait...Mes lèvres caressent son bouton, ma langue habile la transporte, je suis aux anges.

Je la fouille, elle plante ses ongles dans mes épaules...je la dévore longuement, elle se colle encore plus pour profiter de cette sensation que lui procurent mon baiser.

Elle prend mon visage dans ses mains, l'attire au sien, enlace ma taille de ses cuisses et dans un souffle m'ordonne de la prendre.

D'une main ferme, elle appuie sur mes reins pour m'inciter a m'unir a elle...je suis excité, mon corps me brule, mon envie tendu la pénètre d'un coup...Explosion des sens, douce chaleur...Après cette attente nous ne fessons qu'un.

Notre ébats d'abord tendre, devient plus fous, de ses hanches elle m'incite a suivre son rythme effrénés, son désir qui coule le long de mon membre me met au bord de l'explosion, elle le sait et ne compte pas me laisser faire, d'une main elle retire le bandeau qui voilait ses yeux et plongea son regard dans le mien.

Je fut immédiatement foudroyé par celui-ci, je vis les flammes du plaisir qui la consumé, il me crié de lui en donner encore plus, ce brasier me fit perdre le contrôle, je la prit par les hanches, la soulève, et tout en restant en elle, je me dirige contre un mur de la pièce.

L'impact fut violent mais n'atténua pas notre plaisir, je le tenais, elle ne s'echapera pas, elle me regarde avec un sourire presque dément au lèvres, je lui appartient, cela lui plait.

Notre ébat passionné fessait trembler le mur, la maison entière semblait subir notre amour.

Elle n'en pouvait plus, elle voulait jouir... D'une main elle pris appuie sur le mur et me poussa en direction du canapé qui se trouvé a quelques pas derrière nous.

Assise sur moi, elle ondulé des hanches pour que je m'enfonce, plus profondément en elle...l'atmosphère torride qui nous enveloppe peu a peu gagne sur notre volonté, son corps convulsionne, mon corps se tétanise, mes mains se crispèrent sur ses fesses, les siennes dans mes épaules et les yeux dans les yeux, nous nous sommes oubliés dans un orgasme puissant.

A bout de souffle, le corps endolori, heureux, nous échangeons un tendre baiser.

Mon regard fit le tour de la pièce, Les pots de peinture avait volés sur les murs , les couleurs mélangés sur le sol par nos corps laissaient les stigmates de notre amour.

Je ferme les yeux...Belle journée colorée

Partager ce message


Lien à poster

merci pour ton histoire, j'ai bien aimé..... :clap:

merci

Partager ce message


Lien à poster

:roll: Très joliment narré :-D

Partager ce message


Lien à poster

:roll: Très joliment narré :-D

merci merci, c'était ma première, je n'avais jamais écrit avant, il y en aura peut être d'autres qui sais

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

Joli premier coups de pinceau Mister :roll:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.