Aller au contenu

Rencontres coquines

Helluya

Si j'étais à sa place, version masculine

Recommended Posts

Comme le désirait notre chère BénéM, voici le fantasme retranscrit du point de vue de l'homme ! Enjoy !

Une envie pressante se fait ressentir. Hop, des toilettes à deux pas, que demander de plus?

Des toilettes mixtes.. Allons bon, voilà qui pourrait être bien intéressant.

Une porte fermée, hop celle d'après est pour moi.

Vite, sortir l'attirail, régler sa petite affaire... Ne serait-ce pas un trou dans le mur? Un coup d'oeil rapide et discret, juste le temps de voir une femme magnifique figée sur les toilettes, pantalon toujours baissé. Je bénis finalement les toilettes mixtes et d'avoir pris la première porte.

Force est de constater que cette charmante demoiselle provoque en moi un certain effet... Autant gêné qu'émoustillé, je me racle la gorge, espérant secrètement qu'elle regarde par le trou avant d'entamer une masturbation rapide, et pas vraiment discrète pour l'heure... Je ne peux même m'empêcher de laisser échapper quelque soupirs de plaisir, repensant furtivement à cette femme déculottée, à quelques centimètres de moi, peut-être en train de réagir à mon propre plaisir.

Au bout de quelques minutes, j'entends un soupir s'échapper de la cabine d'à côté. Je m'arrête un instant, un sourire vient prendre place sur mes lèvres. Elle s'est finalement également livrée au plaisir.

Je reprends donc mes caresses un peu plus confiant, me rapprochant petit à petit de ce trou.

Maintenant c'est quitte ou double... Soit tout se passe bien, soit je dis au revoir à ma virilité... L'excitation l'emportant véritablement sur la raison, je passe mon sexe bandé à travers l'ouverture faite dans le mur, laissant à la vue de la demoiselle l'objet de mon désir. Sans un mot j'attends la suite des événements...

Soudain, une main humide s'empare de ma queue et commence à en caresser l'extrémité. Cela a pour effet un durcissement encore plus net, et un soupir de satisfaction autant d'excitation s'échappe de mes lèvres... Elle avait décidé de continuer le jeu... La petite coquine commence à me branler lentement à pleine main, parcourant mon dard de haut en bas, me recalottant. Sa main s'active un peu plus lorsque je sens le contact de sa langue sur mon gland, sensation exquise qui me fait fermer les yeux et grogner légèrement de plaisir. Hum qu'elle est douée...

Puis, plus rien... Un peu perdu sur le coup, je me rends compte en fait qu'elle se déshabille et quelques instants après, je sens le contact de son sexe humide, de son ventre, et de ses seins couler sur mon chibre comme un filet d'eau. Aussitôt il reprend sa dureté maximum quelque peu descendue suite à l'inactivité durant son effeuillage, et la main de la coquine en reprend possession pour mon plus grand plaisir. Je l'entend cracher avant de commencer à me sucer, et je sens mon sexe pénétrer au plus profond de sa gorge.

Excité par son audace, je ne peux m'empêcher de l'imaginer nue, accroupie dans la cabine d'à côté, à s'occuper avec soin de mon désir impérieux. Légèrement frustré tout de même de ne pouvoir la toucher en retour, je savoure pleinement le plaisir qu'elle m'apporte, passant dans ma tête les images se déroulant dans la pièce d'à côté...

Elle me suce encore et encore, m'arrachant des soupirs de plaisir, de jouissance. Je sens sa langue venir chercher mon sac, alors je m'écarte pour faire passer le tout. Je la sens me prendre au plus profond de sa gorge... Une vraie coquine. Je suis obligé de me retenir pour ne pas venir dans sa bouche, et je me mords à pleine dents les lèvres pour ne pas exploser dans un râle de plaisir.

Dieu qu'elle est bonne...

Je l'entends finalement se lever, et sa bouche m'abandonne pour laisser à sa main le libre loisir de coulisser sur mon membre humide de sa salive, et proche du dénouement. Je la sens accélerer au rythme de son envie et de son plaisir, et je me retire rapidement pour ne pas exploser dans sa main. Je contracte fortement ma queue à la base pour ne pas exploser non plus de mon côté, laissant la tension redescendre légèrement. Une quinte de toux me prend, et ne résistant pas à la curiosité, je me penche légèrement vers le trou pour la voir, belle et nue; caressant alternativement sa chatte et son cul, le lubrifiant de ses sécrétions intimes. Il ne m'en faut pas plus pour la désirer au plus profond de mes entrailles. Le désir impétueux se fait bel et bien présent, fier et droit. J'aimerais la posséder, j'aimerais la chevaucher, prendre d'assaut son sexe et son cul, lui apporter mon plaisir...

De nouveau d'attaque, je glisse mon membre par le trou, venant me coller à la paroi pour lui présenter pleinement l'engin. Ne sachant ce qu'il m'attend, une main ou autre chose je reste sans un mot. Je sens sa main me saisir fermement, frôler ses orifices avant qu'elle ne s'empale sur mon pieu. Je m'enfonce au plus profond de ses chairs, poussant un râle de plaisir, un sourire béat de satisfaction s'affichant sur mes lèvres... J'étais finalement en elle...

La danse se fait lente et profonde, langoureuse, procurant sur chaque centimètre de mon dard un plaisir indicible. Cette coquine est des plus délicieuses... Je la sens s'échapper pour venir m'attraper de ses lèvres. Elle me nettoie la queue avec minutie, les plaisirs s'alternant de mon côté, je savoure dans des râles non dissimulés la proche extase qu'elle m'offre.

A priori satisfaite, elle revient s'empaler mais cette fois je sens qu'elle n'est plus penchée vers l'avant comme la première fois. Je sens mon sexe remonter vers les hauteurs, comme si elle était plaquée à la paroi, presque contre mon torse... Seule la paroi sépare nos corps, paroi à l'origine de nos excitations, qui se fait presque trop oppressante pour le moment.

Elle joue de ses mouvements de bassin, m'arrachant des soupirs, titillant mon orgasme qui se rapproche inexorablement. Dans sa langoureuse torture, elle s'arrête pour serrer mon membre entre ses cuisses, et je suis obligé de me rétracter pour ne pas exploser en elle... Râlant de plaisir, je reprends peu à peu mon souffle et modérant mon désir, mais voilà qu'elle me reprend en main. Elle frotte ma queue sur ses fesses et je me mords les lèvres à l'idée de ce qu'elle souhaite. Ou bien peut-être est-ce seulement mon désir et mon imagination.

Toujours est-il que je laisse échapper un grognement lorsque je sens le contact de son anus... Nos mouvements conjugués me permettent de la pénétrer lentement. Je la sens relâcher la pression ce qui a pour effet mon insertion totale en elle...

Mes pensées deviennent folles... Je l'imagine là, juste derrière la paroi, penchée devant, nue, mon désir en elle... Cela me rend fou de désir, de plaisir, je laisse échapper un soupir en restant là, immobile...

C'est elle qui amorce le mouvement, m'extirpant un léger cri de surprise et de plaisir à l'état pur. Ses mouvements se font amples, mes assauts puissants. Là, je la prends, comme si elle était collée à moi. Mes cris rauques se font en harmonie avec mes coups de reins lui extirpant également un fou plaisir qui régale mes oreilles et ne fait qu'accroître mon plaisir. Ne pouvant plus me retenir, j'explose en elle, crie victoire en me laissant totalement aux prises du plaisir fou, la traitant de salope et de petite pute.

Je la sens serrer les cuisses et sans mot dire elle continue le mouvement, et se redresse tandis que mon sexe perd peu à peu de sa rigidité, le désir impérieux satisfait par cette terriblement bonne coquine... Ma bite reste là, pendante sur le bas du trou tandis que je reprends mes esprits collés contre la paroi. Elle m'attrape une dernière fois, me frottant contre son sexe humide, lui extirpant ses derniers soupirs de plaisir. Je sens un liquide s'échapper et couler son mon dard, et peu de temps me suffit pour comprendre qu'il s'agissait de ma propre semence. Elle me frotte de plus en plus contre elle, jusqu'à ce que les derniers râles se taisent et qu'elle me relâche...

Je me retire, l'imaginant encore tremblante de l'autre côté, nue et comblée...

Partager ce message


Lien à poster

Un seul mot "Excellent!!!" :wink::wink::lal:

Merci à toi pour ce récit très excitant et très bien écrit :D

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.