Aller au contenu

Rencontres coquines

whatsyourname

Elle se réveille...

Recommended Posts

Cela fait à présent de longues minutes que j'ai ouvert un oeil. Enfin, quand je dis ouvert... le voile brumeux devant mon regard a mis du temps avant de se dissiper.

Quelques rayons de soleil ont percé les volets et jouent avec les plis des draps. Je m'étire telle une chatte, je baille une fois de plus à m'en décrocher la mâchoire et je frémis en entendant le vent glacial au dehors. Je suis si bien au fond de mon lit ! Hors de question de ressentir la moindre honte à passer la matinée à ne rien faire, je me suis trop donnée au travail ces derniers jours, je mérite amplement cette petite pause bienvenue.

Ce lit est trop grand pour moi toute seule. Tu es parti très tôt ce matin, et déjà tu me manques. J'ai encore sur moi ton odeur. Je me tourne vers ton oreiller, j'y enfonce mon visage et je prends une profonde inspiration. Je pense à toi.

Je tourne la tête sur le côté. Posée sans ménagement sur la chaise, ma nuisette me rappelle le début de notre soirée de la veille. J'avais une fois de plus les cuisses totalement offertes, les fesses à peine couvertes, mais cela ne t'a pas suffi, tu m'as rapidement débarrassée de ce frêle bout de tissu. Tu voulais sentir ma peau contre toi, toute ma peau, et tes mains ont exploré ces territoires qui n'appartiennent qu'à toi, alors que tu me couvrais de doux baisers. Mon cou, mon ventre, mes seins, mes fesses.... nos ébats de la veille hantent mes pensées.

Quand tu me demandes ce que je préfère dans nos câlins, je te réponds toujours avec un sourire "tout", parce que c'est vrai. Je pourrai préciser tous les instants autour de ces actes d'amour qui ont gardé la magie et l'intensité de nos premières fois. J'aime ce moment avant de faire l'amour, où nous jouons comme des adolescents à redécouvrir nos corps, à nous frôler, à nous chamailler gentiment en laissant nos doigts s'aventurer partout... j'aime aussi après l'amour, quand je reste nue, enlacée dans tes bras, blottie au creux de ton épaule, l'oreille posée sur ton torse. La douce chaleur qui émane de ton corps me permet de m'endormir, il me faut bien ça après la tornade des sens que tu as fait subir à tout mon être.

Sans m'en rendre compte, j'ai fermé les yeux et laissé mon imagination me guider loin dans mes songes. Mes mains glissent sur ma peau, ma langue danse sur mes lèvres, mon souffle se fait plus intense. Voilà, à présent je suis bouillante, mon bas-ventre est trempé, mes tétons sont sensibles comme jamais. Le moindre frôlement du drap sur mon corps me fait mouiller davantage. A force de ressasser ces instants de plaisir, je suis très excitée. Je pourrai continuer à jouer toute seule, je l'ai déjà fait bien des fois dans ce lit, mais pas ce matin. J'ai besoin de toi. Oui, c'est une dépendance, il me faut une dose de toi. Je voudrais tant revivre immédiatement toutes ses sensations que j'ai pu connaître dans tes bras... En plus, tu sais très bien dans quel état tu es capable de me mettre, j'ai eu la faiblesse de te l'avouer, et cela t'amuse. Ce n'est pas juste ! Je mérite bien une petite vengeance.

Je sais que tu as beaucoup de travail aujourd'hui et une réunion que tu ne peux pas rater. D'un geste, j'attrape mon téléphone. Alors, vais-je t'envoyer des messages coquins ? Ou bien une photo ou une vidéo de moi ? Vas-tu avoir droit à un petit show très privé qui va te faire perdre tous tes moyens, mon chéri ? Non, je ne vais pas aller aussi loin, cela risquerait de te contrarier aujourd'hui, même si je sais que tu serais incapable de me le reprocher.

Je me ravise, et en reposant l'objet sur mon chevet, mon regard se pose sur ma garde-robe. Ah, une nouvelle idée ? Je pourrais venir te chercher au travail après avoir enfilé la jupe que tu préfères sur moi, tu sais, celle que tu adores retrousser... Tiens, tant que j'y suis, et si je ne mettais rien dessous ? J'hésite à ce que nous pourrions ensuite faire dans ton bureau, alors que tes collègues pourraient nous entendre si nous ne nous faisions pas discrets. Me prendrais-tu sur la table ? Oh, mieux, mon trésor, tu serais un ange si tu acceptais de laisser ta langue venir s'occuper de mon bouton d'amour qui se languit de tes caresses expertes. Après ça, promis, je ne pourrai absolument rien te refuser !

J'entends un nouveau souffle, un frisson me parcourt l'échine et me dissuade de cette pensée. Dommage, la saison ne se prête pas à ce jeu. Tu ne perds rien pour attendre mon amour, car je mettrai ma menace à exécution dès les premiers beaux jours du printemps. Mais en attendant, il me faut trouver autre chose. De longues minutes se sont écoulées, et mon état ne s'est pas arrangé.

Tiens, mon téléphone vibre. Un message ? Un message de toi ! Ton collaborateur s'est absenté et tu rentres déjeuner avec moi tout à l'heure. J'y songeais si fort que cela a fini par se produire, je vais bientôt croire que la magie existe bel et bien ! Il me reste encore un peu de temps. Je vais commencer par prendre une bonne douche chaude pour être toute fraîche, et je crois que je vais revenir sagement t'attendre dans le lit. Avec un peu de lingerie ou dans la tenue d'Eve ? Je n'ai pas encore décidé...

Partager ce message


Lien à poster

J'aime beaucoup ton écriture.

C'est tout chaud, doux, sensuel...

:clap: :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Guest Anonymous

Moi, je suis fan de...quel est son nom déjà? :D

Bon, j'avoue, un peu déçu par la fin, il nous a habitués à plus d'humour, plus de fantaisie dans ses chutes. Mais bon, cette histoire n' est peut-être pas finie, l'avenir nous le dira! :content:

Partager ce message


Lien à poster

Merci pour vos compliments :shock:

Je ne pense pas écrire une suite à cette histoire, du moins dans l'immédiat. Je planche sur d'autres choses et je manque un peu d'inspiration ces derniers temps, mais j'espère pouvoir bientôt vous soumettre un nouveau texte :lal:

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.