Aller au contenu

Rencontres coquines

jh_parisien

Sex Friend

Recommended Posts

Tout a commencé lorsque Sophie, une amie de longue date avec qui nous entretenions des contacts très lointains, m’envoie un SMS le jour de mon anniversaire.

Evidemment, ça me fait plaisir d’autant que j’ai peu de nouvelles d’elle (nous habitons à 400 km l’un de l’autre) et, bien sur, je lui réponds.

S’ensuivent quelques échanges de SMS et nous finissons par nous appeler, ce qui est toujours plus simple.

Nous conversons un bon moment quand arrivent les sujets « qui fâchent », à savoir les relations amoureuses et elle m’avoue n’avoir personne dans sa vie depuis longtemps et que cette situation lui pèse.

Par jeu, je lui propose alors de la « dépanner » car « je ne laisse pas une amie dans le besoin » et lui propose alors d’etre son « Sex Friend », expliquant bien que les sentiments n’auraient pas lieu d’être (et donc la jalousie non plus), qu’on ne se devrait rien mais que l’on pourrait se contacter à notre guise pour un plaisir ponctuel afin de pouvoir au moins manquer ce manque sexuel.

Bref, je vends mon idée pour résumer.

Je crois que c’est plus un jeu de son coté à elle aussi lorsqu’elle me répond :

- Il faudra y réfléchir !

Et nous passons alors à d’autres sujets anodins.

La conversation s’achève, nous nous quittons en nous disant « à bientôt » et, je crois sincèrement, sans idée particulière derrière la tête.

Les jours passent et je ne repense plus à mon proposition (un peu oubliée à cause des excès de Vodka de cette nuit là) lorsque je reçois un SMS de sa part, me demandant simplement :

- Ta proposition était sérieuse ?

Toujours partisan de trouver une bonne excuse pour boire un verre, je profite de ce SMS pour y aller et prendre le temps de répondre car j’ai la sensation qu’il ne faut pas le faire à légère (ni à jeun, pour l’excuse).

La réflexion (et les verres) allait bon train et faisait se mélanger les souvenirs, les désirs et les possibilités (après tout, je reste un homme) que cette relation pouvait offrir.

Il ne s’était jamais rien passé entre nous, nous nous étions connus à une époque lointaine et nous étions un peu perdus de vue mais j’avais souvenir d’une bonne amie au corps plus que désirable (un joli visage aux yeux toujours rieurs, pas très grande, un corps et des jambes fins et mignons et, ce qui ne gache rien, une adorable paire de fesses rebondie et pommelée et une poitrine lourde et ferme (85D, je l’apprendrai plus tard) contrastant agréablement avec le reste du corps).

Et surtout, nul besoin de les détailler ici de par leur évidence, les possibilités ouvertes par ce genre de relations étaient évidemment multiples.

Commandant un nouveau verre pour l’occasion, je ne manquais bien sur pas de penser aux risques que cela pouvait représenter (comme perdre une bonne amie si cela se passait mal ou si des sentiments unilatéraux venaient à s’en meler) mais le vin blanc et le souvenir de son corps sculptural eurent raison de mes doutes et je décidai d’accepter, en répondant laconiquement à son SMS :

- Toujours sérieux quand il s’agit de ton plaisir.

La réponse ne se fit pas attendre, elle me proposait de passer chez moi le vendredi soir suivant, soit 4 jours plus tard.

Nous avons décidé de ne pas nous reparler jusqu’à ce fameux vendredi et convenu qu’elle viendrait me retrouver dans un bar (étonnant) près de chez moi.

Autant dire que ces 4 jours furent longs mais que la suite fut bien meilleure, et pleine de surprises…

J’arrete volontairement mon récit ici et j’ai bien conscience d’en avoir trop dit ou pas assez mais, loin de moi l’idée de me faire désirer, je souhaite juste ne pas faire un post trop long et je voulais simplement aborder la notion de Sex Friend, que j’estime comme une grande chance.

Je pourrais bien sur vous raconter la suite (qui dure encore à ce jour) si cette petite introduction vous a plu mais je voulais surtout savoir :

Suis-je vraiment chanceux de vivre cela (et en même temps, oui, je le pense, qu’importe le nombre de personnes dans mon cas) ou sommes-nous nombreux à vivre ce genre de relations (partagée et consentie par les deux partenaires) ?

Partager ce message


Lien à poster
Guest coolchris

super veinard oui

vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster

je n'ai jamais eu cette chance.

et j'aimerais beaucoup connaitre la suite :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

Comme on dit, l'occasion fait le larron !

Je n'ai pas provoqué la situation et je crois vraiment que j'ai eu de la chance en effet...

Je vous écrit la suite au plus vite. Je ferai ça en plusieurs épisodes car sinon, ca risque d'être trop long...

Partager ce message


Lien à poster

Je me suis dit finalement que c'était un peu court, alors voici la suite de cette aventure, en esperant qu'elle vous plaira autant qu'à moi...

Le vendredi fini par arriver et je l’attendais donc au bar.

Elle était comme dans mes souvenirs, une fois le manteau ouvert, toujours aussi craquante et les yeux toujours aussi rieurs, vêtue d’un jean moulant et d’un petit top à boutons qui comprimait distinctement sa poitrine de rêve.

Nous bûmes ainsi quelques verres, comme si les années n’étaient pas passées, discutant de choses et d’autres, aussi bien entre nous qu’avec les autres habitués du bar.

Je ne l’avais jamais touchée auparavant mais nous savions pourquoi nous étions là tous les deux et je décidai alors, en lui faisant une bise, de la prendre par la taille, d’un geste presque innocent.

Ce que les autres ne voyaient heureusement pas, c’est que ma main cachée par le manteau était remontée sur son flanc et effleurait doucement mais fermement le coté de son sein droit.

Je le sentais ferme, tendu et agréablement chaud, malgré les épaisseurs du top et du soutien-gorge.

Magnifique son regard à cet instant, regard chargé de connivence et de gourmandise.

Je retirai ma main après quelques secondes, « l’abandonnant » pour une autre conversation et la laissant, quant à elle, à la sienne.

Elle revint vers moi quelques minutes plus tard, les yeux pétillants, pour me dire :

- Tu aurais du continuer…

- Je reprendrai quand tu voudras si tu vas retirer ton soutien-gorge.

Sans un mot, elle prit son sac à main et se dirigea vers les toilettes, me laissant seul et un peu abasourdi…

J’attendais impatiemment son retour, le regard rivé sur l’escalier qui menait aux toilettes.

Elle revint après quelques minutes, le manteau refermé un plus haut et me glissa à l’oreille :

- J’ai rempli ma part du marché, à toi de remplir la tienne…

Avant de me tourner le dos pour reprendre sa conversation.

Je me suis donc de nouveau collé à elle, sans oublier de glisser ma main sous son manteau.

Etant plus grand qu’elle et le manteau boutonné assez haut (on ne voyait plus son top), je pouvais, en repliant le coude, accéder à son sein gauche sans que ce ne soit visible.

J’avais donc la main totalement sur son sein libre sous son top et je ne cessai, sans la regarder, tantôt de l’effleurer du bout des doigts, tantôt le prendre pleinement en main et le malaxer ou jouer avec son téton très sensible qui pointait maintenant ostensiblement.

Ses réponses se faisaient plus longues et la voix un peu plus langoureuse et j’aimais lui donner ce plaisir, à l’insu de la personne d’en face.

Je pus alors profiter que les boutons de son top étaient en fait des pressions (extrêmement pratiques ces petites choses !) pour les défaire le plus doucement possible.

Un peu surprise au premier, cela pouvait se sentir dans sa voix, elle ne réagit pas pour les deux suivants, attendant sans doute de voir jusqu’où j’étais capable d’aller.

Je m’arrêtai là, le top étant assez ouvert maintenant pour que je puisse accéder à la peau nue de son sein et à son téton, dur comme du bois, dont je sentais l’aréole granuleuse réagir sous mes -légères- griffures, du bout de l’ongle.

Elle avait de plus en plus de mal à suivre la conversation et bafouilla même, au moment où je lui pinçai délicatement le téton entre deux doigts.

C’est alors que la personne avec qui nous parlions se retourna pour saluer un autre client.

Ces quelques secondes furent suffisantes pour ouvrir deux boutons de plus et ouvrir son top, dénudant totalement ses deux seins avant de reprendre sagement ma place.

Je la sentais devenir pivoine mais elle ne fit aucun commentaire, continuant de discuter.

Je l’abandonnai alors ainsi et allai discuter avec le barman, la laissant, seins nus sous son manteau et fortement excitée, me fusiller du regard.

Un SMS reçu me sortit de ma torpeur :

- Salop !

Auquel je répondis :

- Comment tu te sens ? C’est agréable ?

- Très... Trop…

- De quoi as-tu envie ?

- Que tu termines ce que tu as commencé !

- En bas dans 5 mn. Manteau ouvert.

Je rangeais mon portable et filai donc l’attendre aux toilettes.

Que c’est long 5 minutes ! Et finalement, le bruit de ses talons sur l’escalier métallique annonça l’arrivée de ma belle, qui ouvrit alors totalement son manteau, me dévoilant, enfin, ses seins splendides, ronds et lourds, dansant au rythme de sa descente.

Elle se jeta sur moi pour que nos langues se rencontrent puis se recula, prenant ses seins en coupe avec un air de défi et me disant :

- Tu vas leur faire quoi ?

- Tout ce que tu me laisseras leur faire…

- Alors dépêche-toi !

Elle ouvrit la porte des toilettes les plus proches et s’y engouffra, totalement dépoitraillée, manteau et top ouverts.

C’en était trop pour le simple et faible humain que je suis et je me précipitai sur eux, les prenant enfin à pleines mains.

De son coté, elle s’attaqua à ma ceinture, ouvrant et baissant pantalon et boxer.

Elle m’attira contre elle après s’être assise et entreprit une fellation mémorable, alternant les léchouilles douces avec les pénétrations plus brutales, salivant et même crachant sur mon sexe tandis que je ne lâchais pas ses seins.

Elle me sortit de sa bouche et vint alors me placer entre ses deux magnifiques rondeurs, posant ses mains sur les miennes et les comprimant.

Sa salive me faisait coulisser à merveille entre ses deux collines, pressées par nos mains.

Je pris alors ses tétons que je pinçai entre mes doigts, avant de continuer de glisser contre elle, mon gland venant parfois jusqu’à sa bouche ouverte.

Cela ne dura que quelques minutes. Sentant, par mes pressions croissantes sur ces tétons et certainement une expression digne du loup de Tex Avery sur le visage, que j’allais jouir, elle desserra l’étau de ses seins et me reprit en bouche pour me faire jouir ainsi, avalant tout mon plaisir et me gardant en bouche jusqu’à ce que toute trace de ce qui venait de se passer disparaisse.

Et comme si rien n’était arrivé, elle entreprit de se rhabiller, mais toujours sans soutien-gorge et me poussa dehors avant de me dire :

- Remontes avant qu’on ne se fasse remarquer mais saches que tu me dois un orgasme et je le veux avant qu’on n’arrive chez toi, pour être à égalité…

Elle ferma alors la porte, me laissant bouche bée mais avec une idée bien claire en tête :

Ma « Sex Friend » me réservait bien des surprises…

Et en effet, ce n’était qu’un début.

Partager ce message


Lien à poster

Elle est très excitante cette histoire, et très bien racontée! :twisted: vivement la suite!

Partager ce message


Lien à poster
Guest sliver

Très excitante cette histoire vivement la suite

Partager ce message


Lien à poster
Guest coolchris

oui quel veinard....

vivement la suite surtout si elle est encore plus chaude !!

Partager ce message


Lien à poster

He bien, ça promet!!

Vivement la suite de ce chaud récit!

On a hâte de connaitre toutes chaudes aventures.

Partager ce message


Lien à poster
Guest Klenack

pas une mauvaise idée d'avoir un sexfriend ... récit croustillant

Partager ce message


Lien à poster

Continue! Continue!!!

Tu ne vas tout de même pas la (et nous) laisser en plan comme ça??!?!!??

Solo

Partager ce message


Lien à poster

je suis d'accord avec les autres posts une suite :oops:

c'est très agréable ce récit :twisted:

on voudrait un sex friend aussi

Partager ce message


Lien à poster

c'est clair, ca donne envie !

si il y a une suite, je suis preneur ! et a priori je suis pas le seul...

Partager ce message


Lien à poster

J'aime beaucoup et l'idée d'avoir une sex-friend est très alléchante! Tu as bien de la chance :welcome:

Partager ce message


Lien à poster

Je suis ravi que ça vous plaise en tout cas...

Mais malgré tout surpris : Je ne suis pas le seul à avoir connu cela, rassurez-moi ?

Il est clair que c'est une chance quand 2 adultes peuvent vivre une histoire de la sorte mais je pensais cela plus répandu...

Ou bien est-ce le cas mais uniquement l'un des deux partenaires est au courant que l'autre n'est qu'un Sex Friend ? :welcome:

Quoiqu'il en soit, je vous prépare une petite suite et vous envoie ça au plus vite...

Merci à tous pour vos commentaires, ça fait très plaisir à lire.

Partager ce message


Lien à poster

la suite la suite la suite!!! comment tu lui a donner son orgasme??? on veux la suite :aime2:

J'ai déja eu une relation comme celle ci (ptete un peu moin coquine je dois l'avouer) mais malheureusement on s'attache aux bonnes choses donc les sentiments sont arrivés et on est resté 1 an et demi ensemble... mais ENJOY!

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.