Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Guest Dentelle

Le plaisir de Violaine

Recommended Posts

Guest Dentelle

Quand le silence fut éteint par un flot de paroles, Violaine se leva.

Le bruit provenait de la rue, pourtant il était encore tôt. Elle ferma la fenêtre, après avoir étiré son corps souple devant le paysage étendu.

Elle se rassit sur le lit défait. Une courtepointe en velours rouge sang s’y éparpillait, traînant un pan à même le sol.

Le calme était revenu dans la pièce assombrie par les lourdes tentures qu’elle avait pris soin de tirer. L’aube s’éteignait tandis qu’elle allumait une petite lampe orange tamisée.

Le décor de la chambre de Violaine était simple mais chaleureux. Un grand lit, une lourde commode, un coffre à trésors et un miroir sur pied la meublaient.

Elle réfléchissait ou plutôt rêvait à la nuit qu’elle venait de passer avec son cher et tendre voisin. Ils se fréquentaient maintenant depuis quelques semaines et ils semblaient heureux à deux.

Il l’avait quittée quelques minutes plus tôt pour aller se préparer dans son propre appartement.

Elle se prenait encore à rêvasser quand elle aperçut son propre reflet dans la psyché.

Oui, elle paraissait heureuse…

Ses yeux bleus semblaient pétiller de mille étincelles. Mais peut-être n’était-ce qu’une impression ou un reste de cette nuit de tendresse.

Son corps nu portait encore l’odeur de l’amour, mais elle n’avait pas encore envie de passer à la douche.

Plus tard…

Elle continuait à se fixer. Ses yeux commencèrent à dériver vers ses courbes sensuelles.

Violaine n’est pas pulpeuse mais ses formes sont féminines et harmonieuses.

Ses seins savent éveiller l’attrait des hommes lorsqu’ils sont enserrés dans un corset moulant laissant deviner des mamelons qui s’érigent sous un petit vent frisquet.

Elle leva un doigt, le porta à sa bouche et l’humidifia. Sans attendre, elle s’appliqua à faire frissonner le sein gauche et ensuite le droit.

Tout son corps réagit.

Comme d’habitude…

D’un mouvement souple de la tête elle revint à son image.

Elle regarda son ventre, il avait juste un petit galbe dessiné par les années. Rien de bien alarmant. Elle aimait y porter une petite chaînette en or, qu’elle gardait dans les moments intimes, comme on garde un trésor dont on ne peut se séparer.

Souvent on lui demandait ce que signifiait ce lien, et à chaque fois, elle répondait avec la même insouciance.

Rien de spécial…

Elle continuait sa propre inspection.

Son pubis était épilé avec soin, pas totalement, se gardant bien de vouloir être à la mode.

Elle voulait être elle-même et s’ornait alors d’un petit triangle de pilosité.

Elle entrouvrit les jambes, se cambrant légèrement pour admirer son intimité totalement découverte à cet endroit. Ses lèvres se rejoignaient et s’ouvraient au moindre mouvement comme si elles voulaient donner un baiser.

Elle y passa les doigts, revenant doucement vers son petit bouton de rose.

Pourquoi lui donnait-on ce nom ? Se demanda-t-elle.

Encore une bête question, même si on dit qu’il n’y en a pas…

Les gestes de Violaine étaient précis et en parfaite harmonie avec son corps.

Elle se connaissait parfaitement maintenant.

Il lui en avait fallu du temps pour oser se regarder ainsi, se caresser de la sorte et partir à la rencontre de ses propres émotions.

Mais maintenant qu’elle avait cet âge-là, elle savait qu’il était nécessaire de se connaître pour avoir une relation satisfaisante avec autrui et avec elle-même.

Ces dernières années avaient été dures sentimentalement, telles un désert sans eau.

Depuis quelques semaines renaissait l’espoir.

Elle décrivit une arabesque de l’index sur le haut d’une de ses cuisses encore assez ferme.

Elle continua, rebroussa chemin et se redirigea vers son erg devenu brûlant et humide.

Elle foisonna de caresses, se donnant presque complètement, libérant les tensions.

Elle osa un coup d’œil dans le miroir avant l’abandon total, et s’enhardit encore.

À l’entrée de la chambre, droit comme un soldat de garnison se tenait son compagnon de voyage des nuits précédentes. Il la regardait, l’admirait, la vénérait.

Il était subjugué par l’intimité de la scène mais ne pouvait y mettre un terme en parole ou en action.

Il aurait pu participer à cet échange mais trouvait ces moments tellement fabuleux qu’il avait décidé de ne pas bouger. Violaine se donnait à elle-même.

Elle jouit. Il le sut dès qu’elle ferma les yeux.

Elle s’étendit sur le lit, joua un instant avec sa petite chaînette.

Elle sembla sortir de sa torpeur et l’invita à venir s’étendre près d’elle.

Violaine étouffa un soupir de satisfaction, regarda de loin la psyché qui reflétait leurs deux ombres enlacées.

Le bonheur lui paraissait si éphémère et lointain à peine quelques semaines auparavant.

Maintenant elle voulait tout saisir à bras le corps car nul ne sait ce que demain nous réserve

© Dentelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merveilleux, Dentelle! Une histoire de femme racontée par une femme, avec tant de finesse dans le détail. J'adore! C'est ce que j'aimerais pouvoir raconter moi-même COMME SI j'étais une femme (ainsi que le suggère mon récit, Eveil à la sexualité). Ça n'est pas évident qu'un homme puisse dire ces choses aussi bien que toi. Mais j'ai bien l'intention d'essayer. :aime2: Attention, tu vas avoir de la concurrence ... un de ces prochains jours. :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Dentelle

Au moins un lecteur qui a apprécié :aime2:

Je m'en vais aller lire Eveil à la sexualité.

C'est super difficile de se mettre dans la peau de l'autre sexe et je suis impatiente de voir comment vous allez vous débrouiller!

Dentelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au moins un lecteur qui a apprécié :oops:

Désolé, ça m'a échappé :aime2:

Vraiment tout en douceur et sensualité :aime2:

j'aime beaucoup !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Anonymous

oui je l'ai loupé !! :aime2:

très beau récit !! :aime2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Dentelle

Un grand merci pour vos appréciations. :aime2:

Dentelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est super difficile de se mettre dans la peau de l'autre sexe et je suis impatiente de voir comment vous allez vous débrouiller!

Dentelle

Normalement, oui. Mais lorsqu'on a eu des expériences de rappel de vies "antérieures" et qu'on s'est vu/senti femme, y compris l'esprit (également féminin) d'une rivière dans un autre temps, un autre pays, on devrait pouvoir retrouver le souvenir de ces sensations et réussir à se transformer en femme le temps d'écrire l'histoire. Même si ces expériences remontent à plus de 25 ans de temps linéaire.

J'ai très envie d'essayer cela.

.

.Et encore une fois, j'ai vraiment beaucoup aimé le récit que tu nous as offert, Dentelle.

Il a aussi le mérite à mes yeux de m'avoir rappelé mes expériences de "past life recalls".

.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Superbe récit, très bien construit, personnel mais dans lequel on peut se reconnaître, et très sensuel :clap:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Guest Dentelle

Merci à tous et toutes pour votre accueil super sympathique!

Cela réchauffe le coeur :clap:

Dentelle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J`aime la délicatesse des détails, sur que ce n`est pas facile pour un homme de décrire l`éveil du corps de la femme…..j`en ferai ma référence.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.