Aller au contenu

Rencontres coquines

AsMoth

Désir intense en voiture, pause caresses dans les bois

Recommended Posts

Cela a dû vous arriver à vous aussi de nombreuses fois... le désir qui monte dans l'habitacle d'une voiture, milieu paradoxal mêlant confinement, presque intime, et impossibilité d'agir tant qu'on est au volant.

Je vous explique...

Ma copine de l'époque Stéphanie et moi étions ce fameux été sur les routes pour les grandes vacances. Des heures et des heures passées dans la voiture, entre point mort et vitesse très réduite.

Nous avions enfin quitté l'autoroute, direction les routes de campagnes déjà un peu plus désertes pour arriver à destination.

Sauf que Stéphanie, qui avait le chic pour se mettre à l'aise en anticipation des longs trajets, portait ce jour là une robe légère qui m'avait excitée tout le long. ça ne faisait pas très longtemps que nous sortions ensemble, trois semaines à vrai dire, mais la complicité sur le plan sexuelle était excellente entre nous. Si excellent qu'elle était presque tacite. Steph avait cette faculté de pressentir ce qui m'excitait. Elle savait me mettre le feu sans rien me dire, sans rien me faire.

Aussi, la vue de ses jambes lisses et dénudées tout le long du trajet, sa main calée entre ses cuisses, jupe retroussée, avait fini par me mettre dans un sacré état. Je bandais quasiment en continu depuis le début du trajet. Le parfum de Steph m'enivrait. Je ne sais si elle avait aperçu mon état d'excitation avancé, mais ce qui était sûr était qu'à la dernière pause pipi, Stéphanie était revenue avec une démarche qui dénotait quelquechose. Je compris immédiatement de quoi il s'agissait lorsqu'une fois assise, elle ne manqua pas de déposer son string ficelle noir dans son sac posé à ses pieds. Je compris, sans mot dire, qu'elle avait la chatte à l'air. Elle aussi devait être particulièrement excitée.

Les dernières dizaines de kilomètres se firent avec la main de Steph posée sur le haut de ma cuisse. Sage sans l'être... Je bandais comme un âne.

Nous finîmes par trouver un coin pommé à la sortie d'un petit bois. Je n'en pouvais plus.

- Steph, il faut qu'on s'arrête...

- Oui, pourquoi ?

- Ecoute, j'ai trop envie de toi, il faut que tu fasses quelque chose, j'ai la queue en feu !

Je coupai aussitôt le contact et sortis de la voiture. J'avais le sexe raide et dressé dans mon jean. Je fis le tour de la voiture. Steph en sortit à son tour. On s'accola l'un à l'autre pour s'embrasser à pleine langue.

- Je t'ai vu retirer ton string ! Toi aussi tu es excitée, pas vrai ?

- Oui, très !

A l'entente de sa confidence, je ne tardai pas à relever sa robe. Steph se retrouva le cul à l'air. Son joli cul rebondi. Nous étions cachés de la route par la voiture, planqués derrière la porte passager restée ouverte. Ce fut Steph qui me plaqua contre la voiture, sa main s'approchant dangereusement de mon entrejambes. Elle lâchait de petits gémissements en m'embrassant. Sa langue chaude était passionnée. Le fait que je retrousse sa robe et que je prenne à pleine paume ses fesses ainsi mises à nue, en pleine nature, fit s'amplifier la respiration de Steph qui en ouvrit la bouche. Je lui écartai les fesses pour l'exciter plus encore. Pour que l'air vienne s'engouffrer dans sa raie culière et caresser sa belle petite chatte. Hummm, sa belle petite chatte... lisse et tendre, sur laquelle je ne tardai pas non plus à placer ma main. Steph se cambra. Mes doigts vinrent caresser puis pétrir ses chairs intimes et en effet très humides. Je fis passer ma main entre ses cuisses, jusqu'à ce que le bout de mon majeur vienne heurter sa petite rondelle - c'était d'ailleurs la première fois que j'osais atteindre l'intimité ultime de Steph - avant de le faire glisser le long de sa jolie chatte pour exciter son clitoris.

Reprenant les fesses de Steph dans chaque paume pour les pétrir de désir avec virilité, celle-ci se plaqua contre mon bas ventre pour sentir toute ma raideur.

Steph se décolla enfin de moi pour défaire ma ceinture et les boutons de mon jean. Je sentis sa main se saisir de mon sexe. Une délivrance ; un soulagement ; ultime après autant de temps à bander sans pouvoir faire quoi que ce soit ! Steph se mit à me pétrir le sexe avec sensualité : lentement, intensément. Je voyais Steph se mordre les lèvres et regardant sa main s'activer sur mon sexe épais dont le gland luisait généreusement de mouille épaisse. Ses caresses étaient paradisiaques ; je ne ressentais plus rien sauf elles.

Le plaisir monta d'un cran encore lorsque Steph sortit un tube de gel intime de son sac et en appliqua sur mon sexe en feu. Les caresses devinrent divines. Steph se mit à me masturber en dégustant ce moment. Moi, je me laissais masturber avec cette infinie délicatesse. Je ne manquai pas de sortir les beaux seins ronds de Steph de sa robe pour les lui caresser. Ce moment, si nécessaire, était très intense de par son contexte : nos caresses en pleine nature, au risque d'être surpris, nous mettaient dans un état terrible.

Je bandais si fort que Steph n'arrivait à faire coulisser la peau de mon sexe sur mon gland. Celui-ci était bien trop dur et gonflé et celle-ci bien trop tendu. Je bandais si fort, mon gland était si gros de désir que j'en étais moi-même impressionné. Quant à Steph, inutile de dire que voir son mâle dans un tel état d'excitation avancé la mettait elle aussi dans tous ses états. Pour preuve, nous avions tous les deux les joues rouges d'excitation. Steph faisait tantôt tournoyer sa main sur mon gros manche, tantôt elle passait sa main lentement dessus. Elle était, seins, cul et chatte à l'air et elle malaxait mon dard à même cette bordure de route. C'était purement divin. Voilà maintenant qu'elle se mit à serrer mon manche plus fortement, et remontant sa main jusqu'ç mon gland, elle en fit couler une longue goutte de mouille épaisse. Bordel elle savait y faire ! La sensation de mon suc sortant ainsi de mon sexe sous les douceurs expertes de Steph me fit redoubler d'excitation. Jamais une femme ne m'avait aussi bien masturbé, avec tant d'application et de savoir-faire. Ses doigts doux et coquins vinrent alors étaler ma mouille sur mon gland en fusion, avant qu'elle vienne tendre de sa main la peau de mon sexe à nouveau. Un frisson de plaisir me parcourut l'échine. Bordel que je bandais fort !

La pointe des seins de Steph dardaient tout autant d'excitation.

Ne me demandez pas pourquoi, mais j'avais l'impression d'être une bête en rut s'offrant à sa maîtresse. Steph pouvait faire tout ce qu'elle voulait de moi. Ses doigts enfermés sur mon gland, Steph faisait bouger son index en s'attardant à le faire glisser sur le frein. De telles caresses, réalisées avec le gel magique, m'emportaient au paradis. J'étais affalé contre la voiture, offrant en avant ma queue à ma belle Steph pour qu'elle m'emporte avec elle. L'excitation fut plus forte encore lorsqu'elle se mit à pétrir mon sexe à deux mains. Le serrant fortement à sa base d'une main, son autre main vint s'attarder une nouvelle fois sur mon gland.

Steph remarqua alors que je commençais à grimacer. Elle desserra alors l'emprise de sa main sur mon sexe. Mais mon coeur battait fort, si fort. J'allais jouir. C'était irrévocable. Alors, par cette étreinte de ses doigts sur mon sexe un peu moins forte, Steph activa sa main jusqu'à me faire exploser. Une première coulée sortit de mon sexe, avant que de longs et puissants jets de sperme viennent gicler devant moi, devant le les yeux gourmands et excités de Steph me voyait ainsi exploser devant elle par ses caresses. Je râlais mon plaisir, ne cessant d'éjaculer copieusement mon orgasme. Le sol fut rapidement maculé de giclées de sperme, ainsi que le poignet de Steph.

Celle-ci m'embrassa à pleine langue, toute dehors, comme pour me laisser fantasmer que ma langue ainsi offerte aurait pu être mon gland en feu.

Nous reprîmes la route dans un silence étrange : moi, j'étais exténué. Steph quant elle, semblait avoir un léger rictus de satisfaction. En effet, le soir même, ce fut à mon tour de la faire mouiller et crier de plaisir tant cette petite coquine m'avait mis dans tous mes états.

Partager ce message


Lien à poster
Invité

Celle là a un charme different des autres c'est ce coté ou on te sens a ses ordes,ses envies quand elle a ton sexe en main,d'habitude on te voit plus comme le male dominateur mais etre dominé te va bien aussi ca te rend un peu plus je sais pas un peu plus humain...lool

Partager ce message


Lien à poster

Très bien raconté,très excitant et tout en sensualité....j'adhère :wink:

Partager ce message


Lien à poster

pour réagir au premier post, c'est vrai que j'ai un peu l'impression en relisant mes lignes que j'ai été un peu comme un "homme objet"... mais c'était si bon de se laisser succomber... après tant de désir accumulé. :wink: :wink:

Partager ce message


Lien à poster

Très bon récit, bien écrit, excitant, comme toujours. :clap: :x

Comme l'a si bien dit lorane, c'était bien de voir les rôles inversés, pour une fois!!! :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest Loukas

Très belle histoire et très belle écriture.

Partager ce message


Lien à poster

Bravo pour ce récit si bien raconté. Et comme c'est bon une bonne branlette experte comme celle-ci! Je ne m'en lasse pas

Partager ce message


Lien à poster

vous, les filles, vous vous voyez vous arrêter pour caresser le sexe de votre homme ? Y a t il un désir si simple, presque dénué d'intérêt aussi en vous ? le simple plaisir d'avoir son sexe dur entre vos doigts ? de délivrer un plaisir décuplé par seulement quelques mouvements ? le plaisir de faire gicler sa queue dans un râle de délivrance ?

Partager ce message


Lien à poster

Ouiiiiiiiiiii bien sûr ! ! ! :content:

Je crois que ce sont des idées et des envies qui sont continuellement dans un coin de mon esprit !

Partager ce message


Lien à poster

le sperme ne te dérange pas ? voire... tu aimes le voir gicler ? :content:

Partager ce message


Lien à poster

Les femmes sont beaucoup plus cérébrale que nous, les hommes,le fait de nous voir bander comme des ânes et être fou de désir pour elles peuvent les satisfaire pleinement.

Elle te contrôle,contrôle ton érection ,contrôle ton éjaculation elle fait quand et comme elle veut,je pense que ça peut la faire jouir.... cérébralement parlant bien sûr!

Être a sa merci m'excite follement :P

Partager ce message


Lien à poster

le sperme ne te dérange pas ? voire... tu aimes le voir gicler ? :P

Non le sperme ne me dérange absolument pas.. loin de là... :P

Partager ce message


Lien à poster

tu préfères le recevoir sur toi ? en toi ? dans ta bouche ? raconte ! il faut oser sur ce site ! ! :P

Partager ce message


Lien à poster

tu préfères le recevoir sur toi ? en toi ? dans ta bouche ? raconte ! il faut oser sur ce site ! ! :P

En moi c'est le meilleur, sinon dans ma bouche j'adore aussi ou juste sur les lèvres, que je puisse me les lécher ! Sur moi, ça ne me dérange pas mais je préfère pouvoir en profiter pleinement.. :P

Partager ce message


Lien à poster

tu aimes y compris dans ton "petit trou d'amour" si tu as déjà testé ? :P

Partager ce message


Lien à poster

tu aimes y compris dans ton "petit trou d'amour" si tu as déjà testé ? :P

Y compris oui... :P

Partager ce message


Lien à poster

Oui j'aime bien aussi ! Et ça ne me gêne pas..

A vrai dire, je crois que je n'ai pas encore rencontré de situation ou de choses que j'ai pu faire qui m'aie gêné :shock:

Partager ce message


Lien à poster

Une ex avait la bonne habitude quoi que un peu dangereuse de me sucer lorsque je l'a ramené la nuit en voiture... chaud chaud tres chaud surtout le fois ou on croise lun fourgon de flics... Mais elle savait y faire la coquine :???:

Partager ce message


Lien à poster
Invité

vous, les filles, vous vous voyez vous arrêter pour caresser le sexe de votre homme ? Y a t il un désir si simple, presque dénué d'intérêt aussi en vous ? le simple plaisir d'avoir son sexe dur entre vos doigts ? de délivrer un plaisir décuplé par seulement quelques mouvements ? le plaisir de faire gicler sa queue dans un râle de délivrance ?

J'adore te lire... :D

Je dois dire qu'avoir un tel pouvoir entre mes mains, suffit à me combler. Avoir un homme à ma "merci" est un pur délice, de décider du moment de sa jouissance, un pur bonheur. Il m'est déjà arriver de jouir dans ce genrde de situation. Dans ses moment-là, j'adore qu'il jouisse soit sur mes seins ou dans ma bouche :D

Et j'ai même pas honte de dire que je tiens mon mari avec ça :???: . Il adore lorsque je m'occupe de lui, c'est devenu un jeu entre nous :D

Partager ce message


Lien à poster
Invité

quel veinard !!! tu sais y faire avec les hommes! :???:

J'ai eu un excellent professeur...il m'a presque tout appris :D

Partager ce message


Lien à poster
Guest decibel

pour réagir au premier post, c'est vrai que j'ai un peu l'impression en relisant mes lignes que j'ai été un peu comme un "homme objet"... mais c'était si bon de se laisser succomber... après tant de désir accumulé. :D:-D

:o:D Tes narrations et expériences sont toujours aussi suggestives et merveilleusement vécues, aussi bien par la lecture qu'en ressentis personnels, AsMoth ! :???::D :-D

Partager ce message


Lien à poster

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.