Aller au contenu

Faites des rencontres coquines près de chez vous

Eowyl

la mère et la fille!!

Recommended Posts

C'est arrivé quand j'avais 15 ans, j'étais en Allemagne avec un programme d'échange de mon collège. J'avais atterris dans une famille habitant Hambourg et se banlieue résidentielle, une petite maison très mignonne, un couple la quarantaine avec une fille âgé de 19 ans. J'étais supposé être aussi accueillis par le petit frère du même age que le mien mais il se trouvait à l'hôpital lorsque je suis arrivé et malheureusement il n'en sortis pas de tout mon séjour.

A cette époque, les cours ayant lieu le matin en Allemagne j'avais souvent mes après midi de libres soit pour aller faire du sport avec les autres élèves de mon âges, soit pour allez perdre mon temps en ville ou encore a la maison (à leur maison bien sur). Il m'arrivait cependant régulièrement en jeune mâle avide de découverte d'aller assister au cours de danse de la grande sœur de la famille. Elle qui avait 19 ans, svelte et blonde, une poitrine fine et gracieuse mais un fessier à se damner, ces yeux bleues me transpercer a chaque fois qu'elle me regardait. Nous ne parlions pas souvent ensemble car pour elle j'étais comme son petit frère un petit emmerdeur...

Tel un mâle en rût, je m'adonnais régulièrement à des séances de masturbation dans ma chambre le soir, laissant mon imagination vagabondé sur le corps de cette déesse germanique.

Deux semaines étaient déjà passées depuis mon arrivée et je me sentais vraiment à l'aise maintenant dans cette famille. Eux aussi s'était habitué à moi. Notamment les femmes de la maison qui au début par pudeur je suppose et gène également ne se déplacer qu'habillées et qui maintenant sortaient de la salle de bain seulement envelopper de leur serviette.

Mon imagination lors de ma longue séance de masturbation chaque soir avait maintenant deux modèles parfaitement en tête car même si à 15 ans on ne regarde pas vraiment une femme de 40 ans, il faut dire que de la voir régulièrement comme cela sortant de la salle de bain m'avait permis de distinguer parfaitement sa très belle poitrine ainsi que ces hanches de femmes. telle mère telle fille car ce proverbe s'y prêter parfaitement bien du point de vue des fesses...

Tout se déroulait parfaitement donc depuis le début de mon séjour mais un soir cela dérapa plus que de raison et je découvris alors l'approche assez libéré qu'ont nos voisins d'outre Rhin sur le sexe en tout cas pour cette famille.

il devait être presque 22h, j'étais tranquillement installé dans mon lit, nu, la couette a mes pieds et seule une lumière tamisée éclairant la pièce. J'avais pu récupérer un magasine érotique part un jeune allemand qui était dans la même classe que moi.

Je m'adonnais donc a mon activité favorite, la masturbation. Ma verge était déjà bien dressé et je m'appliquais à faire coulisser ma main humecter de salive sur tout son long,n'oubliant pas de masser délicatement mes testicules par moments, ou encore de titiller mon gland.

Je lâchais parfois des petits râles mais je ne me soucier guère du bruit car j'estimais qu'il était assez tard pour que tout le monde soit dans sa chambre...

fermant les yeux tout en continuant mes va et vient langoureux sur ma verge, je laissais alors mes pensées vagabonder sur les corps de mes deux hôtesses...

Soudain on frappa à la porte et le temps que j'attrape la couette, elle s'ouvrait déjà. C'était K. la mère qui entra dans la pièce. Elle ne mis pas plus d'un quart de seconde à comprendre ce qui se passait: Lumière tamisée plus magazine érotique étalé en grand sur le lit plus jeune mâle à moitié nu...

Elle éclata tout d'abord de rire ce qui me mit dans une gène extrême. J'essayais tant bien que mal de cacher au plus profond du lit mais ce n'était qu'une illusion. Il n'y avait aucun échappatoire. Elle s'approcha alors de moi, pris le magazine pour voir, le reposa puis elle s'assit au bord du lit avant de me dire: "tu n'as pas à être gêner. C'est naturelle ce que tu fais. A ton age je faisais de même pour me découvrir, découvrir les autres aussi etc..."

Je fus surpris par ce discours très libéré sur le sexe. Je m'attendais plus à quelque chose du genre "allez rhabille toi vite plutôt que te de palucher et dors..."

Son discours continuant je me relâchais un peu et pensait que le plus dur était passé. Cependant je m'apercevais que malgré toute cette situation, mon érection n'avait pas diminué. Au contraire elle se faisait même de plus en plus présente, presque perceptible à travers la couette. La peur et la gène que j'avais ressentis n'avait fait qu'augmenter mon état d'excitation...

La suite au prochain numéro :wink:

Partager ce message


Lien à poster

Je lisais attentivement ton récit et puis....Argh!.....plus rien....la suite.... :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

arg ça devenait intéressant!vivement la suite alors ! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

Et Ben, ça va pas améliorer l'image des allemandes ça !

:twisted:

la suite please !

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anselmea00

J'avais un peu peur en lisant le titre mais ça commence super bien. Allez la suite !!! ^^

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

Vraiment pas sympa de couper comme sa :/

Vraiment pas juste ! :s :s :s

Je ne t'aime plus ! Je t'aimerai de nouveau quand tu auras mis la suite ! :twisted:

Partager ce message


Lien à poster

La suite arrive promis, désolé j'ai juste étais débordé par le boulot... Je vous l'envoie dès que je peux!

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.